Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Humeurs

L’écolomag N° 72

Édito 72

LES HUMEURS DE LA CHOUETTE

« Jusqu’ici tout va bien » Mathieu Kassowitz

Il paraît que la capacité à la prospective se développe avec l’âge adulte. Eh bien, ami, je ne te félicite pas.

Je résume les derniers épisodes… Le mois de juin a été bon pour le bilan des marchands de glaces et de climatisation. La France est à la bourre avec les accords de Paris. Tes poissons sont farcis au plastique, tu fais des pipis à la sauce Monsanto.

Toi qui te disputes à propos de quelques milliers d’immigrés, tu vas en manger du réfugié climatique, et du sévère, du genre qui ne pourra pas rentrer chez lui sans se battre, et encore plein de trucs encore plus savoureux te dégringoleront sur le coin du museau.

Tu es exactement dans la situation du gars qui s’achète la télé avec un crédit revolving. Les intérêts grimpent en flèche et, comme tu ne pourras plus payer l’électricité, ton écran plasma ne va plus servir à grand-chose dans un peu moins de pas longtemps, et tu vas devoir continuer à payer la banque.

Il faut quand même que je te dise que les huissiers sont devant ta porte.

Je sais qu’il paraît qu’il ne faut pas tomber dans le catastrophisme ni culpabiliser le sacro-saint consommateur, mais je dois te dire, ami, qu’on n’en est plus là. Je suis juste en colère ! Et puis je n’apprends rien à personne dans cette affaire.

Mais bon, c’est pas foutu. Ce sont tes gamins qui vont nous sauver la mise et remettre de l’ordre dans ce monde où tu as semé la pagaille. Les mômes sont en route.

Alors, voilà, je te soumets humblement une suggestion. Tu peux les aider à remettre « l’église au milieu du village ». Faire en sorte que ces jeunes qui portent l’espoir puissent y arriver. J’ai bien compris que la plupart d’entre nous n’avons pas fait exprès d’en arriver là. Alors, c’est le moment de baliser le terrain pour rendre les choses moins difficiles. Je sais que c’est ce que tu veux. C’est à toi de voir !

Naturellement vôtre,

La Chouette

Soyez innovant, protégez la nature ! par Olivier Guilbaud

Soyez innovant,
protégez la nature !

Olivier Guilbaud

Le velcro est à l’image des graines de bardane qui s’accrochent aux vêtements. Le TGV japonais, le fameux Shinkansen, est calqué sur le bec du martin-pêcheur pour fendre l’air comme l’oiseau fend l’eau. Les ingénieurs imaginent un modèle de structure compacte déployable et ultra-résistante à partir du mode de pliage des ailes des coccinelles. La colle la plus forte au monde est inspirée des moules, qui restent accrochées à leur rocher en résistant aux vagues et aux courants marins. Des combinaisons de natation ultra-performantes empruntent aux requins les caractéristiques des denticules de leur peau… Les exemples sont nombreux, des applications récentes ou même parfois anciennes, comme l’avion de Clément Ader, issu d’un mélange ingénieux d’ailes de chauve-souris pour la voilure et de plumes d’oiseaux pour les hélices…

En fait, la nature optimise en permanence depuis l’origine : elle évolue pour s’adapter, depuis 3,8 milliards d’années. Et les plus belles inventions sont souvent des reproductions de stratégies utilisées par les animaux, les plantes, les micro-organismes ou les écosystèmes pour vivre… Le biomimétisme, c’est bien l’imitation du vivant, le transfert de modèles et mécanismes biologiques vers la technologie humaine. Comme le disait Léonard de Vinci : « Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur. »

Inventer en étant éclairé par ce qui se fait de mieux depuis des millions d’années devient ultra-innovant ! Amusant, non ? Le biomimétisme est un terme récent, mais qui est mis en oeuvre par simple bon sens depuis longtemps. Il prend toute sa mesure à l’ère de l’anthropocène et de la raréfaction des ressources, et cela est bienvenu ! Comme la nature a intérêt à perdurer, les solutions qu’elle propose permettent de consommer moins d’énergie, sont moins polluantes, recyclables, plus sûres, de meilleure qualité et, même, moins chères… La liste est longue des solutions à notre disposition et qui sont encore au stade « naturel », en attente de mise au point par des individus inspirés, qui, pour le moment, observent… Et c’est tant mieux.

