Aquabion : une solution écologique permettant de traiter le calcaire et la corrosion

Aquabion : une solution écologique brevetée permettant de traiter le calcaire et la corrosion

Les installations industrielles ou ménagères peuvent souffrir de dépôts de calcaire avec le temps. C’est pour prévenir ces aléas et pour y remédier que le dispositif Aquabion a été imaginé. Placée sur l’arrivée d’eau générale d’une habitation ou d’un bâtiment, la solution utilise une technique brevetée mondialement qui permet de rendre le calcaire poudreux et non incrustant.

Aquabion, une alternative écologique aux adoucisseurs au sel, réduisant de manière significative les frais de maintenance et d’entretien

Aquabion est une alternative écologique brevetée permettant de traiter le calcaire et la corrosion dans le secteur de l’industrie, du tertiaire et au sein même des habitations. La solution a démontré un effet curatif sur beaucoup d’installations existantes, mais avant tout, elle a un effet préventif et protecteur sur les nouvelles installations. Elle ne nécessite pas de sel, pas d’électricité, pas de maintenance, n’utilise aucun aimant ou produit chimique. Ainsi, les frais d’entretien sont réduits massivement et les bénéfices pour l’environnement sont importants.

Le mode de fonctionnement est simple : les produits, en utilisant le principe galvanique par anode de zinc, traitent le calcaire dans l’eau. Ce dernier devient ainsi poudreux et les dépôts de calcaire sont évités.

Une référence dans le secteur

Aujourd’hui, plus de 258 000 installations sont équipées du procédé Aquabion afin de répondre à la demande de solutions écologiques et durables dans l’Hexagone et en Europe. La marque est ainsi devenue une référence en matière d’alternatives écologiques aux procédés chimiques.

Un partenariat avec la LCA-FFB

L’entreprise engage une étape importante dans son développement en devenant partenaire National de la prestigieuse LCA-FFB (Les Constructeurs Aménageurs de la Fédération Française du bâtiment), après plus de 20 ans d’activité. Il s’agit de la première organisation représentative de la construction immobilière en France. Elle représente sous une même bannière 3 métiers de la maîtrise d’ouvrage privée au cœur de la politique du logement :

  • Constructeurs de maisons individuelles
  • Promoteurs immobiliers
  • Aménageurs fonciers

A noter que les activités de développement d’Aquabion n’ont pas cessé depuis l’épidémie du coronavirus (COVID-19). La société respecte et applique les mesures de précautions et d’hygiènes les plus strictes, et la livraison des derniers systèmes commandés a repris début juin.

Comment fonctionne concrètement Aquabion ?

Aquabion fonctionne grâce à un processus électrolytique qui se crée entre l’anode de zinc et le corps en laiton (principe galvanique), la forme initiale de la calcite est transformée en aragonite.

Le résultat est un calcaire amorphe et non incrustant. La formation de dépôts calcaire est ainsi largement réduite. Il s’agit d’un principe breveté dont le fonctionnement est confirmé par de nombreux établissements scientifiques dans le monde.

Cyrille Gerhardt, DG Aquabion pour la France, Belgium & Luxembourg, explique :

L’aspect environnemental est un élément très important pour nous. Après la garantie de 5 ans et l’usure de l’anode de zinc qui se fait naturellement selon la composition de votre eau, l’appareil est entièrement recyclable. 

Les avantages de cette alternative écologique aux adoucisseurs

Aquabion présente différents avantages :

  1. Moins de risque de ruptures de canalisations : la solution facilite le nettoyage des robinetteries et évite les dépôts incrustants dans les tuyauteries.
  2. Un effet curatif sur les installations : Aquabion détartre en douceur les dépôts existants.
  3. Transformation des traces de calcaire en poudre : le dispositif n’intervient pas sur la potabilité de l’eau et garde les minéraux. Le calcaire qui se dépose s’enlève facilement.
  4. Plus d’énergie : les appareils qui ont besoin d’eau sont plus performants sans dépôt calcaire.
  5. Protection de l’environnement : le système fonctionne sans sel, sans entretien et sans alimentation électrique. Il est donc écologique.
  6. Un haut niveau de qualité : il s’agit d’un système breveté, fabriqué en Allemagne et garantit 5 ans, gage de qualité !

Il permet aussi bien de réduire les dépôts de calcaire dans les complexes résidentiels, les immeubles, les industries, les hôtels, les restaurants, les hôpitaux que les résidences, avec une capacité de traitement allant de 0,15 m3/heure à 495 m3/heure.

À propos d’Aquabion

Aquabion fabrique des solutions pour le traitement des eaux calcaires et de la corrosion. Le procédé permet d’améliorer les performances et la rentabilité des installations sanitaires dans le résidentiel (privé), le tertiaire et l’industrie.

L’entreprise Aquabion est lauréate du « Enterprise Europe Network » organisé par la Commission Européenne, détient un brevet mondial pour sa technique autonettoyante et sans entretien, et représente la première solution écologique et durable à être partenaire de la LCA-FFB Française.

Avec plus de 200 000 installations en Europe, Aquabion garantit un suivi et un accompagnement de qualité pour assurer le bon fonctionnement de ses équipements.

