Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Les fortes chaleurs de l’été, sans parler des jours caniculaires, mettent à rude épreuve nos jardins, il est alors difficile d’éviter le dessèchement de la terre. C’est un problème ancestral, il existe d’ailleurs une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides et d’éviter de griller vos plantations.

Découvrez comment économiser beaucoup d’eau sur votre consommation d’eau de jardin, en utilisant des pots en terre cuite non émaillée. C’est une technologie vieille de 4000 ans qui fut utilisée en Chine, elle est encore appliquée aujourd’hui dans les cultures traditionnelles et dans le monde entier dans de nombreux jardins de permaculture. Cette méthode d’irrigation a été adoptée avec succès en Afrique du Nord pour les cultures sur sols arides.

à lire aussi : Comment fabriquer un Jardin suspendu Japonais

Trop souvent, les plantes sont laissées à sécher et souffrent, et finissent par mourir. Un pot d’argile non vitrifié peut fonctionner comme un système d’irrigation simple et efficace. Il peut être enterré avec son ouverture au niveau du sol.

Recouverte d’un couvercle, l’eau sera protégée du soleil et s’infiltrera lentement dans le sol. Et inversement, si le sol est déjà humide, la contre-pression d’osmose l’empêchera de s’infiltrer et donc d’arroser la zone, réservant plutôt l’eau pour les moments où elle est nécessaire.

Cette méthode minimise la consommation d’eau, même dans les zones les plus sèches. Ce système simple peut arroser un mètre carré de jardin ou un arbre fruitier.

à lire aussi : Comment arroser correctement ses plantes d’intérieur ?

Efficacité de l’irrigation via des pots en terre cuite

La technologie d’irrigation avec les pots en terre cuite est 10 fois plus efficace que l’irrigation de surface, vous pouvez atteindre 70% d’économie sur votre consommation d’eau de jardin.

L’avantage avec ce système écolo, et que l’eau contenue dans le pot en terre, se diffuse uniquement quand la terre est sèche et qu’elle est en demande d’eau. Les racines des plantes ne retiennent l’humidité qu’en cas de besoin. Vous êtes sûr avec ce procédé de ne jamais gaspiller une seule goutte d’eau.

Une fois que le sol est mouillé, le pot d’argile cesse de suinter et de diffuser son humidité dans la terre.

Comment fabriquer un olla avec 2 pots de terre classiques

Vous verrez sa fabrication est aussi simple que son procédé, et comme souvent, les choses les plus simples sont les plus efficaces. Le nom commun de ces pots en terre est « olla » et dérive du mot espagnol pour « pot d’argile ». C’est le style traditionnel, il existe dans le commerce des Ollas prêts à l’emploi, mais il est tout aussi facile d’en fabriquer un soi-même, suivez le guide !

à lire aussi : 9 fruits et légumes faciles à faire pousser chez soi

Matériel nécessaire

  • 1. Tout ce dont vous avez besoin c’est de deux pots (classiques) en terre cuite (1 pot à trou et un sans trou), ainsi que de la colle imperméable (vous pouvez éventuellement sécuriser le joint avec du silicone pour plus de sûreté).

  • 2. Encollez le bord supérieur de chaque pot (en faisant attention de ne pas avoir de manque). Laissez un trou ouvert. Si vous n’avez que des pots avec trou, ce n’est pas grave, encollez un galet au fond du pot pour boucher le trou.

  • 3. Collez simplement les deux pots ensembles

  • 4. Laisser sécher la colle 24 heures tranquillement

  • 5. Vérifiez l’étanchéité de votre installation, si l’eau ne fuit pas, bravo ! Votre irrigateur sous-terrain est prêt à l’emploi !

  • 6. Creuser un trou dans le sol pour recueillir votre installation, et enfouir le tout, en laissant dépasser le pot supérieur de 5 cm du sol environ. Il ne vous reste plus qu’à remplir d’eau et votre irrigateur automatique naturel fonctionne déjà.

Petit récapitulatif

Les pots en terre cuite enterrés sont de bons systèmes d’irrigation décentralisés. Les pots permettent à l’eau de s’infiltrer dans le sol sec, mais ils réservent l’eau lorsque le sol est déjà humide.

Une fois rempli, couvrez l’ouverture du pot avec une pierre ou un couvercle. Cela empêche l’évaporation et toute forme d’insecte tombant dans l’eau.

Un pot peut arroser 1m2 d’espace de jardin ou un arbre fruitier. Rechargez toutes les 24h pour garder votre jardin bien irrigué. Cependant, le pot peut contenir de l’eau jusqu’à 3 à 5 jours selon le climat.

N’oubliez-pas tout de même de pailler le sol pour amplifier l’effet et ralentir l’évaporation de l’eau emmagasinée dans le sol. Les mois d’été lors des périodes de fortes chaleur c’est même une pratique indispensable !

Vous l’aurez compris, avec le réchauffement climatique de plus en plus pregnant, l’économie d’eau n’est pas une chose anodine, commencer à trouver des solutions écologiques pour notre environnement est un travail à réaliser sur toutes les petites choses du quotidien. Mises bout à bout, elles feront une grande différence. L’eau est précieuse, apprenons à la préserver et à n’utiliser que ce dont nous avons vraiment besoin. La solution des pots en terres qui date de 4000 ans prend tout son sens encore aujourd’hui.

www.remedes-de-grand-mere.com