Vous êtes ici : Accueil > ECOLO RUBRIK > ECONEWS

ECONEWS

éconewséconews

 

La ChouetteL'écolomag 67


 

France-guillan-66Opinions

« Un glaçon dans la culotte ? »

France Guillain

Cette expression rafraîchissante a été inaugurée par la RTB Radio Télévision Belge en 2016, le magazine ELLE l’a reprise gaîment dans son numéro du 4 janvier 2018, et ceux qui ont la chance de connaître le Bain dérivatif ont pu l’apprécier cet été avec les canicules successives. Tout l’été, par messages ou directement à l’occasion de rencontres, il m’a été dit et répété avec cette chaleur quel bonheur de mettre du froid dans l’entrejambes ! Ou bien : cette année, ma grand-mère n’a pas souffert d’hyperthermie grâce au Bain dérivatif !

Le réchauffement de notre planète ne fait plus aucun doute aujourd’hui, quelle qu’en soit la cause ! Et nous sommes bien obligés de nous apercevoir que la température ambiante dans laquelle nous vivons, dans les régions dites tempérées, est de plus en plus tropicale. Car bientôt, c’est le chauffage dans les maisons, les bureaux, la plupart des lieux de travail, les écoles, les voitures, les tracteurs, qui prendra le relais du soleil. Même et surtout si l’hiver est rude.

Or sous les Tropiques, dans une vie humaine normale, on s’habille très légèrement, on peut aller nager dans la mer ou la rivière, se protéger sous de grands arbres et s’alimenter principalement de fruits frais et de légumes en salades. C’est l’alimentation plutôt légère qui correspond à ces températures.

Ici, impossible de traverser la rue en tenue tropézienne dès l’automne ! Impossible de se présenter à son travail en tenue de plage. Nous n’avons, pour le moment, pas d’autre choix que de nous habiller. La seule possibilité serait de changer de vêtements sans cesse dans la journée. Vous me direz qu’un manteau très chaud sur une robe légère fait l’affaire, mais il nous reste collants et pantalons, et les garçons n’ont pas trop la possibilité de travailler en jupette ni même en short.

Voilà bien une manière de vivre qui favorise à elle seule l’état inflammatoire du corps et empêche le fascia de faire son travail, privant ainsi l’organisme de dix-huit fonctions fondamentales dont j’ai souvent parlé ici et qui sont largement décrites dans La Méthode France Guillain éditions du Rocher.

Il suffit que la température interne monte de deux ou trois dixièmes de degré pour bloquer la vibration du fascia, cet organe de vingt kilos que nous a si bien montré l’émission d’Arte Nos alliés cachés, les fascias1. Or, une étude suédoise2 menée en appartement, pour comparer la température des testicules entre des hommes intégralement nus et ceux simplement vêtus d’un pantalon, publiée le 1er janvier 2001, avait montré que cette température montait de trois dixièmes de degré. Cela suffisait à déformer les spermatozoïdes.

Alors, plus que jamais, adoptons tous le glaçon dans la culotte, mais de grâce, en douceur ! Très bien enveloppé pour recevoir une fraîcheur très douce qui dure très longtemps. Et n’hésitons pas à consommer principalement cru et végétal et bio, le cuit restant la part plaisir gustatif et bonheur supplémentaire des papilles : ce vers quoi l’Ecolomag sait si bien nous conduire !

1- Nos alliés cachés les fascias émission d’Arte visible sur YouTube 2- Déjà citée dans mes livres

France Guillain
NOUVEAU : Le Bain dérivatif ou D-Coolinway
éditions du Rocher avec toutes les découvertes scientifiques faites depuis 9 ans ! www.bainsderivatifs.fr
Méthode France Guillain
Appli Smartphone et Iphone :
facebook http://bainsderivatifs.mobapp.at/
ou par App Store ou Android

 


 

Olivier-Guilbaud-66

À chacun sa bulle !