Pour en savoir plus

Site web : https://aquabion-distribution.com/

Facebook : https://www.facebook.com/Aquabion1

Instagram : https://www.instagram.com/aquabion2020/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/30095563

Vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=2dlrVP1jTuA

Le Salon Zen confirme la tenue de sa 33e édition

Le Salon Zen
confirme la tenue de sa 33e édition  
Du 1er au 5 octobre 2020, à l’Espace Champerret

Entrée gratuite sur inscription sur www.salon-zen.fr

Le 23 septembre 2020, le Ministre de la Santé a annoncé une série de nouvelles mesures sanitaires dont l’abaissement des jauges d’accueil des salons à 1000 visiteurs à l’instant T à Paris.

Le Salon Zen ayant déjà anticipé ces nouvelles contraintes, son organisateur SPAS Organisation fait tout son possible pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions et confirme l’ouverture du salon dès le 1er octobre dans le strict respect des mesures sanitaires.

Conscient de l’engagement de ses exposants et de l’attachement de ses visiteurs au salon, SPAS Organisation adresse ainsi un message positif à l’ensemble du secteur du bien-être et de l’épanouissement personnel.

Avec pour thème « Une Vie Meilleure », le Salon Zen souhaite démontrer que malgré les contraintes actuelles, la tenue d’un événement public peut se faire avec toutes les précautions requises.

 

Le Salon Zen 2020, c’est : 

  • Plus de 250 exposants experts de l’épanouissement personnel et du bien-être sur 3 halls thématiques (Epanouissement personnel ; Art de vivre & Spiritualité ; Mieux-être)
  • 15 conférences où des auteurs donneront leur vision d’une Vie Meilleure
  • 180 ateliers conférences
  • 2 nouveaux espaces (Espace Créateurs et Corner Consommation consciente)
  • Une centaine d’animations

 

Informations pratiques

Du 1er au 5 octobre 2020, Espace Champerret – Paris 17e
10h30-19h – du jeudi au dimanche, nocturne 21h le vendredi
10h30-18h – lundi

Tarifs : Gratuit sur présentation d’une entrée gratuite à télécharger sur www.salon-zen.fr
  8 € pour une entrée achetée sur place
  Entrée gratuite au salon Zen pour les moins de 25 ans, les demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, étudiants et invalides

Le port du masque est obligatoire pour tous au sein du salon

 

Le Salon Zen, un événement SPAS Organisation

Société spécialisée dans l’organisation et la gestion d’événements, SPAS Organisation est le premier réseau de salons dédiés au bio, à la nature, au bien-être et à l’art de vivre en France. Depuis 40 ans, son développement s’est construit en accompagnant la popularité croissante des thématiques bien-être et bio, devenues incontournables aujourd’hui. Autour des salons qui constituent son socle d’activités, SPAS Organisation a pour vocation de proposer des événements porteurs de ses valeurs à destination du grand public et des professionnels. SPAS Organisation totalise aujourd’hui 30 manifestations en France et en Europe. www.spas-expo.com

I Clean My Sea lance une campagne mondiale de collecte des déchets

I Clean My Sea, la première app qui permet de signaler les plastiques en mer, lance une campagne mondiale de collecte des déchets

« On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l’on aime » disait Jacques-Yves Cousteau, le célèbre explorateur océanographique français.

Oui mais… combien de citoyens, partout dans le monde, ont l’impression d’assister, impuissants, à la pollution plastique qui envahit les océans et qui détruit tout sur son passage ?

Les plaisanciers et les vacanciers qui partent se promener en mer ou sur les fleuves ne peuvent généralement que constater les dégâts.

Or les chiffres sont alarmants :

  • 253 kilos de plastique sont déversés chaque seconde dans les océans selon l’UNESCO (source) ;
  • 99% des animaux marins auront ingéré du plastique d’ici 2050 (source) ;
  • chaque année, plus d’1 million d’oiseaux marins et plus de 100 000 mammifères meurent à cause du plastique ;
  • le corps humain absorbe jusqu’à 1% de microparticules de plastique… car nous en consommons jusqu’à 11 000 chaque année (source : Université de Gand, Belgique, 2017) ;
  • d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.

Alors faut-il se résoudre à rester les bras croisés en attendant que la situation empire ? Pas du tout !

Fondée par un océanographe, la start-up I Clean My Sea lance une application mobile pour permettre à tous les citoyens de devenir acteurs de la collecte des déchets flottants en mer.

Le concept est ultra-efficace : il suffit de prendre une photo des déchets et, hop, l’appli les géolocalise et envoie les informations à The Collector, un navire spécialisé dans la collecte des déchets en mer (déjà actif au Pays Basque).

Participer au nettoyage des océans n’a jamais été aussi simple !

Photographier les déchets flottants : le nouveau réflexe à adopter pour protéger les océans

Et si nettoyer les océans devenait encore plus simple que de prendre un selfie ? Et si la puissance du collectif venait soutenir les initiatives en faveur de la protection de l’environnement ?

