Vous êtes ici : Accueil > ECOLO RUBRIK > ECOLOMIAM

ECOLOMIAM

mascotte-ecolomiam-50écolomiam

 

La ChouetteL'écolomag 61


 

Pudding de chia d’automne
aux figues et lait de noisette
vegan3-60 sans-gluten2-60

 

Berengere-FoyardBérengère Foyard est crusinière, herbaliste et formatrice à l'École Lyonnaise des Plantes Médicinales. Elle propose des activités autour du soin au naturel : ateliers et stages de cuisine végétale et sans cuisson, ateliers cosmétique naturelle, conseils et formation en alimentation saine et naturelle. Loin de tout dogme, elle présente avant tout une nourriture simple, saine, créative et bonne pour les papilles. Retrouvez recettes et conseils de saison pour vivre en harmonie et se soigner naturellement sur le site Croc’la vie : www.croclavie.org

par Bérengère Foyard

 

C’est la saison des figues et des noisettes ! C’est donc l’occasion de préparer un délicieux dessert sain et sucré aux fruits d’automne.

Pour 4 pers. - Bon marché - Trempage : Au moins 12 h - Préparation : 10 mn + 5 mn + 15 mn - Difficulté : 2

Pour 1 l de « lait » de noisettes :

  • pudding-de-chia125 g à 200 g de noisettes (soit 1 tasse à 1 tasse 1/2)
  • 1 l d’eau (4 tasses)
  • 2 figues sèches

Faites tremper séparément les figues et les noisettes pendant 12 h (à 24 h). Rincez bien les noisettes pour éliminer l’eau de trempage. Au mixeur, broyez les noisettes et les figues (avec leur eau de trempage) pendant quelques minutes, jusqu’à l’obtention d’un liquide blanc et crémeux. Filtrez ce « lait » avec un sac à lait (ou dans un carré de mousseline ou un torchon dont on ramène les bords et que l’on presse avec les mains). Cette boisson végétale se conserve 3 jours au réfrigérateur.

Pour un pot de confiture de figues sèches :

  • 12 figues sèches
  • 1/2 jus de citron

Recouvrez les figues d’eau de source et laissez tremper pendant 4 h minimum. Placez-les dans un blender avec le citron et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Ajoutez de l’eau de trempage pour obtenir un coulis. Pudding de chia : 90 g de graines de chia 500 ml de lait de noisette 4 figues fraîches Confiture crue de figues sèches Remuez les graines de chia entières avec le lait de noisette pendant 5 mn pour éviter qu’elles ne collent ensemble. Réservez au froid 30 mn pour que le pudding épaississe. Ajoutez les figues fraîches et la confiture crue de figues à la dernière minute. Pour la présentation, on alterne un étage de pudding et un étage de figues fraîches et on termine par la confiture et quelques éclats de noisettes.

Photo : © Bérengère Foyard

 

Terrine des sous-bois vegan3-60 sans-gluten2-60

Une recette automnale aux saveurs des sous-bois ! Voici une terrine végétale à base de champignons et de noix, facile à préparer, pour toutes occasions.

Pour 6 à 8 pers. - Bon marché - Préparation : 10 mn - Repos : 1 h - Difficulté : 1

  • terrine-des-sous-bois250 g de champignons frais (champignons de Paris)
  • 100 g de noix de Grenoble
  • 20 g d’oignon
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 c. à s. de sauce tamari

Version plus ferme :

  • 300 ml d’eau
  • 3 g d’agar-agar

Dans un blender, mixez les champignons, les noix, l’oignon, le tamari et la muscade jusqu’à l’obtention d’une mousse. S’utilise tel quel pour farcir des légumes, tartiner sur du pain ou étalé sur une pâte à tarte (quiche forestière ou pizza d’automne). Pour obtenir une mousse qui se tienne bien et se coupe au couteau, on ajoutera de l’agar-agar : faites chauffer à frémissements 300 ml d’eau avec l’agar-agar et maintenez 2 mn. Mixez le tout à vitesse rapide 30 secondes, puis versez dans des moules. Laissez refroidir à température ambiante, puis placez au réfrigérateur pour 1 h. Cette préparation se conserve 3 jours au réfrigérateur.

Photo : © Bérengère Foyard

 


 

Café d'épeautre germé,
saveur cacao et café
vegan3-60 sans-lactose2-60

 

Chef-BriantDiplômé de l’école hôtelière St-Louis en 2000, le Chef Briant maîtrise les techniques et les recettes classiques. Bien qu’issu de la cuisine traditionnelle d'Escoffier, il n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour se consacrer à la cuisine végétale et fonde Vegga Bio en 2011. Vegga Bio est aujourd’hui le premier e-traiteur végétarien/vegan certifié AB par Écocert à Paris. Enrichi par une formation en phytothérapie et macrobiotique, le Chef Briant associe les bienfaits naturels du monde végétal en combinant toutes ses connaissances pour donner une identité à sa cuisine. Depuis 2014, le Chef Briant est consultant pour des entrepreneurs de la restauration dans le cadre de projets de création ou de reconversion à la cuisine éthique et végétale. www.vegga-bio.com E-mail : veggabio@gmail.com - Tel : 06 60 93 20 55 - Instragram et Facebook : Vegga Bio

par Chef Briant

 

Naturellement sucrée grâce au processus de germination, cette boisson aura une action réchauffante et calmante pour le système nerveux. Idéale pour préparer la rentrée sans stress et pour se protéger des rhumes.

Pour 10 boissons - Bon marché Germination : 1 à 2 jours (selon la température) - Préparation : 15 mn + 5 mn - Difficulté : 1

  • cafe-d-epautre300 g de graines d’épeautre
  • 1 grande tasse d’eau
  • Un nuage de lait de riz (facultatif)

Préparation de la poudre de café d'épeautre : Faites tremper toute une nuit les graines d'épeautre. Rincez et égouttez. Placez les graines humidifiées sur un grand plateau et laissez à température ambiante. Recouvrez d'un papier film. Rincez les graines chaque jour. Dès que le germe est sorti, torréfiez les graines dans une grande poêle ou bien au four sur du papier sulfurisé pendant 10 mn maximum. Mixez les graines au moulin comme du café.

Préparation de la boisson chaude (pour 1 tasse) : Portez à ébullition l'équivalent d'une grande tasse d'eau. Versez 1 c. à s. du café d'épeautre. Laissez cuire 3 mn. Servez la préparation, filtrée ou non, dans une tasse. Dégustez (avec un nuage de lait de riz en option) Si vous ne filtrez pas, le dépôt se mange à la fin.

 


 

Pasta-MartinelliPasta Martinelli
Des pâtes sèches artisanales et véganes

Pasta Martinelli est une coopérative d'économie solidaire membre du REAS (Réseau de l’Economie Alternative et Solidaire). Elle élabore des pâtes sèches alimentaires bio, artisanales et véganes, avec les meilleures matières premières locales.

Sa méthode d'élaboration traditionnelle la différencie de la production industrielle, avec pour résultat une pâte plus digeste, savoureuse et nutritionnellement plus intéressante.

Comment ?

- en préparant la pâte avec un tréfilage au bronze à 40 °C, pour obtenir une pâte plus poreuse, idéale avec les sauces ;

- grâce à un assèchement lent à 40 °C, ce qui permet un séchage du gluten plus naturel.

L’objectif principal de Pasta Martinelli est de garantir un produit de qualité. Pour cela, l’entreprise n'utilise pas de conservateurs, colorants, stabilisateurs ni autres éléments susceptibles de modifier les valeurs organoleptiques de ses pâtes. Pasta Martinelli lutte également contre le changement climatique en employant une énergie renouvelable dans ses installations.

Plus d’infos :
Pasta Martinelli Sociedad
Microcooperativa
Massimiliano Martinelli et Roberto
Contin Export Dpt
Fermín Ariz - Tél. : + 34 687 72 70 30
arizway@gmail.com

 


 

Recettes proposées par food4good

Saumon sauvage MSC grillé,
marinade miel et thym

Pour 4 pers. - Décongélation : 12 h - Repos marinade : 2 h - Préparation et cuisson : 45 mn - Difficulté : 1

  • saumon-sauvage-MSC-grille4 pavés de saumon sauvage argenté du Pacifique MSC Food4Good
  • 6 c. à s. d’huile d’olive
  • 3 c. à s. de miel
  • Le jus d’1 citron jaune
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à c. de thym séché ou 6 branches de thym frais
  • Piment d’Espelette

La veille, faites décongeler au réfrigérateur les pavés de saumon dans leur emballage sous vide. Quelques heures avant la cuisson, préparez la marinade : mélangez le jus du citron avec les 6 c. à s. d’huile d’olive et le miel. Assaisonnez avec le sel, le poivre et le piment d’Espelette puis ajoutez l’ail et le thym. Déposez les pavés de saumon côté peau dans un plat et ajoutez la marinade par-dessus. Réservez au frais pendant 2 h. Pendant ce temps, préparez l’accompagnement : coupez les oignons et les poivrons en morceaux et la courgette en rondelles. Mettez-les dans un plat et ajoutez un peu d’huile d’olive, du sel, du poivre et les herbes aromatiques de votre choix (thym, romarin ou origan). Laissez mariner 30 mn environ. Petite astuce : Faites tremper les piques à brochette 1 h dans de l’eau froide pour éviter qu’elles ne brûlent. Environ 30 mn avant de servir, faites cuire les pommes de terre dans les braises du barbecue (ou, à défaut, à l’eau ou au four). Assemblez les brochettes de légumes en jouant sur les couleurs. Faites-les cuire au barbecue une dizaine de minutes en les retournant régulièrement. Faites cuire le saumon au barbecue, à l’unilatérale (côté peau), une dizaine de minutes en arrosant régulièrement avec la marinade. Servez aussitôt, accompagné de quelques pommes de terre et d’une brochette de légumes.

Bon à savoir : Le saumon sauvage argenté du Pacifique MSC Food4Good est certifié MSC pêche durable. Il est pêché à la ligne entre juillet et septembre au large de l’Alaska. Food4Good a sélectionné des portions de saumon, soigneusement désarêtées, à la chair naturellement fondante, peu grasse et d’un orange caractéristique.

Photo : © Food4Good

 

Salade de gambas Bio, agrumes et riz vénéré

Pour 4 pers. - Préparation et cuisson : 35 mn - Difficulté : 2

  • salade-de-gambas-bio12 gambas entières crues Food4Good
  • 240 g de riz noir
  • 1 pamplemousse
  • 2 citrons jaunes
  • 2 citrons verts
  • 20 tomates cerise
  • 200 g de roquette (50 g par personne)
  • Des graines de sésame grillées (pour la salade et pour « habiller » les gambas)
  • Un peu de miel de châtaignier
  • Huile de sésame
  • Moutarde Velours de balsamique
  • Sel, poivre

Sans décongélation, faites cuire les gambas 10 à 15 mn à la vapeur. Réservez-les ensuite jusqu’à complet refroidissement. Décortiquez-les en prenant soin de laisser la queue. À l’aide d’un pinceau de cuisine, appliquez un peu de miel sur les gambas, puis saupoudrez-les de graines de sésame au-dessus d’une assiette et assaisonnez. Faites cuire le riz noir pendant 20 à 25 min dans de l’eau salée. Pendant ce temps, préparez les agrumes : commencez par couper la base et le haut de chaque fruit pour le poser bien à plat. Ensuite, passez la lame du couteau le long de la partie blanche pour la retirer totalement et ainsi les peler à vif. Prélevez les suprêmes en détaillant chaque quartier le long de la membrane. Réservez- les, puis coupez-les en petits morceaux. Lavez la roquette et disposez-la dans un saladier. Ajoutez les agrumes, les tomates cerises lavées et coupées en 2 et les graines de sésame récupérées dans l’assiette. Préparez la vinaigrette : dans un bol, mélangez 1 c. à c. de moutarde, 5 c. à s. d’huile de sésame et 3 c. à s. de velours de balsamique. Ajoutez la vinaigrette et mélangez soigneusement. Pour le dressage, remplissez 4 jolis bols avec la préparation. Posez délicatement 3 gambas par bol, terminez pas l’ajout d’une rondelle de citron vert.

