Habitat

L’écolomag N° 77-78

Mai – Juin – Juillet – Août 2020

Petit lexique de géobiologie… Après le confinement…

Petit lexique de géobiologie…
Après le confinement…

par Philippe Bouchaud
Aide à la conception d’un habitat biotique. Expertises / Formations / Livres

 

DÉFINITION. En temps normal, l’homme moderne passe plus de 80 % de son temps à l’intérieur de bâtiments, qu’il s’agisse de son domicile, de son lieu de travail, de commerces, etc. Pendant le confinement, non seulement ce pourcentage a été plus élevé encore, mais c’est l’habitat qui est devenu l’unique lieu de séjour. Ce triste épisode nous a fait prendre conscience que notre lieu de vie est essentiel, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique. Alors, maintenant que la vie a repris son cours – à peu près – normal, il serait bon de consacrer du temps à la réflexion et de reconsidérer notre cadre de vie.

Du point de vue de la qualité biotique de l’habitat, les deux facteurs qui constituent à eux seuls la majorité des pathologies des bâtiments modernes sont : la qualité de l’air intérieur (QAI) et l’environnement électromagnétique. Si ce deuxième aspect est plus difficile à traiter par un non-professionnel ne disposant pas d’appareils de mesure, agir sur la QAI est plus à la portée de tout un chacun.

MON CONSEIL BIEN-ÊTRE. Pour la QAI, comme pour résoudre beaucoup de problèmes, il existe deux moyens d’action.

Niveau 1 : Agir prioritairement sur les causes.

Niveau 2 : À défaut d’éliminer les causes, agir sur les conséquences.

Il convient donc, dans un premier temps, de ne pas produire de COV (composés organiques volatils), ni d’humidité excessive dans son intérieur. Ne pas brûler de bougies, ni d’encens, ni autres parfums. Ne pas fumer, bien sûr. Ne pas utiliser de produits d’entretien très chimiques et privilégier des produits écologiques ou revenir à des solutions peu toxiques, comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude ou le savon noir. L’Ademe a réalisé une étude qui suggère que, globalement, les produits faits maison émettent des quantités de composés volatils plus faibles que les produits manufacturés. Le confinement nous a peut-être ouvert les yeux sur l’intérêt d’une alimentation saine, faite maison, à partir de produits de base de qualité : appliquons la même démarche pour ce qui est de l’entretien de notre lieu de vie.

Dans un second temps, si l’on n’a pu empêcher la survenue de COV par les activités énoncées ci-dessus, mais aussi par les matériaux ou mobilier déjà présents, il est indispensable d’aérer fortement. Et il ne s’agit pas d’ouvrir simplement une fenêtre, mais bien de créer de véritables circulations d’air, seules en mesure de renouveler tout l’air intérieur. Cela permettra aussi d’évacuer l’humidité présente. Il ne faut pas oublier que la respiration et la transpiration d’une personne produisent en moyenne 1,25 litre de vapeur d’eau par jour. Donc, plus nous occupons notre logement et plus ce chiffre est élevé. Et cela signifie aussi davantage de douches, de cuisine, par conséquent encore plus de vapeur d’eau. De même, faire sécher le linge à l’intérieur génère des problèmes d’humidité, et de ce fait des risques de moisissures.

Dans les zones à radon, une bonne aération de la maison est encore plus importante.

Si l’on souhaite rénover son intérieur pour le rendre plus agréable, même avec des produits à faible teneur en COV, rappelons que les émanations fortes ont lieu les 3 premières semaines. Il faut savoir que les classifications apparaissant sur les étiquetages (A+, A, B et C) sont basées sur des mesures effectuées après 28 jours d’application. Aérer sa maison doit vraiment devenir un réflexe.

* Le radon est un gaz radioactif, incolore et inodore, d’origine naturelle, que l’on peut trouver partout : dans l’air, le sol et l’eau.

Philippe Bouchaud – GCB Conseils
www.geobiologie-pb.com
info@geobiologie-pb.com
06 15 21 18 74

DIY : Créez un vase original en 1 heure

DIY
Créez un vase original en 1 heure

Pour un vase unique et original, convertissez une simple bouteille en verre (ou autre contenant en verre) en vase décoré d’un liseré de béton : il apportera une touche de modernité à votre intérieur !

