1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Coin des parents

L’écolomag N° 75

Écrans chez les tout-petits : montrons l’exemple ! proposé par Émilie Boudot

Écrans chez les tout-petits :
montrons l’exemple !

proposé par Émilie Boudot

Émilie Boudot est rédactrice web spécialisée en parentalité consciente et mode de vie écologique.
Elle défend également une alimentation végétarienne en partageant ses recettes sur son blog : http://www.lescasserolesdemiliye.wordpress.com

En tant que parents, nous passons énormément de temps derrière nos écrans : le smartphone ne nous quitte plus, nous visionnons les photos de famille sur des tablettes et l’ordinateur est allumé du matin au soir. En outre, nous imposons à nos enfants une discipline à laquelle peu d’entre nous sont capables de se soumettre1. Et si l’addiction présumée de nos enfants aux écrans était le reflet de celle de leurs parents ?

Écrans : l’urgence de se déconnecter

Pour certains parents, le slogan « Pas d’écran avant 3 ans »2 sonne comme une douce utopie, tandis que d’autres s’en accommodent très bien. Avec en moyenne 5 écrans par famille, les premiers accros aux technologies de la communication sont en réalité les adultes. Certes, nos enfants doivent comprendre que nos besoins ne sont pas les mêmes que les leurs et les respecter. En revanche, leur tendance au mimétisme nous oblige à montrer l’exemple.

Quelques suggestions

  • Oubliez votre téléphone pendant quelques heures. Par exemple, profitez de la sieste ou de la fin de journée pour envoyer les nouvelles photos des enfants à la famille. Repensez à votre ami-e- qui passe ses soirées sur son téléphone en votre présence et vous saurez ce que ressent votre enfant en vous voyant faire la même chose.
  • Empruntez des DVD ou échangez des films entre amis. Car, en visionnant des films sur Internet, non seulement l’enfant comprend vite que l’on peut en regarder sans fin, mais c’est aussi très polluant3. – Utilisez un minuteur pour responsabiliser l’enfant4. Lorsque l’alarme sonne, accompagnez-le pour éteindre l’écran… Et soumettez-vous à la même règle !
  • Placez la télévision dans une pièce ou un endroit du salon de sorte qu’elle n’accapare pas toute l’attention.

Sortez, marchez, jouez, lisez, dessinez, dansez, rigolez ! La palette d’activités alternatives est infinie et promet, en plus, de bien meilleurs moments de complicité et d’échange avec vos enfants !

1- À ce sujet, un livre traite avec humour de la relation d’une maman avec son téléphone, vue à travers les yeux de son enfant : Le doudou de maman, Denis Lévy-Soussan et Marjorie Béal, aux éditions du Ricochet. D’autres livres, en revanche, présentent les parents avec des smartphones à la main comme une situation normale : Mes tout p’tits docs, Papa, aux éditions Milan.
2- Slogan de la campagne du CSA, qui fêtait ses 10 ans le 21 octobre 2018.
3- Voir le documentaire Internet, la pollution cachée, de Coline Tison et Laurent Lichtenstein.
4- La Société canadienne de pédiatrie recommande de ne pas dépasser 1 heure par jour devant un écran pour les enfants entre 2 et 5 ans.

Pour nos enfants : développons notre compréhension – 5

Pour nos enfants : 
développons notre compréhension – 5

proposé par Nathalie Reinhardt
coordinatrice de l’Atelier Gordon
(www.ateliergordon.com)

 

Plus sur cet article et vos réactions sur notre page Facebook : L’Atelier Gordon France.
Partagez aussi entre parents dans notre groupe Facebook : Les Ateliers Gordon.

Photo by Erik Lucatero sur Unsplash.com

Comment développer notre compréhension de l’autre et notre empathie ? Voici notre 5e article de la série sur ce magnifique projet ! Des idées qui tiennent chaud, parfaites pour cette période de frimas !

Poursuivons sur le chemin tracé par Carl Rogers, créateur du courant de la psychologie humaniste. Pour lui, une relation d’aide réussie passe par 10 critères, qu’il nous propose sous forme de questions.

1- Puis-je arriver à être perçu-e par autrui comme digne de confiance, comme fiable et cohérent-e au sens le plus profond ?

2- Puis-je m’exprimer de façon à communiquer sans ambiguïté l’image de la personne que je suis ?

3- Puis-je éprouver des attitudes positives envers l’autre : chaleur, attention, affection, intérêt, respect ?

4- Puis-je, en tant que personne, être assez fort-e pour être distinct-e de l’autre ?

5- Suis-je assez sûr-e de moi pour permettre à l’autre d’être distinct ?

6- Puis-je me permettre d’entrer complètement dans l’univers des sentiments d’autrui et de ses conceptions personnelles et les voir sous le même angle que lui ?

7- Puis-je accepter toutes les facettes que me présente cette personne ?

8- Puis-je agir avec assez de sensibilité dans cette relation pour que mon comportement ne soit pas perçu comme une menace ?

9- Puis-je me libérer de la crainte d’être jugé-e par les autres ?

10- Puis-je voir l’autre comme une personne en devenir, ou vais-je être bloqué-e par son passé et par le mien ?

