Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 71

La minceur autrement par Sophie Macheteau

La minceur autrement

Par Sophie Macheteau

Pendant longtemps, la minceur n’a été bien souvent associée qu’à des considérations esthétiques. Dès l’arrivée des beaux jours et à l’idée du fatidique essayage du maillot de bain, l’envie de s’alléger sonnait comme une évidence. Mais la réalité nous a démontré que mincir pour des raisons purement saisonnières ou esthétiques ne pouvait que susciter de la motivation à court terme et occulter la vocation première d’une alimentation contrôlée, à savoir : veiller sur sa santé et gagner en bien-être. De cette idée est né ce numéro… Vous faire découvrir un nouveau visage de la minceur, plus durable et plus holistique, prenant en charge à la fois la dimension lipolytique mais aussi sa portée émotionnelle ; une minceur nous permettant d’accéder à une pleine santé, basée sur du bon sens et une connaissance accrue de la physiologie humaine. Sans oublier les différents témoignages de nos experts.

5 plantes surdouées au service de la minceur

5 plantes surdouées
au service de la minceur

Le lierre
Hedera helix

Pour la petite histoire : symbole d’immortalité, le lierre était la plante d’Osiris, dieu égyptien protecteur des morts. Il était également attribué à Attis, dieu de la végétation perdue et retrouvée comme symbole de l’éternelle renaissance. Dans le langage des fleurs, le lierre représente la fidélité et l’amour impérissable. Dans le Nord, une feuille de lierre glissée dans la lettre qu’une jeune fille adressait à un jeune homme signifiait qu’elle l’acceptait pour époux.

Ses super-pouvoirs : il possède une action anticellulite grâce aux saponines qu’il contient. Ces dernières aident en effet les lipides stockés dans les cellules grasses de la peau à retourner dans le réseau sanguin pour être éliminées ou utilisées en source d’énergie. Le lierre raffermit également l’épiderme en diminuant l’aspect peau d’orange.

Sous quelle forme utiliser le lierre ? En cataplasme à partir d’une décoction, d’un macérât hydroglycériné ou d’un macérât huileux, qui pourra aussi être appliqué seul en massage sur la peau.

Recette express
d’un cataplasme à partir d’une décoction :

Préparez une décoction en faisant bouillir 100 g de feuilles fraîches, pendant 10 minutes, dans 0,5 litre d’eau de source. Hors du feu, réservez 10 minutes avant de filtrer.

Versez le jus obtenu dans un bol, puis ajoutez de l’argile verte jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse. Ajoutez 10 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse, puis mélangez soigneusement à l’aide d’une mini-maryse ou d’une petite cuillère non métallique.

Appliquez la préparation sur les zones concernées, puis laissez agir 20 minutes avant de rincer. À utiliser 1 fois par semaine pendant 2 mois.

Recette express
d’un macérât hydroglycériné :

Cueillez et lavez 20 g de feuilles de lierre grimpant. Hachez-les finement, puis mettez-les dans un pot en verre teinté, que vous aurez pris soin de bien nettoyer. Recouvrez les feuilles avec 40 ml d’eau de source (dans laquelle vous aurez au préalable dilué 20 gouttes de conservateur Cosgard et 40 g de glycérine végétale). Fermez le pot, puis placez-le à l’abri de la chaleur et de la lumière. Réservez 3 semaines en remuant de temps en temps, puis filtrez. Appliquez ensuite la préparation comme ci-dessus.

Recette express
d’un macérât huileux de lierre :

Cueillez et lavez 15 g de feuilles de lierre grimpant. Hachez-les finement, puis mettez-les dans un pot en verre teinté, que vous aurez pris soin de bien nettoyer. Recouvrez entièrement les feuilles avec 150 ml d’huile végétale de tournesol, dans laquelle vous aurez préalablement ajouté 10 gouttes de vitamine E d’origine naturelle (afin d’éviter le rancissement prématuré). Fermez-le pot, placez-le dans un endroit à l’abri de la lumière et de la chaleur et faites macérer pendant 3 semaines. N’oubliez pas de remuer le mélange de temps en temps. Filtrez avant toute utilisation.

Ce macérât pourra être utilisé en massage, 1 fois par jour après la douche et en cure d’1 ou 2 mois.

La criste marine
Crithmum maritimum

Pour la petite histoire : de la famille des Apiacées, cette plante maritime vivace et charnue est également connue sous le nom de céleri de mer, fenouil marin ou encore perce-pierre maritime. Elle est riche en sels minéraux, vitamine C et bêtacarotène. Très résistante, elle a pour particularité de pouvoir survivre au sel apporté par l’air marin et les vagues. Son huile essentielle, obtenue par la distillation à la vapeur d’eau de ses sommités fleuries, possède une odeur intense, iodée et un peu citronnée.

Ses super-pouvoirs : elle est à la fois diurétique, anti-cellulitique et raffermissante.

Sous quelle forme utiliser la criste marine ? La plante sèche peut être consommée en infusion. Son huile essentielle peut être diluée dans une huile végétale ou une crème neutre (1 à 2 %).

Recette express
d’une huile corps minceur :

Dans un bol, transférez 98 ml d’huile végétale de macadamia (idéale contre les vergetures). Ajoutez 2 ml (soit 70 gouttes) d’huile essentielle de criste marine et 7 gouttes de vitamine E.

Mélangez, puis transvasez dans un flacon de 100 ml. Pendant 1 mois, appliquez chaque soir après la douche sur les zones concernées, en massant plusieurs minutes pour bien faire pénétrer.

Le cèdre de l’Atlas
Cedrus atlantica

Pour la petite histoire : En Europe, la mode du XVIIIe siècle voulait que l’on plante des cèdres du Liban comme arbres d’ornement dans les parcs. Ceux-ci furent détrônés par le cèdre de l’Atlas, introduit pour la première fois en France par le pépiniériste Sénéclauze, en 1839. Il fut également employé pour le reboisement des montagnes de basse altitude du pourtour méditerranéen, retrouvant ainsi un habitat qu’il avait déjà occupé. En effet, des analyses polliniques de sédiments ont révélé son existence sur l’ensemble de la partie méditerranéenne de l’Europe plus de 20 000 ans avant notre ère.

L’huile essentielle de bois de cèdre est d’usage courant pour repousser les insectes, notamment les fourmis et les mites. Elle est également recherchée pour son parfum, exhalant des notes chaudes et boisées.

Les super-pouvoirs de son huile essentielle : elle est lymphotonique (favorise le drainage) et lipolytique puissante (favorise l’élimination des graisses).

Le guarana
Paullinia cupana

Pour la petite histoire : le guarana est une baie amazonienne aux vertus dynamisantes, sur les plans physique comme intellectuel, sans apparition d’effets excitants ni secondaires. Sa culture a été mise en place par les indiens Sateré Mawé en des temps immémoriaux, sur leur territoire actuel, l’interfluve Andirà-Marau, en Amazonie centrale du Brésil, où ils vivent toujours. La çapo est la boisson ancestrale des Sateré Mawé, dans un instant de partage qui favorise l’expression et au cours duquel les bonnes décisions sont prises.

Depuis 2016, cette qualité exceptionnelle de guarana (que les indiens appellent dans leur langue warana, signifiant « principe de la connaissance ») fait l’objet d’une dénomination d’origine : Warana (l’équivalent de notre AOC). La qualité des semences (natives et sauvages), combinée à celle du terroir d’origine et des méthodes traditionnelles indigènes, offre un guarana exceptionnel, contenant environ 10 % de tanins, et 1 à 2 % de saponines.

Aujourd’hui, nombreux sont les guaranas de moindre qualité qui sont cultivés au Brésil.

La dénomination Warana distingue la production des Sateré Mawé du guarana hybride, cultivé en monoculture sur des sols appauvris et, souvent, à l’aide de produits chimiques.

Les super-pouvoirs du guarana : il renferme une caféine appelée guaranine, beaucoup plus forte que celle contenue dans le café. Une fois absorbée, elle provoque une augmentation d’énergie douce sur une période de plusieurs heures. La guaranine induit également une thermogenèse, qui, quoique temporaire, se prolonge elle aussi plusieurs heures. Elle a pour conséquence directe de déstocker les graisses retenues dans le corps. Ces dernières se transforment en énergie sous l’effet de la thermogenèse et, ainsi, disparaissent. Cette caféine a pour action indirecte de bloquer l’absorption des graisses et des sucres dans les adipocytes (les fameuses cellules de stockage des graisses).

Sous quelle forme utiliser le guarana ? La graine de guarana (totum de la plante) réduite en poudre et sans additifs chimiques. Vous pouvez la consommer sous forme de boisson ou l’appliquer, mélangée à d’autres poudres, en cataplasme sur les parties concernées.

Recette express : cataplasme minceur

Dans un bol, mélangez 2 c. à s. de poudre matcha et 2 c. à s. de poudre de guarana. Complétez avec un peu d’hydrolat de genévrier jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène pas trop liquide. Ajoutez 5 gouttes d’HE de criste marine et remuez soigneusement. Appliquez en cataplasme sur les zones rebelles et laissez poser 15 à 20 minutes avant de rincer.

Le pissenlit
Taraxacum officinale

Pour la petite histoire : le pissenlit fait partie de la pharmacopée chinoise depuis des millénaires. On retrouve également des écrits de médecins arabes datant de l’an 1000 qui citent certaines de ses vertus. Il en est fait également mention dans un herbier britannique du XIIIe siècle.

Traditionnellement, on souffle sur la tête du pissenlit en faisant un voeu ; celui-ci ne se réalisera que si toutes les graines s’envolent ! La coutume dit aussi que le nombre de graines restant sur la tête du pissenlit indique le nombre d’années qu’il reste à vivre…

Le pissenlit, montrant ses fleurs jaunes au début du printemps, est le symbole du soleil retrouvé.

Les super-pouvoirs du pissenlit : la plante entière est reconnue pour ses vertus apéritives, stomachiques (soutenant le fonctionnement normal de l’estomac), digestives (elle stimule les sécrétions gastriques), légèrement laxatives, diurétiques, cholagogues (facilitant l’évacuation de la bile) et cholérétiques (stimulant la sécrétion de la bile). Cependant, on préconise de préférence les feuilles de pissenlit pour favoriser les fonctions d’élimination de l’organisme. Celles-ci présentent en plus l’avantage de contrebalancer la carence en potassium souvent engendrée par les diurétiques classiques.

Les feuilles de pissenlit sont aussi recommandées dans le traitement des rhumatismes chroniques, de la goutte et des douleurs articulaires. Bien que moins efficaces que la racine, elles dynamisent également les fonctions biliaires et hépatiques, et préviennent la formation de calculs.

On emploie à la fois les racines et les feuilles du pissenlit pour activer le drainage et favoriser l’élimination.

Recette express infusion drainante au pissenlit

Lavez, puis coupez une belle poignée de feuilles et racines fraîches de pissenlit, puis faites-les bouillir pendant 2 minutes. Laissez ensuite infuser 10 minutes avant de filtrer. Prenez-en 3 tasses par jour, avant les repas. En cure d’1 mois.

Côté santé : Comprendre le mécanisme de stockage des graisses

« Les gens devraient manger des aliments naturels complets, surtout des céréales, des fruits, des légumes, des fruits à coque et des graines. Ce régime alimentaire suffit à nos besoins. Nous devrions vivre nonagénaires ou centenaires sans attraper de maladies. »

John Mackey, cofondateur de Whole Foods Market

Mincir en bonne intelligence est une affaire de santé publique. Bien comprendre les rouages de l’alimentation est l’une des priorités pour s’alléger et retrouver un bel équilibre. La malbouffe et la surbouffe ont, en effet, engendré des états inflammatoires chroniques, à l’origine de nombreuses maladies modernes. Surpoids, sédentarité, mauvaises habitudes alimentaires ont entraîné des pathologies lourdes, qu’il convient d’enrayer au plus vite. Les nouveaux régimes (qui ne portent pas forcément bien leur nom puisqu’il s’agit davantage de nouvelles habitudes alimentaires) ne sont ni dogmatiques, ni restrictifs, bien au contraire. Ils apportent des pistes particulièrement intéressantes quant au rééquilibrage alimentaire et soulèvent des problématiques de santé non négligeables. Partons à leur découverte, sous l’œil avisé de nos experts.

Comprendre le mécanisme
de stockage des graisses

Saviez-vous que la graisse représente 10 à 14 % du poids du corps de l’homme et de 18 à 22 % du poids du corps de la femme ? Réserve de carburant, elle est fabriquée à la fin de chaque repas à partir d’une faible partie des sucres contenus dans les aliments, et stockée à l’intérieur de cellules spécialisées, appelées adipocytes. L’ensemble des adipocytes (environ 35 milliards) constitue le tissu adipeux. Celui-ci prédomine chez l’homme dans le haut du corps (abdomen et thorax), tandis que, chez la femme, il est plutôt abondant dans la partie inférieure.

