Vous êtes ici : Accueil > COMMUNIQUES – Claire Nouvian, lauréate 2018 du Prix Goldman pour l’Environnement (continent européen)

COMMUNIQUES

Claire Nouvian, lauréate 2018 du Prix Goldman pour l’Environnement (continent européen)

24.04.2018

 

Claire Nouvian, lauréate 2018 du Prix Goldman pour l’Environnement  (continent européen)

Claire-Nouvian-230418-img1

Fondatrice et présidente de l'association BLOOM, qui œuvre pour la conservation des fonds marins, Claire Nouvian reçoit le Prix Goldman pour sa campagne contre le chalutage en eau profonde qui a conduit en 2016 à l’interdiction de cette pratique dans l’Union européenne.  Créé en 1989 par Richard et Rhoda Goldman, le Prix Goldman récompense chaque année des défenseurs de l'environnement issus des six continents du monde.  Ce prix est considéré comme la plus haute distinction internationale dans ce domaine.

Le chalutage : une méthode de pêche destructive pour les fonds marins

Dans les années 1980, les stocks de poissons traditionnels comme le cabillaud se sont effondrés dans l’Atlantique du fait de la surpêche.  Les pêcheurs industriels se sont alors aventurés de plus en plus loin des côtes — et dans des eaux toujours plus profondes — à la recherche d'espèces et de zones inexploitées. Ils découvrirent ainsi  des poissons d'eau profonde comme l’empereur, le sabre noir ou le grenadier de roche, mais la plupart de ces espèces profondes ont une croissance lente et une reproduction tardive, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la surpêche. Au début des années 2000,  la majorité des stocks était quasiment épuisée. 

En Europe, la principale flotte de chalutiers profonds était française et appartenait au groupement de distribution Intermarché. La technique de pêche utilisée, le chalutage, consiste à faire des  va-et-vient dans les fonds marins à plus de 1 500 mètres de profondeur en tirant des filets extrêmement lourds.  Le chalutage en eaux profondes figure parmi les types de pêche les plus destructeurs et brise tout sur son passage. Des coraux millénaires sont arrachés tandis que des quantités faramineuses de poissons, de requins, de crustacés et d’invertébrés, capturés dans les filets, sont rejetés morts par-dessus bord. Les « panneaux » en métal utilisés pour maintenir les filets ouverts peuvent peser plusieurs tonnes et les filets mesurer jusqu’à 60 mètres de large. Les dix chalutiers français actifs en eau profonde pouvaient ainsi détruire une zone de la taille de Paris en deux jours ! 

Création de l'association BLOOM par Claire Nouvian

Auparavant journaliste et réalisatrice, Claire Nouvian, 44 ans, a grandi entre Alger, Paris et Hong Kong.  En 2005, elle fonde l’association BLOOM dans le but de préserver le milieu marin contre les activités de pêche destructrices. Elle collabore avec de nombreux scientifiques internationaux en préparant son livre et son exposition « ABYSSES » et noue, ultérieurement, des liens étroits avec d’autres ONG en vue de lancer la bataille contre le chalutage profond. 

La voie vers un changement politique

À partir de 2009, le gouvernement lance les consultations du Grenelle de la Mer alors que l’UE prépare la réforme de sa réglementation sur la pêche en eau profonde. Claire Nouvian y voit l’occasion de peser sur la politique française et européenne et s’engage corps et âme dans le processus pour que les représentants politiques français reconnaissent la nécessité d'interdire le chalutage profond.  

Claire Nouvian s'appuie sur des données scientifiquement fondées pour affronter le puissant lobby français de la pêche et développe une stratégie de communication accrocheuse pour sensibiliser le grand public. Intermarché étant le navire amiral du lobby français de la pêche industrielle, il est alors essentiel d’amener ce géant de la grande distribution à modifier ses pratiques de pêche, avant de pouvoir obtenir une interdiction du chalutage profond dans l'Union européenne. Une bataille rangée entre BLOOM et les lobbies de la pêche industrielle démarre. 

Une longue bataille vers la victoire
 
En 2011, Claire porte un coup fatal aux trois flottes de pêche profonde françaises : en analysant minutieusement leurs comptes, elle montre que les opérations de pêche sont chroniquement déficitaires malgré les aides publiques substantielles qu’elles reçoivent. En juin 2012, Claire Nouvian gagne une autre étape importante : BLOOM fait interdire une campagne publicitaire dans laquelle Intermarché se prévaut d’une pêche durable en eau profonde. C’est dans cette période d'affaiblissement temporaire du lobby français, que la Commission européenne dévoile sa proposition législative visant à réglementer la pêche en eau profonde en Europe. Elle y propose, officiellement, l’interdiction du chalutage profond. La bataille s’élargit à l’ensemble des lobbies de la pêche industrielle européenne. Dans cette nouvelle étape, BLOOM collabore étroitement avec la Deep Sea Conservation Coalition et The Pew Charitable Trusts. La France et ses élus continuent à défendre les flottes industrielles et bloquent toute avancée européenne. Les faire changer de position est donc indispensable pour gagner au niveau européen.

S’appuyant sur une conférence TEDx donnée par Claire Nouvian, la dessinatrice française Pénélope Bagieu publie sur son blog une bande dessinée qui décrit la destruction causée par la pêche profonde. Ce billet devient viral et permet de recueillir 900 000 signatures pour la pétition de BLOOM qui demande au gouvernement français de soutenir une interdiction du chalutage profond. 

