© Stock.adobe.com

Un nouveau regard
sur les allergies

L’OMS – Organisation mondiale de la Santé – estime qu’en 2050, 50 % de la population pourrait être affectée par au moins une maladie allergique. Ce chiffre est d’autant plus alarmant que les allergies sont plurielles et ne cessent de tisser leur toile.

Les allergies respiratoires, par exemple, sont en constante multiplication. Pourquoi ? Parce que la durée des périodes polliniques s’allonge et la quantité de pollen s’accroît à cause du changement climatique, et que la pollution de l’air, par l’inflammation qu’elle provoque, offre un terrain favorable aux allergies. Devons-nous pourtant en déduire que les allergies sont devenues une fatalité ? Faut-il se barricader, se faire désensibiliser, ou existe-t-il, peut-être, une autre façon d’appréhender les choses ? À commencer par rechercher les causes plutôt que de se focaliser sur les symptômes.

Nos experts nous apportent un regard novateur sur ces allergies des temps modernes.