Impossible de comprendre le mécanisme de stockage des graisses sans s’intéresser à l’insuline, sécrétée par le pancréas, l’hormone qui nous fait grossir en cas d’excès de sucre.

Cette hormone assure l’absorption de tous les types de sucres par les cellules du corps, en particulier les muscles. Elle est également responsable du stockage et du maintien de la graisse à l’intérieur des adipocytes.

Lorsque la consommation de sucres de toutes sortes augmente, le mécanisme d’absorption est perturbé, la sensibilité de la cellule à l’insuline diminue et une résistance à l’insuline se produit avec le temps. Au lieu d’être absorbés efficacement par les cellules, les sucres sont alors transportés par le sang vers le foie, où ils seront transformés en graisse, puis stockés dans les adipocytes (les cellules, réservoirs à graisse). C’est ce que l’on appelle la lipogenèse. Le glucose étant la première source d’énergie de notre corps, le foie et les muscles emmagasinent l’excès de sucre sous forme de glycogène, avec une capacité de stockage de 4 jours environ. Une fois cette réserve de sucre épuisée, le corps ira chercher la graisse logée dans les adipocytes pour la renvoyer vers le foie, qui la transformera à son tour en une source d’énergie alternative pour les cellules : les corps cétoniques, ou cétones.

C’est la lipolyse. Véritable « combustion des graisses », la lipolyse pourrait, de manière imagée, être comparée à la fonction pyrolyse du four de votre cuisine. Dans cette opération, notre organisme fait de l’autophagie, c’est-à-dire qu’il va se nourrir de ses réserves inutiles pour fournir de l’énergie à notre corps.

La compréhension de ces mécanismes est fondamentale pour accéder par soi-même à la perte de poids. Nous en reparlerons un peu plus loin dans le cadre de l’alimentation cétogène.

De l’intérêt de la balance
à impédancemètre

L’IMC – ou indice de masse corporelle –, formule mathématique qui exprime la corpulence par le rapport du poids sur la taille au carré, ne prend pas en compte la morphologie réelle de l’individu, ni sa masse musculaire. Que vous fassiez ou non du sport et que vous ayez ou non des kilos à perdre, l’acquisition d’une balance à impédancemètre peut se révéler très utile.

Elle fournit en effet une analyse corporelle détaillée en mesurant les différents éléments suivants : poids, indice de masse corporelle, taux de masse grasse (taux de graisse), masse hydrique, masse maigre et métabolisme de base (ou basal). Elle fonctionne sur le principe de la bio-impédance, ou impédance bioélectrique. Autrement dit, elle utilise un faible courant électrique sinusoïdal pour évaluer les valeurs biologiques du patient. Ce pèse-personne permet une lecture graphique simplifiée de ces valeurs. Ce courant n’est physiquement pas ressenti puisqu’il est de l’ordre du milliampère, mais il reste pourtant déconseillé aux sujets porteurs de dispositifs médicaux intra-corporels et aux femmes enceintes à grossesse évoluée.

Le régime booster métabolique

Le régime booster métabolique

Il consiste à adopter de nouvelles habitudes alimentaires visant à stimuler le métabolisme pour, ainsi, accélérer l’élimination des graisses stockées dans l’organisme. À titre d’exemple, le sport est un booster métabolique, contrairement à la sédentarité, qui le freine.

Le régime métabolique est fondé sur la consommation d’aliments qui sollicitent le métabolisme, aident à fabriquer du muscle, drainent et participent à l’élimination. Il n’y a rien de compliqué à comprendre dans une alimentation métabolique. Elle s’appuie essentiellement sur des aliments non transformés, le tout en quantité et sur un rythme adéquats, tout en choisissant les meilleures combinaisons métaboliques.

Le régime booster métabolique repose sur des principes alimentaires simples : de bonnes graisses, des protéines maigres, des glucides à index glycémique bas, des fibres, des polyphénols, des vitamines B1, B2, B3 et du magnésium. Il existe, par ailleurs, des aliments booster métaboliques, tels que l’ail, l’amande, la noix, l’aubergine, l’avoine, la bette, la cannelle, le cabillaud, le brocoli, le céleri, l’épinard, le citron…

Le nouveau régime booster métabolique

Le nouveau régime booster métabolique 
d’Anne Dufour et de Carole Garnier

Quand vous n’arrivez pas ou plus à perdre de poids malgré tous vos efforts, vous seriez prêt-e à tout pour brûler 3 calories supplémentaires. Or, il existe bel et bien des aliments et routines à mettre en place pour accélérer la combustion des graisses : ce sont les boosters métaboliques.

Au menu : 38 questions-réponses pour tout savoir sur le régime booster métabolique, 52 meilleurs aliments boosters métaboliques, un programme booster métabolique en 4 semaines, du lever au coucher, et 90 recettes pour doper son métabolisme.

Édition Leduc.s – 400 pages – 19 €

Le régime Fasting

Le régime Fasting

« Pas un jour ne passe sans que vous n’ayez un impact sur le monde qui vous entoure. Vos actions font la différence, à vous de décider quel genre de différence vous voulez faire. » Jane Goodall (ethnologue, anthropologue)

Il correspond au jeûne intermittent, capable de réveiller le métabolisme simplement en espaçant les repas. Sans y penser, on incite le corps à utiliser ses réserves de graisse comme source d’énergie. Résultat : il est possible de perdre 3 à 5 kilos par mois. C’est la forme de jeûne la plus facile car le corps brûle des graisses pour produire de l’énergie dans ce laps de temps. Avec le jeûne intermittent, entre 85 et 100 % du poids perdu se compose de graisse pure. Pour résumer, le jeûne intermittent se définit comme une habitude alimentaire lors de laquelle on alterne périodes d’alimentation et périodes de jeûne. C’est le timing des repas qui en est le fondement.

Partant du postulat que nous mangeons trop et trop souvent, le principe du jeûne intermittent est très simple : on consomme ses repas dans une fenêtre de 8 heures (idéalement de 12 h 00 à 20 h 00), ce qui revient tout simplement à sauter le dîner et le petit-déjeuner. Durant cette période de jeûne de 16 heures, on s’hydrate au maximum (de l’eau, du thé ou de la tisane, sans sucre).

Précision importante : on évite le café et on bannit, bien sûr, l’alcool pendant cette période.

Bien évidemment, il est plus que vivement recommandé de pratiquer une activité physique au cours de toute la période de jeûne intermittent.

Pour bien comprendre ce que le jeûne déclenche à l’intérieur de notre organisme, il est important d’expliquer la notion d’autophagie, c’est-à-dire l’autodigestion et le recyclage des déchets à l’intérieur de nos cellules et dans la matrice intercellulaire. Ce programme de recyclage endogène constitue une capacité génialissime de notre organisme. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si le Japonais Yoshinori Ohsumi a obtenu le prix Nobel de médecine en 2016 pour la découverte de ce mécanisme-clé. En clair, après 12 heures de jeûne, notre organisme, qui ne reçoit aucun nouvel élément de l’extérieur, va recycler nos déchets pour leur donner une seconde vie.

Les 7 bénéfices du jeûne intermittent :

  1. Il favorise le maintien d’une glycémie stable, réduisant au passage la résistance à l’insuline, un atout majeur dans la prévention des prédiabètes.
  2. Le système digestif met au repos et déclenche d’importants processus de réparation cellulaire comme l’élimination des déchets. Il lutte aussi contre les infections.
  3. Il aide à consommer moins de calories. Au lieu de fonctionner à partir d’un carburant tiré des aliments que nous venons de manger, notre corps puise dans la réserve de graisse pour prendre l’énergie dont il a besoin. C’est donc un formidable moyen de perdre du poids.
  4. Alors que le jeûne de longue durée peut atteindre votre métabolisme, le jeûne intermittent le régénère.
  5. Il dynamise notre cerveau en stimulant la croissance de ses cellules. De plus, il diminue le risque de développer des maladies neurodégénératives, comme celles de Parkinson et d’Alzheimer.
  6. Il renforce notre système immunitaire en soutenant la production de globules blancs, qui combattent les infections et agents invasifs.
  7. Il a des propriétés antivieillissement bénéfiques pour le corps.

Le Fasting de JB Rives

Le Fasting 
de JB Rives

Le Fasting est une méthode ultra-simple et ultra-efficace pour perdre du poids. Inutile de courir des heures ou de compter les calories… On perd ses kilos avec un minimum d’efforts, sans se priver, sans frustration, sans envie de sucre, sans penser à manger toute la journée. Le tout avec une énergie décuplée.

Thierry Souccar Éditions – 176 pages – 12 €

Mince et en bonne santé grâce au fasting, c’est malin

Mince et en bonne santé
grâce au fasting, c’est malin 
d’Olivia Charlet et Alix Lefief-Delcourt

On découvre dans cet ouvrage 100 % pratique :

  • Les principes de base et les bienfaits du fasting pour retrouver et préserver sa santé ;
  • Le jeûne intermittent, mode d’emploi : tous les conseils pour s’y préparer, le pratiquer sans risques et revenir à une alimentation saine ;
  • Toutes les astuces pour bien manger hors jeûne en adoptant une alimentation low carb hypotoxique ;
  • Les bonnes raisons de mettre en place le fasting en cas de pathologies inflammatoires, de diabète, etc.

Éditions Leduc.s – 256 pages – 16 €

Le régime Greenprint

Le régime Greenprint

Mis au point par Marco Borges, nutritionniste de stars telles que Jay-Z et Beyoncé, le régime Greenprint est basé sur une alimentation végétale, pour améliorer la santé et faciliter la perte de poids, mais aussi pour avoir un impact positif et concret sur la planète. Aussi étonnant que cela puisse paraître, pour la première fois, le calcul de notre empreinte écologique est associé au nombre de calories.

L’empreinte verte – que l’on pourrait définir comme la version diététique de l’empreinte carbone – se mesure tout d’abord par les changements positifs qu’elle a sur notre santé : une tension artérielle moins élevée, des taux de lipides et de glycémie plus bas, et une perte de poids. Les végétaliens pèsent en moyenne 10 kilos de moins que les mangeurs de viande.

L’empreinte verte s’apprécie également par son impact sur l’environnement : sauver des animaux, économiser de l’énergie de manière substantielle (n’oublions pas qu’une toute petite calorie de protéine animale demande 8,5 fois plus d’énergie qu’une calorie issue des céréales). Et c’est sans compter le nombre de forêts vierges décimées chaque année afin de créer des pâturages !

3 chiffres qui en disent long
(donnés pour une consommation d’1 an) :

  • Manger un morceau de bœuf en moins par semaine équivaut à rouler 500 km de moins avec votre voiture.
  • Éviter la viande et le fromage un jour par semaine revient à vous passer de voiture pendant 5 semaines.
  • Un steak en moins par semaine revient à ne pas rouler pendant 3 mois.

7 des 22 règles du Greenprint

Règle n° 1 : Mettez plus de végétal dans votre assiette.
Règle n° 2 : La préparation, clé de la réussite.
Règle n° 3 : Pensez à la planète avant de vous nourrir.
Règle n° 4 : Aimez ces aliments qui vous veulent du bien.
Règle n° 5 : La planète n’a pas besoin de nous pour survivre, c’est nous qui avons besoin d’elle.
Règle n° 6 : Le changement commence avec vous.
Règle n° 7 : Nourrissez-vous en conscience.

Le régime Greenprint de Marco Borges

Le régime Greenprint
de Marco Borges

Ou comment transformer son corps et sauver la planète en 22 étapes

Marco Borges, nutritionniste et coach de stars, nous présente son programme révolutionnaire pour une alimentation 100 % à base de végétaux, déjà suivi par Pharrell Williams, Shakira et Jennifer Lopez. Fort de ses 20 ans d’expérience en qualité de coach et chercheur en nutrition, Borges a développé des règles simples et efficaces pour améliorer sa santé et perdre du poids, mais aussi pour avoir un impact positif et concret sur la planète.

Massot éditions – 320 pages – 24,90 €

La révolution du régime cétogène

La révolution du régime cétogène

Nous vivons dans une époque où, depuis plusieurs décennies, le gras a été diabolisé. Les autorités sanitaires nous encouragent à manger 55 % de glucides, 30 % de lipides et 15 % de protéines. Or, lorsque nous consommons des glucides, ceux-ci sont digérés, puis convertis en glucose, faisant fluctuer la glycémie (taux de sucre dans le sang). Les vertus des sucres lents ont longtemps été mises en avant. Cependant, au même titre que les sucres rapides, les sucres lents entraînent un pic de glycémie conséquent.

En renversant les codes, l’objectif est d’éviter de dépasser son « seuil de tolérance glucidique » afin de ne plus jamais être en insulino-résistance.

Dans l’alimentation cétogène, il faut donc réduire de 5 à 10 % notre consommation de glucides : fruits, jus de fruits, pâtes, biscuits, pain, pommes de terre, sucres, farine de céréales sont à bannir…

Rappelons que, lorsque notre cerveau ressent un besoin en sucre, il va tout simplement commander un apport externe de glucose. Si l’on en prive notre corps, l’organisme va d’abord puiser son carburant dans notre sucre stocké dans le foie et le muscle. Cela va nécessiter 3 ou 4 jours pour utiliser ce sucre de réserve – ou glycogène. Ensuite, n’ayant plus le choix, il s’attaquera aux réserves de graisses présentes dans nos tissus. Ainsi, la lipolyse fait fondre notre réserve de graisses de stockage de la façon la plus naturelle qui soit.