Olivier Guilbaud

Le « métro-boulot-dodo » de mai 1968 – qui dénonçait la répétition du quotidien, la monotonie et l’absence d’évasion possible – est toujours courant 50 ans après. Les échanges « Ça va ? – Comme un lundi » sont encore fréquents ! Oui, l’homme aime bien se conformer à une routine, travail ou activité associative, horaire précis du matin ou programme télé du soir. Cela rassure et pose des repères. Néanmoins, deux choses ont évolué : on a aujourd’hui davantage envie de donner du sens à cette routine et de pouvoir s’en échapper de temps en temps.

Donner du sens est certainement l’aspect le plus difficile : soit vous le faites et en profitez, soit vous le faites mais ne le savez pas et il faut vous le révéler, soit vous ne le faites pas et le tournant est radical pour aller chercher ce supplément d’âme qui fait que vous vous levez avec entrain chaque matin. Cette quête de sens donne bien souvent lieu à de grandes décisions, avec changement d’emploi, d’orientation ou, plus simplement, de vie à la clé… Ce passage d’un état d’équilibre – certes routinier, mais sans saveur – à un nouvel équilibre, plus riche et en phase avec votre raison d’être, n’est pas sans secousses ni adaptations. Mais, comme Alice, si vous n’ouvrez pas la porte, vous ne pourrez goûter aux merveilles de ce nouveau pays !

dessin-ecolonews67Et si aller chercher ce sens peut modifier en profondeur notre quotidien, ce qui n’est pas toujours aisé ni accessible, en revanche, il est capital de pouvoir passer à autre chose, de « changer d’air ». Une modification temporaire du quotidien, pour s’en échapper, est même vitale ! Cet exercice, facilement réalisable, est recherché avec une fréquence qui n’est plus celle du rythme des vacances d’été annuelles. Heureusement ! Les week-ends, les moments « pour soi » sont à portée de main et n’ont pas besoin de durer. Seules quelques minutes ou quelques heures produisent une efficacité remarquable : micro-sieste, automassage, yoga, mandalas à colorier, balade en vélo, course en solo ou marche en groupe… L’intensité de ce moment sera d’autant plus forte que celui-ci est bien préparé, attendu et vécu ! Réfléchissez, vous avez forcément le vôtre.

Ceci dit, les périodes plus longues sont aussi plus marquantes et l’été est en général intéressant pour « recharger les batteries » ou se retrouver soi-même. Mais l’été, c’est seulement une fois par an. Alors, pour que les effets perdurent, mettez un peu d’été dans votre routine, à chaque saison. N’attendez pas un an. Vous avez ce pouvoir de marquer la transition avec les périodes de routine. Profitez- en pour faire du vélo, du taïso*, couper votre connexion internet, écouter la Nature. Que vous soyez à la mer, à la montagne ou à la campagne, elle est toujours là. Votre bulle sera la bonne ! Allez-y !

* Taïso : méthode douce de préparation physique des judokas, devenue une alternative ludique au fitness ou à la gymnastique.

Olivier Guilbaud
Co-dirigeant du Laboratoire
Science & Nature

 

Body Nature centifolia

 


 

Natexpo, le salon international des produits bio s’annualise

Les 23 et 24 septembre à Lyon (Eurexpo). Voici l’événement qui dessine la bio de demain.

Natexpo-Lyon-2018-2Seule plate-forme de business pour l’ensemble des acteurs de la filière, Natexpo s’engage à répondre, au plus près, aux attentes des professionnels.

Propriété de Natexbio (fédération de la filière bio), ce salon réunit l’ensemble des acteurs des différents secteurs du marché des produits bio : agroalimentaire, cosmétique, compléments alimentaires, produits et services pour la maison et la personne, ingrédients et services pour les magasins. Il attire plus 12 000 visiteurs professionnels et plus de 800 exposants français et internationaux.

À partir de cette année, Natexpo s’annualise. Il n’avait jusqu’alors lieu que tous les 2 ans… Il est donc désormais organisé chaque année et se tiendra 1 fois sur 2 à Lyon, pour accompagner le développement du marché bio et renforcer la représentativité des différents territoires bio de France. Cet événement est mis sur pied, comme l’édition parisienne, par SPAS Organisation, spécialiste des salons dédiés au bien-être, à la bio, à la santé, au naturel et au développement durable.

