Des soins au chevet de nos cellules

La nuit, nos cellules font le grand ménage (élimination des structures endommagées et des toxines), puis s’activent, se reconstruisent et se multiplient. Parmi les grands chantiers de nos cellules cutanées la nuit :

© Stock.Adobe.com

La compensation de la perte insensible en eau (PIE) nocturne

La perméabilité cutanée étant plus importante le soir que le jour, la perte insensible en eau s’accélère en fin de journée : elle est maximale à 20 h 00 et minimale autour de 9 h 00.

Pour compenser cette déshydratation, il faut miser sur :

  • Des actifs humectants, qui attirent l’eau dans la peau. Exemples : urée, glycérine, petites molécules d’acide hyaluronique…
  • Des actifs filmogènes aqueux. Exemples : silicone végétal, inuline, grosses molécules d’acide hyaluronique, collagène végétal…;
  • Des actifs filmogènes gras. Exemples : huiles végétales, squalane végétal, céramides végétaux…

L’apaisement de la peau

Avec des actifs « doudous » capables de cajoler la peau pendant le sommeil.

Exemples d’actifs stars : macérât de calendula, provitamine B5, bardane, mauve, allantoïne, huiles végétales de framboise, d’argan, argousier, avocat, de macadamia, cassis…

La reconstitution du matelas dermique

Les soins nocturnes doivent être formulés avec des actifs naturels qui vont relancer la synthèse du collagène.

Exemples d’actifs stars : centella asiatica, algue brune kombu (Laminaria digitata), collagène végétal, vitamine C stabilisée, extrait de résine amazonienne de Sang du Dragon…

L’optimisation du travail de nuit

Des actifs ciblés doivent être choisis pour accroître la consommation en oxygène des cellules, entraînant ainsi une augmentation de la réserve énergétique cellulaire et une dynamisation du métabolisme cutané. C’est notamment le cas de l’extrait de bourgeons de hêtre – véritable cocktail de molécules actives (flavonoïdes, phytohormones, peptides, acides aminés, vitamines…) –, qui intensifie la consommation en oxygène des cellules.

La recharge des batteries

La nuit, la peau doit être en quelque sorte dopée pour emmagasiner des réserves et être en pleine forme la journée.

Exemples d’actifs stars : les huiles végétales riches en vitamine E (argousier, cerise, figue de Barbarie, fruit de la passion…).

Sublimer les lendemains

Pendant la nuit, la peau peut être sublimée avec des actifs unifiants, bonne mine, illuminateurs, rééquilibrants, lissants…

Exemples d’actifs stars :

Acides de fruits : pour stimuler le renouvellement cellulaire et unifier le teint.

Huile végétale de noisette : pour rééquilibrer les peaux mixtes à grasses.

Hydrolat de pamplemousse : pour raviver les teints fatigués.

Huile essentielle de céleri : pour atténuer les taches pigmentaires et unifier le teint.

Des textures noctambules

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les actifs à privilégier, parlons textures…

Pour réaliser des soins nuit d’exception, pensez à adapter les textures en privilégiant le côté cocooning et ultra-confort. Par exemple, pour réaliser une crème nuit, vous pourrez utiliser une cire émulsifiante dans la formation d’émulsions très riches en huile, de type eau dans huile. La texture sera onctueuse et laissera un film protecteur sur la peau.

Et n’oublions pas…

Le meilleur soin de nuit est et restera toujours la durée et la qualité du sommeil.

De belles nuits sont le secret pour pérenniser la beauté de sa peau tout au long de la vie. Un mauvais sommeil, même lorsque l’on est jeune, a en effet des répercussions sur les traits du visage, la fraîcheur du teint et la texture de l’épiderme. Eh oui… la beauté vient en dormant !