Bon à savoir : Les gambas entières crues Food4Good sont élevées à proximité de l’Île de Sulawesi, en Indonésie. Elles grandissent dans des bassins non-traités et se nourrissent des nutriments naturellement apportés par la marée.

Photo : © Food4Good

 


 

Sauce fruitée au tofu soyeux vegan3-60 sans-gluten

 

Lina Charlot

par Lina Charlot

Chargée d'enseignement en cuisine gastronomique végétarienne, Lina possède une forte expérience dans le domaine des métiers de bouche et de la diététique. Depuis 29 ans, Lina organise des stages et des cours de cuisine diététique et bio sur près de 100 thèmes différents ! Renseignez-vous : 05 49 48 67 01 ou 06 89 43 11 08 - biolina@orange.fr

 

Pour 4-6 pers. - Bon marché - Préparation : 10 mn - Difficulté : 1

  • sauce-fruitee-au-tofu-soyeux400 g de tofu soyeux
  • 10 cl d'huile de tournesol 1ère pression à froid
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. rase de curry indien (marque Masalchi, si possible)
  • 1 c. à c. de coriandre en poudre
  • 1 c. à c. de gingembre en poudre
  • 3 tranches d'ananas
  • 2 c. à s. de vinaigre de cidre

Mixez tous les ingrédients et c'est prêt ! Cette sauce servira pour les crudités, mais aussi pour accompagner les céréales cuites, les galettes de céréales, les pommes de terre en robe des champs, etc.

 


 

Couronne de légumes sans-gluten vegetarien

 

Pour 4 à 6 pers. Bon marché Préparation : 20 mn Repos : 20 mn Cuisson : 20 mn Difficulté : 1

  • couronne-de-legumes1 pâte à tarte feuilletée Biobleud sans gluten
  • 1 jaune d’oeuf et un peu de lait pour la dorure
  • 2 petits oignons rouges
  • 2 navets
  • 4 à 5 carottes bottes
  • 1 poireau
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive
  • Miel
  • Sel, poivre

Sortez la pâte du réfrigérateur et laissez-la remonter en température pendant une vingtaine de minutes. Coupez les carottes et le poireau en bâtonnets. Coupez les oignons en lamelles, les navets en petits cubes. Écrasez la gousse d’ail pelée et dégermée. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Pendant ce temps, faites revenir tous les légumes et l’ail quelques minutes dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez-y un peu de miel, assaisonnez selon votre goût et réservez. Déroulez la pâte feuilletée. Tracez en son centre un cercle d’environ 12 cm de diamètre, à l’aide d’un bol par exemple. Partagez le cercle dessiné en 12 triangles égaux, comme si, par exemple, on partageait un gâteau en 12 portions égales. Garnissez le tour de la pâte avec les légumes en laissant environ 1 petit centimètre tout autour. Repliez chaque triangle vers l’extérieur de la pâte, au-dessus des légumes, pour former une couronne. Diluez le jaune d’oeuf dans le lait. Badigeonnez de ce mélange l’extérieur des triangles retournés et le bord de la pâte avec un pinceau. Enfournez la couronne de légumes pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée et cuite. Servez avec une salade verte.

Photo : © mary.fer.mounier.photographe

Source : www.biobleud.fr

 


 

Conchiglioni farcis au tofu et à la carotte sans-gluten vegetarien

 

Betty

par Betty - Une végétarienne presque parfaite

Betty, « Une Végétarienne presque Parfaite », propose, depuis plus de deux ans, à travers son blog une cuisine à son image, qu’elle qualifie de pimpante, gourmande et généreuse ! Si, pour certains, la gourmandise se résume à une explosion de leur quota de glucides, pour sa part, elle aime la dénicher dans les fruits et légumes de saison, et français bien évidemment. Pas question pour elle de se lancer dans la diète, elle aime la générosité dans l’assiette et, pour elle, le meilleur des modes de vie reste celui du plaisir des papilles ! www.unevegetariennepresqueparfaite.com - unevegetariennepresqueparfaite@gmail.com

 

Pour 4 pers. - Bon marché Préparation : 20 mn - Cuisson : 50 mn - Difficulté : 2

  • conchiglioni-farci-au-tofu24 conchiglioni
  • 200 g de tofu ferme
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 20 cl de coulis de tomate
  • 1 petite boîte de concentré de tomate
  • De l’emmental râpé
  • De l’huile d’olive
  • Du sel et du poivre

Faites précuire les conchiglioni dans une grande quantité d’eau bouillante, selon les indications inscrites sur le paquet. Égouttez-les, puis réservez-les dans un plat à four. Épluchez les carottes. Faitesles cuire à la vapeur une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient très tendres et réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée. Réservez. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Pelez, dégermez et émincez finement l’oignon et l’ail. Dans une sauteuse à feu moyen, versez un filet d’huile d’olive et faites-y revenir 2 mn l’oignon et l’ail. Ajoutez le tofu ferme en l’effritant du bout des doigts. Versez le coulis de tomate et incorporez la purée de carottes. Laissez mijoter à couvert et à feu doux une dizaine de minutes. Rectifiez l’assaisonnement. Garnissez les conchiglioni de cette farce et disposez-les à nouveau dans le plat à four. Diluez le contenu de la petite boîte de concentré de tomate dans 20 cl d’eau et recouvrez-en les pâtes. Parsemez les conchiglioni d’emmental râpé et enfournez une vingtaine de minutes. Servez aussitôt.

Photo : © Betty – Une végétarienne presque parfaite

 

Curry de haricots verts sans-gluten vegetarien

 

Pour 2 pers. - Bon marché - Préparation : 10 mn - Cuisson : 15 mn - Difficulté : 1

  • curry-de-haricots-verts400 g de haricots verts cuits
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cm de gingembre frais
  • 1 c. à c. de pâte de curry
  • 20 cl de lait de coco
  • Des noix de cajou
  • De l’huile d’olive
  • Du sel et du poivre

Dans une sauteuse, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir à feu moyen pendant 2 mn l’oignon pelé et ciselé avec l’ail pelé, dégermé et haché et le gingembre frais épluché et râpé. Incorporez la pâte de curry et prolongez la cuisson 2 mn. Ajoutez les haricots verts, remuez l’ensemble et prolongez à nouveau la cuisson de 2 mn supplémentaires. Versez le lait de coco, couvrez et laissez mijoter une dizaine de minutes à feu doux. Juste avant de servir, rectifiez l’assaisonnement et parsemez de noix de cajou. Dégustez aussitôt.

Photo :© Betty – Une végétarienne presque parfaite

 


 

Les thés japonais s’invitent en cuisine !

Découvrez diverses façons de consommer du thé japonais, en regardant au-delà de la tasse ! Les thés japonais sont l’expression des traditions et du savoir-vivre de l’archipel. Pourquoi ne pas les inviter dans notre cuisine ? Dénichez des idées dans le livre Thé japonais et gastronomie Aromandise (Via Natura Éditions). Ces thés sont disponibles en magasins bio et sur www.aromandise.com

 

Soupe au thé Kukicha et petits légumes sans-gluten vegetarien

the-KukichaPour 4 pers. - Préparation et cuisson : 25 mn - Difficulté : 1

  • soupe-au-the-kukicha20 g de beurre
  • 3 courgettes
  • 1 poireau
  • 4 gousses d’ail
  • 3 c. à c. de thé vert brindilles Kukicha Aromandise

le poireau et les courgettes. Ôtez le vert du poireau et taillez-le en petites lamelles. Épluchez et dégermez l’ail. Dans une casserole, faites chauffer le beurre, ajoutez le poireau, les courgettes et l’ail taillé en lamelles et faites revenir environ 5 mn. Ajoutez de l’eau à hauteur et laissez cuire 15 mn environ. Hors du feu, faites infuser le thé Kukicha dans la préparation (dans une boule à thé). Et voilà !

Photo : © Aromandise

 

Risotto aux crevettes et thé Genmaicha sans-gluten

The-GenmaichaPour 4 pers. - Préparation et cuisson : 25 mn - Difficulté : 2

  • risotto-aux-crevettes300 g de riz pour risotto
  • 1 l de bouillon de légumes chaud
  • 2 oignons doux
  • 20 cl de crème
  • 1 c. à s. de thé Genmaicha Aromandise
  • 400 g de crevettes grises
  • 250 g de brunoise de légumes
  • Huile d’olive
  • 1 feuille de laurier

Faites chauffer 2 c. à s. d’huile d’olive dans une casserole. Émincez les oignons, ajoutez le riz et faites-le revenir dans la casserole sans cesser de remuer, jusqu’à ce que les grains deviennent translucides (environ 3 mn). Ajoutez le laurier, puis le bouillon au fur et à mesure de son absorption par le riz et en mélangeant régulièrement (12 à 15 mn). Ajoutez la c. à s. de thé préalablement émincé, puis la crème. Retirez du feu et réservez. Faites cuire les petits légumes en leur laissant du croquant. Faites cuire les crevettes grises, puis mélangez avec le riz. Bon appétit !

Photo : © Aromandise

 

Muffins légers au thé Matcha vegetarien

the-MatchaPour 4 pers. - Préparation et cuisson : 40 mn - Difficulté : 1

  • Muffins-legers-au-the-Matcha1 yaourt nature
  • L’équivalent d’1 pot de yaourt de sucre
  • L’équivalent de 3 pots de yaourt de farine
  • 1 c. à s. d’huile de coco
  • 3 oeufs
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 3 c. à c. de thé Matcha Aromandise

Beurrez le moule à muffins et allumez le four à 180 °C (th. 6) en chaleur tournante. Versez le yaourt dans un saladier et ajoutez les oeufs, le sucre, la farine, la levure, le sel et l’huile. Ajoutez le thé Matcha, puis mélangez la préparation. Versez-la dans les empreintes du moule, puis faites cuire 35 mn. Démoulez et laissez refroidir. Dégustez !

Photo : © Aromandise

 

Cocktail au pamplemousse
et thé Sencha
vegan3-60 sans-gluten

the-SenchaPour 6 pers. - Préparation : 5 mn - Difficulté : 1

  • Cocktail-au-pamplemousse1 l de thé vert Sencha Aromandise frais
  • 1 pamplemousse
  • 1 filet de sirop de grenadine
  • Zestes de citron jaune
  • Myrtilles congelées pour décorer

Coupez la chair du pamplemousse en petits morceaux dans un pichet. Versez le thé par-dessus. Filtrez en versant dans un autre récipient tout en pressant les morceaux de pamplemousse pour en extraire le jus. Dans des verres à cocktail, versez un filet de grenadine, ajoutez le thé vert et le jus de pamplemousse, puis des zestes de citron et des myrtilles congelées pour décorer. Et voilà !