Ce nouveau rythme annuel a pour objectif de répondre à l’essor exceptionnel du marché (+ 21 % de croissance en 2016 pour le marché des produits alimentaires biologiques), en permettant aux professionnels de suivre l’évolution de l’offre et de découvrir les nouvelles tendances et les nombreuses innovations. Le marché des produits alimentaires bio français a plus que quadruplé entre 2005 et 2016, passant d’environ 1,5 milliard d’euros à plus de 7 milliards d’euros. En seulement 1 an, de 2015 à 2016, les dépenses des ménages pour leur consommation de produits bio à domicile ont augmenté de près d’1,23 milliard ! (source Agence BIO). Natexpo accélère ainsi son déploiement à l’international pour soutenir les professionnels à l’export. Le salon propose notamment des rendez-vous d’affaires afin que les exposants aient l’opportunité de rencontrer les principaux acheteurs du monde entier. L’attractivité et le dynamisme du marché français sont confirmés par la première participation de nouveaux pays, comme le Maroc, le Canada, l’Irlande, le Japon, l’Autriche, la Lituanie ou la Corée du Sud. Rendez-vous à Eurexpo Lyon, les 23 et 24 septembre 2018, pour encourager la croissance du marché bio à l’occasion de cette nouvelle édition.

Plus d’infos sur https://natexpo.com

 


 

eco-livres-vert

livre-naissance-de-l-ecologie-img160 idées ludiques et pratiques
pour en finir avec le plastique !

de Jutta Grimm

Sacs, emballages, soins de beauté, soins pour bébé, produits pour la maison...

Le continent plastique, très peu pour vous ? Malheureusement, le plastique est partout : sachets, barquettes, contenants divers, vêtements, jouets, appareils électroménagers, interrupteurs, revêtements… jusqu’aux gels douche et autres produits de soin qui contiennent des perles de micro-plastique ! Difficile d’y échapper…

Découvrez dans ce livre 60 alternatives au « tout plastique » quotidien ! Réalisez vous-même votre filet à légumes, votre cabas pour le marché, votre panier à vélo… mais fabriquez aussi vos savons, dentifrices, shampoing, cotons à démaquiller, lingettes nettoyantes, lessive, emballages alimentaires, couches-culottes…

Le Do It Yourself, c’est tendance, mais quand, en plus, il permet de préserver l’homme et son environnement, il est d’autant plus gratifiant ! Des pas-à-pas et des patrons sont présentés pour vous guider dans la réalisation de vos produits « zéro déchets ».

Pensez aussi au recyclage, consommez différemment et adoptez un nouveau mode de vie plus naturel, avec, à la clé, la satisfaction d’être plus autonome et moins soumis-e au diktat du plastique.

Éditions Terre vivante - 176 pages - 17 €

 

Le capital de la Terre
de Nicolas Breyton

Livre-Le-Capital-De-La-TerreUne révolution énergétique et monétaire pour sauver le climat

Quelle dette pour nos enfants ? Comment mieux gérer le capital de la Terre ? Quelles (crypto)monnaies pour gérer l’énergie et le carbone ? Quelles énergies pour enfin délaisser le charbon et l'or noir ?

Dans son nouvel essai Le capital de la Terre, Nicolas Breyton propose une alternative, à la fois énergétique et financière, pour apporter des solutions innovantes à la hauteur du défi climatique. Suite à un constat lucide des situations économique et climatique actuelles, le livre propose des solutions vraiment nouvelles, dont vous n’avez sûrement jamais entendu parler. Un ouvrage fouillé et positif sur l’environnement, qui offre de nouveaux horizons et donne l’envie d’agir. Le message est clair : il est encore temps de décarboner l’économie, à condition de s’en donner les moyens...

Éditions Bookelis - 242 pages - 12,90 €

 

Face à l’Anthropocène
de Ian Angus

Livre-Face-anthropoceneLe capitalisme fossile et la crise du système terrestre

La science est formelle : nous sommes entrés dans l'ère de l’Anthropocène, une nouvelle et dangereuse phase de l’évolution planétaire qui se caractérise par une pollution généralisée, la hausse des températures du globe, la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes, la montée des océans et une extinction massive des espèces.