Mais, pour y parvenir, il faut vivre en pleine conscience, comme le précise Idriss Aberkane, intellectuel français qui a écrit sur le sujet… Nous vivons dans une bibliothèque pleine de livres, mais nous les brûlons pour nous chauffer. Dommage, car ces connaissances contiennent justement les technologies, schémas et autres inventions qui pourraient nous aider… Cette bibliothèque est pourtant magnifique et nous ne le voyons pas. Elle peut nous sauver si nous prenons la peine de lire ses livres. Cette bibliothèque, c’est la nature. Alors, soyons innovants, protégeons-la.

Olivier Guilbaud
Co-dirigeant du Laboratoire
Science & Nature

Conseils et vente à domicile www.body-nature.fr

 

Cosmétique naturelle des marais salants
Produits écologiques et biologiques
disponibles sur l’e-shop et en magasins bio
www.guerande-cosmetics.com
Cosmétiques bio en distribution
spécialisée et e-commerce
www.centifoliabio.fr

 

Vous êtes fous de manger ça ! par France Guillain

Opinions

Vous êtes fous de manger ça !

France Guillain

Quand je dis qu’il suffit de manger avec intelligence et bio 5 jours sur 7, oublier les jours de fête et les vacances, cela ne signifie pas que nous pouvons alors avaler n’importe quoi ! C’est pourquoi nous avons tous un grand intérêt à lire et relire le livre de Christophe Brusset, Vous êtes fous d’avaler ça !, paru aux éditions J’ai lu, donc peu encombrant et pas cher.

Ce livre étant très documenté et hilarant au point que j’ai maintes fois hurlé de rire plutôt que d’en pleurer, je ne peux que recommander très chaleureusement à tous les hésitants du bio de l’emporter, le lire et le relire, afin de bien comprendre l’urgence de réfléchir à son alimentation. Car tous les lecteurs de l’écolomag ne sont pas nécessairement assez convaincus pour ne pas céder à la demande des gamins devant une très jolie boîte de glace aux gousses de vanille épuisée : après tout, ce sont quand même des brisures de vanille, ces petits points noirs ! Vraiment ? Vous êtes sûrs ? Il est si facile en camping d’acheter le flacon de poivre moulu ou d’herbes de Provence moulues aux crottes de rat, le ketchup aux tomates pourries et moisies, pour une fois, c’est exceptionnel !

Faire des sandwiches avec les carrés de fromage fondu insipides bourrés de gras, de sels de fonte, de polyphosphates, d’orthophosphates et citrates, et 5 % seulement de fromage de basse qualité. Quant aux carrés de jambon à la taille exacte du carré de pain de mie sans croûte – pas de soucis, vous avez la croûte en panure, rien ne se perd –, ils sont dopés via de grosses aiguilles aux phosphates, protéines de sang, gélifiants pour retenir l’eau, sucre, glutamate, arômes et fumées liquides pour le goût, ascorbate de sodium et sels nitrités pour la conservation.

Sans oublier que le joli carré de jambon a d’abord été une immense bouillie de la plus basse viande de porc, aplatie en galettes de 2 mètres de long, puis découpées en carrés. Mais, au moins, c’est tellement pratique et agréable de manger comme tous les copains, n’est-ce pas ? Un oeuf dur est plus sûr !

Quant au pot de confiture dont les fruits ne sont pas en gros morceaux, je vous laisse imaginer les broyats et additifs que l’on n’est pas tenu d’inscrire sur l’étiquette ! Et je ne parle pas des bonbons plats de toutes les couleurs ou des petits personnages et animaux qui ressemblent à du caoutchouc sucré qui contiennent tout ce qu’il faut, comme les biscuits premier prix pour faire des hyperactifs ou des QI malingres. Quand on a lu ce livre, on ne peut plus se contenter d’un « les enfants adorent ça », car cette adoration pourra nous être reprochée plus tard aux termes d’une scolarité ratée suivie d’un abonnement à la recherche d’emploi. Car, d’ici là, l’information grandissant, on leur aura tout expliqué, mais il sera trop tard.

Alors, bonnes vacances à tous, même si vous ne trouvez pas du bio partout, fréquentez bien les vrais marchés, avec du vrai jambon à la coupe, de vrais légumes et fruits entiers, et, au restau, évitez tout ce qui est purées, compotes, crèmes, hachis, panures, nuggets, etc. Faites beaucoup de Bains dérivatifs et emportez votre écolomag sous le bras pour le faire lire aux copains !

France Guillain

La Méthode France Guillain, éditions du Rocher
Le bonheur d’être nu, éditions Albin Michel
(étude de tout ce qui se met sur le corps dans le monde)
Le Bain dérivatif, éditions du Rocher, novembre 2018, avec toutes les dernières découvertes
www.bainsderivatifs.fr
Méthode France Guillain
Profil France Guillain
Appli pour smartphone et IPhone accessible via mon site.