Pour agir, il n’y a pas besoin que les choses soient fastidieuses, chronophages, complexes ou coûteuses. Ce qui compte, c’est la somme des petites actions positives qui s’additionnent et constituent une véritable force.

Pour I Clean My Sea, c’est une évidence : la lutte contre les déchets flottants passe par une détection participative, simple et gratuite.

L’application mobile, désormais disponible pour le monde entier, repose sur un concept innovant :

  1. Chaque usager de la mer, qu’il soit à terre ou en mer, peut prendre en photo des déchets flottants via l’app qui les géolocalise ;
  2. Les marins collecteurs bénéficient alors en temps réel d’une photo des déchets, de leur position et d’une prévision de leur trajectoires de dérive ;
  3. Le navire The Collector intervient alors pour collecter les déchets ;
  4. Le plastique récupéré en mer est ensuite valorisé par des entreprises spécialisées ;
  5. Il deviendra un superbe produit, à longue durée de vie, estampillé I Clean My Sea “100% marine source” : des t-shirts, des chemises, des gourdes, des sweats, des gilets…

C’est un véritable cercle vertueux qui se met en place !

De plus, tous les usagers, qui deviennent ainsi des acteurs luttant contre la pollution plastique, peuvent suivre la dérive prévue des déchets qu’ils ont détectés.

The Collector : le premier navire anti-déchets a déjà pris la mer

The Collector, navire spécialisé dans la collecte des déchets en mer, est déjà déployé au Pays Basque

Grâce aux citoyens, il profite de précieuses données pour agir efficacement.

D’abord parce qu’il devient possible de comprendre où et quand les accumulations de plastiques se forment. C’est une étape indispensable pour améliorer l’impact de tous les dispositifs mis en oeuvre afin de protéger les océans.

Ensuite, parce que les signalements permettent de développer la détection satellite et donc de les repérer “depuis l’espace”.

Aymeric Jouon, le fondateur, souligne :

Les navires qui collectent les plastiques en mer ne savent pas où aller pour récupérer les déchets. Il en résulte une perte de temps et d’argent énorme ! Avec The Collector, je veux démontrer que pour être efficace dans la collecte des déchets flottants, il faut se positionner aux embouchures des rivières.

En effet 80% des déchets qui arrivent en mer transitent par les rivières.

Un constat qu’Aymeric a déjà fait à titre personnel : lors de ses sorties en mer, il a remarqué qu’il y a plus de déchets flottants à la sortie de l’Adour, le fleuve limitrophe des Landes et du Pays Basque, que partout ailleurs sur le littoral du Sud-Ouest.

Les (grands) petits plus I Clean My Sea

  • La mobilisation des citoyens au sein d’un projet participatif : elle permet d’agir avec précision et facilite la prise de conscience environnementale globale. Il s’agit d’ailleurs d’un levier très efficace pour sensibiliser les jeunes générations à la protection des océans.
  • L’efficacité : la plupart des projets existants n’ont pas produit de véritables résultats, malgré leur succès médiatique et d’importantes ressources financières, car ils ne savent pas où collecter les déchets.
  • L’expérience : Aymeric Jouon est expert en Océanographie, il a une solide expérience des pollutions marines (il a notamment été responsable d’un navire de collecte des déchets en mer pendant 4 ans) ;
  • Une action au service de l’intérêt général : I Clean My Sea est une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire ;
  • Une entreprise française, basée à Bidart, dans le Pays Basque.

À propos d’Aymeric Jouon, le fondateur

Océanographe de formation, Aymeric Jouon a travaillé pendant cinq ans dans la recherche (plus de 500 citations) et huit ans dans le privé. Il a également été responsable d’un navire de dépollution pendant quatre ans.

Aujourd’hui, il est le Directeur d’Hydro-Cote, une entreprise de développement de services innovants en environnement maritime.

Aymeric a très tôt pris une décision qui va guider tous ces choix personnels et professionnels : vivre au contact de la mer.

Depuis l’achat de sa première planche à voile à 13 ans, en passant par son travail de sauveteur en mer pendant ses études jusqu’à ses travaux de recherche, sa motivation est nourrie par les émotions que l’océan lui procure :

  • Le sentiment de dépassement de soi en planche à voile au milieu des floes (glaçons) du fjord d’Oslo ;
  • Le sentiment d’émerveillement devant le ballet aquatique interprété par deux raies mantas dans le grand bleu au large d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie au cours d’une session d’apnée ;
  • La sensation d’adrénaline d’une plongée au milieu du plus grand regroupement de requins au monde dans la passe sud de Fakarava au Tuamotu de Polynésie Française.

Aymeric confirme :

En réponse aux moments d’émerveillement vécus au contact de l’Océan, je mets mes compétences et mon énergie au service de la protection du milieu marin avec les moyens existants tout en développant des outils innovants et en adoptant une stratégie économique viable et pérenne.

Pour en savoir plus

Site web : https://icleanmysea.com

Facebook : https://www.facebook.com/icleanmysea/

Instagram : https://www.instagram.com/icleanmysea/

LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/i-clean-my-sea

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCG0MzWeZrxm1UyqokC1uHAw