Dans cet ouvrage, Ian Angus comble le fossé entre la science du système terrestre et le marxisme écologique. Il étudie non seulement les dernières découvertes scientifiques concernant les causes et les conséquences d’une transition vers l’Anthropocène, mais également les tendances socioéconomiques qui soustendent la crise. Si le statu quo perdure, le présent siècle sera marqué par une détérioration rapide de notre environnement physique, social et économique : de larges parties du globe risquent de devenir inhabitables, allant jusqu’à menacer la civilisation elle-même. L’auteur rappelle cependant, avec force, que la responsabilité est bien inégalement partagée au regard de l’évolution du système : loin d’être la conséquence d’une prétendue nature humaine exploitant sans vergogne les ressources de la biosphère, la crise actuelle est plutôt le fruit des dynamiques d’un système particulier sur le plan historique : le capitalisme.

Face à l’Anthropocène offre une synthèse unique de sciences naturelle et sociale. Il illustre comment l’inexorable pulsion du capitalisme pour la croissance, alimentée par la consommation rapide des énergies fossiles, qui ont pris des millions d’années à se former, a conduit notre monde au bord de la catastrophe. Pour l’auteur, survivre à l’époque de l’Anthropocène requiert un changement social radical, où nous devrons remplacer le capitalisme fossile par une nouvelle civilisation reposant sur des fondements écosocialistes.

Éditions Écosociété - 288 pages - 20 €

 

Nomade des mers
de Corentin de Chatelperron

Livre-Nomade-Des-MersLe tour du monde des innovations

Nous vivons dans un univers technologique où tout est tellement interconnecté que l’individu a perdu son indépendance. Pour retrouver de cette liberté, Corentin de Chatelperron a décidé de partir à la reconquête de l’autonomie et a lancé un défi à travers le monde à des experts, des étudiants, des associations, des bricoleurs, des scientifiques : inventer et partager des dispositifs simples qui puissent permettre à l’homme de reconquérir son indépendance. Ces techniques requièrent beaucoup d’ingéniosité et de talent, mais très peu de moyens financiers. On les appelle, à l’inverse des high tech, les low-tech.

De la Bretagne à l’Indonésie, en mer et à chaque escale, l'équipage du Nomade des mers expérimente les low-tech en invitant les inventeurs de ces technologies, rencontrés au cours du périple, à les mettre en oeuvre sur le bateau. Ces low-tech guident chaque moment de l’expédition, de la mise en place du bateau jusqu’au choix des escales.

Et afin de pouvoir les reproduire, les principes des low-tech sont expliqués ici, schémas à l'appui. Chaque contexte est unique mais les solutions se partagent au travers de ce livre, qui nous fait également voyager dans l'imaginaire des ingénieurs, bricoleurs et scientifiques rencontrés. Un tour du monde positif et unique.

Coédition Arte / Le Chêne - 240 pages - 29,90 € (À paraître le 10 octobre 2018)

 


 

chouette-okGiant Free Troc Party : on échange tout !

Pour une consommation solidaire et plus éco-responsable, le site www.paris-friendly.fr vous propose la Free Troc Party, du shopping 100 % gratuit et illimité d’objets, de vêtements et d’accessoires.

Giant-Free-Troc-PartyJeudi 18 octobre, de 18 h 30 à 21 h 30, ce sera la 38e édition pour cet événement shopping gratuit de la capitale, ouvert à tous. 200 troqueurs se retrouveront à Paris pour échanger les objets qu’ils n’utilisent plus mais qui sont toujours en parfait état. Les participants pourront récupérer tous les articles qu’ils souhaitent et sans limite.

En pratique, faites le tri de vos objets enfouis dans votre armoire et encombrant vos tiroirs. Amenez-les lors de la Giant Free Troc Party, organisée par l’équipe de Paris Friendly avec l’aide des Acteurs du Paris durable, et repartez avec tout plein d’articles d’autres troqueurs. Vous découvrirez toute une panoplie de vêtements, livres, jeux, chaussures, objets de déco et autres… qui pourront faire votre bonheur. Et pour parfaire ce moment de convivialité, un buffet sera mis à disposition : chaque troqueur a la possibilité d’apporter une boisson ou quelque chose à manger.

