La ménopause, le tsunami des femmes

par Isabelle Bourdeau
Florithérapeute

 

 

© Stock.Adobe.com

L’existence de la femme est constituée de moments particuliers sur toute sa durée car elle connaît des cycles, engendre la vie, voit son corps se transformer… Mais, un jour, cela s’arrête ! De la jeune fille à la femme accomplie, ces mois et ces années sont ponctués de changements et fluctuent en fonction de son système hormonal, qui fait qu’une femme a ses règles tous les 28 jours ; suivant la constitution de la personne, cela peut entraîner des désagréments, des hauts et des bas dans les humeurs, des douleurs, des difficultés d’adaptation avant et après… Ces cycles sont plus ou moins bien supportés au quotidien par certaines !

Lorsqu’arrive le temps de la ménopause, cette étape peut être vécue comme une libération des contraintes et des souffrances, tout comme son contraire : l’arrêt de la procréation, de la séduction, de la sexualité ; un tournant terrible dans sa vie.

C’est un changement radical de vie et de processus. Certes, les règles finissent par disparaître petit à petit, c’est ce que l’on appelle la préménopause, qui prépare mentalement et physiquement la femme à cette baisse d’hormones, à cette transformation physiologique de son corps et de son fonctionnement.

Comme dit plus haut, cela peut être considéré comme une petite mort. Fini l’attrait naturel pour la séduction, la reproduction, et ce pouvoir magique inconscient d’être potentiellement procréatrice…

Une porte se ferme et doit s’ouvrir d’ailleurs sur une autre tranche de vie. C’est souvent à ce moment de la cinquantaine que les femmes pensent à une reconversion professionnelle ou s’adonnent enfin à autre chose qu’à la maison et à l’éducation des enfants… L’arrêt du cycle menstruel leur donne l’occasion et l’opportunité de s’exprimer autrement que dans la maternité et la parentalité.

Cette maturité et cette liberté imposées peuvent se passer naturellement comme une évidence, ou bien comme éprouvées de façon négative, à la fois restrictives, frustrantes et douloureuses. Il n’est pas rare de connaître un état dépressif à ce moment-là si la personne n’envisage pas l’avenir du bon côté !

Il est vrai que les effets physiques impactent souvent l’organisme comme les bouffées de chaleur diurnes ou nocturnes, le sommeil perturbé, les humeurs changeantes… irritations, dépression, tristesse, dégoût de soi, peurs, stress et angoisses, baisse de libido, hypersensibilité, résignation, nostalgie…

C’est là que les Fleurs de Bach et leur énergie naturelle réparatrice peuvent vous apporter beaucoup et, même plus, vous soutenir dans ce renouveau et cette transmutation en une femme finalement accomplie et épanouie.

Il s’agit d’énergie au plus profond de soi pour se reconnecter à son moi profond, pour redonner un sens à sa vie selon ce changement radical qu’est la ménopause. Les hommes ont de la chance, l’andropause est moins marquée chez eux, paraît-il !

Cet équilibre dépend de vos émotions. Je vous en cite quelques-unes qui peuvent répondre à vos questionnements et attentes :

Walnut, la fleur de l’adaptation dans les changements radicaux de vie, pour être capable de s’acclimater plus rapidement, en prenant ses marques avec un sentiment de sécurité, ne plus réagir comme une éponge face à l’entourage, se conforter dans ses projets immédiats et rompre naturellement avec les processus anciens.

Mustard pour les coups de cafard, la fleur de la tristesse pour retrouver la joie de vivre, Wild Rose contre la résignation et la perte totale de vitalité, d’envie de vivre et de libido…

Crab Apple pour s’accepter telle que l’on devient. Plus de poids, peut-être ? La peau moins ferme ? Fleur de la purification pour être moins obsédée par son apparence physique et mieux s’assumer.

Sweet Chestnut, la fleur de la délivrance, lorsque les larmes coulent trop facilement et pour entrevoir la lumière au bout du tunnel.

Honeysuckle, la fleur du passé assimilé, pour être moins nostalgique et triste de quitter son statut de « potentiellement mère » !

Agrimony, la fleur de la sincérité et du confort intérieur, pour ne pas masquer derrière une fausse gaieté sa difficulté à supporter le plus dur… Faire semblant demande beaucoup d’énergie et cacher ses souffrances use et fatigue. Fleur qui aide aussi pour le sommeil.

Cherry plum, la fleur de la perte du contrôle émotionnel, agit efficacement contre les coups de feu communément appelés bouffées de chaleur, incontrôlables de nuit comme de jour ! Chaque femme étant différente, cela se produit aussi inopinément… mais toujours désagréablement.

En élixirs floraux, l’Amandier, pour ne pas s’attacher qu’au physique et aux marques du temps, et apporte ainsi une perception plus sereine de soi et du fait de vieillir, tout en stimulant la vitalité.

L’Achillée jaune permet de ne pas s’isoler du monde extérieur et favorise l’épanouissement de la personnalité au sein d’une vie sociale.

Le Frêne donne la capacité nécessaire pour porter un regard ouvert et confiant sur les événements de la vie… et avec sérénité !

La Camomille et la Valériane, dont on connaît les bienfaits en phytothérapie, retrouvent là leur rôle d’apaisement et de tranquillisant face à l’hypersensibilité et à la vulnérabilité, dues aux influences psychiques et émotionnelles d’un entourage familial ou professionnel. Elles participent aussi à l’apaisement des conflits relationnels.

En somme, une multitude de réponses florales et énergétiques positives sont à votre disposition pour vous accompagner pendant cette période plus que sensible, qui peut durer « un certain temps » !

Je vous propose de poser vos maux sur votre ressenti et votre manière de vivre votre ménopause, vos maux physiques, vos douleurs morales et émotionnelles lors d’une séance, en présentiel au cabinet (Isère) ou en distanciel (Facetime, Skype ou même téléphone). Une composition ajustée et personnalisée vous sera envoyée pour une cure d’1 mois à raison de 4 gouttes 4 fois par jour, réparties du lever au coucher… Sans effet secondaire ni accoutumance, naturelles et compatibles avec tout traitement médicamenteux. Je vous accompagne pour le suivi et le réajustement pour la suite.

Isabelle Bourdeau
Cabinet L’Apogée de Soi
06 814 614 86 – contact@lapogeedesoi.fr
www.lapogeedesoi.fr
Skype – FaceTime