Avec l’aronia,
pigmentez votre vie !

Un jeu de mots facile mais ô combien réaliste. En effet, depuis de nombreuses années, les pigments contenus dans notre alimentation sont reconnus, étudiés et conseillés pour leurs vertus antioxydantes, mais également pour leur action particulièrement favorable au système cardio-vasculaire. Dans le peloton de tête, on connaît bien la myrtille, le cassis ou d’autres superfruits, tels la baie de goji ou l’açaï. Et pourtant, c’est dans une baie noire poussant avec une facilité déconcertante sous nos latitudes que l’on trouve la plus grande concentration d’anthocyanes, ces molécules rouges, bleues ou violettes qui colorent certains végétaux.

 

L’aronia, robuste et local

Originaire d’Amérique du Nord, à la frontière entre les États-Unis et le Canada, l’aronia s’est implanté en Europe grâce aux travaux d’un botaniste russe, Ivan Vladimirovitch Mitchourine, qui a été fasciné par la résistance exceptionnelle de cet arbuste face aux rudes conditions climatiques de son pays. De Russie, l’aronia a été progressivement cultivé en Europe de l’Est, puis en Allemagne. Il est totalement adapté à nos climats et on le trouve en France proposé dans les pépinières comme arbuste fruitier ou d’ornement. Il est tombé en désuétude après la chute du mur de Berlin, mais c’est grâce à une entreprise allemande, Aronia Original, que les baies d’aronia parviennent enfin à se faire connaître en Europe sous différentes formes : séchées, jus, poudre de fruits, confitures. En France, le partenariat entre Aronia Original et Écoidées a pris forme il y a plus de 10 ans et a également participé à la découverte de ce petit fruit, désormais disponible en magasins biologiques. Récemment, la popularité des baies d’aronia a connu une croissance soudaine, ainsi que les connaissances sur leurs propriétés exceptionnelles, confirmées par de nombreuses études.

 

© Aronia Original

Jörg Holzmüller, un pionnier de la culture de l’aronia en Europe.

 

Les anthocyanes pour votre coeur

Les anthocyanes font partie des antioxydants majeurs de l’alimentation humaine. Les recommandations en santé naturelle sont unanimes : mangez des fruits et des légumes colorés ! Les couleurs tant recherchées dans les végétaux sont dues à la présence de molécules protectrices, dont font partie ces fameuses anthocyanes que la baie d’aronia concentre en des quantités dépassant – de loin – bon nombre d’autres baies et de petits fruits.

En quoi ces anthocyanes sont-elles si précieuses ? Tout d’abord, elles agissent contre le vieillissement cellulaire en luttant contre les radicaux libres ; les études confirmant leur action antioxydante sont unanimes. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin : les anthocyanes améliorent la santé des artères par un procédé bien connu de régulation du monoxyde d’azote, qui intervient directement dans la préservation de la paroi interne des vaisseaux sanguins et la vasorelaxation. Les anthocyanes luttent également contre l’hypertension artérielle et sont par conséquent définitivement identifiées comme étant des composés vasculo- et cardio-protecteurs. Qu’on se le dise : l’aronia est en haut du podium ! Sa teneur en anthocyanes est en moyenne 2,5 fois plus élevée que celle des myrtilles, 5 fois plus que les cranberries, 15 fois celle des framboises et 30 fois celle du vin rouge (en mg par 100 g de denrée alimentaire, d’après l’étude Clifford 2000, Eder 2000, Timberlake, Henry, 1988).

© Aronia Original

© Aronia Original

© Aronia Original

 

Consommer l’aronia… et le planter dans son jardin !

Les baies d’aronia se consomment telles quelles ou mélangées à d’autres fruits secs. Elles se prêtent parfaitement à la réalisation de smoothies, d’une couleur violette caractéristique, tout comme la poudre d’aronia, qui peut aussi s’utiliser de multiples façons en pâtisserie. Le jus, pur ou mélangé, est adapté à une consommation quotidienne pratique. L’aronia est un arbuste de culture facile. Plantez- le dans votre jardin si vous en avez la possibilité et profitez-en pour faire aussi de ses fruits des tartes ou des confitures. Consommer l’aronia… et le planter dans son jardin ! Les baies d’aronia se consomment telles quelles ou mélangées à d’autres fruits secs. Elles se prêtent parfaitement à la réalisation de smoothies, d’une couleur violette caractéristique, tout comme la poudre d’aronia, qui peut aussi s’utiliser de multiples façons en pâtisserie. Le jus, pur ou mélangé, est adapté à une consommation quotidienne pratique. L’aronia est un arbuste de culture facile. Plantez- le dans votre jardin si vous en avez la possibilité et profitez-en pour faire aussi de ses fruits des tartes ou des confitures.

© Aronia Original

 

Violette et végane :

© Écoidées

la meringue à l’aronia

Pour une vingtaine de petites meringues rondes (ø 3,5 cm environ) Préparation : 15 mn Cuisson : 1 h 15 Difficulté :

  • 100 g d’aquafaba (eau de pois chiches en bocal)
  • 140 g de sucre de canne roux
  • 1 c. à c. de poudre d’aronia
  • 1/2 c. à c. de jus de citron

Dans un robot mixeur, montez l’aquafaba en neige (comme des blancs d’oeufs) avec le jus de citron. Lorsque la préparation bien blanche et ferme, ajoutez, en 3 étapes, le sucre de canne roux, ainsi que l’aronia. Une fois la meringue très ferme, arrêtez le robot et placez le contenu dans une poche à douille. Formez les meringues et enfournez-les à 100 °C, pendant 1 h 15.