Matériel

  • 1 feuille en carton
  • 1 bouteille en verre
  • 1 bassine
  • Du béton
  • 1 cuillère en bois
  • 2 rubans adhésifs

Outils

  • Cutter
  • Ciseaux
  • Gants et lunettes de protection

Réalisation

  1. Mélangez un peu de béton avec de l’eau. Bouchez le goulot de la bouteille avec du ruban adhésif
  2. Enroulez la feuille autour de la bouteille et scotchez-la verticalement. Si vous n’avez pas de feuille en carton, vous pouvez recycler une pochette à rabats.
  3. Scotchez la feuille horizontalement en haut et en bas de la bouteille.
  4. Ajoutez le béton dans le moule avec la cuillère en bois.
  5. Faites descendre le béton dans le moule avec le manche de la cuillère.
  6. Retirez le moule en carton avec un cutter. Attendez au moins 48 heures que le béton sèche.
  7. Profitez de votre nouveau vase en y disposant quelques fleurs !

1 heure / 1 objet

Création DIY extraite du livre :

1 heure / 1 objet
de Pierre Lota

Le credo de Pierre Lota : un design accessible et intemporel pour des objets utiles, pratiques et ludiques, à réaliser en 1 heure maximum, avec un minimum d’outils.

Avec lui, rien ne se perd (surtout pas l’espace !), mais tout se transforme. Les cintres deviennent des lampes articulées, les bouteilles d’élégants soliflores, les vieux magazines se recyclent en table basse et une simple bouteille plastique deviendra une patère du plus bel effet. Pas besoin d’être un as du bricolage ni de disposer d’un immense atelier pour réaliser les 35 projets de cet ouvrage : en seulement 6 étapes, vous comprendrez en un coup d’oeil comment vous y prendre !

Éditions Hoëbeke – 176 pages – 19,90 €

Et maintenant… ?

Et maintenant… ?

La période que nous avons vécue nous a rapprochés de la nature. Les oiseaux inaudibles, avant, nous ont rappelé leur présence. Moins de bruit, pollution en forte baisse, développement des circuits courts avec la découverte de producteurs proches de chez soi. Réflexions sur l’autonomie et l’écologie du quotidien, sur la sur- consommation, ce sont là quelques idées qui pourraient bien perdurer.

Utiliser le soleil pour réchauffer de l’air afin de conforter votre habitation apparait une option ingénieuse, efficace, facile à mettre en oeuvre… face aux énergies polluantes aux coûts incontrôlables. Aucuns frais de fonctionnement, aucune pollution, absence de CO2…Voici ce que vous proposent nos capteurs solaires à air SOLARVENTI.

Sylvain Bouhot
Importateur-Distributeur SOLARVENTI
www.captairsolaire.com – 06 33 87 77 95

Bon à savoir ! Les savons désinfectants Hygios

Bon à savoir !
Les savons désinfectants Hygios

Les savons désinfectants de la gamme mains Hygios, sans alcool, au parfum délicat de pomme verte ou fleur de cerisier, éliminent 99,99 % des bactéries et nettoient les mains tout en douceur. Ils sont aussi efficaces contre les virus enveloppés, dont la Covid-19.

Les + produit :

  • Formule brevetée et validée
    en milieu professionnel
    (crèches, écoles)
  • Aucun symbole de risques
  • Sans allergène
  • Sans colorant
  • Sans conservateur
  • Testé dermatologiquement
  • 100 % des ingrédients sont
    d’origines végétale et minérale
  • 100 % biodégradable sur la
    totalité de la formule

Tests d’efficacité ci-dessous :

  • Produits pour la maison : gel wc / spray multiusage / sol et surface
    Bactéricide (normes EN13697 : 2015 / EN1276 : 2010)
    Levuricide (norme EN1650 : 2013 / EN13697 : 2015)
  • Produits pour les mains : mousse / savons
    Bactéricide (normes EN13727 / EN1500 ou EN1499 / EN1276)
    Levuricide (norme EN13624 / EN1650)
    Virucide (norme EN14476+A1)

Rendez-vous dans vos magasins bio !

