Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

LES HUMEURS DE LA CHOUETTE

« Ce sont des histoires de grandes personnes. » Papa

 

Lettre à Lola

Tu es la fille de mon aîné et je te vois regarder la vie dans les yeux, avec cet air tranquille que la vie apporte aux enfants de l’amour.

Tu as fait de moi un « Pépé »… Va pour Pépé, ma chérie !

Et comme tous les gamins, tu as décidé de poser des questions qui embarrassent.

– « Pépé », pourquoi ce monsieur a-t-il jeté son mégot par la fenêtre de sa voiture ?

– « Pépé », pourquoi je n’ai pas le droit de me promener dans la forêt quand il y a les chasseurs ?

– « Pépé », ce n’est pas mieux d’acheter des légumes épluchés ?

– « Pépé », tu es sûr pour les chasseurs ?

Plein de questions qui remplissent les tiroirs de ma tête de vieille chouette quand papa et maman vont soigner les gens malades le dimanche.

Lorsque j’avais ton âge, on me répondait : « Ce sont des histoires de grandes personnes. » Je retournais jouer en sachant qu’un jour je connaîtrais les réponses. En attendant, c’est « papa » qui s’occupait de tout avec les autres grandes personnes. C’était bien !

Le temps, qui n’a que ça à faire, est passé par là et c’est à mon tour de donner des réponses. Eh bien voilà, petit ange : « Ce sont des histoires de grandes personnes. »

Oui, ma chérie, « les grandes personnes »… tu sais, tous ces gens qui doivent s’occuper de tout pour que ce soit bien.

Ce sont eux, les mégots par les fenêtres ou les chasseurs maladroits, et tout le reste.

Alors, continue à poser tes questions à toutes ces grandes personnes et dis leur bien que c’est à eux de te le garder propre et joli, ce monde !

Il y a déjà plein de « grands » qui le savent et ne jettent plus rien par les fenêtres.

Les autres, on va leur aller leur dire ensemble d’acheter des cendriers et que tu as le droit de te promener dans la forêt !

Pour les légumes déjà épluchés, tu as raison, c’est plus pratique, mais je crois que c’est plus rigolo de faire les haricots avec toi !

Naturellement vôtre,

La Chouette