Photo : © Aromandise

 


Le coin des

Gâteau aux potimarron,
chia et poires (sans sucre)
vegetarien sans-sucre-60

 

SpicyCela fait 3 ans que Spicy anime et publie des recettes et informations sur un blog de cuisine bio et saine. De son point de vue, en cuisine, il faut se faire plaisir et aimer faire plaisir. Il faut aussi créer et donner envie ! Être gourmand de partages et de convivialité. Ainsi, parce que nous n’avons pas toujours le temps de cuisiner mais que l’envie de se nourrir sainement est là, Spicy propose sur son blog Bienvenue chez Spicy des recettes saines, de saison, faciles et rapides. Pour elle, il est très facile d’adopter des habitudes de santé dans l’assiette sans se ruiner ni se priver. Les recettes qu’elle propose sont élaborées dans cette optique. Elles sont en plus délicieusement gourmandes, mais sans jamais nous faire culpabiliser. http://bienvenuechezspicy.blogspot.fr/

par Spicy

 

Pour 6 - 8 parts - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 25 mn - Difficulté : 1

  • Gateau-au-potiron150 g de farine semi-complète ou complète
  • 100 g de fromage blanc 2 oeufs
  • 150 g de purée de potimarron
  • 30 ml de lait de coco ou autre (quantité à adapter en fonction de la texture de la pâte)
  • 3 à 4 poires pelées et tranchées en lamelles
  • 10 g de levure sans phosphate
  • 2 à 3 c. à s. de graines de chia
  • Vanille en gousse ou cannelle

Mélangez la purée de potimarron, le fromage blanc, le lait de coco et les oeufs. Ajoutez la vanille après avoir raclé la gousse (ou la cannelle) et les graines de chia. Mélangez. Incorporez la farine et la levure et mélangez à nouveau. Déposez la pâte dans un plat pas trop profond et disposez joliment les lamelles de poires sur le dessus. Mettez à cuire 25 mn dans le four préchauffé à 180 °C (th. 6). La durée de cuisson est en fonction du four et du plat utilisés. Sortez lorsque le cake est cuit.

Photo : © Spicy

Cela donne un gâteau vraiment moelleux, juste sucré comme il se doit grâce aux poires. Il faut donc prendre des fruits mûrs et juteux. Si vous proposez ce gâteau à des personnes qui n'ont pas l'habitude du sans sucre ajouté, vous pouvez répartir un peu de miel sur le dessus, ou du sirop d'agave ou d'érable. Mais les fruits se suffisent à eux-mêmes.

 


 

Crumble cru aux mirabelles et quetsches sans-oeufs2-60 sans-lactose2-60 sans-gluten vegan3-60

 

Emilie-Lefebvre

Émilie Lefebvre est créatrice culinaire, formatrice et consultante en cuisine et nutrition végétales. Ses recettes sont végétales, principalement sans gluten et ne contiennent pas ou peu d'huile ajoutée. Elles privilégient les aliments complets et naturels. Sur son blog, vous pourrez retrouver des recettes faciles, saines et gourmandes, ainsi que des informations sur l'alimentation végétale complète : www.kindhealthyhappy.com

par Émilie Lefebvre

 

Pour 6 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Difficulté : 1

  • Crumble-cru-aux-mirabelles2 à 3 tasses d'un mélange de mirabelles et de quetsches
  • 1 à 2 c. à s. de sirop d'érable
  • Quelques gouttes de jus de citron

Pour la pâte :

  • 150 g d'amandes et/ou de noix
  • 10 dattes medjool dénoyautées
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille

Pour le service (au choix) :

  • Cannelle en poudre
  • Yaourt végétal nature ou vanillé
  • Glace végétale à la vanille (recette sur le blog)
  • Crème de cajou (recette sur le blog)

Coupez et dénoyautez les fruits. Mélangez-les avec le jus de citron et le sirop d’érable. Hachez les amandes et/ou les noix dans un robot, puis ajoutez le reste des ingrédients de la pâte. Continuez à mixer jusqu'à obtenir une consistance de miettes collantes. Répartissez les fruits dans de petits bols ou assiettes à dessert et recouvrez de pâte émiettée. Servez tel quel ou avec une cuillerée de yaourt végétal, de glace végétale ou de crème de cajou. Saupoudrez légèrement de cannelle.

Bon à savoir : Réalisez des tartelettes sans cuisson avec les mêmes ingrédients : ajoutez un peu d'eau à la pâte pour qu'elle soit bien collante. Divisez-la en 6 portions et façonnez des petits fonds de tarte. Réfrigérez jusqu'à utilisation, puis déposez les dés de fruits dans les tartelettes. Décorez de feuilles de menthe si vous le souhaitez.

Photo : © Émilie Lefebvre

 


 

Pudding au raisin blanc vegan3-60 sans-lactose2-60

 

Stephanie-FaustinNiçoise trentenaire, Stéphanie est passionnée de cuisine et d’écologie. Son blog Tomate sans graines allie ainsi une cuisine bio – surtout végétalienne –, de préférence locavore et toujours de saison, à des articles consacrés à la fabrication de produits maison (cosmétiques, entretien…), à la présentation de concepts ou lieux green, à des balades nature, à des trucs et astuces écolos et minimalistes… Bref, un chouette petit monde vert et gourmand ! Elle est auto-entrepreneur, n’hésitez pas à lui envoyer des propositions de collaboration ! E-mail : setf-nanie@hotmail.fr Blog : http://tomatesansgraines.blogspot.fr/ Page Facebook : https://www.facebook.com/tomatesansgraines/

par Stéphanie Faustin

 

Pour 6 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 30 à 40 mn - Difficulté : 1

  • Pudding-au-raisin-blanc100 g de pain rassis +/-
  • 30 cl de lait végétal sans sucres ajoutés
  • 30 g de sucre brun
  • Une quarantaine de grains de raisin blanc coupés en 2 et épépinés
  • 1 grosse pincée de vanille en poudre
  • 1 c. à s. de rhum (facultatif)

Chauffez le lait, puis faites-y tremper le pain rassis coupé en petits morceaux pour le faire ramollir. Écraser ensuite grossièrement le pain à la fourchette. Ajoutez le sucre, la vanille et le rhum (facultatif). Ajoutez les grains de raisin. Versez la préparation dans un moule graissé. Enfournez dans un four préchauffé à 180 °C (th. 6) pendant 30 à 40 mn. Laissez refroidir avant de démouler.

Bon à savoir : selon le type de pain et sa dureté, ce dernier aura besoin de plus ou moins de lait pour ramollir. Ne versez donc pas tout le lait d'un coup, attendez de voir comment le pain le boit, et ajoutez- en au besoin.

Photo : © Stéphanie Faustin

 


écolivre

Déshydrater les aliments chez soi
de Michelle Keogh

livre-deshydraterConseils et instructions étape par étape

Ce manuel pratique vous permettra de transformer des denrées périssables – fruits, légumes, viandes, herbes, graines – en un vivier de nourriture préservée. Les jardiniers y trouveront la solution idéale pour conserver leur surplus de production dans les meilleures conditions et les gourmands se régaleront des 100 délicieuses recettes proposées (pour une cuisine traditionnelle ou dans le cadre d’un régime alimentaire cru ou sans gluten). Déshydrater des aliments chez soi est la plus savoureuse façon de rester en bonne santé. Le mécanisme est simple : un déshydrateur élimine l’eau grâce à une douce chaleur ventilée. Ainsi, les saveurs se marient tout en s’intensifiant et toutes les qualités nutritives sont garanties. Conseils avisés et instructions étape par étape (préparation, température, conservation) vous assurent un résultat parfait.

Éditions de Terran - 192 pages - 20 €

 


gourmandises

Layer cake toile d'araignée à la courge vegan3-60

 

Mlle PigutMelle Pigut est une ingénieuse auteur culinaire et consultante en alimentation bio végétale. Elle est également la créatrice de La Parenthèse Végétale, l'atelier bio très prisé où elle anime des cours de cuisine créative dans le 20e, à Paris. Melle Pigut pense que bien se nourrir doit être un plaisir. Elle oeuvre avec passion pour rendre plus accessible une cuisine éthique, simple et saine, qui n'oublie pas d'être savoureuse, gourmande et... pleine de surprises ! Laissez-vous tenter. Informations sur les cours de cuisine et recettes vegan : http://LaParentheseVegetale.fr

par Mlle Pigut

Ce gâteau, je l’ai créé pour un de mes cours de cuisine spécial Halloween. C'était « horriblement » gourmand, c'est pourquoi j'adore partager la recette. Vous verrez qu’il demande des ingrédients très simples pour un résultat « terriblement » génial. Amusez-vous à le préparer en famille !

Pour 5 pers. - Bon marché - Préparation : 1 h - Cuisson : 1 h 15 - Difficulté : 2

Moelleux cacaoté x 3 :

  • Layer-cake125 g de farine de blé T80
  • 60 g de sucre de canne complet
  • 30 g de poudre de cacao non sucré
  • 1/3 c. à c. de bicarbonate
  • 1 pincée de sel
  • 160 ml d’eau
  • 30 g d’huile d’olive pas trop forte
  • 30 g de pépites de chocolat

Crème de courge :

  • 400 g de courge au choix
  • 100 g de banane
  • 25 g de sucre de canne complet
  • 1 pincée de vanille

Nappage chocolat :

  • 50 g de chocolat noir à 70 %
  • 30 ml de lait de riz

« Toile d'araignée » :

  • 20 g de fécule (2 c. à soupe)
  • 10 ml d’eau (1 c. à soupe)
  • 5 g de sucre de canne complet

Préparez les moelleux : Dans un saladier, mélangez la farine avec le sucre, le cacao, le bicarbonate et le sel. Versez ensuite l’eau et l’huile, mélangez et ajoutez finalement les pépites de chocolat. Huilez un moule à charnière d’environ 20 cm de diamètre et répartissez-y la préparation. Enfournez à 150 °C (th. 6) pour environ 20 mn. Laissez tiédir avant de démouler. Procédez de la même manière pour préparer 3 moelleux. Pendant ce temps, préparez la crème de courge : Nettoyez, puis coupez la courge en morceaux. Faites cuire à la vapeur pendant 10 à 15 mn, ou jusqu’à ce qu’elle soit fondante. Ensuite, mixez ensemble tous les ingrédients de la crème de courge et laissez refroidir. Préparez le nappage chocolat : Dans une petite casserole, faites fondre doucement le chocolat dans le lait de riz. Réservez. Montez le layer cake : Déposez délicatement 1 moelleux dans le moule à charnière et nappez-le avec la moitié de la crème de courge. Surmontez d’un 2e moelleux. Étalez l’autre moitié de la crème et déposez le dernier moelleux. Retirez délicatement les bords du moule à charnière. Recouvrez finalement le tout de sauce chocolat. Terminez en réalisant la toile : Mélangez les ingrédients de la toile, ajoutez une goutte d’eau si nécessaire. Formez des cercles en versant le liquide à la cuillère sur le dessus du gâteau. Déformez les cercles à l’aide d’un couteau pour dessiner une toile. Dégustez immédiatement avec une bonne boisson chaude, ou laissez prendre le glaçage et dégustez refroidi.