À retenir : l’alimentation cétogène incite le foie à produire des corps cétoniques comme source de carburant alternative au glucose. Ces corps cétoniques et, en particulier, l’un d’eux, le BHB (bêtahydroxybutyrate) ont des effets antiinflammatoires. Une étude* menée par des chercheurs de la prestigieuse faculté de médecine de Yale montre que ce BHB bloque la production de certains médiateurs de l’inflammation, ce qui la limite.

* Youm Y.H. et al, The ketone metabolite ß-hudroxybutyrate blocks NLRP3 inflammasomemediated inflammatory disease, Nature Medicine, 2015.

Le grand livre de l’alimentation cétogène

Le grand livre de l’alimentation cétogène 
d’Ulrich et de Nelly Genisson

Manger sain, éviter le sucre, perdre du poids, retrouver la forme, abaisser la glycémie : quels que soient vos objectifs, l’alimentation cétogène – ou LCHF (low carb, high fat) – est une option judicieuse. Mais suivre cette alimentation pauvre en glucides, riche en bonnes graisses n’est pas si simple. Dans ce livre, vous allez découvrir :

  • + de 150 recettes (toutes sans gluten) savoureuses et conviviales, concoctées par les auteurs ;
  • Un point complet sur les fondamentaux de l’alimentation pauvre en glucides et les conseils pour vivre en mode cétogène ;
  • Comment réorganiser sa cuisine, planifier ses courses et repas ;
  • Les aliments autorisés, les produits « chouchous » et ceux qui sont à oublier ;
  • Le programme « 3-2-1, c’est parti » personnalisé en fonction de votre objectif : minceur, performance sportive ou santé…

Thierry Souccar Éditions – 368 pages – 23,95 €

La vie en mode céto de Mark Sisson

La vie en mode céto
de Mark Sisson

Relancez votre métabolisme en 21 jours pour moins
de kilos et plus d’énergie

L’auteur, célèbre blogueur de nutrition et fitness, propose un programme complet basé sur l’alimentation cétogène, qui associe : alimentation, exercice physique, gestion du stress, sommeil.

Objectifs : réinitialiser son métabolisme et se libérer des effets désastreux de l’alimentation industrielle et de la dépendance aux glucides. Avec la méthode Sisson, le corps apprend à brûler des graisses au lieu du sucre pour produire de l’énergie en continu, 24 heures sur 24.

Les sportifs d’endurance et de force l’ayant adoptée constatent une nette amélioration de leurs performances physiques et de leurs capacités de récupération.

Thierry Souccar Éditions – 392 pages – 23,95 €

Le dossier du mois : Minceur et hypnose avec Jean-Jacques Garet

Le dossier du mois
Le régime NASH

avec Angélique Houlbert
diététicienne-nutritionniste, chroniqueuse TV

Le foie gras, vous connaissez. Mais avez-vous entendu parler de la « maladie du foie gras », dont souffre plus d’1 personne sur 5 ? Il s’agit d’une surcharge du foie en graisses, qui n’est pas due à la consommation d’alcool mais au régime alimentaire que l’on suit et au manque d’exercice. Nous avons profité de la sortie de son livre Le Régime Nash contre la maladie du foie gras pour poser quelques questions à son auteur, Angélique Houlbert, diététicienne-nutritionniste, chroniqueuse TV pour Le magazine de la santé, sur France 5, et régulièrement expert-nutrition sur France Bleu Maine et pour la presse grand public (Femme Actuelle, Santé Magazine, Top Santé…).

Comment définiriez-vous la maladie du foie gras ? Que signifient NAFLD et NASH ?

C’est une accumulation de graisses dans le foie, mais aussi dans les muscles. Cette infiltration du foie par les graisses est appelée NAFLD pour non-alcoholic fatty liver disease – maladie du foie gras non alcoolique – et dans sa forme la plus avancée et sévère, la NASH, pour nonalcoholic steatohepatitis – stéatohépatite non alcoolique –, s’accompagnant d’inflammation et de fibrose. Le risque, à terme, est l’évolution vers une cirrhose non alcoolique, une insuffisance hépatique et une greffe du foie.

Combien touche-t-elle de personnes en France ?

Dans les pays développés, elle touche 20 à 40 % de la population adulte (1/3 en moyenne) et jusqu’à 20 % des enfants. Il faut savoir qu’au moins la moitié des diabétiques en sont atteints et près de 90 % des obèses également. C’est la raison pour laquelle il faut surveiller le tour de taille (il doit être inférieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes), puisque c’est un critère assez fiable d’une accumulation de graisses viscérales, et notamment de graisses au niveau hépatique.

Toutefois, comme c’est une maladie silencieuse, la plupart des malades ignorent qu’ils sont porteurs de cette pathologie.

En quoi est-elle une maladie du mode de vie ? C’est une maladie dite de civilisation due à de mauvaises habitudes alimentaires et au manque d’activité physique. À l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament pour la traiter mais, ce qui est rassurant, c’est qu’avec une modification du mode de vie (alimentation et activité physique), on peut l’inverser.

Pourquoi le foie joue-t-il un rôle fondamental dans notre santé au quotidien ?

C’est un des organes phares de notre organisme. C’est le plus gros et le plus lourd (il pèse environ 1,5 kg). Il filtre près d’1,5 l de sang par minute, fabrique la bile (et contribue donc à la digestion), détoxifie (alcool et autres toxiques, comme les médicaments, les pesticides…) et assure la stabilité de la glycémie.

Comment un foie devient-il gras ?

Cette maladie est essentiellement due à un excès de calories provenant d’aliments apportant trop de sucre (saccharose, fructose) et de féculents à IG (indice glycémique) élevés ; le tout couplé à un manque de dépenses énergétiques. Un foie ne devient pas « gras » à cause des graisses (lipides) consommées, mais bel et bien à cause des glucides ; à l’image des oies et des canards gavés avec du maïs pour produire du foie gras à Noël !

La NASH et le diabète sont ainsi deux maladies intimement reliées puisque le glucose en excès se transforme en graisses, qui s’infiltrent dans différents organes (foie, mais aussi muscles, coeur, pancréas…), créant ainsi un brouillage du signal de l’insuline et conduisant donc à une résistance à l’insuline.

Sur quels grands principes repose le régime NASH ? Comment le fait d’adopter un régime à IG bas permet-il de jouer sur la stéatose hépatique ?

Le régime NASH s’appuie sur l’éviction (partielle ou totale) des aliments contenant du sucre et, surtout, du fructose sous forme libre (jus de fruits, par exemple), et sur la mise en avant des féculents à IG bas.

Une première phase de 3 semaines consiste à créer un déficit calorique brutal, fondé sur le protocole de Newcastle (études réalisées sur des diabétiques) afin de désinfiltrer le foie de ses graisses, de perdre du poids et surtout de faire un véritable « reset » au niveau des habitudes alimentaires.

La deuxième phase de 4 semaines est basée sur l’adoption d’un régime méditerranéen à IG bas, dont le but est de continuer à faire diminuer les graisses hépatiques, perdre du poids, équilibrer la glycémie et maintenir les nouvelles habitudes alimentaires.

En quoi le régime cétogène peut-il être favorable pour retrouver un foie normal ?

Le régime cétogène est aussi une excellente alternative en cas de maladie du foie gras, notamment pour les personnes affichant un IMC normal (20-25), puisque l’apport en glucides étant très faible, il produit un effet similaire à celui du jeûne.

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs qui veulent prendre soin de leur foie ?

Au niveau alimentaire, pour un foie en pleine santé, il est intéressant de miser tous les jours sur une alimentation à IG bas et à charge glycémique basse. Il faut également diminuer la quantité de fructose (aliments sucrés, sodas, jus de fruits…), augmenter la part des oméga 3 (huiles de lin, de caméline, de noix ; petits poissons gras issus de la pêche durable…) et faire le plein d’aliments riches en antioxydants protecteurs (végétaux frais, notamment).

Côté compléments alimentaires, il est aussi intéressant de faire plusieurs fois par an une cure de chardon marie (Silybum marianum), une plante hépatoprotectrice et ayant montré, dans des études cliniques, sa supériorité pour diminuer sensiblement les graisses hépatiques et protéger le foie.

Le mot de la fin ?

Même si le foie possède cette capacité extraordinaire de se régénérer, il faut en prendre soin au quotidien en faisant les bons choix nutritionnels, basés sur des aliments bruts, non transformés et, si possible, bio.

Le Régime NASH contre la maladie du foie gras

Le Régime NASH contre la maladie
du foie gras 

d’Angélique Houlbert

Si vous êtes en surpoids, si vous présentez un tour de taille excessif, un prédiabète ou un diabète, le risque de maladie du foie gras est élevé. Le Régime NASH vous explique quels changements effectuer dans votre mode de vie pour non seulement sauver votre foie, mais également abaisser la glycémie, maigrir et perdre du ventre, avec des menus et plus de 50 délicieuses recettes.

Vous saurez notamment :
Pourquoi un foie se charge de graisses,
Quelles sont les habitudes alimentaires en cause,
Comment on diagnostique la maladie,
Quels aliments choisir et ceux à éviter pour débarrasser le foie de ses graisses,
Quels exercices physiques pratiquer.

Le Régime NASH est un guide qui fait autorité. Il est facile à suivre et bénéfique non seulement à votre foie, mais à votre corps tout entier.

Thierry Souccar Éditions – 352 pages – 19,90 €

Connaissez-vous le régime Dopamine ?

Connaissez-vous le régime Dopamine ?

Nous fabriquons tous de la dopamine. Plus ou moins, certes, mais elle joue en tout cas un rôle central dans notre vie quotidienne, à chaque instant. Elle est notre principale hormone de la récompense, de la motivation, de l’estime de soi et de l’addiction. Elle booste notre énergie, notre bonne humeur, notre envie de bouger, de faire du sport… Elle est fabriquée essentiellement par le système nerveux sympathique, ainsi que l’intestin.

Pour bien comprendre ce qu’est la dopamine, elle peut être comparée aux likes des réseaux sociaux. Chaque like, chaque j’aime, procure un plaisir auquel nous devenons accro. Une véritable perfusion de dopamine.

Mais la dopamine n’est pas qu’une hormone… Dans le cerveau, elle joue également le rôle de neurotransmetteur, le fameux « circuit de récompense ». Ainsi, quand quelque chose provoque du plaisir (sport, sexe, aliments sucrés…), c’est la dopamine qui est aux commandes.

Vicieuse qu’elle est, la dopamine ne s’embarrasse pas d’éthique et n’a aucune morale : son rôle principal est de déclencher des sensations fortes de plaisir et de motivation, mais peut également être source d’addiction.

La dopamine est fabriquée dans notre cerveau, ainsi que dans les glandes surrénales, et, bien sûr, dans l’intestin, à partir de certains acides aminés des protéines que sont la tyrosine et la phénylalanine.

Alors, que se passe-t-il lorsque l’on manque de dopamine ? Eh bien, on est mou, on est affalé, on manque de motivation pour tout et on mange gras et sucré. Les personnes obèses possèdent d’ailleurs moins de récepteurs à la dopamine. Par conséquent, il leur faut davantage de produits addictifs qu’une personne de corpulence normale.

Malheureusement, ces aliments qui stimulent le circuit de récompense sont très caloriques et nous font grossir encore plus. Pour briser le cercle vicieux, il est impératif d’instaurer de nouvelles habitudes capables d’offrir le même plaisir et qui activeront le même circuit de récompense, mais avec des moyens sains et pas ou peu caloriques.

Voici quelques conseils pour booster la dopamine :

  • Mangez davantage de protéines riches en tyrosine et phénylalanine (parmesan, morue, tous les fromages à pâte dure, langouste, graines de courges, pistaches, amandes…).
  • Mangez moins de glucides (lentilles, quinoa, riz, pâtes, pain…).
  • Mangez plus d’aliments riches en oméga 3.
  • Arrêtez la consommation de boissons sucrées.
  • Adoptez les ADM (aliments dédiés au microbiote), tels que les aliments fermentés, les polyphénols, les fibres…
  • Privilégiez les bons gras, contenus par exemple dans l’avocat, les graines de chia, les noix, noisettes, le saumon, le thon…
  • Faites de l’exercice.
  • Octroyez-vous chaque jour un temps calme, libre, de silence pour méditer par exemple…

Dopamine : le régime minceur et bien-être le plus facile du monde

Dopamine : le régime minceur et bien-être le
plus facile du monde 

d’Anne Dufour et de Carole Garnier

Quelque chose de plus fort que vous vous empêche de maigrir, de vous inscrire au sport, de sortir de votre situation. Ce quelque chose, c’est le manque de dopamine, une substance naturelle fabriquée par le corps, qui agit insidieusement sur chaque petit moment où vous pourriez faire le bon choix et où vous faites le mauvais. Le régime Dopamine permet de reprendre le contrôle de son assiette, de son humeur, pour sortir enfin de l’addiction au sucre, aux quantités trop élevées de nourriture et au manque d’exercice, le tout sans effort particulier. En effet, il ne s’agit pas de se priver (c’est tout le contraire !) mais de remplacer certains aliments et certaines « routines » néfastes par d’autres, au contraire bénéfiques pour la santé et le bien-être, libératrices, magiques pour le sommeil et le tonus, et amincissantes.

