Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

La plante du mois : L’angélique (Angelica archangelica L.)
la plante des ventres heureux

Description botanique de l’angélique

Aromatique et mellifère, l’angélique est une grande plante herbacée bisannuelle pouvant mesurer plus de 2 mètres. Son aire d’origine englobe l’Europe du Nord, l’Europe de l’Est et l’Asie du Nord. Elle pousse à l’état sauvage en Scandinavie et s’est répandue dans des régions plus méridionales (Italie, Allemagne, Belgique…). Elle se plaît les pieds dans l’eau et la tête au soleil.

L’angélique présente une partie souterraine constituée d’une racine pivotante et d’un rhizome, d’où partent de longues racines sinueuses, souvent tressées et gorgées d’une sève laiteuse jaunâtre. Épaisse et rougeâtre, sa tige porte de grandes feuilles bi- ou tripennées, insérées sur des pétioles creux, charnus et largement engainants. Ses fleurs, d’un jaune verdâtre, sont petites et groupées en ombelles. Ses fruits sont des diakènes ovoïdes et ailés de 6 à 8 mm.

Étymologie et légendes de l’Angélique

L’angélique est cultivée en Europe Centrale sous le nom d’herbe du Saint-Esprit depuis que l’archange Raphaël apporta sa racine à Charlemagne, Empereur d’Occident et défenseur de la chrétienté, pour sauver son armée malade de la peste. Elle en a gardé ce nom redondant d’angélique archangélique (Angelica archangelica).

Symbole de gain, elle était portée par les joueurs pour remporter la victoire à coup sûr. Les mendiants de la Cour des Miracles s’enduisaient du suc caustique de l’angélique pour inspirer la pitié par les ulcères qu’il provoquait.

Ses nombreux emplois désignent l’angélique comme une plante précieuse : elle est tout à la fois aliment, condiment, excellent médicament et plante décorative. Ignorée des anciens, elle ne fut cultivée qu’au 15e siècle dans les monastères d’Europe Centrale car, initialement, elle entrait dans la composition d’un remède contre la peste.

En France, le pétiole est traditionnellement confit au sucre, dans la région de Niort en particulier. Il accompagne d’autres fruits confits dans la confection de certains gâteaux. On en fait également une purée, qui sert de base à la fabrication de confitures et de sorbets.

L’angélique, côté santé

Les parties souterraines de l’angélique appartiennent à la liste des médicaments contenant des plantes, pouvant bénéficier d’une autorisation de mise sur la marché (AMM) abrégée (document édité par l’Agence du Médicament dans les Cahiers de l’Agence en 1998) : « Traditionnellement utilisée dans le traitement symptomatique de troubles digestifs tels que : ballonnement épigastrique, lenteur à la digestion, flatulence » et « comme traitement adjuvant de la composante douloureuse des troubles fonctionnels digestifs ».

Elles sont carminatives, anti-spasmodiques, cholagogues (facilitent l’évacuation de la bile) et digestives. On les recommande en cas de digestion lente, de douleurs abdominales d’origine digestive ou de troubles intestinaux dus aux indigestions. Elles sont également indiquées pour traiter la perte d’appétit.

En médecine traditionnelle, les parties souterraines de l’angélique sont employées comme diurétique, emménagogue (régulant et facilitant l’apparition des règles), expectorant ou encore pour soulager les insomnies. Elles sont également réputées anti-bactériennes. En usage externe, la teinture et l’huile essentielle sont intéressantes contre les rhumatismes du fait de leur légère action rubéfiante (analgésique).

On peut aussi utiliser l’huile essentielle d’angélique,
obtenue par distillation complète
par entraînement
à la vapeur d’eau
des racines de l’angélique.

Ses principales propriétés : Eupeptique*, carminative**, donne de l’appétit. Antispasmodique. Anticoagulante. Anti-inflammatoire cutanée. Purifiante sanguine, stimulante du système lymphatique, stimulante glandulaire, diurétique, favorise la transpiration.

* qui favorise la digestion
** qui facilite l’expulsion des gaz

Ses indications : Troubles digestifs : entérocolite spasmodique, gaz intestinaux, crampes intestinales, coliques. Hémogliase. Rétention d’eau, élimination des toxines. Anorexie, anémie.

Cependant, l’huile essentielle des parties souterraines d’angélique est photosensibilisante en raison de la présence de furocoumarines. Il convient donc de prendre des précautions d’utilisation pour les produits contenant des extraits de ces parties souterraines, ou bien d’utiliser une huile essentielle dépourvue de furocoumarines.

Recette maison pour bien digérer
Décoction angélique et fenouil
Dans une casserole, versez 30 cl d’eau de source. Ajoutez 2 c. à s. de racines sèches ou de graines d’angélique et 1 c. à s. de graines de fenouil. Faites chauffer et laissez bouillir 5 minutes, puis laissez infuser 15 min sous couvert. Filtrez et buvez après votre repas.

Vin d’angélique pour un ventre plat
Dans un bocal en verre d’1 litre, mettez 20 g de racines séchées d’angélique, une pincée de cannelle, un clou de girofle et une petite pincée de noix de muscade râpée. Couvrez avec 75 cl de bon vin rouge et laissez macérer 10 jours. Filtrez, buvez un petit verre en apéritif.

L’angélique, côté bien-être

La racine d’angélique est reconnue pour ses propriétés sédatives nerveuses puissantes, et relaxante et calmante. Ses indications : Anxiété, stress, nervosité. Peurs, cauchemars. Fatigue nerveuse, troubles du sommeil, émotivité.

Recette maison : brume d’oreiller « joli dodo »
Dans un bol, mélangez 45 ml de base de parfum bio neutre, puis ajoutez 4 ml d’eau florale de fleur d’oranger, 40 gouttes d’huile essentielle d’orange douce, 7 gouttes d’huile essentielle de verveine et 5 gouttes d’huile essentielle d’angélique. Transférez la préparation dans un flacon spray de 50 ml, à l’aide d’un petit entonnoir si nécessaire.
Vaporisez sur le lit et les oreillers 2 heures avant de vous coucher.

Conservation : stockez votre flacon à l’abri de la lumière et de la chaleur. Agitez avant chaque emploi. Bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, votre produit pourra se conserver au moins 3 mois.

L’angélique, côté beauté

Les parties souterraines d’angélique présentent à la fois des vertus antioxydantes et hydratantes utiles dans les produits de soin protecteurs pour peaux sèches, irritées et matures. Son huile essentielle est reconnue pour ses propriétés tonifiantes et adoucissantes.

Elle peut être incorporée en tant qu’actif jusqu’à 0,8 % dans vos préparations cosmétiques.

Cependant, l’huile essentielle des parties souterraines d’angélique est photosensibilisante en raison de la présence de furocoumarines. Il convient donc de prendre des précautions d’utilisation pour les produits contenant des extraits de ces parties souterraines ou bien de préférer une huile essentielle dépourvue de furocoumarines.