Pour participer :

  • Remplissez le formulaire d’inscription qui sera mis en ligne le lundi 15 octobre à 12 h 00 sur cette page : http://bit.ly/inscription-ftpparis- friendly (attention, il faudra être rapide, les places sont limitées !).
  • Vous recevrez un email de confirmation car seulement 200 places seront disponibles.
  • Rendez-vous à la Free Troc Party « On échange tout », le jeudi 18 octobre prochain entre 18 h 30 et 21 h 30 (venez à l'heure que vous voulez !), à la Maison des Acteurs du Paris durable, 21 rue des Blancs Manteaux 75004 Paris.

 


 

Le Temps des Forêts
Un film de François-Xavier Drouet

Le-Temps-Des-ForetsSymbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit, à vitesse accélérée, le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, ce film propose un voyage au coeur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Plus précisément, il s'agit d'un documentaire sur les ravages sociaux et environnementaux de la « malforestation », c'est-à-dire la création de forêts artificielles sans réelle biodiversité. Ce film donne la parole aux professionnels forestiers et propose des solutions concrètes. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d'aujourd'hui dessineront le paysage de demain. Quelle forêt voulons-nous pour demain ? Un champ d’arbres artificiels ou un espace naturel vivant ? Au cinéma le 12 septembre.

Des places seront offertes sur JEU CONCOURS sur le site et la page Facebook de l’écolomag courant septembre.

 


 

L’humanité a épuisé les ressources naturelles de la planète

chouette-humeurDepuis le 1er août 2018, l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en 1 an.

Cette date, calculée par le Global Footprint Network, représente donc l’Earth Overshoot Day – ou Jour du dépassement de la Terre en français. En seulement 7 mois, l’humanité a émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts sont en mesure d’absorber chaque année, pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres, fait plus de récoltes que ce que la Terre peut nous procurer en 1 an. Alors que nos pressions sur les ressources ne cessent d’augmenter, la biocapacité de la Terre (la surface de zones terrestres et marines biologiquement productives), elle, se réduit progressivement au niveau mondial. En raison de ce décalage entre la demande et l’offre en ressources naturelles, il nous faudrait aujourd’hui l’équivalent de 1,7 Terre pour répondre à nos besoins tout en maintenant le renouvellement des ressources. Si le Jour du dépassement arrive moins vite dans le calendrier depuis 7 ans, il continue toutefois d’avancer, passant du 30 septembre en 1998 au 1er août cette année, la date la plus précoce jamais enregistrée. Cela est en partie lié à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, et donc à notre empreinte carbone, ainsi qu’à l’augmentation des surfaces en terres cultivées.

Autre info à ne pas négliger : si toute l’humanité vivait comme les Français, cette date arriverait encore plus tôt, le 5 mai 2018, comme l’avait révélé le WWF France dans son rapport L’autre déficit de la France. L'équivalent de 2,8 Terre est aujourd'hui nécessaire pour subvenir aux besoins des Français. Si la France a su être au rendez-vous à travers la présentation de son Plan national pour la biodiversité, elle doit maintenant continuer à jouer un rôle moteur en matière de protection de la nature. Cela doit se traduire par des politiques ambitieuses et cohérentes au niveau national (sur les mobilités, la planification pluriannuelle de l’énergie, la déforestation importée, le renoncement au projet Montagne d’or*, etc.), et un leadership au niveau international, en vue du Congrès mondial de la nature de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et de la conférence de la Convention sur la diversité biologique, qui auront lieu respectivement à Marseille et à Pékin en 2020, pour parvenir à un accord ambitieux afin de réduire notre pression sur la nature.

Source : www.wwf.fr

* Un gigantesque projet d’exploitation minière de l’or en Guyane, vraie catastrophe écologique annoncée.

 


 

1998-2018
Kalaweit, 20 ans déjà !