Vous découvrirez : le test « Manquez-vous de dopamine ? ». Le régime Dopamine en 2 fois 7 petits pas : manger plus de protéines, moins de glucides, plus d’aliments simples, adopter les ADM (aliments dédiés au microbiote), marcher, s’octroyer chaque jour un temps calme, libre, de silence… Avocat, banane, choucroute, curcuma… Les 43 aliments aux superpouvoirs du régime Dopamine. Les astuces pour augmenter naturellement son niveau de dopamine : massages et automassages, méditation, musique, respiration… Les conseils « coaching mental », pour rester motivé-e et ne rien lâcher. Votre programme régime Dopamine facile en 4 semaines : listes de courses, menus, routine fitness, massages… Les bons gestes au quotidien pour booster sa motivation sans souffrir, sans avoir faim et en ayant chaque jour une meilleure estime de soi. En bonus : 40 recettes spéciales dopamine.

Éditions Leduc.s – 320 pages – 18 €

Le surpoids, c’est dans la tête ou dans l’assiette ?

Le surpoids, c’est dans la tête
ou dans l’assiette ? 
du Dr Jean-Michel Lecerf

S’en sortir, c’est possible !

Dans le registre des poncifs, l’obésité et le surpoids ont incontestablement la palme d’or. En s’appuyant sur sa large expérience clinique, mais aussi sur l’analyse des données scientifiques, l’auteur a voulu revoir ici les évidences, creuser les questions. Pourquoi parle-t-on « d’épidémie d’obésité » ? Pourquoi certains grossissent-ils et d’autres pas ? Pourquoi est-il difficile, mais pas impossible, de maigrir durablement ? Pourquoi c’est dans la tête, mais pas seulement ? Pourquoi les fausses routes jalonnent-elles la prévention ? Comment apprendre à bien manger ? Et, enfin, où en est la recherche sur toutes ces questions ?

Ce livre souligne la complexité d’un problème de société, où chaque histoire est différente. On ne soigne pas des kilos mais des personnes, souvent blessées, mais toutes uniques. Changer notre regard, apporter des réponses, fuir les régimes et les injonctions stériles, voilà les dessous d’un livre qui fait d’abord du bien.

De la théorie à la pratique, de l’individu à la collectivité, du mode de vie au métabolisme, toutes les facettes de la maladie sont passées au peigne fin, pour sortir des sentiers battus et, surtout… prévenir le surpoids et le guérir !

Éditions Quae – 152 pages – 19 €

Maigrir à vue d’œil avec la méthode Chrono Keto Minceur

Maigrir à vue d’œil
avec la méthode Chrono Keto Minceur
du Dr Claude Chauchard

Là où ça résiste sans jamais avoir faim

La méthode Chrono Keto Minceur est une approche novatrice de l’amaigrissement, qui permet de mincir rapidement et durablement « là où ça résiste », sans sensation de faim ni de fatigue. Cette méthode d’amaigrissement expliquée en détails s’appuie sur 4 principes simples à suivre :

  • 3 fois par semaine, respecter une période de jeûne de 16 heures et consommer 2 repas sur la période restante de 8 heures = CHRONO Minceur.
  • Réduire sa consommation de sucres, en les remplaçant par de bonnes graisses, en adoptant une alimentation dite cétogène = KETO Minceur.
  • Contrôler ainsi la sécrétion de l’hormone qui stocke les graisses : l’insuline.
  • Contrôler le résultat de son amaigrissement (avec le Keto test).

Un carnet de recettes salées et sucrées, des menus appétissants et une liste d’aliments à privilégier vous aideront à mettre en place ce programme.

Éditions Guy Trédaniel – 272 pages – 20 €

Le grand livre de l’alimentation anti-inflammatoire

Le grand livre de l’alimentation
anti-inflammatoire
de Laetitia Proust-Millon et d’Alix Lefief-Delcourt

Arthrose, Alzheimer, cancer, asthme, obésité…
Les meilleurs ingrédients et recettes pour prévenir l’inflammation chronique

L’inflammation chronique est à l’origine de nombreuses maladies, telles que l’obésité, le diabète, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, la maladie coeliaque…

Celle-ci est intimement liée à notre mode de vie : alimentation déséquilibrée, stress, pollution, sédentarité…Les auteurs nous invitent à changer nos habitudes

alimentaires et à adopter les bons réflexes pour dire enfin adieu aux maux du quotidien !

Elles nous proposent :

  • Un test pour savoir si vous êtes concerné-e par l’inflammation chronique ;
  • Les 15 aliments stars de l’alimentation anti-inflammatoire, dont cannelle, brocoli, curcuma, huiles, piment, thé vert, cacao, fruits rouges… ;
  • Plus de 100 recettes saines et gourmandes : tartinade de sardines et pois chiches, poivrons farcis à l’indienne, poulet au gingembre, fondants au chocolat, aux noix et à la cannelle… ;
  • 6 semaines de menus pour nous aider à adopter les bons réflexes.

Éditions Leduc.s – 192 pages – 18 €

Mieux vivre avec la chronobiologie chinoise

Mieux vivre
avec la chronobiologie chinoise 
de Jing Wang et Jiaofei Zhang

Écoutez votre horloge interne et retrouvez santé et énergie

Selon l’horloge biologique traditionnelle chinoise, l’énergie vitale (Qi) circule successivement dans nos organes selon une chronologie précise, en 12 périodes de 2 heures. Cette horloge interne régule le rythme de l’état de veille, les hormones, la pression artérielle et le fonctionnement de nos organes. Une mauvaise circulation du Qi dans l’organisme conduit à des troubles physiques et, parfois, psychiques.

Les auteurs nous montrent comment :

  • Mieux décrypter les signaux vitaux que vous envoie votre corps ;
  • Vous rétablir en synchronisant les soins avec les moments appropriés de la journée ou de l’année ;
  • Choisir les boissons et les aliments les mieux adaptés à votre état ;
  • Stimuler par massage ou tapotement les points d’acupuncture afin de rétablir la circulation de l’énergie vitale.

Éditions Larousse – 168 pages – 9,95 €

Côté bien-être

« Depuis 20 ans, je suis au régime non-stop. J’ai perdu un total de 355 kg. De toute évidence, je devrais être en train de me balancer au bout d’un bracelet à breloques.»

Erma Bombeck (humoriste américaine)

Pas de minceur durable sans bien-être. Pour cela, il faut avant toute chose apprendre à s’aimer, à s’écouter et à se débarrasser de toute pollution mentale qui pourrait venir court-circuiter le bénéfice des efforts réalisés. Nous ne le savons que trop bien, les émotions mal gérées influent négativement sur notre bien-être et nous font bien souvent perdre le contrôle. Les Fleurs de Bach et les huiles essentielles peuvent nous aider à soutenir un rééquilibrage alimentaire. Mais il existe également d’autres techniques, plus surprenantes, telles que l’hypnose, que je vous invite à découvrir sans plus tarder.

MINCIR AUTREMENT ! C’est-à-dire que l’on arrête de compter les calories ? Chouette, alors !…

MINCIR AUTREMENT ! C’est-à-dire
que l’on arrête de compter les calories ?
Chouette, alors !…

par Isabelle Bourdeau

On arrête aussi : d’avoir le moral dans les baskets, d’avoir faim, un mauvais goût dans la bouche, le pèse-personne dans la tête, l’obsession du poids, de l’IMC, des pin-up qui se goinfrent sans grossir, des femmes qui accouchent et sortent de la maternité en jean taille 38, des mannequins sur qui tout vêtement est une évidence, de vouloir une taille de guêpe…

Aujourd’hui, nous avons pris conscience qu’il existe sans doute d’autres chemins pour arriver à ses fins (à ses faims !), à maîtriser la boulimie, les coups au moral, les compensations par la nourriture lorsque l’on ne parvient plus à gérer ses émotions !

Bien sûr, les Fleurs de Bach peuvent soutenir un programme d’amincissement, pour pallier l’impatience, le découragement, la fatigue et encourager la prise de décision, la persévérance, la régularité, la volonté, le sevrage…

De grands scientifiques tiennent compte maintenant, dans cette démarche, de cet organe principal qu’est le cerveau : des coachs neuro-comportementalistes, des experts en neurosciences s’appliquent à comprendre qu’être en surpoids n’est le choix de personne. Ce serait plutôt un symptôme d’un mal-être intérieur, dont la cause est ailleurs… la dépression, un choc émotionnel ancien ou récent, la perte d’un être cher, un échec scolaire ou professionnel, un burn out, un divorce, le syndrome de l’abandon, une humiliation, une atteinte à son intégrité, etc.

La nourriture est alors refuge, plaisir et réconfort !

QUELQUES ÉLIXIRS POUR VOUS Y RETROUVER PENDANT VOTRE « RÉGIME » :

Hornbeam pour se mettre dans l’action et s’y tenir ; fleur « starter » et dynamique.

Centaury et cerato pour écouter sa petite voix et savoir dire non.

Cherry plum pour stopper les « pétages de plomb » ou pertes du contrôle émotionnel.

Impatiens pour se donner le temps et s’accorder la détente afin d’être moins irritable.

Gentian pour ne pas se décourager dès 100 g repris !

Walnut pour s’adapter aux changements, rompre avec les processus mis en place auparavant et adopter de nouvelles façons de manger ; le noyer vous ancre dans vos projets immédiats et facilite l’adaptation.

Agrimony pour ne plus cacher sa vraie douleur et accepter sa difficulté ; aide à ne plus compenser par un dérivatif, pour ce cas, la nourriture et/ou l’alcool.

Achillée rose pour éviter de prendre du poids par vulnérabilité émotionnelle, pour les personnes trop sensibles.

Par contre, si vous avez trouvé LA CAUSE de ce surpoids comme évoqué plus haut, un travail psychologique ou de développement personnel est à entamer pour comprendre les mécanismes qui entravent le bon fonctionnement de votre organisme. Ce seront alors d’autres élixirs qui seront recommandés afin d’aller au fond des choses… En parler fait du bien, déposer vos ressentis aussi, caler vos besoins, déterminer votre objectif et, surtout, se donner les moyens d’y arriver.

Une séance de florithérapie particulière et personnelle pour choisir les Fleurs qui vous accompagneront efficacement et soutiendront toutes vos démarches vous attend !

Isabelle Bourdeau – Florithérapeute
Cabinet L’Apogée de Soi
06 814 614 86

Ma bible des fleurs de Bach et élixirs floraux

Ma bible des fleurs de Bach
et élixirs floraux 

d’Anne-Sophie Luguet et Alix Lefief-Delcourt

Découvertes au début du XXe siècle par le Dr Edward Bach, les fleurs de Bach ont pour but de rééquilibrer les états émotionnels qui peuvent être à l’origine de troubles physiques ou psychiques. Sans contre-indication ni effet secondaire, elles sont aussi très efficaces.

Dans les années 1960, de nombreux autres élixirs ont été créés, fabriqués pour la plupart selon la méthode originelle du Dr Bach. On en compte aujourd’hui plus de 5 000 différents !

Vous trouverez dans ce livre :

  • Les portraits détaillés des 38 fleurs de Bach et une sélection de 118 élixirs floraux du monde entier, avec leurs principales indications.
  • Des conseils pour vous aider à choisir les élixirs qui vous correspondent, pour apprendre à les utiliser et prendre soin de toute la famille.
  • 100 fiches pratiques pour vous soigner au quotidien : agitation, angoisse, cauchemars, maux de tête, colère, dépression, deuil, eczéma, jalousie, kilos en trop, libido, timidité…
  • Faites votre diagnostic émotionnel, avec des tests pratiques pour savoir quelle plante privilégier.

Éditions Leduc.s – 480 pages – 24 €

Le dossier du mois : Minceur et hypnose avec Jean-Jacques Garet

Le dossier du mois
Minceur et hypnose

avec Jean-Jacques Garet
hypnothérapeute

Jean-Jacques Garet est hypnothérapeute depuis 25 ans et exerce à Nice et à Paris, après avoir pratiqué en Irlande et en Angleterre. Spécialiste de l’amincissement et des troubles du sommeil, il anime des conférences et des séminaires partout en France. Il a mis au point une technique étonnante qui, une fois les préjugés dépassés, mérite que l’on s’y intéresse de près. Auteur du livre passionnant Je maigris avec l’hypnose et l’autohypnose, aux éditions Leduc.s, il nous dit tout sur cette méthode unique, avec laquelle il obtient d’excellents résultats.