Photo : © Melle Pigut

 


 

Verrine de poire et chocolat à l’avoine sans-oeufs2-60 sans-gluten2-60

 

Anaelle-DuchenePassionnée de cuisine et de sport, Anaelle réalise des recettes saines et diététiques. Persuadée que la santé se trouve dans l’assiette, elle s’intéresse aux bienfaits des aliments qu’elle utilise dans ses recettes. Cela passe par une consommation plus raisonnée et responsable de la nourriture. Elle a créé, il y a bientôt 2 ans, le blog recettehealthy.com, dans lequel elle partage ses recettes, mais également des conseils sur la nutrition et la cuisine.

par Anaelle Duchêne

 

Pour 1 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 5 à 10 mn - Difficulté : 1

  • Verrine-de-poire50 g de flocons d'avoine
  • 95 ml de lait écrémé
  • 1/2 poire
  • 3 carrés de chocolat noir
  • 10 ml de sirop d'agave

Dans une casserole, versez le lait et les flocons d'avoine et mélangez. Quand la préparation commence à être chaude, versez le sirop d'agave. La crème va s'épaissir. Quand vous mélangez et que vous commencez à voir le fond de la casserole avec le mouvement de la spatule, c'est que c'est prêt. Versez cette préparation jusqu’à mi-hauteur d’un pot de confiture. Déposez les morceaux de poire jusqu'à ne plus apercevoir la crème en dessous. Versez ensuite la moitié du chocolat fondu au bain-marie. Répartissez le reste de la préparation, puis finissez par la poire sur le dessus. Nappez du restant de chocolat.

La touche gourmande : sur le dessus, ajoutez amandes hachées, pralin, poudre de coco, beurre de cacahuète… Les variantes sont multiples ! Vous pouvez déguster de suite ou préparer la veille et manger le lendemain. Dans ce cas, les flocons d'avoine sont un peu plus compacts, mais c'est tout aussi bon.

Photo : © Anaelle Duchêne

 


 

Chocolat chaud aux épices sans-gluten2-60 sans-soja-60 sans-lactose2-60

Pour 1 tasse - Préparation : 10 mn - Difficulté : 1

  • Chocolat-chaud-aux-epices250 ml d’eau
  • 6 doses de lait d’amande au chocolat La Mandorle
  • Un peu de zeste d’orange râpé
  • 1 pincée de poivre ou piment de Cayenne
  • 1/2 c. à c. de cannelle de Ceylan moulue
  • 1/2 gousse de vanille

Dans une casserole, faites chauffer l’eau. Incorporez le lait d’amande au chocolat La Mandorle. Mélangez bien jusqu’à dissolution complète, puis ajoutez les épices et les grains de la gousse de vanille fendue en 2. Mélangez et ajoutez un peu de zeste d’orange râpé. Servez chaud !

Source : www.lamandorle.com

 


 

Crumble salé courgettes et aubergine sans-gluten2-60 vegan3-60

 

Camille-DaussyPassionnée de cuisine saine et gourmande, Camille Daussy a d’abord été animatrice en centre social, où elle a commencé par animer des ateliers de cuisine. Elle partage depuis quelques années ses recettes à dominante végétarienne/bio, et parfois sans gluten et végétaliennes, sur son blog de cuisine kmillesaveurs.canalblog.com. Grâce à son expérience, elle a obtenu son CAP de cuisine. Camille vient de s'implanter dans le Tarn, où elle souhaite se consacrer à sa passion en développant une activité d'animation d'ateliers de cuisine, de traiteur bio pour les événements et de fabrication de pains d'épices bio. Pour la contacter: kmillesaveurs@gmail.com et sur Facebook : kmillesaveurs

par Camille Daussy

 

Pour 4 pers. - Bon marché - Préparation : 20 mn - Cuisson : 15 mn + 15 mn - Difficulté : 1

  • Crumble-sale-courgettes2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 1 à 2 oignons
  • 1 gousse d'ail
  • Sel, poivre
  • Herbes de Provence
  • 50 g farine de riz
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 25 g parmesan
  • 50 g beurre

Lavez les courgettes et l'aubergine. Coupez-les en petits cubes et faites-les cuire à la vapeur (mettez les cubes d'aubergine 5 mn avant car ils seront plus longs à cuire). Épluchez l'oignon et l’ail, dégermez-les et émincez-les. Ajoutez-les aux légumes. Salez, poivrez, parsemez d'herbes de Provence et faites cuire pendant 15 mn environ. Si vous n'avez pas de cuit-vapeur, faites revenir les légumes dans une poêle avec un peu d'huile d'olive et un fond d'eau. Pendant ce temps, préparez la pâte à crumble en mélangeant les 2 farines. Ajoutez une pincée de sel, du poivre, puis le beurre coupé en morceaux. Sablez la pâte du bout des doigts. Ajoutez le parmesan et mélangez pour obtenir un appareil sablonneux. Quand les légumes sont cuits, déposez- les dans des ramequins, puis parsemez avec la pâte à crumble. Placez dans un four préchauffé à 200 °C (th. 6/7), et laissez gratiner environ 15 mn. Servez accompagné d'une salade.

Photo : © Camille Daussy

 

Tartinade de poivron rouge vegetalien-vegetarien-60 sans-gluten2-60 sans-lactose2-60

Pour une dizaine de toasts - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 20 mn - Difficulté : 1

  • Tartinade-de-poivron1 poivron rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. de purée de noix de cajou
  • Sel
  • 1/2 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1/2 c. à c. de romarin

Lavez le poivron et coupez-le en 2 dans le sens de la longueur. Ôtez la queue et épépinez le. Mettez-le sur une plaque dans un four préchauffé à 200 °C (th. 6/7) pendant 20 bonnes minutes. Quand la peau commence à flétrir et dorer, retirez-le et placez-le dans un sac plastique. Refermez bien et laissez-le 5 mn. Ensuite, avec la pointe du couteau, enlevez la peau. Puis coupez-le en gros morceaux. Épluchez et dégermez l'ail. Dans un mixeur, mixez l'ail, le poivron et ajoutez tous les ingrédients. Quand c'est bien lisse, transvasez et mettez au frais. Suggestion de présentation : Faites griller du pain de campagne ou du pain sans gluten, répartissez un peu de tartinade dessus avec un morceau de tome de brebis ou de fromage végétal.

Photo : © Camille Daussy

 


 

Millet sauté aux courgettes sans-gluten vegan3

 

Blandine WilcoxPassionnée de cuisine bio végétarienne, Blandine anime le blog Food Moods, sur lequel elle partage des recettes de saison, simples et gourmandes. Sa cuisine allie santé et plaisir, privilégiant l’utilisation d’ingrédients non transformés et de légumes et fruits de saison. Elle aime partager ses découvertes et recettes sur son blog, mais aussi au cours de retraites de yoga, pour lesquelles elle mijote une cuisine 100 % végétale. Pour la contacter : blandine@foodmoods.net - Son site : www.foodmoods.net

par Blandine Wilcox

 

Pour 4 pers. - Bon marché - Préparation : 10 mn - Cuisson : 35 mn - Difficulté : 1

  • Millet-saute-aux-courgettes250 g de millet
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de pignons de pin
  • Huile de coco
  • 3 gousses d’ail, pelées, dégermées et émincées
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • 3 courgettes, coupées en tranches fines
  • 3 c. à s. de tamari ou de shoyu (préférez le tamari pour une recette 100 % sans gluten)
  • Poivre noir
  • Huile de sésame (optionnel)

Mettez le millet dans une grande casserole et faites-le chauffer jusqu'à ce qu’il commence à éclater. Ajoutez alors 2 fois son volume en eau. Portez à ébullition, couvrez et laissez cuire à feu doux 15 à 20 mn, jusqu'à ce que toute l’eau soit absorbée. Retirez du feu, ajoutez l’huile d’olive, égrainez à la fourchette et laissez refroidir. Préchauffez le four sur 160 °C (th. 5/6). Mettez les pignons sur une petite plaque à four et faites-les dorer environ 10 mn. Mettez de côté. Faites chauffer une noix d’huile de coco dans un wok ou une grande poêle. Ajoutez l’ail et faites-le revenir 1 mn. Ajoutez le cumin et faites revenir 30 s, puis ajoutez les courgettes. Faites sauter les courgettes à feu moyen/fort pendant environ 10 mn, puis ajoutez le millet, la sauce tamari (ou le shoyu) et le poivre noir. Faites sauter encore 3 mn, en remuant constamment. Transférez dans un plat/des assiettes de service. Parsemez de pignons et, éventuellement, arrosez d’huile de sésame. Servez.

Photo : © Blandine Wilcox

 

vegetarien sans-gluten Barres de crumble prunes et figues

Pour 6 à 8 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 45 mn - Difficulté : 1

  • Barre-de-crumble-prunesHuile de coco
  • 150 g de farine de riz complet
  • 80 g de flocons de quinoa
  • 80 g de graines de tournesol
  • 50 g de sucre de canne complet
  • Une pincée de sel
  • 90 g de beurre, coupé en petits cubes
  • 4 c. à s. de sirop d’érable
  • 6 figues, coupées en quartiers
  • 10 à 12 prunes, dénoyautées et coupées en quartiers
  • 1 c. à s. de fécule de maïs

Préchauffez le four sur 180 °C (th. 6). Graissez un plat à four rectangulaire/carré avec l’huile de coco. Dans un saladier, mélangez la farine de riz avec les flocons de quinoa, les graines de tournesol, le sucre et le sel. Ajoutez le beurre et 2 c. à s. de sirop d’érable et frottez du bout des doigts pour obtenir des miettes grossières. Dans un bol, mélangez les figues et les prunes avec 2 c. à s. de sirop d’érable et la fécule de maïs. Disposez la moitié du mélange sec dans le plat et appuyez avec le dos d’une cuillère pour l’aplatir. Parsemez les fruits. Enfin, terminez avec une autre couche d’appareil à crumble de façon à bien couvrir les fruits. Mettez au four environ 40 mn, jusqu'à ce que le crumble commence à dorer. Coupez en barres et servez chaud ou froid.

Photo : © Blandine Wilcox

 


écolivre

Guide de substitution au gluten
de Géraldine Olivo Photographies de Myriam Gauthier-Moreau

livre-guide-subsitution-au-glutenL’alimentation moderne étant essentiellement axée autour de la consommation de blé (pain, pâtes...), la part de gluten (protéines contenues dans le blé, l’orge, le seigle...) dans notre quotidien a considérablement augmenté. Ce guide propose d’adapter les indispensables recettes de tous les jours à une alimentation sans gluten pour les intolérants et les personnes sensibles, mais également pour tous ceux qui souhaitent réduire la part de cette protéine pour gagner en vitalité. Le truc ? Diversifier les farines (farine de riz complet et de sarrasin), réintroduire les fécules, privilégier les compléments culinaires (oeufs, graines de chia, psyllium), adopter les astuces pour s’organiser et gagner du temps en cuisine. ...).

Éditions Alternatives - 112 pages - 13,50 €

 


 

Angelique-RousselDécouvrez le seitan Soy

Envie de remplacer de temps en temps la viande sans faire l’impasse sur les protéines ? Le seitan est fait pour vous ! Cette spécialité bio et vegan à base de blé est riche en protéines végétales et pauvre en matières grasses. Le seitan, on le mixe, on le hache, on le met en cubes… Bref, on le décline à l’infini dans une multitude de plats ! Plus d’idées gourmandes sur www.soy.fr/recettes

par Angélique Roussel

 

Parmentier de potimarron
et seitan
vegetarien

Pour 4 pers. - Préparation : 15 mn - Cuisson : 25 mn - Difficulté : 1

  • Parmentier-de-potimarron250 g de seitan en tranches Soy
  • 5 cl de Soya Cuisine Soy
  • 1 kg de potimarron
  • 2 pommes de terre
  • 1 grosse échalote
  • Chapelure
  • 1 poignée de noisettes concassées
  • 1 c. à c. de mélange 4 épices
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre

Épluchez et coupez les pommes de terre et le potimarron en dés. Faites cuire le tout à la vapeur 20 mn, puis réduisez en une purée épaisse. Ajoutez la Soya Cuisine et le mélange d'épices. Salez, poivrez et réservez. Faites revenir l'échalote pelée et tranchée dans une poêle huilée jusqu’à ce qu’elle devienne translucide. Ajoutez le seitan finement émincé et faites revenir le tout 5 mn. Dans un plat à gratin, commencez par disposer une couche de purée, couvrez d’une couche de seitan, puis d’une seconde couche de purée. Saupoudrez de chapelure et de noisettes concassées. Passez sous le grill 5 mn et servez bien chaud.