KalaweitCette année, l'association Kalaweit fête ses 20 ans ! Créée en 1998 par Chanee, Kalaweit oeuvre pour la sauvegarde des gibbons et de leur habitat en Indonésie. En 20 ans, ce sont ainsi des milliers d'animaux issus du trafic de la faune sauvage, menacés par des incendies de forêts ou victimes d'inondations, qui ont été secourus par l'association à Bornéo et Sumatra. Mais c'est aussi la création de 3 réserves de forêts, de centres d'accueil pour les animaux, d'emplois locaux (plus de 70 employés !), de la radio Kalaweit FM, etc. À cela s’ajoute un investissement colossal en matière d'énergie et de persévérance, déployé par Chanee et son équipe pour accomplir ces actions en faveur de la préservation de nos amis gibbons. L'association fêtera son anniversaire dimanche 7 octobre, en présence de Chanee et de ses collaborateurs, à la péniche La Dame de Canton à Paris (de 14 h 30 à 19 h 30). Le nombre de places étant limité, il faut impérativement confirmer sa présence à : kalaweit.france@yahoo.fr. Souhaitons un très bel anniversaire à Chanee et à son équipe !

Rendez-vous sur www.kalaweit.org

 


 

Sauvale Production, une gamme complète 100 % bio et 100 % française pour nos boules de poils

Canichefbio-2Voilà près de 4 ans que Sauvale Production propose la 1ère gamme de croquettes et friandises 100 % bio, sous les marques Canichef pour le chien et Felichef pour le chat.

Les produits sont fabriqués dans son usine de Mayenne, avec des matières premières françaises et locales. Ils sont principalement distribués en circuit bio et via leur site internet www.canichefbio.fr, ainsi qu’auprès de certains professionnels de la nutrition animale.

Afin de compléter leur offre, voici l’arrivée de la nouvelle gamme humide bio et sans céréales, pour la santé et le plaisir des papilles de nos compagnons. Celle-ci est composée de mousse gourmande à la volaille et au saumon pour le chat, et de terrine gourmande à la volaille et aux rognons pour le chien. Pour le bien-être et la santé de vos boules de poils comme de l’environnement : vous savez quoi faire !

 


 

N° Suivant N° Précédent

 

Agenda
BioAles-img1-min
Salon-Vivez-nature-Paris-img1-min
Salon-Bien-etre-Giez-080818-img1-min
AFF_2018_CRAN-GEVRIER_WEB-img1-min
Salon-Artemisia-Marseille-img1-min
Salon-Bien-etre-Villeneuve-d-Aveyron-210818-img1-min
Salon-Bio-Co-Srasbourg-2-140318-img1-min
Salon-Marjolaine-2018-img1-min
Congres-Cerveau-img1-min
Salon-Bien-etre-Castres-300818-img1-min
Salon-VIVEZ-NATURE-Lyon-img1-min
AFF_2018_DOUSSARD_WEB-img1-min
RESPIRE-LA-VIE-Poitiers-img1-min
AFF_2018_PREVESSIN_WEB-img1-min
Salon-NATURABIO-img1-min
Salon-BEBT-Bordeaux-2018-img1-min
Asphodele-091018-img1-min
Salon-Millesime-Bio-2019-260918-img1-min

 

Rechercher
MARJO18-ECLMG%20160x780pxl
BAN-VN-OCT-160x780-ECOLOMAG
ZBN18-ECLMG%20160x780pxl
ARTE18-ECLMG%20160x780
peps_paillettes_ecolomag_aromandise-160x780
Ayur-vana-160x780
Salon-Zen-Paris-260718-160x780
Aromandise-grillade-left
Aromandise-brumessentielle-left
BANNIERE-DYNVEO-010618-2
VS-BANNIERE-MASTIC-2018-ecolomag
Banner-EcoloMag-KeratineComplexForte-FR-160x780-2017-11
clubbio-780-160
Pural-banniere-160x780
noria-160x780
Ballot-flurin-160x780
che-160x780
Kuvings
Ecolo Régions
Bons Plans
RSS

Communiqués

17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
17.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
16.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
15.10.2018
13.10.2018
13.10.2018
13.10.2018
11.10.2018
11.10.2018
Liste des communiqués