Que de magnifiques questions à méditer ! Vous trouverez une première exploration des questions 1 à 6 dans les 4 numéros précédents de l’écolomag.

Poursuivons notre recherche avec la suivante !

7 – Puis-je accepter toutes les facettes que me présente cette personne ?

Puis-je prendre la personne en face de moi comme elle est ? Puis-je lui communiquer cette acceptation pleine et entière, cette attitude ? Ou ne puis-je l’accueillir que conditionnellement ?

J’accepte alors certains aspects de ce qu’elle est et de ce qu’elle ressent, et j’en désapprouve d’autres, tacitement ou ouvertement. Carl Rogers nous dit : « D’après mon expérience, lorsque mon attitude est conditionnelle, l’autre ne peut changer ou se développer dans les aspects de sa personnalité que je ne peux complètement accepter. Et quand, plus tard et quelquefois trop tard, je cherche à découvrir pourquoi j’ai été incapable de l’accepter sous tous ses aspects, je m’aperçois généralement que c’est parce que j’ai eu peur ou que je me suis senti menacé en moi-même par quelque aspect de ses sentiments. Pour pouvoir accompagner l’autre vraiment, il faut que je me développe et que j’accepte ces sentiments en moi-même. »

Et vous ?

Quels sont les aspects et sentiments de vos très proches que vous n’acceptez pas ? En quoi ces aspects et sentiments résonnent- ils en vous, vous menacent-ils ? En quoi sont-ils un miroir ou un message de ce que vous n’acceptez pas chez vous ?

Prenez le temps de laisser infuser, méditez. Et, si le coeur vous en dit, venez commenter et participer aux échanges sur notre page Facebook !

À très vite,

Nathalie Reinhardt
Fondatrice de l’Association
Les Ateliers
Gordon
www.ateliersgordon.org

Le quartz rose proposé par Sophie Folliot

Le quartz rose
LA pierre des enfants par excellence !

proposé par Sophie Folliot
Sophie est énergéticienne et créatrice de LuMi, sa marque de bijoux thérapeutiques,
en pierres semi-précieuses. Retrouvez ses bracelets énergétiques sur
www.monbraceletenpierres.com. Possibilité de faire du sur-mesure.

S’il y a une pierre à avoir pour votre enfant, c’est bien celle-ci !

Placée sur une étagère dans la chambre, elle diffuse une énergie douce et bienveillante, favorisant un sommeil paisible.

Le quartz rose est associé au chakra du coeur, donc à l’émotionnel. Il aide les enfants à se libérer avec douceur des émotions enfouies. Il réduit le stress, les peurs et apprend à l’enfant à s’aimer. Il apaise les chocs émotionnels et les traumatismes. En cas de pipi au lit, il aidera votre enfant à se calmer et à comprendre que ce n’est pas grave.

Le quartz rose est très utile dans n’importe quelle situation où l’aspect émotionnel entre en jeu : rendez-vous chez le dentiste, pic de croissance, mal de ventre, brûlure, chagrin, peurs, phobies…

En bref, le quartz rose rassure et calme les enfants, comme les bras d’une maman ourse !

Mon conseil : votre enfant peut porter une pierre roulée de quartz rose dans sa poche en journée et sous son oreiller la nuit. L’inconvénient de la garder dans la poche est qu’il risque de la perdre ! Il peut aussi porter du quartz rose sous forme de bracelet, en l’associant éventuellement à d’autres pierres qui peuvent lui être utiles.

Entretien : purification sous l’eau claire ; rechargement à la lune. Pensez aussi à l’onde de forme pour plus de simplicité !

Conseils supplémentaires, créations personnalisées, votre créatrice est disponible sur monbraceletenpierres. com
ou par mail :
contact@monbraceletenpierres.fr

Rendez-vous au prochain numéro pour un zoom sur une autre pierre !

Sophie

Exercices de méditation laïque

Exercices de méditation laïque
de Louis Genet

Ici, outre la description de différentes techniques comme la marche, la cohérence cardiaque ou la gestion de la douleur, les méditations guidées proposées par Jacques Vigne permettent de préparer ses sessions personnelles, en s’inspirant des visualisations, des gestes et des paroles puisés dans une vingtaine de méditations transmises par des maîtres spirituels de l’Himalaya. Il s’agit d’y trouver les moyens d’entraîner son mental pour y apporter calme, bonheur et altruisme. Parce que l’entraînement de son esprit est aussi important que l’entretien de son corps.

Les + :

  • Une approche laïque des techniques enseignées par des maîtres spirituels de l’Himalaya,
  • En ne faisant pas référence aux origines religieuses, cet ouvrage s’adresse au plus grand nombre,
  • Des exercices de méditation pouvant s’adapter à tout environnement : professionnel, familial, personnel.

Éditions Dervy – 176 pages – 12,50 €

Petites annonces

Si vous désirez passer une petite annonce

Agenda

Prés de chez vous

Trouvez l'actualité écologique de votre région ainsi que les magasins bio qui diffusent l'écolomag autour de chez vous

Partenaires

Suivez-nous
sur Facebook