Maigrir en fermant les yeux… N’est-ce pas un peu trop beau pour être vrai ?

L’hypnose est un état de concentration intérieure pendant lequel votre cerveau confond la vie extérieure avec les images, sons, sensations que l’hypnotiseur lui donne ; et, donc, il les enregistre comme réelles.

Ce sont les paroles de l’hypnotiseur qui sont la thérapie, et c’est pour cela qu’il faut être très prudent quant aux choix d’un hypnotiseur. Vous ne confieriez pas le moteur de votre voiture au premier venu ? Alors, pourquoi le feriez-vous avec votre cerveau ?

Le monde extérieur est toujours en vidéo. Vous êtes l’acteur principal de cette vidéo, le son est en stéréo surround, votre peau est en contact avec l’air et… votre nez… votre langue… bref, des centaines de petits bouts d’informations visuelles, auditives et kinesthésiques, dont la plupart ne vous intéressent même pas !

Malgré son énorme capacité de traitement de l’information, votre cerveau doit sélectionner ce qui est important de ce qui est sans intérêt, ce que l’on appelle la concentration : comme tout réseau électrique, pour éviter un court-circuit, il limite volontairement à 7 +/- 2 le nombre de morceaux d’informations qui sont vus, entendus ou perçus par vos 5 sens.

À 9 morceaux, il est observateur non concerné et, à 5, il est concentré au maximum sur un événement.

Cette concentration complète s’obtient quand les canaux sensoriels – yeux, oreilles, nez, bouche, peau – sont soit fermés, soit ignorés. À ce moment-là, les 7 +/- 2 morceaux d’informations sont complètement utilisés pour construire un monde intérieur, une hallucination.

Si ce monde intérieur est faux, c’est de l’art. Si ce monde intérieur est vrai, mais ne vous correspond pas, c’est un fantasme. Si ce monde intérieur est vrai et vous correspond, c’est un rêve. Si ce monde intérieur est faux et vous correspond, c’est de l’hypnose.

En état d’hypnose, vous allez apprendre en accéléré, que ce soit pour maigrir ou pour tout autre chose, l’hypnose recrée les conditions du direct vécu par votre cerveau.

Quand vous mettez votre cerveau en mode hypnose, autrement dit en concentration focalisée, il ne fait pas de différence entre réel et imaginé. Il apprend donc plus rapidement et, si vous faites vos séances le soir en vous endormant, c’est-à-dire en exploitant les fonctions naturelles des phases paradoxales du sommeil, il crée des réflexes qui s’assemblent en automatismes et ces nouveaux automatismes se programment dans votre nouvelle vie de tous les jours ! C’est comme cela que vous pouvez changer sans qu’il y ait peur du changement !

L’efficacité d’une séance dépend de la compétence de l’hypnotiseur, à vous hypnotiser tout d’abord, puis de sa connaissance des mécanismes du cerveau ensuite, puis, pour finir, du sujet pour lequel vous êtes venu le voir et comment il va l’installer dans votre cerveau sans froisser vos convictions. C’est donc la même chose pour maigrir. L’hypnose peut progressivement rétrécir l’estomac, vous rendre indifférent à certaines nourritures, vous aider à être détendu des intestins et des muscles de l’anus, à vous détourner de certains goûts, à mettre en place une routine sans effort, mais aussi à tester ces nouvelles attitudes dans le monde intérieur pour les adapter tranquillement à votre vie, sociale ou familiale ; et pouvoir les mettre en pratique sans gêne dans la vie réelle.

Par quel mécanisme notre subconscient peut-il rééduquer notre comportement alimentaire ?

C’est une erreur qui fait que les régimes ne fonctionnent que pendant la durée du régime : on veut rééduquer, changer des habitudes alimentaires ! Et c’est impossible. Votre cerveau ne sait pas désapprendre. Essayez donc de désapprendre le français ou à marcher, c’est tout simplement irréalisable. Pour maigrir, vous allez devoir apprendre une nouvelle façon de vivre, et cela va concerner vos choix alimentaires, mais aussi l’image que vous avez de vous-même, l’estime de vous, l’amour de vous, la qualité de vos amis, de votre cadre de vie… Il va falloir apprendre de nouveaux réflexes, puis les assembler en un nouvel automatisme et, surtout, apprendre à vous servir de ce nouvel automatisme dans la vie de tous les jours.

Vous parlez dans votre ouvrage du Manoir VALANCE. Qu’est-ce que c’est ?

Manoir VALANCE, c’est une méthode d’hypnose assistée et un endroit. Manoir VALANCE, c’est un rendez-vous avec vous.

1/ C’est une méthode d’hypnose assistée : j’apprends à mes clientes à se mettre de plus en plus vite dans cet état de concentration dont je vous ai parlé. En deux séances, elles sont capables d’obtenir une transe utilisable. Je leur donne des enregistrements audio et, au bout d’une à deux semaines, grâce à un réflexe de Pavlov basé sur un parfum et de la musique, elles peuvent retrouver instantanément cet état.

2/ C’est un endroit : que j’installe dans la partie droite de leur cerveau et dans lequel j’ai créé des pièces outils psychologiques, qui leur permettent d’acquérir de nouveaux réflexes et de les tester.

Sur quels mécanismes repose votre méthode ?

1/ Sur les réflexes, psychomoteurs pour tout ce qui concerne l’estomac, les intestins et la relaxation musculaire ; de Pavlov pour ce qui se rapporte aux attitudes sociales. En France, on mange des escargots et en Chine du chien, c’est une question d’éducation sociale. Certaines personnes adorent le chocolat et d’autres le détestent, c’est une question d’éducation des papilles.

2 / Sur la capacité qu’a le cerveau à sélectionner ce qui est important pour vous. Si vous chassez, vous repérerez les boutiques de chasse et de pêche ; si vous ne chassez pas, vos yeux vont voir la boutique, votre cerveau déclenchera une indifférence totale et vous passerez votre chemin. On peut obtenir le même résultat avec une boulangerie : vous passez devant, vos yeux la voient et votre cerveau est indifférent. Et, surtout, vous n’entrez pas pour acheter un pain au chocolat à 400 calories !

3/ Sur les cadences d’apprentissage qui dépendent des phases du sommeil paradoxal.

4/ Sur les modes d’apprentissage : la répétition, l’erreur, le mimétisme et l’automimétisme.

5/ Sur des paraboles pour apprendre à gérer le temps.

6/ Sur une ouverture d’esprit qui utilise l’erreur comme un indicateur.

7/ Sur 30 années d’expérience.

Comment se déroule concrètement une séance d’hypnose pour maigrir ?

Avant la première séance, j’envoie un mail à ma cliente, dans lequel elle va trouver de l’information, principalement sur les différentes sortes de gras et sur le rôle du sommeil paradoxal, et elle aura des séances de préparation à écouter en s’endormant le soir.

Entre deux, elle pose toutes les questions qui lui viennent suite à cette semaine de préparation.

Elle doit aussi acheter en pharmacie quelques produits pour le foie et les intestins.

Puis vient la première séance. Je l’hypnotise et lui fais faire la visite de Manoir VALANCE, un peu comme un agent immobilier, et je lui apprends, séance après séance, à se servir des différentes pièces/ outils psychologiques.

Combien de séances sont nécessaires pour obtenir des résultats ?

Il faut une semaine de préparation à faire chez soi avec les enregistrements que j’envoie, puis 4 séances pour installer le programme.

Après, il faut s’en servir de temps en temps jusqu’à ce que le poids voulu soit atteint.

Donc 4 séances !

Quels résultats est-il possible d’en attendre ?

Il faut se programmer pour perdre 2 à 3 kilos maximum par mois.

En dessous, c’est démotivant et, au-dessus, c’est trop brutal comme changement ; sans compter que la peau à besoin de temps pour reprendre sa place.

Inutile d’être mince et moche !

Que doivent faire les personnes que vous suivez entre les séances ?

Le premier mois, elles doivent s’endormir en pensant à Manoir VALANCE et apprendre à se servir des pièces.

Par la suite, elles y retournent une fois par semaine ou quand une erreur est à corriger ou un nouveau scénario est à tourner.

Ces séances doivent être à la fois ludiques et efficaces.

Est-ce que cette méthode fonctionne sur tous ?

L’hypnose fonctionne sur le cerveau, donc comme tout le monde a un cerveau…

Les personnes les plus difficiles à hypnotiser sont les journalistes ; ils veulent écouter et comprendre, donc ne sont pas pleinement concentrés.

Quels sont, selon vous, les 5 éléments indispensables pour perdre du poids ?

1/ Avoir un foie qui fonctionne bien et des intestins propres ;

2/ Supprimer les habitudes stressantes et les personnes toxiques ;

3/ Savoir qui on est et qui on a envie de devenir ;

4/ Mettre de la vie dans sa vie, de la passion, de l’enthousiasme et avoir des choix en permanence ;

5/ Savoir qui on est aujourd’hui, s’aimer comme on est et être de mieux en mieux avec soi.

L’amour de soi est la seule motivation qui tienne à long terme !

Et venir me voir…

« S’aimer soi-même est le début d’une histoire d’amour qui durera toute une vie. » (Oscar Wilde)

Je maigris avec l’hypnose et l’autohypnose de Jean-Jacques Garet

Je maigris avec l’hypnose et l’autohypnose 
de Jean-Jacques Garet

Hypnose et autohypnose : savoir utiliser les ressources de son cerveau pour enfin maigrir et ne plus jamais reprendre

Pour les mangeurs compulsifs (stress, contrariété), les victimes des régimes yoyo, ceux qui n’arrivent pas à perdre les fameux 3 kilos avant l’été, et toutes les personnes qui se souhaitent plus minces.

  • Psychologiques ou métaboliques : ce livre est fait pour en finir avec les problèmes de surpoids grâce aux techniques d’hypnose et d’autohypnose très clairement et simplement dévoilées.
  • Grâce à des suggestions, changez durablement vos habitudes alimentaires et retrouvez la motivation.
  • Comprenez mieux votre corps, votre système digestif et votre fonctionnement pour reprendre votre poids en main.
  • Découvrez et développez les potentialités naturelles et les étonnants pouvoirs du cerveau, une aide précieuse pour vous projeter dans une vie de « mince », la clé pour maigrir.

Inclus : trois séances audio inédites d’hypnose en musique de 45 minutes à télécharger.

Éditions Leduc.s – 416 pages – 20 €

Va vers ta peur de Caroline de Surany

Va vers ta peur 
de Caroline de Surany

Voyage initiatique en Inde

« J’ai opté pour une carrière dans la mode : arrivée au sommet, je suis au top et malheureuse, pas à ma place. Le château de cartes s’effondre, qu’est-ce qui reste ? Moi, mais qui suis-je ? La question vient de se poser, je ne sais pas y répondre, pas même par quel bout la prendre. Alors, je pars. L’Inde, sa délicate beauté qui se mérite. Découvrir que le bonheur est possible même avec 3 tenues pendant 3 mois. Écouter mes envies, mon intuition. Sortir de ma zone de confort. Faire enfin confiance à la vie pour me mener là où j’ai besoin d’aller. Rentrer transformée, faire le vide : dans les placards, les relations, le travail. Devenir ce que je suis sans forcer. » Se tromper de rêve, ne plus savoir ce que l’on veut ou qui l’on est : c’est devenu extrêmement courant dans un monde où les études et la carrière nous enferment très tôt dans une petite case…

Caroline de Surany nous raconte sa quête et son changement de vie, dans un récit plein d’humour et touchant.

Éditions Marabout – 256 pages – 15,90 €

Wabi-Sabi de Beth Kempton

Wabi-Sabi
de Beth Kempton

Le bonheur est dans l’imperfection

Dans un monde gouverné par la quête perpétuelle de la perfection, l’accélération du temps et la performance dans tous les domaines, le Wabi-Sabi se présente comme une faille salvatrice. Car c’est justement dans l’imperfection que l’on pourra trouver le bonheur.

Issu de la culture zen japonaise, le Wabi-Sabi est l’art d’apprécier la patine laissée par le temps et prône le retour à la simplicité et la reconnexion à la nature. Il nous apprend à nous accepter tels que nous sommes, avec bienveillance, à apprécier la beauté et la joie autour de nous.

Il nous apporte les outils nécessaires pour échapper à l’agitation et aux pressions de la vie moderne, en nous aidant à nous contenter de moins et donner plus de sens à notre vie. Tout simplement passionnant !

Éditions Marabout – 288 pages – 15,90 €

Le poids de nos émotions par Patrick Serog et Roseline Levy-Basse

Le poids de nos émotions

par Patrick Serog
et Roseline Levy-Basse
médecin nutritionniste et psychologue

Notre rapport à notre corps et à notre poids est souvent régi par notre mental. Si faire attention au contenu de notre assiette est incontournable pour perdre du poids, la nécessité d’être au clair avec son mental l’est tout autant. À l’occasion de la sortie de leur ouvrage Faites sauter les verrous psy qui vous empêchent de maigrir, aux éditions Marabout, le médecin nutritionniste Patrick Serog et la psychologue Roseline Levy-Basse ont répondu à nos questions.