Les ondes électromagnétiques artificielles

Un billet pour l’autonomie
Les ondes électromagnétiques artificielles
ne sont pas compatibles avec le vivant !
Comment agir ?

par Emmanuel Toitot

Quand on parle d’autonomie vivante, c’est justement parce que l’on s’intéresse aussi à ce qui peut potentiellement détruire la vie. Et, malheureusement, les ondes électromagnétiques (OEM) artificielles affectent le vivant. Cela fait plus de 20 ans que certains scientifiques alertent sur le sujet, et l’arrivée de la 5G vient à nouveau réveiller nos inquiétudes. Rien ne sert, en effet, de chercher le bien-être dans une maison naturelle et autonome tant que les OEM artificielles gravitent autour de nous. Elles détruisent beaucoup plus qu’on ne le croit. Un lien insidieux existe même entre maladies et OEM artificielles. Harmoniser rapidement la situation ou continuer à vivre dans ce micro-ondes invisible et destructeur, c’est notre choix crucial du jour, pour rester vivants sur cette planète.

Qu’est-ce qu’une onde électromagnétique ?

Une OEM est une fréquence, une oscillation, qui se déplace dans l’air, à une vitesse proche de celle de la lumière. Elle transporte de l’énergie, et donc une information. La lumière visible et les couleurs sont une onde électromagnétique naturelle. Mais l’homme a eu la bonne idée d’utiliser et, surtout, d’amplifier ces ondes pour communiquer autour de la planète (téléphone portable, TV, radio, radars), pour voir au travers de la matière avec le scanner ou la radio, ou encore pour réchauffer des aliments avec le four micro-ondes. Notez que tout ceci n’est possible que grâce à la molécule d’eau. Sans elle, votre plat reste froid et rien n’est visible sur le scanner.

Que cela signifie-t-il ? Tout simplement qu’une onde électromagnétique artificielle, telle que l’électricité à 50 Hz, c’est 50 allers-retours d’une onde par seconde, qui fait vibrer artificiellement la molécule d’eau et donc votre corps puisque, je vous le rappelle, nous sommes faits d’eau à 99 % !

Une box wi-fi ou un micro-ondes, c’est entre 2,4 GHz et 5 GHz, soit 5 milliards d’allers-retours de la molécule d’eau par seconde ! C’est pour cela qu’un micro- ondes, ça chauffe vite ! Enfin, ça grille et ça tue, plutôt… C’est pour ça que vous êtes stressés et fatigués devant un ordinateur en wi-fi, ou encore que vous n’arrivez pas à méditer à côté d’une antenne-relais.

Une présence étouffante !

Chaque appareil connecté a besoin de sa propre fréquence. Vous imaginez le nombre d’appareils connectés sur Terre ? Ce sont autant de fréquences différentes qui sont utilisées. C’est pourquoi les ingénieurs vont de plus en plus haut pour trouver des fréquences disponibles. Pour la 5G, par exemple, nous serons dans des fréquences extrêmement rapides : 26 GHz au minimum, voire 60 GHz (60 milliards de pulsations par seconde de notre molécule d’eau) !

Autre problème, c’est la puissance avec laquelle sont envoyées ces nouvelles fréquences. Je m’explique : quand votre voisin met de la musique chez lui, seules les basses traversent le mur et arrivent à votre oreille. Plus la musique sera forte, plus vous entendrez distinctement toutes les fréquences, des graves aux aiguës. Autrement dit, plus l’onde est haute ou aiguë, plus elle aura besoin de puissance pour traverser une épaisseur de mur. Pour la 5G, il est alors nécessaire d’augmenter significativement la puissance du signal pour recevoir l’onde dans votre maison.

Le lien entre maladies et OEM artificielles

Tout a commencé en 1746, avec les premières découvertes sur l’électricité, où sont apparues de nouvelles maladies, comme la neurasthénie (fatigue chronique). Un travail surprenant a été réalisé par Arthur Firstenberg, scientifique diplômé en mathématique de l’Université de Cornell, qui s’est consacré à la recherche dans le domaine des effets environnementaux des radiations électromagnétiques.