Au cours de l’année 2013, Claire Nouvian poursuit une importante campagne médiatique suscitant l’adhésion du public qui contraint Intermarché à céder et à accepter la négociation. En janvier 2014, l’enseigne annonce qu’elle ne pêchera plus en dessous de 800 mètres de profondeur et qu’elle cessera progressivement la vente d’espèces d’eau profonde d’ici à 2025, ce qui représente une immense victoire pour Claire Nouvian et ses collègues de BLOOM. 

Malgré l'accord trouvé avec Intermarché,  les puissants lobbies de la pêche industrielle continuent à bloquer la position de la France, qui demeure à cette époque un des seuls États membres de l’UE opposés à toute réglementation du chalutage profond. Claire et BLOOM lancent une nouvelle campagne médiatique pour pousser le gouvernement français à revoir sa position. En novembre 2015, la France — en réaction à une pression écrasante du grand public — accepte enfin d’interdire le chalutage profond en dessous de 800 mètres. En 2016, l’ensemble des États membres de l’UE lui emboîtent le pas. L’interdiction de l’Union européenne porte sur une zone de plus de 930 000 km² dans l’Atlantique nord-est, soit une zone équivalente à une fois et demie la taille de la France (ou quatre fois celle du Royaume-Uni). Après son entrée en vigueur le 1er janvier 2017, les flottes disposent d’une année pour se mettre en conformité. 

Une vigilance permanente

Aujourd’hui, Claire Nouvian et BLOOM collaborent avec Intermarché qui a révisé ses pratiques afin de réduire drastiquement son impact environnemental. Le défi pour Claire et pour d’autres défenseurs de l’océan qui ont contribué à cette victoire comme The Pew Charitable Trusts (www.pewtrusts.org)  et la Deep Sea Conservation Coalition (www.savethehighseas.org), consiste à s’assurer que l’interdiction est correctement contrôlée et appliquée dans toute l’UE. Or cette dernière manque de ressources pour contrôler le respect de l’interdiction, ce qui en complique l’application. 

Avec BLOOM, Claire Nouvian s’attaque désormais à la pêche électrique en Europe, une exception dans le monde qui fait honte à l'Europe (technique de pêche consistant à électrocuter les poissons pour faciliter les captures)  et aux subventions publiques nocives qui  favorisent la surpêche  et la surcapacité de pêche dans le monde.

 

Agenda
Camera-des-champs-150518-img1-min
Salon-Bio-Co-Srasbourg-140318-img1-min
Salon-BEBT-Ville-la-Grand-2018-img1-min
CreatifDay-150318-img1-min
Fete-de-la-nature-140218-img2-min
Bionazur2018-110318-img1-min
Salon-coteaux-21-080518-img2-min
Naturally-200218-min
BAN-NATURALLY-160x230-ECOLOMAG-PROPOSITIONS
AFF_2018_AIX-les-Bains_WEB-img1-min
Week-end-Valreas-190418-img1-min
salon-du-mieux-vivre-au-naturel-220218-img1-min
AFF_2018_PASSY_WEB-img1-min
API-days-140318-img3-min
Festival-Vierzon-160418-img1-min
visitez-la-pyramide-de-bosnie-img1
AFF_2018_MORZINE_WEB-img1-min
Foire-bio-Meaudre-2018-img1-min
bien-etre-vercors-100518-img1-min
crop-circles-img1
nagez-avec-les-dauphins-img1
Salon-bien-etre-bio-marmande-220318-img1-min
AFF_2018_St-MARTIN-HT_WEB-img1-min
Salon-BEBT-Toulouse-2018-img1-min
AFF_2018_BALME_WEB-img1-min
nature-sens-060318-img2-min
AFF_2018_SEYSSINS_WEB-img1-min
natexpo-lyon-20185-220218-img1-min
salon-bio-et-bien-etre-tours-220218-min
salon-zen-paris-2018-220218-img1-min
AFF_2018_THONON-2_WEB-img1-min
AFF_2018_CRAN-GEVRIER_WEB-img1-min
Salon-Bio-Co-Srasbourg-2-140318-img1-min
AFF_2018_DOUSSARD_WEB-img1-min
AFF_2018_PREVESSIN_WEB-img1-min
Salon-BEBT-Bordeaux-2018-img1-min

 

Rechercher
BAN-NATURALLY-160X780-ECOLOMAG
alphanova-160x780-230318-img1
boutique-nature-partage-160x280
VS-BANNIERE-MASTIC-2018-ecolomag
Detox-fete-160x780-img1
Banner-EcoloMag-KeratineComplexForte-FR-160x780-2017-11
ayur-vana-200218-img1
cristaux_ecolomag_banniere_octobre_aromandise
silicium-WEB-ECOLOMAG-160X780
Nature & Cie Nouveautés 2017
2017_01_hildegarde_meilleur_produit_bio_2017
clubbio-780-160
Pural-banniere-160x780
noria-160x780
Ballot-flurin-160x780
che-160x780
Kuvings
Ecolo Régions
Bons Plans
RSS

Communiqués

23.05.2018
23.05.2018
23.05.2018
23.05.2018
19.05.2018
19.05.2018
18.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
17.05.2018
16.05.2018
16.05.2018
16.05.2018
16.05.2018
15.05.2018
15.05.2018
15.05.2018
15.05.2018
15.05.2018
14.05.2018
14.05.2018
14.05.2018
14.05.2018
12.05.2018
12.05.2018
Liste des communiqués