Vous expliquez, dans les premières pages de l’ouvrage, que « mêler l’approche d’un nutritionniste à celle d’un psychanalyste est particulièrement intéressante ». Pourriez-vous nous expliquer pourquoi ?

La démarche conjointe d’un nutritionniste et d’une psychologue-psychanalyste offre une approche globale de la personne, sur les plans à la fois somatique et psychique. Des années de pratiques communes nous ont fait constater que la prise en charge uniquement sur le plan nutritionnel n’est pas suffisante, car les patients ont du mal à stabiliser leur poids dans la durée. De même, un accompagnement uniquement psychologique, sans un cadre et des conseils nutritionnels précis, les empêche de progresser. Nous avons établi que, quand les régimes sont adaptés en fonction des besoins de chaque personne, ils sont beaucoup plus efficaces. Cette approche globale, en duo, permet aux patients de se sentir écoutés et épaulés.

Faut-il systématiquement chercher dans la petite enfance les raisons à nos comportements psychologiques alimentaires ?

La manière de se nourrir est liée aux liens établis avec notre entourage dès la plus tendre enfance, car manger n’est pas un acte isolé. Il s’inscrit d’emblée dans la relation mère-enfant. Cette relation est aussi vitale pour le développement psychique du bébé que les vitamines ou les protéines. Ce don de nourriture constitue le premier moment de l’échange mèrebébé. L’attachement entre le bébé et sa mère se développe dans un processus de réciprocité : les parents donnent de la nourriture et de l’amour, le nourrisson manifeste de l’affection en retour car il ressent du plaisir, qu’il exprime par un babillage ou par un sourire. Nous avons mis en évidence que, dans les relations parents-enfants, les parents ne sont pas les seuls à donner – une éducation, de l’amour, des études, des loisirs… –, les enfants donnent en retour. Ce sont des dons à leur mesure qui se traduisent par des câlins, une écoute attentive, la participation discrète à la vie de la maison.

Vous parlez beaucoup du « cycle du don ». De quoi s’agit-il ?

Cette boucle du don et du contre-don est présente dans toute relation, de manière universelle. L’échange entre les personnes se fait selon trois mouvements : on donne, on reçoit et on rend. L’un donne de l’amour, de l’affection, des biens, des cadeaux, de la disponibilité, du temps… Et l’autre reçoit ce qui lui est donné et rend en retour. Dans la majorité des cas, la boucle du don n’est pas consciente, elle s’établit naturellement dès la naissance. Chacun donne à sa mesure, à son niveau sans attendre évidemment un retour et une reconnaissance immédiats. Le plus souvent, chacun donne « sans arrièrepensée », heureux de faire plaisir à l’autre.

Dans quels cas une mauvaise gestion de ce cycle peut-elle entraîner des troubles du comportement alimentaire ?

S’il n’y a pas de reconnaissance mutuelle de tout ce que les uns font pour les autres, et si celle-ci n’est pas verbalisée, l’équilibre entre le don et le contre-don est perturbé. Des troubles du comportement alimentaire peuvent apparaître chez l’enfant. Lorsque cette relation du donnerrecevoir- rendre n’a pas trouvé d’apaisement pendant l’enfance ou l’adolescence, elle se perpétue à l’âge adulte et peut prendre différentes formes, qui modifient le comportement général de l’individu, et particulièrement son comportement alimentaire.

Cultiver l’amour de soi, est-ce la solution pour mieux manger et perdre du poids ?

Nous avons fait le constat au travers de nos consultations que la mauvaise gestion du cycle du don se manifeste par le sentiment que l’on pense d’abord aux autres avant de penser à soi, sous peine de se sentir égoïste. On est toujours disponible pour les autres, on n’a jamais assez de temps à se consacrer et on cherche avant tout à faire plaisir aux autres. Nous avons repéré que, lorsque l’on passe plus de temps à s’occuper des autres que de soi-même, un certain nombre de troubles surviennent, dont les troubles alimentaires. Manger devient alors le seul espace où l’on peut enfin exister pour soi, sans être préoccupé en permanence par les autres. La nourriture procure un moment de bien-être, un plaisir immédiat, rapide et intense, que l’on peut s’octroyer à soi-même, en dehors de la relation avec les autres, chaque émotion provoquant une consommation inhabituelle d’aliments, souvent gras et sucrés.

Quels conseils pratiques donneriez-vous à nos lecteurs pour faire sauter les verrous ?

Le régime restrictif n’aide pas à maigrir. Il est à éviter car le risque de reprise de poids à la fin de cette période de régime est important.

Il y a d’abord un bon moment pour entamer un changement de son alimentation. C’est celui qui permet de se concentrer sur soi et de prendre soin de soi.

Une fois que l’on commence à changer son alimentation, la régularité de ses repas est nécessaire pour rassurer notre organisme sur un apport suffisant de nutriments tout au long de la journée et de la semaine. C’est cette régularité qui incitera notre corps à diminuer sa réserve de graisses et donc à maigrir.

Conserver le plaisir de manger des aliments et des plats que l’on aime est indispensable pour assurer la pérennité de l’effort. Il faut veiller à ne pas les écarter et à les intégrer dans des menus structurés, afin ne de ne pas avoir faim en dehors des repas. Les plats roboratifs sont occasionnellement autorisés, car ils apportent un grand plaisir et sont tout à fait compatibles avec une perte de poids. Pour les repas quotidiens, il faut garder des repas structurés, avec une petite entrée, un plat principal et un dessert, en quantité suffisante dans l’assiette.

Pour identifier les verrous qui nous empêchent de maigrir, il est important de repérer ce qui se passe dans la relation avec autrui. C’est une étape indispensable pour apprendre à s’occuper de soi autrement qu’en se réfugiant dans la nourriture. Ne pas être toujours dans le faire plaisir à l’autre, apprendre à exprimer ses propres désirs, prendre du temps pour soi.

Le mot de la fin ?

Faire sauter les verrous pour être dans le plaisir de manger et de s’occuper de soi.

Faites sauter les verrous psy qui vous empêchent de maigrir

Faites sauter les verrous psy
qui vous empêchent de maigrir

du Dr Patrick Serog et de Roseline Levy-Basse

Pour en finir avec les kilos émotionnels

Se sentir tiraillé entre faire plaisir aux autres ou se faire plaisir, avoir le sentiment que son bonheur passe par celui des autres, que l’on donne toujours plus q u ’e u x … Penser probablement que si l’on consacre du temps à s’occuper de soi-même, c’est être une personne égoïste… C’est le comportement de nombreuses personnes victimes des kilos émotionnels.

Ce livre s’adresse à tous ceux qui veulent faire sauter les verrous qui les empêchent de s’occuper d’eux et de leur alimentation, et, par conséquent, qui les empêchent de maigrir.

Dans cet ouvrage, les auteurs nous livrent tous les outils pour aider à décoder et à faire disparaître les blocages psychologiques qui malmènent les rapports à l’alimentation, grâce notamment au cycle du don.

Ils proposent de nombreux conseils pratiques et diététiques, des menus et des exercices de psychothérapie, pour un changement durable et une paix enfin retrouvée avec soi-même !

Éditions Marabout – 256 pages – 19,90 €

Cahier Spécial ventre plat d’Hélène Comlan

Cahier Spécial ventre plat 
d’Hélène Comlan

Le programme pour retrouver une silhouette de rêve !

Dans ce cahier, vous apprendrez plein d’astuces, de conseils minceur, de traitements doux et d’exercices à appliquer au quotidien pour chasser le petit bedon, quelle qu’en soit la cause (petits bourrelets, ballonnements, troubles menstruels…).
• Apprenez à bien digérer.
• Découvrez et cuisinez les aliments qui « dégonflent » pour vous préparer des assiettes « ventre plat » !
• Usez sans modération des plantes bienfaisantes (tisanes, huiles essentielles, bourgeons).
• Apprenez à vous détendre et à rester zen, par des automassages ou des techniques de respiration.

Le plus : un programme d’exercices (cardio, abdos, gainage, stretching) pour affiner votre taille et tonifier vos abdos.

Éditions Larousse – 64 pages – 5,95 €

Je me relaxe grâce à l’ASMR de Florian Boullot

Je me relaxe grâce à l’ASMR
de Florian Boullot

Découvrez la nouvelle méthode qui fait fureur !

Devenue une véritable technique de relaxation, l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) est une sensation physique agréable au niveau du crâne. Fondée sur des déclencheurs, notamment sonores, elle permet de se détendre, de lâcher prise et de ressentir un profond bien-être. Ce livre nous propose de mieux comprendre le phénomène ASMR et de profiter à tout moment des bienfaits de cette technique extraordinaire.

Vous découvrirez la communauté ASMR : son histoire, ses pratiques, ses liens avec les arts, la publicité et les médias.

En bonus, 14 vidéos ASMR exclusives et 5 pistes audio pour savourer les nombreux sons déclencheurs et trouver celui qui nous correspond !

Éditions Leduc.s – 176 pages – 17 €

Tu ne peux désirer une chose et cultiver son contraire de Bruno Lallement

Tu ne peux désirer une chose et cultiver son contraire 
de Bruno Lallement

Plaidoyer pour plus de cohérence et d’altruisme dans nos vies

On sait aussi depuis longtemps dans quelles conditions sont élevés les animaux et, depuis un certain temps, les médias relaient des vidéos où l’on voit dans quelles souffrances atroces ils sont abattus. Sans compter toutes les forêts ravagées pour satisfaire notre surconsommation de viande. Et, pourtant, nous continuons à manger de la viande, car, pensons-nous, « il n’y a pas de mal à se faire plaisir. » Dans ce plaidoyer, Bruno Lallement nous montre que ce plaisir n’est toutefois pas toujours sans conséquences et peut aller à l’encontre même de notre bonheur.

Le drame contemporain de l’exploitation de l’homme par l’homme et, au-delà, celle de la nature et des animaux, est alimenté par notre soif matérialiste et notre désir de posséder. Depuis quelques décennies seulement, en raison de nos choix de consommation et de nos modes de vie, nous avons engendré de tels dégâts sur la planète que notre espèce elle-même est menacée.

En fait, nous pratiquons très souvent l’incohérence, tout en étant surpris de ne pas obtenir ce que nous voulons. Nous polluons la planète par nos choix de consommation et espérons un environnement fait d’air pur et d’eau saine. Nous vivons dans le stress et l’agitation et espérons trouver la paix. Nous cultivons la colère et cherchons à avoir raison à tout prix en espérant une entente heureuse avec les autres.

Comment faire pour concilier nos désirs immédiats et cette aspiration au bonheur ? Comment faire alors pour que nos désirs personnels ne participent pas ou plus à la souffrance humaine et animale comme à la destruction de la planète ?

Éditions Leduc.s / collection Alisio – 112 pages – 14,90 € (parution le 15 mai)

Rubrik’ à trucs Spécial Mincir autrement

Nopal minceur

De la famille des Cactacées, le nopal – ou figuier de Barbarie – est très riche en fibres, en calcium, en bêtacarotène et en acides aminés. Par cet apport en fibres végétales, le nopal contribue à limiter l’absorption des hydrates de carbone au niveau de l’intestin, et ceci grâce à sa teneur en fibres insolubles ; il contribuerait ainsi à la régulation de la glycémie chez les diabétiques. Les mucilages présents dans la plante forment une sorte de gel avec le suc gastrique, qui enveloppe et emprisonne les graisses. Elles ne peuvent alors pas être assimilées au niveau intestinal. Ainsi le nombre de calories absorbées diminue.

Le rituel bien-être : effectuez 3 prises quotidiennes sous forme de poudre totale (5 g), soit 1 cuillère à café dans un verre d’eau avant chaque repas, soit 6 gélules de nopal par jour, 15 minutes avant les repas avec un grand verre d’eau.

Tisane anticellulite

Dans un saladier, transférez 250 g de chacune des plantes sèches suivantes : barbe de maïs, feuilles de ginkgo, graines de marron d’Inde, feuilles de framboisier, feuilles de bouleau et feuilles de saule. Mélangez soigneusement, puis transférez dans un pot en verre teinté. Mettez 2 grosses cuillères à soupe de ce mélange dans 1,5 litre d’eau de source, portez à ébullition 2 à 3 minutes, puis laissez infuser 5 minutes hors du feu. Filtrez et buvez au long de la journée.

Huile de massage minceur
spécial
« culotte de cheval » !

Dans un bol, transférez 50 ml d’huile de macadamia, 45 ml d’huile d’olive, 70 gouttes d’HE de genévrier, 70 gouttes d’HE de cèdre de l’Atlas, 20 gouttes d’HE de pamplemousse et 10 gouttes d’HE de fenouil. Mélangez soigneusement, puis transvasez dans un flacon de 100 ml. Appliquez quotidiennement en massage tonique sur les cuisses, en insistant au niveau de la « culotte de cheval ». Bien conservée et fabriquée dans des conditions d’hygiène optimales, cette huile pourra se garder au moins 6 mois.