Dans son livre The invisible rainbow, il met en relation l’électrification du monde et l’apparition de symptômes grippaux ou cardiaques, diabète, cholestérol, cancer…

Des Amérindiens qui mouraient 25 fois plus de cancer après l’apparition du télégraphe dans leur réserve en 1854 au Bhoutan qui enregistre des cas de diabète depuis 2002, date du début de son électrification… C’est une liste impressionnante de cas de ce genre qui établissent un lien entre OEM artificielles et maladies.

Les conséquences : incompatibilité d’humeurs !

Les OEM artificielles ne sont résolument pas compatibles avec le vivant ! Elles fragilisent notre santé, diminuent nos défenses immunitaires puisque notre ADN et nos cellules sont directement impactés par ces ondes. Elles font apparaître des maladies dites de société. Elles nous maintiennent sous une cloche de vibrations artificielles, un smog électromagnétique, et bloquent littéralement l’évolution spirituelle et la vibration naturelle du corps.

Alors, pourquoi s’entêter à développer la 5G ? Seuls les gouvernements ont la vraie réponse, et, à mon avis, elle ne sert pas les intérêts de l’humanité.

Comment agir ?

Des solutions, il y en a toujours. Et même si elles vous paraissent impopulaires, il va bien falloir faire un effort ! Arrêtez de signer des pétitions contre la 5G avec votre mobile connecté en wi-fi, et passez plutôt à l’action.

1. Soyez cohérent-e

Si vous souhaitez le meilleur pour vos enfants, ne leur servez pas des repas chauffés au micro-ondes, ni à la plaque induction ou vitrocéramique.

Si vous êtes devenu-e végétarien-ne pour ne plus être complice de la maltraitance animale, n’utilisez pas la 5G sur votre smartphone, ou vous tuerez des abeilles (entre autres). N’achetez pas non plus le dernier téléphone compatible 5G après une manif contre la 5G.

Des incohérences, il y en a. Réfléchissez avant d’agir ou d’avancer une idée. Elle a parfois des conséquences indirectes avec les OEM artificielles.

2. Réduire le volume

Partant du fait qu’il faut, pour l’instant, vivre avec ces OEM artificielles, l’idée est ensuite de les utiliser le moins possible, en réduisant notre consommation d’ondes. « Quand on pense qu’il suffirait que les gens arrêtent de les acheter pour que ça ne se vende plus », disait Coluche. En d’autres termes, boycotter la 5G et les ondes en général est notre plus grand pouvoir.

– Couper le wi-fi de sa box et utiliser le plus possible le réseau filaire – la fibre est, en ce sens, une technologie plus adaptée.

– Limiter l’utilisation du portable aux sms et appels (avec kit oreillette filaire, pas de bluetooth !).

– Paramétrer votre téléphone en 3G maximum, s’il le permet encore.

– Se mettre en mode avion dès que possible.

– Arrêter de cuisiner avec plaque induction, vitrocéramique et four microondes. Le gaz est tout aussi pratique et beaucoup moins dangereux, finalement. D’ailleurs, en autonomie énergétique, je ne conseillerai jamais la cuisine à l’électrique au quotidien.

– Ne jamais acheter un téléphone compatible 5G ni tous ces objets connectés (wi-fi, bluetooth…). En a-t-on réellement besoin ?

– Et d’autres solutions que vous trouverez vous-même, vous êtes créatif-ive, ne l’oubliez pas !

3. Transformer et restructurer notre ADN – Renforcer notre immunité

Prétendre augmenter notre immunité sans tenir compte de l’impact des OEM artificielles sur notre organisme, c’est comme vouloir remplir d’eau un seau percé ! C’est plutôt en diminuant l’impact des ondes artificielles que nous pourrons mieux respirer et que les efforts pour recharger notre immunité seront visibles.