Photo : © Angélique Roussel

 

Seitan tikka massala vegetarien

Pour 4 pers. - Préparation : 15 mn - Repos : 1 h - Cuisson : 30 mn - Difficulté : 1

  • Seitan-tikka-massala250 g de seitan en tranches Soy
  • 1 petit oignon
  • 4 gousses d'ail
  • 1 yaourt de soja nature
  • 20 cl de lait de coco
  • 1 c. à s. de concentré de tomate
  • 2 c. à s. de garam masala
  • 1 c. à c. de cumin
  • Coriandre fraîche
  • Gingembre frais
  • Amandes effilées
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre

Dans un saladier, mélangez le yaourt, 1 c. à s. de garam masala et le cumin. Ajoutez le seitan en morceaux et laissez mariner 1 h au réfrigérateur. Dans une poêle, faites chauffer un peu d’huile et faites-y revenir l’oignon et l’ail préalablement épluchés, dégermés et émincés. Ajoutez le gingembre râpé, le reste de garam masala et le concentré de tomate. Mélangez bien. Ajoutez le seitan mariné ainsi que sa marinade, le lait de coco et la coriandre. Faites cuire à feu doux 30 mn. Salez, poivrez et parsemez d’amandes effilées avant de servir bien chaud, avec du riz complet.

Photo : © Angélique Roussel

 

Blanquette de seitan vegetarien

Pour 4 pers. - Préparation : 15 mn - Cuisson : 45 mn - Difficulté : 1

  • Blanquette-de-seitan250 g de seitan en tranches Soy
  • 20 cl de Soya Cuisine Soy
  • 3 pommes de terre
  • 3 carottes
  • 1 petit oignon
  • 40 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl de vin blanc
  • Huile d'olive
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 branche de thym
  • Sel et poivre

Pelez, dégermez et hachez l’oignon. Faites-le suer dans une poêle avec de l’huile d’olive. Ajoutez les pommes de terre pelées et coupées en dés, ainsi que les carottes pelées et coupées en rondelles. Faites revenir quelques minutes, puis ajoutez le seitan coupé en morceaux. Verser le bouillon et le vin blanc. Ajoutez le laurier et le thym. Couvrez et laissez mijoter à feu modéré environ 40 mn. Surveillez la cuisson et remuez de temps en temps. Quand le bouillon est absorbé, ajoutez la Soya Cuisine et mélangez. Assaisonnez et poursuivez la cuisson quelques minutes. Servez sans attendre !

Photo : © Angélique Roussel

 


 

Le petit déjeuner
premier régal de la journée !

 

Christine CalvetFormée à l'Institut Méditerranéen de Documentation, d'Enseignement et de Recherches sur les Plantes Médicinales de Montpellier (IMDERPLAM), Christine Calvet est une conseillère de santé spécialisée dans les techniques de soins naturels et de prévention. À l'issue de cette formation, elle a choisi d'approfondir ses connaissances en diététique et en phytonutrition, pour accompagner notamment des personnes intolérantes au gluten et au lait ainsi que d’autres souffrant de surpoids et de diabète. Son objectif est d'enseigner « l'art de se soigner et de manger autrement » par des méthodes naturelles de prévention santé et une nutrition choisie, synthèse des travaux des Prs Henri Joyeux et David Servan-Schreiber, des Drs Catherine Kousmine et Jean Seignalet et du naturopathe Daniel Kieffer. Elle est installée à Perpignan, où elle consulte et anime des ateliers culinaires. Christine Calvet est également auteur culinaire. Pour la contacter : 06 86 44 91 96 calvet-christine@orange.fr - site web de son association : http://www.harmovie.world/ et son blog : www.saisonsdemets.fr

par Christine Calvet

 

Vraiment important, ce fameux « p'tit déj’ »... ? Dé-jeuner, tout comme breakfast en anglais ou desayuno en espagnol, signifie rompre le jeûne. En effet, notre rythme naturel de vie – le rythme circadien – nous met en état de jeûne chaque nuit. C'est pendant notre sommeil, donc pendant ce repos digestif, que notre système immunitaire fait un grand ménage dans notre organisme.

Et si, pour faciliter ce repos nocturne réparateur, il convient de prendre un dîner le plus tôt et le plus léger possible, en revanche, le petit déjeuner devrait être un vrai repas, avec au menu des lipides, protéines et glucides à index glycémique bas (glucides digérés lentement qui provoquent un faible taux d'élévation du sucre dans le sang : fruits frais et secs, chocolat noir, céréales peu transformées, comme le pain et les flocons complets) ; ceci afin de préparer l'organisme à faire face à ses dépenses énergétiques au cours de la journée et de tenir jusqu'au repas de midi.

En effet, la chronobiologie nous apprend que, le matin, on observe :

- une forte sécrétion de lipases (enzymes qui « digèrent » les lipides) par le pancréas, pour utiliser les graisses nécessaires à la fabrication des parois cellulaires ;

- une forte sécrétion de protéases, pour entraîner le processus de fabrication des parois cellulaires (les protéases, présentes dans les sucs digestifs de l'estomac et du pancréas, « digèrent » les protéines) ;

- une faible sécrétion d'insuline et la mise en route de l'utilisation des glucides à index glycémique bas pour assurer progressivement les transferts énergétiques.

Mais si, pour certains, c'est effectivement ce repas primordial qui permettra de compenser une partie des dépenses de la matinée, pour d'autres, c'est un repas optionnel, qu'ils peuvent sauter sans perturber leur organisme. Un seul conseil : « écouter » sa faim !

Quels aliments privilégier
pour ce premier repas ?

Le petit déjeuner est destiné à éviter l’hypoglycémie réactionnelle déclenchant le grignotage entre 10 h 00 et 11 h 00, ainsi que toute sensation de fatigue intellectuelle ou musculaire.

> Oubliez la baguette-beurre-confiture, la tranche de cake industriel et le croissant chaud !

Trop riche en glucides à index glycémique élevé, ce type d’aliments entraînera dans la matinée un décrochage de l'attention, de la somnolence, une baisse d’énergie, une sensation de faim : le fameux coup de pompe entre 10 h 00 et 11 h 00, ou crise d’hypoglycémie réactionnelle. De plus, totalement à contresens de notre horloge biologique, on perturbe le fonctionnement du pancréas et on augmente le risque de prise de poids et de prédiabète.

Par ailleurs, viennoiseries, pâtisseries et biscuits du commerce sont bourrés de graisses « trans » (ou hydrogénées), qui sont associées à une augmentation du risque cardiovasculaire et favorisent l'athérome (dépôt lipidique à l’intérieur des artères).

> Alors, pour satisfaire les « becs sucrés » et les « becs salés », on proposera :

- 1 ou 2 oeufs coque, une part de fromage de chèvre ou de brebis, une tranche de saumon fumé ou de jambon, un filet de viande blanche... pour leur apport en protéines ;

Le saviez-vous ? Mieux vaut éviter le lait de vache, contenant trop de facteurs de croissance cellulaire et tissulaire, ainsi que les produits laitiers liquides (lait) ou semi-liquides (yaourt), trop riches en sucres sous forme de lactose, qui amènent le pancréas à sécréter autant d’insuline que s’il s’agissait de glucides possédant un index glycémique élevé.

- des laits végétaux d'oléagineux (amande, noisette, chanvre…) ou de noix de coco, bien pourvus en protéines, en vitamines A, B et E, en sels minéraux (dont magnésium, potassium, calcium et fer) et en bons acides gras ;

- des fruits secs oléagineux (amandes, noix de toutes sortes, pistaches...) et des graines oléagineuses (lin, sésame, courge, chia...), pour leur forte teneur en protéines, leur apport en bons acides gras, vitamines et minéraux ;

Le saviez-vous ? Une étude parue dans la revue Nutrients, en janvier 2016, montre que les adolescents qui ont les niveaux sanguins en oméga 3 les plus hauts disposent d’une meilleure vitesse de traitement de l’information que ceux présentant des niveaux sanguins plus faibles en oméga 3. De plus, d’après une étude de l’université de Pennsylvanie parue dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry, en mai 2015, les oméga 3 réduiraient les comportements agressifs et antisociaux chez les enfants.

- des crêpes de sarrasin, des blinis, des pancakes, des flocons d’avoine, de sarrasin ou autres flocons non soufflés, des céréales complètes cuites, comme du quinoa, du pain complet multi-céréales au levain, pour leur apport en glucides à index glycémique bas ;

- des fruits séchés (abricots, raisin, figues, pruneaux, pommes, baies de canneberge, baies de goji...), pour leur concentration en fibres, leur richesse en vitamines du groupe B et en minéraux ;

Le saviez-vous ? Excepté les dattes, les fruits séchés sont à index glycémique bas ou modéré, possèdent un pouvoir de satiété important et sont basifiants.

- des fruits frais entiers pour leur fibres et leur vitamine C (ou, à la rigueur, un jus frais « maison », pressé ou obtenu par un extracteur).

 

Brouillade d’oeufs vapeur,
cébette et algues
vegetarien sans-lactose2-60 sans-gluten

Pour 1 bol - Bon marché - Préparation : 10 mn - Cuisson : 12 mn environ - Difficulté : 1

  • Brouillade-d-oeufs-vapeur2 ou 3 oeufs
  • 1 cébette avec sa tige
  • 2 c. à s. de mélange d'algues déshydratées
  • 1 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1 c. à s. d'huile de colza
  • Poivre du moulin 4 baies

Cassez les oeufs dans un bol peu profond et fouettez-les. Ajoutez la cébette finement ciselée, les algues, le curcuma, l’huile de colza et un tour de moulin à poivre. Disposez le ramequin dans le cuiseur-vapeur. Faites cuire une dizaine de minutes environ, puis, à l'aide d'une fourchette, mélangez pour obtenir une brouillade, laissez encore cuire 2 ou 3 mn suivant la consistance plus ou moins baveuse souhaitée. Dégustez saupoudré de gomasio.

Photo : © Christine Calvet

 

Quinoa aux fruits secs vegan3 sans-lactose2-60 sans-gluten

Pour 1 bol - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 20 mn environ - Difficulté : 1

  • quinoa-fruits-secs1/2 verre de 25 cl de duo de quinoa rouge et blanc
  • 1 verre de 25 cl d’eau de source ou filtrée
  • 1 c. à s. de raisins secs
  • 1 abricot sec moelleux
  • 5 noix de cajou
  • 1 c. à c. de zeste d’orange
  • 1/2 c. à c. de gingembre en poudre
  • Cannelle

Versez le quinoa dans le bol à céréales du cuit-vapeur, ajoutez le gingembre, puis recouvrez avec l’eau. Faites cuire 20 mn, laissez gonfler quelques minutes dans le cuiseurvapeur fermé, puis égrenez à l’aide d’une fourchette. Versez dans le récipient de service. Incorporez les raisins secs, l’abricot coupé en petits morceaux, le zeste d’orange et les noix de cajou. Dégustez saupoudré de cannelle.