Vive le sprint !

Une étude menée par des chercheurs a montré que courir 4 à 6 sprints de 30 secondes avec 4 minutes de repos entre chaque fait brûler plus de graisse qu’1 heure de jogging à allure moyenne. Parfait lorsque l’on veut éliminer.

Nom d’une barbe !

Saviez-vous que la barbe de maïs (le plumet situé au sommet de l’épi) est considérée comme l’un des meilleurs diurétiques naturels ? Elle est en effet capable de multiplier jusqu’à 4 fois le volume des urines en 24 heures. On récolte la barbe quand les grains de maïs sont mûrs, puis on la laisse sécher. Préparez une décoction en faisant bouillir 3 à 4 cuillères à soupe par litre d’eau pendant 5 minutes, puis laissez infuser 10 minutes. Il est recommandé d’en boire 1 litre par jour, entre les repas. Cette tisane naturelle est également utile contre la cystite, la goutte, les rhumatismes et elle est légèrement hypotensive.

Psyllium ventre plat

Appelé aussi plantain des Indes ou ispaghul, le psyllium a de nombreux bienfaits pour obtenir un ventre plat :

Il réduit le stockage des sucres ; Il stimule la combustion des graisses ; Il régule le transit.

Il se vend en pharmacie ou en boutiques bio sous forme de poudre à mélanger à de l’eau ou de graines non transformées. Dans ce cas, il faudra les faire tremper plusieurs heures dans de l’eau avant de les consommer. Il est conseillé de le prendre en cure de 3 semaines, à raison de 5 g de psyllium dans 25 cl d’eau, et ce à chaque repas.

3 points d’acupression
pour perdre du poids

1. La lèvre supérieure, en vue de réduire l’appétit. Le point est situé dans le sillon au dessus de la bouche. Faites pression dessus 2 fois par jour, pendant 5 min.

2. L’oreille, pour dynamiser le métabolisme. Pour trouver le point à stimuler, placez votre pouce à la jonction du lobe de l’oreille et du visage, là où se fait le mouvement sur l’articulation de la mâchoire lorsque vous ouvrez la bouche.

3. Entre les sourcils, pour gérer le stress et libérer les énergies. Massez la zone située entre les sourcils, à la jointure du nez et du front.

Décoction taille de guêpe

La décoction de citron et gingembre est non seulement délicieuse, mais également idéale pour garder une jolie taille. Très simple à réaliser, elle pourra se consommer tout au long de la journée. Épluchez 15 g de gingembre frais bio en gros morceaux et coupez 1 petit citron bio en rondelles. Placez le citron et le gingembre dans une bouteille isotherme nomade et ajoutez de l’eau de source frémissante. Refermez soigneusement le bouchon.

Cataplasme sylphide à l’ananas

Mixez la chair d’un demi-ananas au blender. Riche en bromélaïne, aux propriétés amincissantes, l’ananas présente également la particularité de lisser et d’améliorer l’aspect de la peau. Ajoutez 2 c. à s. de fromage blanc, 6 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse et mixez à nouveau.

Appliquez sans plus attendre ce cataplasme sur la zone à traiter et recouvrez d’une serviette chaude. Allongez-vous et laissez poser 20 à 25 minutes. Rincez ensuite sous la douche. À faire 1 fois par semaine pendant 5 semaines

Macérât de lierre (Hedera helix)

Le lierre est anti-cellulite grâce à ses saponines, qui aident les lipides stockés dans les cellules grasses de la peau à retourner dans le réseau sanguin pour être éliminées ou utilisées en source d’énergie. Il est également raffermissant et retend la peau, diminuant ainsi l’effet peau d’orange.

Pour réaliser un macérât de lierre, placez dans un bocal, de préférence teinté, environ 100 g de lierre frais, que vous aurez au préalable laissé pendant quelques heures à l’air afin qu’une partie de son humidité puisse s’évaporer. Ajoutez 100 à 150 ml d’huile de jojoba. Il faut que l’huile recouvre bien la plante. Refermez bien le bocal et agitez-le de temps en temps. Au bout de 3 semaines, filtrez. Appliquez matin et/ou soir quelques noisettes de cette préparation sur les zones concernées, puis massez pendant 5 minutes. Renouvelez pendant 1 mois.

Un exercice efficace
contre les poignées d’amour

Dans le jargon sportif, on l’appelle le « russian twist ». Assis-e, le buste penché à 45° vers l’arrière, les jambes sont pliées avec les pieds légèrement décollés du sol. Gardez l’équilibre en contractant les abdos et les fesses.

Faites ensuite la rotation « russe » : avec le buste, faites des mouvements de rotation pour amener vos mains de part et d’autre de vos hanches. Un coup à gauche, puis à droite. Veillez à garder le dos bien droit pendant l’exercice.

Faites cet exercice pendant 30 secondes, puis 15 secondes de repos, puis à nouveau 1 minute d’exercice. À faire tous les jours !

 

La cohérence cardiaque
pour gérer son poids

C’est une méthode de gestion du stress qui est basée sur la modulation de la variabilité du rythme cardiaque. Elle fait évidemment du bien à notre petit cœur, mais pas seulement : elle améliore les problèmes de poids, notamment en diminuant le taux de cortisol (aussi appelée « hormone du stress »). La cohérence cardiaque peut se pratiquer n’importe où. La méthode est simple : 3 fois par jour, effectuez 6 respirations par minute pendant 5 minutes. Pour en tirer un maximum de bénéfices, intégrez la cohérence cardiaque dans votre quotidien. À pratiquer le matin au réveil, dans la journée, et le soir au coucher.

Côté beauté : Mincir autrement

Mincir autrement

Pour accompagner ces rééquilibrages alimentaires et les transformations physiques associées, qui mieux que la nature et ses plantes pour nous donner un coup de pouce ? Découvrez nos conseils et recettes, les recommandations de Fériel Berraies et notre dossier du mois sur les graisses brunes et blanches. Sans oublier, pour commencer, que la beauté ne peut exister sans amour de soi.

S’aimer soi-même pour se sentir belle
et bien dans son corps

Tous les soins minceur du monde n’y pourront rien si nous passons notre temps à nous dévaloriser et à ne pas nous accepter. Voici quelques préceptes pour apprendre à être en accord avec soi-même et à s’aimer :

• N’oubliez pas que vous êtes unique, en quelque sorte une édition limitée de l’être humain. Par conséquent, cessez de vous comparer aux autres.

• Quand vous avez envie de vous critiquer, offrez-vous un compliment à la place et de la bienveillance. Car nous sommes bien souvent extrêmement durs et dévalorisants avec nous-mêmes. Chaque phrase dépréciative que vous vous adressez va venir ternir votre confiance en vous et réduire votre estime de vous-même.

• Votre meilleur-e ami-e n’est autre que vous-même. Alors, chaque matin, regardez-vous dans le miroir et dites-vous : « Je m’aime et je m’accepte tel-le que je suis. »

Je vous propose cette méditation
de la bienveillance, à pratiquer sans modération.

Vous pouvez mettre le morceau de musique de votre choix.

Veillez à ne pas être dérangé-e, ni par le téléphone, ni par des rendez-vous ou des demandes diverses.

Assis-e sur un coussin ou sur une chaise, fermez les yeux et pensez à une situation plus ou moins lointaine durant laquelle vous vous êtes senti-e complètement aimé-e et accepté-e tel-le que vous êtes. Il peut s’agir d’une situation très simple : un sourire, un « merci », ou encore quelqu’un qui vous a pris la main, par exemple. Essayez de vous rappeler cette situation dans ses moindres détails : le moment de la journée, le lieu, la luminosité, la température ambiante… Tentez d’être extrêmement précis-e dans cette évocation mentale. Ressentez ensuite les sensations qui vous ont habitées à ce moment-là, par exemple la détente, la chaleur et le soulagement qui vous ont envahi-e.

Souvenez-vous précisément de ces sensations, puis essayez de les éprouver de nouveau, très concrètement, et de les revivre : ressentez à quel point vous vous êtes senti-e aimé-e.

Puis, commencez à faire rayonner cette sensation autour de vous : pensez à quelqu’un qui vous est cher et que vous voulez plonger dans cette tendresse bienveillante.

Souhaitez-lui de connaître cette qualité d’amour inconditionnel et sans histoire.

Vous pouvez ensuite penser à quelqu’un qui vous est indifférent et lui souhaiter de connaître tout cet amour également, pleinement et entièrement. Ressentez la manière dont votre bien-être et votre chaleur intérieurs peuvent se diffuser vers l’extérieur, tout à fait naturellement.

Enfin, progressivement, pensez à quelqu’un que vous n’aimez pas, qui peut-être vous a blessé-e ou heurté- e: percevez sa fragilité, ressentez à quel point lui aussi n’aspire qu’à l’amour, et baignez-le à son tour de l’amour si chaleureux que votre être irradie. Si des larmes jaillissent, accueillez-les avec bienveillance, sans aucun jugement. Au terme de ce moment, revenez tout simplement à votre posture, ouvrez les yeux doucement, puis continuez par quelques minutes de pratique de base, le temps de revenir à votre corps et à votre environnement direct.

Remerciez-vous pour le temps que vous avez accordé à cette méditation.

Quelques mots
sur la bienveillance

En pratiquant la bienveillance, nous prenons soin de notre esprit pour entrer en rapport avec une forme de détente et découvrir la bonté naturelle qui est en nous et dont nous n’avons pas toujours conscience. En effet, la plupart du temps, nous oublions que nous avons un coeur. Ainsi, quand nous tombons amoureux ou quand nous mettons au monde un enfant, nous observons que notre cœur est vaste et capable d’un amour sans limite. Mais, dans la vie de tous les jours, nous oublions souvent cette faculté à nous ouvrir à l’autre et à vouloir son bonheur, mais aussi à faire preuve de bienveillance envers nous-même. Cette méditation propose de redécouvrir cette source d’amour qui fait de nous des êtres humains dignes et aimants. Elle est un entraînement à nous libérer de notre sentiment de séparation et à ressentir, de manière très concrète, très physique et très simple, notre besoin d’aimer et d’être aimé-e. Nous comprenons alors qu’il en va de même pour tout le monde, sans exception.

LES 5 CLÉS DE LA BIENVEILLANCE

  • Suspendre le jugement systématique.
  • Accueillir véritablement les autres dans leur singularité.
  • Se dire que nous ne détenons pas la vérité.
  • Se connecter à son cœur plutôt qu’à son mental.
  • Se dire que chacun fait du mieux qu’il peut.

Le dossier du mois : Les graisses brunes, des alliées minceur ?

Le dossier du mois
Les graisses brunes, des alliées minceur ?

On ne le sait que trop peu, mais deux types de graisses cohabitent dans notre corps :

  • Les graisses blanches représentent 95 % des graisses totales et stockent de l’énergie. Ce sont celles dont nous voulons nous débarrasser lorsqu’elles s’étendent un peu trop.
  • Les graisses brunes composent, quant à elles, seulement 5 % des graisses totales. Ce sont celles qui brûlent de l’énergie. Elles ont pour rôle de maintenir notre corps à 37 °C lorsqu’il fait froid. Plutôt très malines, elles piochent leur carburant dans la graisse blanche qu’elles brûlent comme un feu de cheminée pour nous réchauffer.

Le chercheur Evan Rosen, spécialiste des graisses à l’Université Harvard, considère les graisses brunes comme un organe à part entière et leur reconnaît pas moins de 17 propriétés spécifiques fondamentales dans le fonctionnement du corps. Mais, attention, ces graisses brunes ne peuvent agir que si l’on supprime l’état inflammatoire ! Donc, si l’on fait baisser la température interne.

Tout l’objectif est de transformer la graisse blanche (celle qui fait grossir) en graisse brune (la « brûle-graisse »). Comment ?

Voici quelques pistes :

  • Pensez à frissonner 15 minutes par jour.
  • Vivez dans un environnement d’environ 19 °C, y compris la nuit.
  • Dormez suffisamment car la mélatonine (l’hormone du sommeil) favorise la fabrication de graisse brune.
  • Mangez moins de glucides (pommes de terre, pâtes, riz, sucreries…) pour forcer le corps à brûler les graisses blanches.
  • Faire 1 heure de sport conduit à la production d’une hormone, l’irisine, qui transforme des graisses blanches en graisses brunes.
  • Pratiquez le bain dérivatif (selon la Méthode France Guillain) à l’aide d’une poche de gel froide, qui sera positionnée sous le périnée, ou en utilisant une baignoire et de l’eau fraîche (voir les détails sur le site de France Guillain www.bainsderivatifs.fr).

