Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Le Contre-Coups de l’Abbé Perdrigeon

Hier : Ce célèbre remède fut créé pendant la campagne d’Italie, sous Napoléon III. Un aumônier de guerre, l’Abbé Perdrigeon, passionné d’herboristerie et quelque peu désarmé devant la souffrance des blessés et les conditions rudimentaires des soins, en est à l’origine. Sa trouvaille lui valut d’être fait chevalier de la Légion d’honneur et lui permit de créer sa « petite pharmacie » pour continuer à produire son élixir, toujours commercialisé aujourd’hui. Dans la composition de cette solution, on retrouve de l’oliban (la résine de l’arbre à encens), de la myrrhe et, surtout, de l’aloès du Cap (Aloe ferox), variété d’aloès aux hautes propriétés cicatrisantes et réparatrices des tissus, anti-inflammatoires et anti-infectueuses. Étant nommé « Contre-Coups », petit à petit, il ne fut plus associé qu’aux traitements des ecchymoses, des contusions et autres bleus et bosses, mais il est aussi utile en cas de piqûres d’insectes. On l’utilise souvent en compresse, mais il existe également en gel ou en solution buvable.

Aujourd’hui : Vous pourrez le trouver sous forme de gel, recommandé en cas de coups ou de chocs pour aider à prévenir la formation des bleus et des bosses et faciliter leur résorption. En outre, ce gel favorise la cicatrisation en cas d’égratignures, de brûlures superficielles et de piqûres d’insectes.

Recette à faire soi-même contre les coups et les bosses

ROLL-ON CONTRE LES BLEUS ET LES BOSSES

Réalisation : 10 mn / conservation : 6 mois Dans un bol, transférez 5 ml de macérât huileux d’arnica bio, 3 gouttes d’extrait au C02* d’arnica, 3 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne et 1 goutte de vitamine E. Mélangez soigneusement à l’aide d’une petite cuillère. Transférez la préparation dans un roll-on en verre teinté de 5 ml (avec un petit entonnoir, si nécessaire).

Le rituel bien-être : En application locale jusqu’à pénétration complète du produit sur les zones concernées.

* Les extraits CO2 sont obtenus par extraction de plantes au CO2 supercritique. Le CO2 – ou dioxyde de carbone – est, dans les conditions normales de pression et de température, un gaz non inflammable et sans odeur, naturellement présent dans l’atmosphère. Lorsqu’il est comprimé à haute pression à une température de 30 °C environ, il passe à l’état « supercritique », c’est-àdire qu’il se comporte comme un fluide, avec un pouvoir accru de solubilisation. Il devient donc un très bon solvant et permet d’extraire toutes sortes d’actifs de plantes, notamment les composés aromatiques, mais aussi d’autres composés plus lourds.