La solution que j’expérimente depuis 5 ans, avec des résultats de plus en plus surprenants sur mon système immunitaire entre autres, est l’utilisation des solides de Platon. Cinq formes matrices et sacrées en 3D, pilotées par des nombres et des couleurs, connues depuis la nuit des temps mais ne disposant d’aucune fonction particulière selon la science officielle. En science quantique, je vous invite à découvrir les travaux du physicien Robert Moon sur les solides de Platon, en lien avec toutes les molécules atomiques qui composent la vie. Avant lui, Léonard de Vinci, Albert Einstein ou Nikola Tesla, pour ne citer qu’eux, utilisaient les solides de Platon.

C’est pourquoi, dans une autre réalité, les solides de Platon sont un formidable outil d’harmonisation et de stimulation ADN ! En premier lieu, les formes transforment les OEM artificielles. Elles permettent alors à tous les hypersensibles que nous sommes, mais aussi aux animaux et aux plantes, de vivre plus sainement, en transmutant les ondes avant qu’elles ne traversent nos corps. Ce n’est pas une protection, c’est un outil de transformation, c’est pour cela que cela fonctionne. La taille de la forme est en phase avec la fréquence à transmuter. Ensuite, les solides de Platon restructurent l’ADN pour renforcer notre système immunitaire et élever notre fréquence vibratoire. Un virus perturbateur qui vibre sur une basse fréquence ne pourra ainsi pas se développer. Puis, les solides réalignent nos cellules pour une meilleure connexion Terre/Ciel, indispensable pour élever nos consciences. Un outil magique, perpétuel et inaltérable qui possède encore de nombreuses autres fonctions ! Dans la maison autonome, je propose systématiquement à mes clients un kit complet pour traiter les pollutions électriques et électromagnétiques. Non seulement les habitants sont en meilleure santé, mais l’environnement immédiat en profite aussi ! Les observations les plus notoires sont un meilleur sommeil, un système immunitaire renforcé (moins de grippes et d’allergies notamment), la diminution des maux de tête et de l’hypersensibilité, un système nerveux plus stable, une meilleure digestion…

4. Autres axes de solution

– Éviter les aimants. C’est un magnétisme artificiel à vibration fixe, contrairement à notre corps qui, lui, est en perpétuel mouvement. Cette solution n’est appropriée qu’en utilisation ponctuelle de quelques jours, pour aider au réveil des cellules, mais doit être stoppée rapidement.

– Chélation des métaux lourds de votre corps (aluminium, zinc, mercure…). Oui, ces métaux jouent le rôle d’aimants et attirent les OEM artificielles, comme nous l’avons évoqué plus haut !… Donc, moins vous en êtes porteur, mieux vous vous sentirez.

– Quitter les villes où les pollutions électromagnétiques sont omniprésentes, du wi-fi du voisin aux mini-antennes-relais, en passant par les Bluetooth et les mobiles envahissants… En ville, les ondes sont encore amplifiées pour passer au travers des immeubles.

Voilà quelques idées pêle-mêle pour se sortir de cette sombre histoire. Mais, que l’on soit bien d’accord, ce n’est pas parce que l’on a des solutions que l’on se donne le droit de continuer avec la 5G et les OEM artificielles !

Une autre humanité

Si j’étais maire fraîchement élu d’une petite commune, je tenterais bien l’expérience, en accord avec mes administrés, de couper toute source électrique et électromagnétique émanant du village. Pendant 12 jours. Plus de box wi-fi, d’antennes-relais, de téléphones mobiles, d’électricité… Et voir ce qui se passe, mesurer, observer…

On a vu la pollution disparaître en quelques jours avec le confinement, qu’en serait-il en arrêtant le smog des OEM artificielles ? Tout redeviendrait-il normal en un clin d’oeil ? Peut-être des malades qui guérissent plus vite, certainement moins de parasites dans les arbres, sûrement des abeilles en meilleure santé et des migrateurs qui ne s’échouent plus sur les plages, un climat évidemment plus stable… Le bonheur, quoi ! Et s’il était juste là, derrière la porte… Allez, prêt-e pour la panne électrique ?

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, vente et installation
www.toitot.com / 06 89 19 62 71

Petites annonces

Si vous désirez passer une petite annonce

Agenda

Prés de chez vous

Trouvez l'actualité écologique de votre région ainsi que les magasins bio qui diffusent l'écolomag autour de chez vous

Partenaires

Suivez-nous
sur Facebook