Photo : © Christine Calvet

Et pour les plus pressés :

Crème banane pruneaux
à la cannelle
vegan3 sans-lactose2-60 sans-gluten

Pour 1 bol - Bon marché - Préparation : 5 mn - Difficulté : 1

  • Creme-banane-pruneaux1 grosse banane bien mûre
  • 4 pruneaux
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • Eau de coco
  • Noix de coco râpée

Dans un blender, mixez la banane et les pruneaux dénoyautés avec la cannelle, en ajoutant petit à petit l’eau de coco jusqu'à la consistance souhaitée. Versez dans le bol, parsemez de noix de coco râpée et dégustez aussitôt.

Photo : © Christine Calvet

Ou, tout simplement, un smoothie

Dans un blender, versez 1 verre de lait d'amande, de noisette ou de noix de coco, 1/2 banane, 1 autre fruit de saison (pomme, poire, kiwi...), 1 c. à s. de graines de chia entières (préalablement trempées 1 nuit dans le lait végétal) ou de lin moulues. Mixez et dégustez.

 


 

Escalopes de dinde panées
farcies aux champignons
sans-gluten

Pour 4 pers. - Bon marché - Préparation : 20 mn - Repos : 15 mn - Cuisson : 30 mn - Difficulté : 2

  • Escalope-de-dinde4 fines escalopes de dinde
  • 2 c. à c. de farine de riz Nature & Cie
  • 4 c. à c. de farine de maïs Nature & Cie
  • 80 g de corn flakes Nature & Cie
  • 120 g de champignons
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 40 g de mozzarella
  • Spaghettis Nature & Cie
  • 1/2 échalote
  • 20 g de beurre
  • 2 oeufs
  • Sel et poivre
  • Persil
  • 15 cl d’eau Huile

Farce : Dans une casserole, faites revenir l’échalote pelée et émincée avec le beurre. Ajoutez la farine de riz, mélangez et versez l’eau avec le cube de bouillon. Remuez à l’aide d’un fouet jusqu’à obtention d’une sauce épaisse. Coupez la mozzarella en dés d’1 cm d’épaisseur. Émincez finement les champignons et faites-les revenir rapidement à la poêle dans un peu d’huile. Mélangez la mozzarella, les champignons et le persil ciselé avec la sauce. Dinde : Aplatissez les escalopes à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Salez et poivrez. Mettez un peu de farce au milieu et roulez-les. Réservez 15 mn au frigo. Panure : Prenez 2 bols. Remplissez l’un de farine de maïs et corn flakes écrasés, et battez les oeufs dans l'autre bol, quelques secondes, avec du sel. Plongez les escalopes farcies dans les oeufs, puis dans le mélange corn flakes et farine et recommencez une 2e fois. Placez le tout dans un plat et versez un filet d’huile sur chaque escalope panée. Cuisson : Préchauffez le four à 180 °C (th. 6) et faites cuire les escalopes 30 mn. Pendant ce temps, profitez- en pour faire cuire les spaghettis. Source : www.nature-et-cie.fr

Photo : © Nature & Cie

 


 

Faux-mage végétal vegetarien sans-lactose2-60 sans-gluten

par Stéphanie Faustin

Pour 6 pers. - Bon marché - Trempage : 4 h - Préparation : 5 mn - Repos : au moins 2 h - Difficulté : 1

  • Faux-mage-vegetal120 g de noix de cajou nature et non grillées
  • 5 c. à s. d'eau (5 cl)
  • Le jus d'1/2 citron (2 ou 3 cl)
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1 c. à s. juste rase d'huile d'olive
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à c. de piment d'Espelette
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • 1 grosse 1/2 c. à c. d'agar-agar (1,5 g) (facultatif)

Faites trempez les noix de cajou pendant 4 heures dans un bol rempli d'eau (ou toute une nuit). Égouttez- les dans une passoire et rincez-les bien. Mixez les noix de cajou avec le jus de citron, l'ail (pelé et dégermé) et le sel. Faites chauffer l'eau et l'agar-agar jusqu'à ébullition, attendez encore une trentaine de secondes, puis retirez du feu et versez sur la préparation. Cette étape est facultative : elle permet simplement de figer légèrement la préparation une fois refroidie, afin d’obtenir un faux-mage qui se tient. Mais vous pouvez tout à fait vous en passer et mixer simplement les ingrédients de l’étape précédente avec un petit filet d’eau au besoin. Le faux-mage sera alors plus crémeux. Si vous avez ajouté l’agar-agar, mixez de nouveau de manière à obtenir une purée relativement lisse. Ajoutez l'huile, les herbes de Provence et le piment d'Espelette. Mélangez à la cuillère. Versez dans un récipient, que vous huilerez au préalable si vous souhaitez démouler votre faux-mage par la suite (possible si présence d’agar-agar). Placez au frais au moins 2 h avant de démouler et de déguster... Mais, dans l'idéal, attendez au moins le lendemain pour la dégustation, il n'en sera que meilleur. Ce fromage végétal se conservera environ 1 semaine au réfrigérateur.

Photo : © Stéphanie Faustin

 


 

Curry d’aubergines au raisin vegan3-60 sans-gluten

 

Christine Spohn

À 45 ans, Christine Spohn se passionne pour la cuisine et suit une formation au lycée hôtelier d’Illkirch, en Alsace, où elle obtient son CAP de cuisinier. À la recherche de « sens », elle devient formatrice en arts culinaires et utilise la cuisine comme support de rencontre, de partage, de créativité, de cohésion, d’éveil… dans le respect du vivant. Formée aux plantes sauvages comestibles auprès de l’ethnobotaniste François Couplan, elle se passionne pour la rencontre spirituelle avec la matière, le vivant et l’humain, et souhaite partager son enthousiasme pour une nourriture saine, équilibrée, créative et savoureuse. D'ailleurs, elle a ouvert des chambres d'hôtes dans une maison écologique à la campagne en Haute-Saône, où elle anime également des ateliers de cuisine. Pour la contacter : Tél. 06 33 52 75 28, mail : christine@les-gourmandises.bio.fr et son site : www.les-gourmandises-bio.fr

par Christine Spohn

 

Pour 2 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 45 mn - Difficulté : 1

  • Curry-d-aubergines500 g d’aubergines
  • 3 tomates fraîches
  • 2 oignons ou échalotes
  • 3 gousses d’ail
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de curry
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 verre d’eau
  • Une grosse grappe de raisin blanc ou rouge
  • Sel et poivre du moulin

Lavez les aubergines et les tomates et coupez-les en cubes. Épluchez et émincez les oignons/échalotes. Épluchez, dégermez l’ail et coupez-le en 3. Faites chauffer l’huile dans une casserole à fond épais et faites fondre les oignons/échalotes. Rajoutez tous les autres ingrédients et laissez mijoter à feu doux pendant 30 mn environ. Au bout de 30 mn, enlevez le couvercle et poursuivez la cuisson 15 mn environ afin de réduire la préparation.

Photo : © Christine Spohn

 


 

Recettes gourmandes
pour enfants récalcitrants

 

Amandine Geers

what's for dinnerAuteurs de livre cuisine bio, chroniqueurs en écologie, Amandine et Olivier ont créé il y a 10 ans What's for dinner, une association engagée privilégiant les échanges sur les questions d'alimentation et d'écologie. Pour découvrir les programmes et les dates des prochains ateliers de cuisine bio d'Amandine rendez-vous sur : whats-for-dinner.info et Facebook (Amandine Geers).

Par Amandine Geers et Olivier Degorce

 

livre-Recettes-gourmandesRecettes extraites du livre
Recettes gourmandes pour enfants récalcitrants
45 idées cuisine pour se faciliter la vie à table
Éditions Terre vivante, collection Facile et Bio 120 pages -12 €

Tout pour apprendre à faire plaisir aux enfants difficiles à table sans mettre à mal ses convictions. Ce livre propose des conseils pour lâcher prise sans culpabiliser, s’organiser et anticiper les repas en famille, et ainsi éviter les mauvaises surprises à table, s’amuser pour adapter les grands classiques en version saine, et pour inventer de nouveaux accords de saveurs pour les plus téméraires. Frites, burgers, mais aussi croissants chèvrefigue, feuilletés de légumes, salade thaïe… 45 recettes et autant d’astuces pour que le repas redevienne un moment de plaisir partagé !

 

1, 2, 3 houmous… à toi de choisir ! vegan3-60 vegetalien-vegetarien-60 sans-gluten2-60 sans-lactose2-60

Avec ces variantes de houmous, on allège la proportion de pois chiches – pas toujours faciles à digérer – et on compense par des légumes et des épices. Ça colore, ça apporte des vitamines et ça se conserve plusieurs jours au réfrigérateur. Les enfants aimeront y tremper des bâtons de carottes ou des radis. Pour certains repas, comme un pique-nique entre copains, c’est grandement suffisant !

Pour 4 à 5 pers. - Bon marché - Préparation : 20 mn - Trempage : 1 nuit - Cuisson : 30 mn - Difficulté : 1

  • 1-2-3-houmous200 g de carottes cuites
  • 150 g de betterave cuite
  • 100 g de pois chiches
  • 4 c. à s. d’huile d’olive
  • 3 c. à s. de purée de sésame
  • 1 citron jaune
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de curcuma en poudre
  • Graines de sésame
  • Ciboulette
  • Sel et poivre

La veille, faites tremper les pois chiches dans 4 fois leur volume d’eau. Rincez-les et faites-les cuire pendant 30 mn. Conservez l’eau de cuisson. Mixez les pois chiches avec l’huile d’olive, le jus du citron, la purée de sésame et un peu d’eau de cuisson pour obtenir une consistance bien crémeuse. Salez et poivrez. Réservez 1/3 du houmous au frais. Divisez ce qui reste en 2 parts égales. Mixez la première moitié avec la betterave et la cannelle. Mixez la seconde moitié avec les carottes et le curcuma. Servez en saupoudrant de graines de sésame et de ciboulette pour les amateurs.

Photo : © Olivier Degorce

 

Croque-mitaine… c’est moi qui te mange vegetarien

Le croque-monsieur est rapide à préparer et apprécié des enfants. Mais si la combinaison jambonfromage- pain blanc est acceptable de temps à autre, mieux vaut prévoir des variantes et y habituer les petits becs. Inventons ce soir le croque-mitaine, pour en finir avec les mauvaises habitudes et les histoires à dormir debout…

Pour 4 pers. - Assez bon marché - Préparation : 20 à 25 mn - Cuisson : 25 mn - Difficulté : 2

  • Croque-mitaine200 g de tofu fumé
  • 100 g de fromage de chèvre frais
  • 8 tranches d’un bon pain de campagne
  • 8 oeufs de caille
  • 2 oignons jaunes
  • 2 ou 4 champignons
  • 4 figues fraîches
  • Huile d’olive
  • 2 c. à c. de sirop d’érable, de sirop d’agave ou de miel
  • 2 c. à c. de sauce soja

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Dans un bol, préparez une marinade avec 4 c. à s. d’huile d’olive, le sirop d’érable (ou d’agave ou le miel) et la sauce soja. Coupez 8 tranches fines de tofu fumé. Placez-les sur une plaque allant au four. Badigeonnez-les de marinade (il doit en rester un peu) et enfournez pendant 10 mn. Émincez les oignons et les champignons. Mettez-les dans un plat à four et versez le reste de marinade. Sortez les tranches de tofu. Remplacez-les par les légumes et faites cuire pendant 10 mn. Réservez. Faites griller 4 tranches de pain. Lavez et coupez les figues en rondelles. Étalez le fromage sur chaque tranche de pain. Ajoutez les champignons, les oignons, la figue et le tofu. Percez 2 trous dans les 4 autres tranches de pain à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un petit verre. Faites-les revenir dans une poêle légèrement huilée. Retournez-les au bout de 2 mn. Cassez 1 oeuf de caille dans chaque trou et laissez cuire 2 mn. Retirez les tranches à l’aide d’une spatule et posez-les sur les croques. Servez aussitôt.