Parmi les nombreux bienfaits de la graisse brune :

  • elle diminue la présence de glucose dans le sang et joue donc ainsi un rôle de prévention du diabète sur le long terme ;
  • perte de 3 à 4 kilos de mauvais gras en 3 semaines ;
  • montée de la sérotonine (antistress naturel !) jusqu’à éprouver une sensation euphorique ;
  • disparition des douleurs articulaires et musculaires ;
  • accroissement important de l’immunité…

À noter : une personne maigre rencontre exactement le même problème qu’une personne trop enveloppée : elle manque de graisses brunes et ne possède que des mauvaises graisses, très compactes et dures chez les maigres.

Éliminer tout naturellement la cellulite avec les huiles essentielles par Fériel Berraies

© Tao

Éliminer tout naturellement
la cellulite avec
les huiles essentielles

Les conseils de la thérapeute
Fériel Berraies

 

 

Réduisez votre cellulite en mode naturel !

Les beaux jours arrivent et l’angoisse de monter sur la balance aussi. Comment faire pour trouver une solution à ces disgracieux capitons ? Culotte de cheval et cellulite sous toutes les formes sont générées soit par la sédentarité, soit par la malbouffe ou, tout simplement, sont dues à un terrain génétique.

Il est vrai que les marques cosmétiques et les laboratoires pharmaceutiques en font leurs choux gras. Et, dès l’arrivée des beaux jours, une grande quantité de produits aux prix capiteux promettent monts et merveilles. Les compléments alimentaires amincissants et les crèmes miracles fleurissent sur les rayonnages des pharmacies.

Attention aux produits « magiques » et argumentaires marketing du printemps !

Mais, quand on est thérapeute, on est bien loin de ces slogans mercantiles : bouger, mieux manger et se faire des massages, oui, c’est déjà un bon début. C’est le premier conseil que je donnerai. Par exemple, à une patiente qui voudrait « maigrir » et envisagerait de recourir à une chirurgie esthétique, la réalité objective m’enjoindrait de lui dire d’abord de mincir, et donc de changer ses habitudes alimentaires avant de succomber à toute technique invasive et, surtout, de ne jamais oublier les risques liés à ces pratiques !

 

Cellulite, ma bête noire

La cellulite touche 9 femmes sur 10. Alors, on ne va pas se mentir, elle est toujours difficile à éliminer. Quand les crèmes et autres lotions onéreuses n’éradiquent pas nos capitons, nous sommes prêtes à abandonner toute tentative anti-peau d’orange. Et, pourtant, il existe des solutions naturelles pour les réduire, le saviez-vous ?

Les huiles essentielles et certains aliments de votre quotidien peuvent vous aider, à partir de recettes maison toutes simples. Mais, pour cela, il faut miser sur les bonnes huiles essentielles. En usant et abusant de la caféine et du citron, on peut limiter la cellulite.

Parfois, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Huiles essentielles, café, citron, huiles végétales, un peu d’huile de coude, et voici des formule anticellulite maison pour dire bye bye aux capitons.

L’huile essentielle pour mincir, c’est efficace. Il suffit de choisir la bonne pour cibler les capitons des cuisses, du ventre ou des fesses.

Attention : vérifiez que vous tolérez bien les huiles essentielles avant de les appliquer sur votre peau en effectuant un test cutané dans le pli du coude (1 goutte d’HE mélangée à 1 goutte d’huile végétale, attendez 48 heures et voyez si votre peau réagit).

1. L’huile essentielle de citronnelle contre la cellulite

Appliquée en massage sur les zones celluliteuses (après dilution dans une huile végétale), l’huile essentielle de citronnelle décongestionne le système lymphatique et favorise une meilleure circulation sanguine.

Pour cette recette, il vous faut :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de citronnelle de Java,
  • 30 ml d’huile d’amande douce.

Mélangez et appliquez matin et soir en massage anticellulite pendant 1 mois.

2. L’huile essentielle de genévrier pour une huile anticellulite maison

Diurétique et anticellulite, l’huile essentielle de genévrier est une arme anti-capitons en béton.

Pour cette recette, il vous faut :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de genévrier,
  • 30 ml d’huile végétale de noisette.

À mélanger et à appliquer en massage circulaire matin et soir pendant 1 mois.

3. Les huiles essentielles de cèdre de l’Atlas et de cyprès contre la cellulite

En plus de favoriser une bonne circulation sanguine, le cèdre de l’Atlas a des vertus brûle-graisse reconnues. Quant au cyprès, il favorise la circulation sanguine et lymphatique : avec lui, au revoir la cellulite !

Pour cette recette, il vous faut :

  • 15 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas,
  • 8 gouttes d’huile essentielle de cyprès.

Mélangez et massez 1 à 2 fois par jour pendant 3 semaines.

 

Crème anticellulite à la caféine, des recettes maison

On ne peut pas parler de lutte contre la cellulite sans parler du café. Ingrédient star de toutes les crèmes anticellulite du marché, c’est aussi un incontournable des recettes maison.

4. Un masque anticellulite au marc de café

Pour cette recette, il vous faut :

  • 1 cuillère à soupe de marc de café,
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive.

Mélangez, appliquez uniformément sur la zone à traiter et enroulez de cellophane pour 30 minutes.

5. Une recette anticellulite café et thé vert

Le thé vert fait partie des meilleures plantes anticellulite. Allié au café, il peut faire des miracles.

Pour cette recette, il vous faut :

  • 3 fonds de tasse de café,
  • 1 tasse de thé vert,
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • 2 cuillères à café d’argile verte.

Mélangez et appliquez cette crème uniformément, puis recouvrez de cellophane. Laissez poser 30 minutes.

6. Un gommage anticellulite au marc de café

Si l’idée de vous enrouler dans du film cellophane ne vous convient pas, sachez que le marc de café fait très bien son travail en gommage.

  • Une bonne poignée de marc de café,
  • De l’huile d’amande douce.

Massez sous la douche pendant 10 minutes en faisant des mouvements circulaires. Rincez abondamment, puis (si vous êtes une warrior dans l’âme) terminez par un jet d’eau froide.

7. Un anticellulite maison au citron

Les bienfaits du citron pour agir contre la cellulite sont nombreux. Le citron (et sa version en huile essentielle) draine et favorise une meilleure circulation sanguine et lymphatique, limitant l’amas de cellules graisseuses sur les cuisses et les fesses.

8. Éliminer la cellulite sur les cuisses avec une lotion citron-caféine

Pour cette recette, il vous faut :

  • 50 cl d’un café très allongé (la caféine étant soluble dans l’eau),
  • le jus d’1 citron.

Mélangez et laissez-la reposer pendant 24 heures au réfrigérateur. Frottez vos cuisses matin et soir avec cette lotion pendant 3 semaines.

9. Une huile de massage anticellulite au citron

Il vous faut :

  • 8 gouttes d’huile essentielle de citron,
  • 15 cl d’huile d’amande douce.

Mélangez et faites un massage en mouvements circulaires pendant une dizaine de minutes.

10. Une recette anticellulite au gros sel

Le gros sel draine les liquides sur les zones celluliteuses. De plus, il joue parfaitement son rôle gommant et exfoliant.

Pour cette recette, il vous faut :

  • 5 cuillères à soupe de fromage blanc,
  • 5 cuillères à soupe de gros sel,
  • le jus d’1/2 citron.

Mélangez et appliquez cette préparation en massant, puis recouvrez-la de cellophane. Laissez poser 30 minutes.

Retrouvez les conseils de Fériel Berraies,
www.feriel-berraies-therapeute.com
Prix Sanitas 2018 Tunisie
Prix UFA Belgique 2016

Cahier de recettes Minceur

Cahier de recettes
Minceur

R E C E T T E   N ° 1

Barre de gommage minceur
café et cacao

Un soin minceur original pour drainer
et décongestionner sous la douche.

  • Préparation : 20 mn
  • Coût : moins de 5 €
  • Niveau de difficulté : facile

Mon matériel

  • 1 bol
  • 1 casserole
  • 1 cuillère à soupe
  • 1 moule en silicone

Les ingrédients

  • 3 c. à s. de beurre de cacao bio en pastilles
  • 2 c. à s. de café moulu très finement
  • 30 gouttes d’huile essentielle (HE) de pamplemousse

La recette

  1. Faites fondre le beurre de cacao au bain-marie.
  2. Hors du feu, ajoutez le café moulu et l’huile essentielle de pamplemousse. Mélangez, et coulez dans un petit moule à savon en silicone.
  3. Placez au congélateur pour que le mélange se solidifie.

Mon rituel beauté

Au moment de la douche, frottez la barre sur les zones concernées (cuisses, fesses, ventre), puis éliminez à l’aide de votre savon ou gel douche habituel.

Conservation

Environ 3 mois à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur.

 

R E C E T T E  N ° 2

Roll-on minceur
et raffermissant

Un soin minceur holistique 100 % naturel et très facile
à appliquer avec son flacon roll-on.

  • Préparation : 10 mn
  • Coût : moins de 10 €
  • Niveau de difficulté : facile

Mon matériel

  • 1 bol
  • 1 flacon roll-on de 50 ml
  • 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère
  • 1 éprouvette graduée de 50 ml

Les ingrédients

  • 25 ml d’huile de sésame (restructurante et adoucissante)
  • 20 ml d’huile de son de riz (circulatoire, drainante et décongestionnante)
  • 30 gouttes d’huile essentielle (HE) de pamplemousse (tonifiante et anticellulite)
  • 30 gouttes d’HE de criste marine (anticellulite et raffermissante)
  • 30 gouttes d’HE de cèdre de Virginie (facilite l’élimination et les rétentions)
  • 30 gouttes d’HE de genévrier (drainante)
  • 30 gouttes d’HE de géranium d’Égypte (tonique cutané, anticellulite)
  • 7 gouttes de vitamine E

La recette

  1. Versez les 2 huiles végétales dans le bol.
  2. Ajoutez une à une les huiles essentielles, et mélangez entre chaque ajout.
  3. Terminez par la vitamine E, mélangez à nouveau.
  4. Transvasez dans le flacon roll-on. Refermez.

Mon rituel beauté

Massez les zones à traiter 2 fois par jour, en cure de 3 semaines. Il est recommandé d’utiliser cette formule amincissante par cure, et non en continu toute l’année.

Conservation

Environ 6 mois.

Contre-indications

Femmes enceintes et allaitantes, enfants.

 

R E C E T T E   N ° 3

Enveloppement minceur
matcha et pamplemousse

Cet enveloppement végétal facilite l’élimination des graisses, raffermit la peau
et affine la silhouette. Un soin 5 étoiles, pour lequel votre corps vous dira merci !

  • Préparation : 10 mn
  • Coût : moins de 5 €
  • Niveau de difficulté : facile

Mon matériel

  • 1 bol
  • 1 balance de précision
  • 1 mini-maryse

Les ingrédients

  • 70 g d’argile blanche
  • 30 g de thé vert matcha
  • 85 ml d’eau de source
  • 5 ml d’huile végétale de son de riz
  • 5 ml, soit 175 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse

La recette

  1. Versez les poudres d’argile blanche et de thé vert dans le bol.
  2. Incorporez petit à petit l’eau en mélangeant à l’aide de la mini-maryse afin d’obtenir une pâte lisse et homogène.
  3. Ajoutez l’huile végétale de son de riz et l’huile essentielle de pamplemousse, puis mélangez pour bien incorporer.
  4. Utilisez sans attendre.

Mon rituel beauté

Appliquez l’enveloppement en couche épaisse sur les rondeurs. Recouvrez d’un film plastique étirable, laissez poser 30 minutes, puis retirez le produit sous la douche.

Conservation

Préparation minute, ne se conserve pas.

Je fabrique mon maquillage de Nathalie Ramanantsoa

Je fabrique mon maquillage
de Nathalie Ramanantsoa

Apprenez à fabriquer vos fond de teint, blush, ombre à paupières, mascara, eye-liner, rouge à lèvres… et, même, votre démaquillant. Avec ces 23 recettes, simples à réaliser à la maison, créez une gamme de maquillage naturel, économique et adapté à votre peau.

Éditions La Plage – 75 pages – 9,95 €

Voir la beauté du quotidien et s’en émerveiller d’Ingrid Fetell Lee

Voir la beauté du quotidien et s’en émerveiller
d’Ingrid Fetell Lee

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous nous arrêtons pour regarder la lueur orange d’un coucher de soleil ? Pourquoi, dans toutes les cultures, sommes-nous fascinés par la vue d’un bébé, ou pourquoi un sourire monte à nos lèvres en regardant un lâcher de confettis ou de ballons de toutes les couleurs ? S’appuyant sur les neurosciences et la psychologie, l’auteur explique pourquoi telle vision nous rend anxieux ou, au contraire, pourquoi telle autre développe le plaisir ou le confort intérieur. Découvrez tous ses conseils pratiques pour : aménager un intérieur joyeux, lumineux et anti-anxiogène, trouver les textures, les couleurs, les imprimés qui vont influencer notre bien-être.

Éditions Marabout – 288 pages – 19,90 €

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Partenaires

Agenda

Prés de chez vous

Trouvez l'actualité écologique de votre région ainsi que les magasins bio qui diffusent l'écolomag autour de chez vous

Écolivres
Notre sélection