Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Le plasma de Quinton, l’eau de vie

« L’organisme est un véritable aquarium marin vivant. » René Quinton

René Quinton en consultation au début du XXe siècle

Hier : René Quinton (1866-1925), biologiste et physiologiste français notoire, a abordé de nombreux domaines de la connaissance et, par sa formation d’humaniste et de scientifique, a été considéré comme un sage.

Dans ses nombreuses oeuvres, connues ou inédites, il a appliqué une maxime constante – « la science de la sensibilité » –, intégrant ainsi le matériel et le spirituel dans un ensemble harmonieux. Outre ses recherches dans les domaines de la biologie et de la physiologie, il fut philosophe, héros militaire, mécène et passionné d’aviation.

En 1897, Quinton formule un principe nouveau qui, sans nier l’évolution, révèle l’objectif final que poursuit la vie sous toutes ses formes. Ainsi, il découvre que la vie animale apparue dans la mer, malgré les variations au cours des temps, a tendance à maintenir les conditions de ses origines. Au lieu d’obéir passivement à l’influence de l’environnement, la vie résiste à ces modifications. Les formes anatomiques changent pour aider à maintenir la température et la concentration saline du milieu marin originel. La maladie apparaît ainsi comme étant une altération de ce milieu fondamental. Cette formulation a conduit René Quinton à baser sa théorie scientifique sur une prémisse universelle, qui a constitué sa thérapeutique de base : reconstituer la cellule endommagée en ayant recours à l’eau des océans, milieu vital dont la minéralisation continue d’être identique à notre milieu interne.

Chaque litre d’eau de mer contient une moyenne de 300 milligrammes de dérivés prébiotiques du carbone, tels que les acides aminés, les sucres, les vitamines, etc. Les ions (présents en phase liquide, absents en phase solide) sont des éléments chimico-électroniques naturels, transformés par le phytoplancton et le zooplancton en chaînes naturelles assimilables.

Ils agissent, par effet de synergie, en symbiose naturelle avec notre organisme, dont la formulation minérale de ses liquides est analogue à l’eau de mer.

En 1904 est publiée l’oeuvre emblématique de René Quinton L’eau de mer, milieu organique, laquelle signe la genèse des Laboratoires Quinton, qui commercialisent, dès 1905, le fameux plasma de Quinton.

À cette époque, les efforts de René Quinton se concentreront surtout sur les enfants : les malades atteints d’athrepsie (dénutrition extrême du nourrisson) ou/et d’entérite cholériforme (grave infection de l’appareil digestif chez les jeunes enfants) guérissent spectaculairement après les premières injections d’eau de mer. La clinique montre qu’ils retrouvent l’appétit et reprennent rapidement du poids. Conforté par ces résultats, René Quinton décide d’ouvrir des dispensaires marins, qui deviennent rapidement populaires en raison des excellents résultats de la thérapie à base d’injections d’eau de mer. Le premier d’entre eux s’ouvre en 1907 à Paris, près de la gare Montparnasse, et on y réalise en moyenne 10 000 injections par mois. Puis, d’autres dispensaires sont créés dans tous les quartiers de Paris, dans d’autres régions de France et dans d’autres pays (Grande-Bretagne, Belgique, Égypte, États-Unis, etc.).

En 1970, le plasma de Quinton fait son apparition dans le Vidal.

Aujourd’hui : Les Laboratoires Quinton existent toujours et commercialisent des ampoules buvables.

Soyez vigilant-e si vous souhaitez faire une cure car tous les compléments alimentaires à base d’eau de mer ne se valent pas !

Seuls les Laboratoires Quinton apportent la garantie de respecter la « méthode Quinton » ou le « protocole de Quinton », selon un processus breveté. L’eau de mer est extraite entre 20 et 30 m de profondeur dans le Golfe de Gascogne et micro-filtrée à froid à 0,22 micron (chaque pore est 5 000 fois inférieur à 1 mm).

Ses bienfaits ?

Le Quinton hypertonique produit sur l’organisme une recharge électrolytique immédiate. Il est par conséquent idéal avant un effort important, aussi bien physique, qu’intellectuel ou psychique. Il réduit ainsi la fatigue et l’épuisement.

Dose recommandée : 1 à 6 ampoule(s) par jour.