Photo : © Olivier Degorce

 

Poisson pané maison et sa sauce cocktail

Votre enfant est au courant que les poissons font partie de la famille des vertébrés, qu’ils nagent dans les mers et les lacs et qu’ils ne sont pas carrés ? Alors, lâchez-vous sur les poissons panés, mais soyez intransigeant(e) sur le choix du poisson. Nous avons opté pour du mulet, car ce n’est pas une espèce protégée.

Pour 4 pers. - Assez bon marché - Préparation : 20 mn - Cuisson : 10 mn - Difficulté : 1

  • Poisson-pane-maison500 g filets de mulet
  • 2 verres de chapelure (réalisée avec un quignon de pain rassis ou 4 biscottes)
  • 1 oeuf
  • 2 citrons jaunes pour servir
  • 2 c. à s. de persil déshydraté ou frais
  • 2 c. à c. d’écorce de citron en poudre (ou le zeste d’1 citron jaune)
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive
  • Un peu de farine

Pour la sauce cocktail :

  • 2 yaourts nature
  • 1 c. à s. de sirop d’agave
  • 2 c. à c. de concentré de tomate
  • 2 c. à c. de miso blanc
  • 2 pincées de piment d’Espelette
  • Sel et poivre

Préparez la sauce cocktail dans un bol en fouettant énergiquement l’ensemble des ingrédients. Réservez. Rincez le poisson et séchez-le. Coupez-le en morceaux. Dans un bol, mélangez la chapelure, le persil, le sel, le poivre et l’écorce de citron. Battez l’oeuf dans un autre bol. Versez un peu de farine dans une assiette. Roulez chaque morceau de poisson dans la farine, puis trempez-le dans l’oeuf battu. Enfin, roulez-le dans la chapelure. Faites dorer le poisson dans une poêle huilée, 5 à 8 mn de chaque côté selon l’épaisseur des morceaux. Servez avec la sauce cocktail et des quartiers de citron. Accompagnez avec du riz, des crudités ou des légumes cuits.

Photo : © Olivier Degorce

 

Crème chocolatée à l’amarante vegan3-60 sans-gluten2-60 sans-lactose2-60

Voici une petite crème riche en protéines, pour la croissance de nos têtes blondes. L’amarante est une plante originaire d’Amérique latine, riche en acides aminés et en minéraux (fer). Cette crème chocolatée sera bienvenue aussi bien en dessert qu’au goûter ou au petit déjeuner.

Pour 4 pers. - Bon marché - Préparation : 15 mn - Cuisson : 30 mn - Difficulté : 1

  • Creme-chocolatee100 g d’amarante
  • 100 g de chocolat noir
  • 15 cl de lait végétal à l’amande
  • 4 c. à s. de sucre (facultatif)
  • 3 gousses de cardamome

Ouvrez les gousses de cardamome et retirez les graines. Rincez soigneusement l’amarante dans une passoire fine. Faites-la cuire à feu doux dans une casserole avec 20 cl d’eau, le lait d’amande, la cardamome et éventuellement le sucre. Comptez environ 30 mn de cuisson. Mélangez de temps en temps. Avant la fin de cuisson, faites fondre le chocolat au bain-marie. Dès que l’amarante est cuite, ajoutez le chocolat fondu. Mélangez et versez dans des ramequins. Laissez refroidir, puis placez au frais. Ces crèmes se conservent quelques jours.

Photo : © Olivier Degorce

 


 

Équilibre acido-basique…
vous connaissez ?

 

Hervé BobardIl y a quelques années, Hervé Bobard a découvert l’importance de notre alimentation (bénéfique ou délétère) sur notre équilibre acidobasique. Sceptique, il a expérimenté l’alimentation alcaline. Aujourd’hui, essai transformé ! Après de longues années d’interdiction médicale, il a pu enfin reprendre une activité physique régulière et, même, du sport ! Fini les allergies aux pollens, lombalgies, lumbagos et la cohorte des maladies saisonnières de types rhumes, maux de gorge, grippes et autres. Maintenant, à 48 ans et « 5 ans d’alimentation alcaline plus tard »… tous ces problèmes sont derrière lui. Hervé Bobard a créé, en 2015, un blog de recettes alcalines et gourmandes. Il y témoigne et partage cette belle expérience et ses connaissances en nutrition. Face à la demande, il compte proposer prochainement une formation (sous forme de modules vidéo consultables sur le site), pour aider tous ceux qui le souhaitent à franchir les obstacles et les étapes nécessaires à l’atteinte de leur objectif : apprendre à manger alcalin au quotidien. http://bouchees-doubles.com

par Hervé Bobard

 

L’alimentation alcaline
en quelques mots…

C’est une alimentation basée sur un dosage bénéfique des proportions entre aliments, en fonction de leur pH (après transformation lors de la digestion, puis assimilation par notre métabolisme). Elle respecte nos besoins physiologiques. Les proportions communément pratiquées oscillent entre 60 à 80 % d’aliments basiques pour 20 à 40 % d’aliments acides. Ce ratio s’équilibre de préférence quotidiennement ou hebdomadairement, en fonction des contraintes, des besoins et des objectifs de chacun.

Avec l’activité physique et l’hydratation, l’alimentation alcaline est un puissant levier pour aider nos poumons (expiration), nos reins (urine) et notre peau (sudation) à équilibrer notre balance acido-basique en éliminant nos acides, plus ou moins rapidement et facilement.

C’est une alimentation à l’indice glycémique (généralement) bas et naturellement riche en : fibres, vitamines, minéraux, oligoéléments, antioxydants, protéines végétales (principalement).

C’est une alimentation qui met l’accent sur les micronutriments et qui est naturellement pauvre en : gluten, lactose, allergisants.

Ce n’est ni régime, ni une diète ! Pour obtenir des effets pérennes et durables, cette approche alimentaire doit s’inscrire dans la durée. Aucun aliment n’est interdit. Elle respecte des proportions entre aliments acides et basiques (alcalins) qui sont bénéfiques à notre fonctionnement métabolique et notre équilibre acidobasique.

Bon à savoir : Lorsque l’on parle d’aliments acides/basiques, cela n’a rien à voir avec le goût d’un aliment.

Par exemple, le citron est acide au goût mais basique (alcalin) pour l’organisme après son assimilation, tandis que la viande, douce en goût, est acide pour l’organisme après son assimilation.

Comment distinguer un aliment
acide d’un aliment basique ?

L’outil de mesure du potentiel acide ou de base pour l’organisme est :

L’indice PRAL (Potential Renal Acid Load = Indice de Charge Acide Rénale), une formule scientifique qui permet de calculer et classer les aliments en fonction de leur taux d’acidité ou d’alcalinité pour l’organisme.

Les familles d’aliments acidifiants pour l’organisme sont :

  • les produits céréaliers (les farines, le riz, les pâtes),
  • les produits d’origine animale (viandes, poissons, lait, oeufs),
  • certaines légumineuses,
  • les produits sucrés (en dehors des fruits),
  • les produits trop salés,
  • les produits transformés par les procédés industriels (plats préparés trop salés avec des sucres cachés et des neurotoxiques : adjuvants, conservateurs, exhausteurs de goût, dont l’organisme ne sait que faire).

Les familles d’aliments basifiants ou alcalinisants sont :

la quasi-totalité des produits végétaux (fruits et légumes), les herbes, les épices, les graines, certains oléagineux.

Les principaux maux que favorise une acidose métabolique latente sont :

  • la baisse de l’immunité,
  • l’installation des inflammations et des infections,
  • le manque de résistance au stress et/ou à la fatigue,
  • la perte de sommeil,
  • la chute des cheveux,
  • la baisse de la vue,
  • les problèmes cutanés.

L’alimentation alcaline est
une approche nutritionnelle qualitative qui :

  • est basée sur la connaissance et l’utilisation de la micronutrition et de nos besoins métaboliques ;
  • privilégie donc la consommation de produits frais issus de l’agriculture biologique car ils sont plus riches en micronutriments ;
  • est équilibrée, nourrissante, rassasiante, elle ne provoque pas de frustrations ;
  • est vertueuse pour notre santé et celle de notre planète ;
  • amène à consommer moins (dans des proportions bénéfiques) des produits de meilleure qualité nutritive, issus de filières plus éthiques, plus sains pour nous et notre environnement.

L’alimentation alcaline est, de fait, une solution transversale à de nombreux régimes alimentaires et peut donc être utile dans tous les cas, car :

  • Elle tient compte de la façon dont notre organisme transforme et utilise les aliments (acides et basiques) en les assimilant.
  • Quels que soient nos choix alimentaires (omnivore, végétarien, végétalien, végan, crudivore, méditerranéen, Seignalet, instinctivore, paléo, etc.), on peut s’acidifier à son insu.
  • On peut présenter un excès d’acides bien que l’on croit son alimentation saine.
  • Le constat est affligeant : aujourd’hui, dans nos sociétés occidentales, de par nos modes de vie plus sédentaires et nos habitudes alimentaires trop riches en aliments acidifiants, 90 % des gens souffrent à leur insu d’un déséquilibre acido-basique nommé acidose métabolique latente (comprenez : un peu trop d’acides, tous les jours, tout le temps).

Pourquoi manger alcalin ?

  • Pour fournir (entre autres) le carburant essentiel et indispensable à notre équilibre acidobasique : les minéraux, sans le contraindre à « s’épuiser à puiser » quotidiennement dans nos précieuses réserves minérales.
  • Pour optimiser sa santé, son bien-être et sa vitalité.
  • Pour éviter d’être en acidose métabolique latente, qui fragilise l’état de santé général.

 

Salade acido-basique aux légumes,
fruits et oléagineux

Pour 4 pers. - Préparation : 10 mn - Cuisson : 25 à 45 mn en fonction de la taille de la betterave et du mode de cuisson choisi - Difficulté : 1

Fruits, légumes et oléagineux :

  • Salade-acido-basique1/2 ou 1/4 de chou chinois en fonction de sa taille
  • Quelques pieds de mâche
  • 1 betterave Burpee’s Golden
  • 1 petit radis noir
  • 1 petite pomme
  • 1 petite poire
  • Des raisins secs
  • 8 à 10 noix
  • 1 c. à s. de graines de pavot
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1 ou 2 c. à s. de graines de courge

Sauce :

  • 1 ou 2 c. à s. d’herbes de Provence déshydratées
  • 8 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. d’huile de lin
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à s. de moutarde fine
  • 1 c. à c. de crème de sésame
  • 1 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de curcuma déshydraté moulu
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de poivre
  • 1/2 citron jaune

Préparez les légumes : Faites cuire la betterave à la vapeur (35 à 40 mn) ou à l’eau (25 à 30 mn). Ôtez les racines des feuilles de mâche, puis triez, lavez, essorez et séchez-les. Émincez les feuilles de chou chinois en fines lamelles. Râpez le radis noir. Coupez les fruits et la betterave cuite et refroidie en brunoise (petits dés fins). Déposez les légumes dans un saladier. Ajoutez les raisins secs, les noix et les graines. Préparez la sauce : Mélangez la moutarde, la crème de sésame, les herbes, épices, sel et poivre dans un bol. Versez l’huile progressivement en remuant régulièrement à l’aide d’une cuillère pour bien émulsionner la sauce. Ajoutez ensuite le jus de citron et continuez de mélanger. Pressez enfin la gousse d’ail (pelée et dégermée) et incorporez-la à la sauce. Goûtez et rectifiez si nécessaire. Servez avec les légumes.

