Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

La menthe aquatique,
une plante aux pouvoirs dépolluants

Pour révéler les pouvoirs dépolluants de la menthe aquatique dans la préservation de l’eau des rivières, Klorane Botanical Foundation (fondation d’entreprise qui oeuvre pour la protection et la valorisation du patrimoine végétal) s’engage dans un projet innovant et inspirant dans les Cévennes, avec le Laboratoire de Chimie Bio-inspirée et d’Innovations écologiques (ChimEco). Ils se sont ainsi associés afin de trouver la méthode la plus efficace pour filtrer l’eau polluée avec de la menthe aquatique, et, plus largement, pour ouvrir le pas à de nouvelles méthodes naturelles de dépollution de l’environnement. Les études ont alors prouvé que les racines de cette plante avaient un haut pouvoir de captation des métaux lourds. Après cette découverte en laboratoire, direction les Cévennes pour un test grandeur nature dans la vallée de la Vis, où la rivière est polluée par des métaux lourds (zinc, plomb, fer, cadmium) en raison du passé minier de la région.

L’objectif est double et ambitieux :

– Purifier l’eau qui s’écoule de la grande mine des Malines grâce à la menthe aquatique, juste en amont de la Vis.

– Transformer en ressource renouvelable les métaux lourds captés par la plante grâce à un processus exclusif de recyclage écologique, l’écocatalyse. Plus concrètement, les

racines de la menthe aquatique sont séchées et broyées pour fabriquer de grands filtres naturels, sous forme de colonnes. Ils sont disposés en amont de la rivière afin que l’eau puisse s’écouler au travers de ces filtres. Des plants de menthe aquatique vivante sont également installés en aval dans un bassin pour filtrer d’éventuels métaux lourds résiduels.

Un test dans la rivière de la vallée de la Vis est mis en place dans l’espoir et la volonté de démocratiser ensuite ce type de filtre naturel à un plus grand nombre.

Plus d’infos sur : www.kloranebotanical.foundation/fr