La propriété collective pour bien vivre et bien vieillir à la campagne
La coopérative d’habitants Le Champ Foulon à Saint-Cyr-en-Arthies

par Rabia Enckell – Courtoisie urbaine
Accompagnateur de projets immobiliers participatifs

Dans le petit village de Saint-Cyr-en-Arthies (Vald’Oise), le groupe d’habitants de l’écohameau du Champ Foulon réinvente les modes d’habiter à la campagne, au coeur du Parc naturel régional du Vexin français. Si l’implication et la solidarité structurent l’ensemble des éléments de programmation de tout l’écohameau et ses 27 maisons, la propriété n’en est pas moins innovante, car poussée jusqu’à être solidaire et collective pour un des lots.

En effet, un lot proposé par l’écohameau sera porté par une coopérative d’habitants, régie selon les dispositions de la loi de 1947, portant statut de la coopération : 9 maisons, accolées, du T2 au T5, et une grande diversité de locaux et d’espaces ouverts seront en propriété collective. La coopérative d’habitants, constituée pour le projet, sera propriétaire de l’ensemble et en donnera la pleine jouissance à ses sociétaires. Chacun, en acquérant des parts sociales et en s’acquittant d’une redevance mensuelle, disposera individuellement de son logement et partagera les nombreux communs, devenus possibles avec un montage coopératif.

Inspiré des Baugruppen (habitats groupés) allemands, le modèle de société coopérative d’habitants a pour objet de « fournir à ses associés personnes physiques la jouissance d’un logement à titre de résidence principale et de contribuer au développement de leur vie collective » (article L 201-2 du code de la construction et de l’habitation).

Ici, le montage coopératif est à la fois un outil d’implication citoyenne, de développement d’un ensemble immobilier et de financement. Aucun foyer ne recourt à un financement individuel. La capacité de chaque foyer à rejoindre le programme est uniquement liée à son désir de prendre part à un projet non spéculatif et de payer une redevance mensuelle en cohérence avec ses revenus. Ici, c’est le modèle d’exploitation de la coopérative qui la pérennise. Pour développer son projet, la coopérative valorise l’épargne collective et peut faire appel à des financements tiers.

Les coopérateurs habitants et les coopérateurs investisseurs éthiques, non-habitants, portent une solution de montage taillée sur les capacités financières des futurs résidents, leurs besoins en surfaces et en usages et équipements mutualisés.

Ici, le logement est considéré dans sa fonction première : habiter avec dignité et confort, et les futurs voisins sont une belle opportunité pour mener à bien une initiative à fort impact social, à court et long termes.

La coopérative Le Champ Foulon, accompagnée par Courtoisie Urbaine, réunit une grande diversité de foyers et répond indirectement à un enjeu de taille en milieu rural : comment apporter du service, la culture et contourner la dépendance à la voiture individuelle, quand on est éloigné des centres urbains ? En apportant une solution, la coopérative résoud également la problématique d’un autre sujet d’actualité : bien vieillir à la campagne.

Ces foyers pionniers, qui ne se connaissaient pas auparavant, ont appris à porter un projet en commun, se forment continuellement aux techniques inhérentes à l’opération et poursuivent leur chemin. Lancement des travaux début 2021 !

Pour les contacter : contact.lechampfoulon@gmail.com