Photo : © Hervé Bobard

 


écolivre

Pâtisserie sans gluten et végane
de Cara Reed

livre-patisserie-sans-glutenVous rêviez de desserts végans et sans gluten ? Grâce à Cara Reed, c’est chose faite ! Elle vous a confectionné des dizaines de recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres.

Au fil des pages, vous découvrez de superbes photos de recettes faciles à réaliser. Une véritable invitation à la douceur : cookies, barres, brownies, cupcakes, mais aussi pains, muffins, scones et biscuits... vous allez avoir envie de tout tester !

Éditions L’Âge d’Homme - 189 pages - 19 €

 


 

Du côté des vins bio… utovie

 

Lilas-Carite2Lilas est la fille de Jean-Marc Carité et Marie Fougère, militants actifs dans le bio depuis plus de 30 ans aujourd'hui, fondateurs des éditions Utovie et du Guide Carité des bonnes adresses du Vin Bio et biodynamique, paraissant tous les 2 ans depuis 1974. Elle s’est prise d’intérêt pour le vin bio grâce à son père, qui lui transmet l'amour de la dégustation et du « bien-boire » depuis une dizaine d’années maintenant, tout en lui apprenant surtout que prendre le temps d’apprécier le vin, c’est respecter le travail du vigneron qui lui a consacré au moins 1 an de sa vie… Après l'enseignement bio de son père, Lilas a suivi une formation conventionnelle afin de compléter son apprentissage. Depuis, défendre le travail des vignerons bio et la place du vin bio est devenue sa passion principale. En plus de continuer de publier le guide Carité, elle anime régulièrement des dégustations et s’occupe de sélections de producteurs sur des salons bio dans toute la France. Elle a également participé à la création du premier salon dédié au vin bio et biodynamique, ViniBio, qui s’est tenu à Paris en décembre dernier.

par Lilas Carité

 

Une dégustation historique

Domaine-de-RancyAu domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France, aux limites du territoire catalan, les dégustations deviennent historiques… Et non seulement parce que le village – comme les fûts soigneusement entreposés dans les caves de vieillissement – vous évoquera un temps ancien, loin de toute technologie superflue, mais également car Jean-Hubert et Brigitte Verdaguer vous font découvrir leurs vins doux et très, très âgés… C’est à peine, d’ailleurs, s’ils n’ont pas fait la guerre puisque la première bouteille est tout de même datée de 1948 ! Autant dire que, lorsque vous débouchez un flacon de cet âge, vous n’ouvrez pas qu’un vin mais, par là même, une histoire et beaucoup d’émotions… C’est d’ailleurs un sentiment humble et profond qui nous envahit lorsque nous dégustons les vieux Rivesaltes Rancy du domaine. Les notes sont aussi bien fumées que réglissées et épicées, sans parler des arômes élégants de tabac, de cuir et de fruits à noyau qui composent ces vins d’exception, à déguster avec grande attention, pour eux-mêmes et leur palette d’arômes impressionnante.

Domaine de Rancy
Caveau - 8 pl. du 8 mai 1945 - 66720 Latour-de-France
Tél : +33 (0)4 68 29 03 47 / +33 (0)6 87 11 15 18

Mail : info@domaine-rancy.com

 

Apprendre à reconnaître
les défauts du vin

Il faut bien l'avouer, pour beaucoup d'entre nous, « goûter » le vin en premier au restaurant s’avère être une terrible et très stressante épreuve… La peur du ridicule, la peur de se tromper, la peur du jugement des autres (nos amis, le serveur, la sommelière, les clients d’à côté, etc.) sont autant de facteurs qui nous font hésiter, voire même parfois entrer dans un état proche de la tétanie lorsque le serveur demande, la bouteille levée « à qui est-ce que je fais goûter le vin ? » et que le sort, nos amis, notre compagne, etc. semblent nous designer. Alors, on prie intérieurement pour qu’il n'y ait pas de problème ; d'abord, parce que – comme beaucoup – l’on n'assume pas totalement de renvoyer un plat ou un vin au restaurant (on est souvent cette personne qui mangera sa viande baignant dans le sang alors qu'on l’avait pourtant demandée à point…). Ensuite, parce que, s’il y avait un problème, on ne serait même pas sûr de réussir à l’identifier… C’est vrai, ça ressemble à quoi, concrètement, un vin bouchonné, ou réduit ou oxydé, etc. ? Surtout qu’un vin bouchonné ne sent pas forcément le bouchon, qu’un vin peut avoir des notes animales (comme le cuir) voulues par le vigneron et des notes animales (écurie) indésirables dues à des bactéries qui ont proliféré dans le chai… Panique…

Bonne nouvelle, les professionnels du liège vous enseignent à reconnaître les principaux défauts du vin !

Renseignez-vous sur leurs nombreuses animations et conférences !

Rendez-vous sur www.planeteliege.com

 

L’été indien version vins...
où le passer en France ?
(1ère partie)

Selon le lieu où vous vous trouvez

champagneSi vous habitez en Champagne, déjà, vous êtes plutôt veinard mais, en plus, on vous a dégoté quelques bonnes adresses qui offrent de beaux choix de champagnes, dont des bio évidemment ! Ou vous rendre à la rentrée, pour un mois de septembre pétillant :

- jusqu’au 3 septembre, profitez de l’été indien sur la terrasse du bar éphémère installée sur l'avenue de Champagne (à partir de 6 € la coupe et 25 € la bouteille).

17 avenue de Champagne - 51205 Épernay
www.sgv-champagne.fr

En Touraine... à Pocé-sur-Cisse (37530), dans le cadre surprenant du centre commercial La Ramée, vous pouvez tomber sur de belles et improbables trouvailles, comme la cave Amicalement vin et ses nombreux vins bio et biodynamiques, dont 16 bouteilles mises à chaque fois en dégustation libre.
www.amicalementvin.com

À Bordeaux, c’est tout nouveau et ça vient d’ouvrir : la cave Clos des Millésimes, tenue par de sympathiques et dynamiques jeunes hommes attachés à présenter et sélectionner des vins éthiques et bio. Amis bordelais et amis de passage dans cette région, n'hésitez pas à aller y faire un tour pour découvrir ce lieu. 3 rue Lucien Faure
33300 Bordeaux
www.closdesmillesimes.com

Une chambre d'hôtes entièrement bio ! Où Dominique et Christine Schnell, Alsaciens exilés pour leur plaisir à Soulignac (33), vous reçoivent dans leurs chambres aussi agréables que raffinées. Ici, du verre offert jusqu’à votre arrivée à la table d’hôtes que vous propose cet adorable couple : tout est bio ! Et, en plus, les légumes viennent du jardin que cultive Dominique avec amour et la plupart des vins sont produits au domaine – bio et pionnier –
Vignoble Boudon, situé juste en face, de l’autre côté de la rue.
Le Bourdieu - 33760 Soulignac
Tél : +33 (0) 5 56 30 25 24
ou Port. +33 (0) 6 70 64 18 17
Courriel : cschnell@wanadoo.fr

(À suivre : d’autres adresses dans le prochain numéro)

 


 

Guide Brachet des vins vegan et végétaliens
de Claire Brachet

livre-guide-BrachetSans aucun produit d’origine animale ajouté pendant le processus de fabrication

Pourquoi un vin, qui se compose uniquement de raisin fermenté, ne serait- il pas végétalien ou vegan ? A priori, aucune raison... Sauf lorsque l’on se penche sur le processus de production. Traditionnellement, on utilise des colles (pour filtrer les impuretés) d’origine animale. Dans un vin végétalien, pas de traces de gélatine, d’albumine (blanc d’oeuf), d’ichtyocolle (colle de poisson) ou – bien que rare à présent car interdits en France – de lait ou de sang ! À l’inverse, pour produire un vin végétalien, le vigneron a recours à des colles minérales, des algues... Pour un vin vegan, il n’emploie pas non plus d’animal dans son processus de production, par exemple un cheval pour les labours. On avait donc grand besoin de ce premier ouvrage sur le sujet pour y voir plus clair !

Vin bio, naturel, vegan... S’y retrouver dans les appellations n’est en effet pas toujours aisé. Dans ce guide des vins 100 % raisin, on aborde une partie technique sur leurs méthodes de fabrication et les labels les distinguant. Claire Brachet, experte en vins vegan et végétaliens, a ensuite sélectionné pour vous une centaine de vins sur 50 domaines français, toutes appellations confondues.

Chaque domaine est présenté avec une description des techniques de production et d’élevage des vins et une note de dégustation pour un vin coup de coeur de l’auteur.

Classé par cépages et par domaines, ce guide indispensable pour choisir les bons vins propose également de nombreux accords entre la cuisine vegan et le vin : des idées de menu sont données pour chaque domaine en vue d’une association mets/vin vegan parfaite. Des entretiens avec des restaurateurs et des sommeliers complètent ces conseils précis sur la manière d’accorder vin et cuisine végétale.

Éditions La Plage - 192 pages - 9,99 €

 


 

N° Suivant N° Précédent

 

Agenda
salon-bien-etre-tous-03-img1-min
Terre-vivante-img1-min
Veggie-World-img1-min
ARTE17-ECOLOMAG-160X230-1
vivez-nature-paris-2017-img1-min
NATEXPO-01
Salon-Castres-img1-min
AFF_JOYEUX_EYBENS_A3_web-img1-min
Marjolaine-160x230
vivez-nature-lyon-2017-img1-min
RLVP17-ECLMG-160x230-img1-min
salon-carmaux-img1-min
Les-rendez-vous-du-bien-etre-img1-min
SalonBEBT-2017-Bordeaux
BAN-VINIBIOGOURMET-17-160X230
noel-en-bio-paris-2017-img1-min
Salon-Villeneuve-img1-min
vivez-nature-paris-2018-img1-min

 

Rechercher
cristaux_ecolomag_banniere_octobre_aromandise
Marjolaine-160x780
silicium-WEB-ECOLOMAG-160X780
Nature & Cie Nouveautés 2017
2017_01_hildegarde_meilleur_produit_bio_2017
CURCUMAXX-160-780
clubbio-780-160
Pural-banniere-160x780
noria-160x780
Ballot-flurin-160x780
che-160x780
Kuvings
Ecolo Régions
Bons Plans
RSS

Communiqués

18.10.2017
18.10.2017
18.10.2017
18.10.2017
18.10.2017
18.10.2017
17.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
11.10.2017
10.10.2017
07.10.2017
07.10.2017
05.10.2017
05.10.2017
05.10.2017
05.10.2017
03.10.2017
03.10.2017
03.10.2017
02.10.2017
02.10.2017
02.10.2017
02.10.2017
02.10.2017
02.10.2017
Liste des communiqués