1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

La saisonnalité de l’ail des ours est
très courte et il faut vite en profiter !

 

© Caroline Villate

Depuis sa petite enfance, Virginie est passionnée de cuisine végétarienne. Diagnostiquée intolérante au gluten il y a 10 ans, et atteinte d’une maladie auto-immune, Virginie s’est alors tournée vers une cuisine hypotoxique pour gagner en énergie et en tonus. Elle est l’auteur du blog Dans la cuisine de Gin, où elle partage ses recettes gourmandes et montre que l’alimentation « bonne santé » peut être goûteuse et savoureuse. Elle anime aussi des ateliers culinaires et d’initiation à la cosmétique maison. 
Son blog : http://danslacuisinedegin.blogspot.fr dans_la_cuisine_de_gin DansLaCuisineDeGin

par Gin Delac

Vous pourrez déguster ce pesto de manière classique avec des pâtes, mais aussi en guise de tartinade, tout simplement étalé sur une tranche de pain.

Les arômes de l’ail des ours sont beaucoup plus puissants que ceux d’un pesto de basilic, mais beaucoup moins forts qu’avec de l’ail classique.

Assurez-vous tout de même de ne pas en manger avant un rendez-vous galant, car votre haleine en sera sans doute un peu affectée, mais c’est divin ! Les chefs étoilés l’ont bien compris et s’en sont épris depuis quelques années. De ce fait, cette plante est passée du statut de belle sauvage, toute simple, à la plante à la mode que l’on retrouve maintenant sur les étals des marchés et des primeurs.

L’ail des ours – ou ail sauvage – est utilisé depuis l’Antiquité pour ses nombreuses vertus médicinales. Il a des principes actifs identiques à ceux de l’ail commun, mais à des concentrations supérieures.

Cette plante est appelée Bärlauch (ail des ours) en allemand et daslook (ail des blaireaux) en néerlandais, en référence à une légende selon laquelle, après l’hibernation, ces animaux se mettraient en quête de ces feuilles pour se purger.