1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Un billet pour l’autonomie
Le cinquième élément

par Emmanuel Toitot

« Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, mais ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas. » Mark Twain

En autonomie énergétique, il n’y a pas d’autre formation que l’école de la vie. Quelques connaissances techniques, de la persévérance et pas mal de bon sens ! Ceci n’engage que moi, mais j’en conclus aujourd’hui que l’autonomie énergétique va beaucoup plus loin que la simple technique photovoltaïque ou le bouilleur thermique. Disons que cet aspect« matériel » représente 50 % de la solution. L’autre moitié, c’est une énergie plus subtile, un bruit de fond…

Le cinquième élément

Nous connaissons tous les 4 éléments que sont l’air, l’eau, le feu et la terre. En autonomie énergétique, ce sont eux qui comblent nos besoins au cours des saisons. Mais il en est un cinquième, que nos ancêtres appelaient éther et que les physiciens d’aujourd’hui nomment l’onde scalaire. Sans elle, aucune forme de vie ne serait possible. Ces ondes sont partout et viennent de toutes parts, de l’univers, du soleil, des minéraux, de la terre… Cette lumière invisible nous est aussi indispensable que l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons ou les aliments que nous ingérons.

Des chercheurs de l’Université du Pirée ont voulu en avoir le coeur net. Ils ont placés des lapins dans des cages de plomb, épaisses et hermétiques. Ces lapins ont été nourris, abreuvés, ventilés et éclairés artificiellement. Ainsi installés confortablement mais privés de lumière vitale, les lapins sont pourtant morts en 8 jours !

Et alors ?

Alors, vous allez me dire : « Mais moi, ce qui m’intéresse, c’est de savoir de combien de panneaux photovoltaïques j’ai besoin pour ma maison passive. » Et moi de vous répondre : « pour votre maison comment ? »

Je rappelle la définition de la maison passive : construction avec une isolation très épaisse, hermétique à l’air extérieur et ventilée de manière artificielle. Cela ne vous rappelle rien, mes petits lapins ?…

Voilà pourquoi, quand on parle d’autonomie vivante, on ne conseillera jamais la maison passive avec membrane d’étanchéité, mais simplement une habitation bien isolée de l’extérieur pour éviter les ponts thermiques et en matériaux naturels pour respecter le vivant. Avec des géobiologues, nous avons effectué des mesures sur isolants. Au-delà de 200 mm de laine de bois, une grande partie de cette onde vitale a disparu. Donc inutile, voire dangereux, d’isoler davantage sa maison.

Nous aurons sacrifié quelques lapins sur l’autel de l’ignorance humaine, mais si cette expérience pouvait servir dans notre réflexion, ce ne sera pas vain.

Pour la même raison, on ne vous conseillera jamais de poser tous vos panneaux photovoltaïques sur le toit, au-dessus des pièces de vie de votre habitation. Le panneau en aluminium perturbe notre connexion à cette lumière éthérique.

Ici encore, on vous suggérera de laisser vos fruits et légumes au soleil et pas sous serre. Eux aussi ont besoin des ondes scalaires !… Ce sont quelques applications, mais il en existe plein d’autres !

Vision globale

La matière n’est qu’une partie du tout… Une solution autonome qui ne s’intéresse pas au vivant est incomplète, voire néfaste… Ces 5 éléments sont intégrés dans notre base de données, pour nous forger un outil de réflexion sain et pérenne. Par contre, puisque l’on vit avec les éléments, n’oubliez pas que c’est à nous d’adapter notre comportement à eux, et non l’inverse. De cette façon, on aura sûrement une chance de s’en sortir !

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes Conseil, vente et installation
www.toitot.com / 06 89 19 62 71