Le relâchement du périnée,
ce n’est pas une fatalité !

Sollicité tout au long de notre vie, le périnée travaille presque en continu : au moment d’uriner, d’éternuer, de rire, ou tout simplement lorsque l’on se tient debout. Grâce à cela, ce muscle en forme de hamac conserve sa tonicité et peut remplir toutes ses fonctions.

Rappelons que le périnée :

  • soutient les organes du petit bassin (vessie, utérus, rectum) grâce à ses fibres musculaires lentes ;
  • assure l’étanchéité des sphincters, qui contrôlent l’ouverture et la fermeture de la vessie et du rectum avec l’aide des fibres musculaires, ce qui permet une bonne continence ;
  • contribue aux sensations lors des rapports sexuels.

LES FUITES URINAIRES SONT LES PRINCIPALES CONSÉQUENCES D’UN PÉRINÉE RELÂCHÉ

Certaines situations de la vie d’une femme peuvent provoquer un relâchement du plancher pelvien. En effet, la grossesse, l’accouchement, la pratique d’une activité physique intense, ou encore les bouleversements hormonaux liés à la ménopause, peuvent en être à l’origine. Ce relâchement du périnée provoque des fuites urinaires, ainsi qu’une baisse des sensations lors des rapports sexuels… Des phénomènes qui peuvent très rapidement s’avérer difficiles à vivre.

Que faire, alors, pour travailler son périnée ?

Pour travailler votre périnée et ainsi prévenir les risques de fuites urinaires, d’incontinence et de prolapsus génito-urinaire (descente d’organes), les boules de geisha sont idéales car elles agissent comme de véritables altères sur l’ensemble du périnée, dont les muscles du plancher pelvien. Vous pouvez également réaliser quelques exercices simples et pratiques pour faire travailler vos muscles. Attention, ils n’ont d’intérêt que si vous les effectuez régulièrement. En voici quelques-uns, sous forme de contractions musculaires, très efficaces pour limiter les fuites urinaires. Faites-en plusieurs séries régulièrement, si possible tous les jours.

EXERCICE D’EXPIR-ATION

  1. Après avoir vidé votre vessie, installez-vous en tailleur sur un sol dur.
  2. Posez une main à plat entre vos cuisses pour ressentir ce qui se passe.
  3. Soufflez lentement par la bouche tout en contractant le périnée : vous sentez alors qu’il remonte, comme aspiré par l’intérieur du corps. Veillez à creuser le ventre au moment de l’expiration pour ne pas appuyer sur le périnée.
  4. Répétez l’exercice 10 fois : 5 secondes de contraction et 10 secondes de décontraction.

EXERCICE DE LA FEUILLE DE SOIE

Assise confortablement chez vous ou dans le bus, ou dans la voiture au feu rouge, imaginez que vous êtes assise sur une feuille de soie et que vous l’aspirez délicatement par le vagin, le plus haut possible, sans la froisser. Maintenez 10 secondes et relâchez le plus lentement possible sur 20 secondes pour remettre la feuille plate sous vous.

EXERCICE DU PONT LEVIS

Imaginez que votre vagin est fermé au niveau des lèvres par un pont-levis solide. Le mur de la citadelle est à l’arrière des lèvres vers l’anus et le début du pont-levis, par lequel les assaillants rentrent, se situe vers l’avant des lèvres, donc vers le pubis. Remontez le pont-levis délicatement mais fermement de l’avant à la base des lèvres (près du pubis) vers l’arrière des lèvres mais en hauteur, le plus profondément et le plus haut possible à l’intérieur de votre vagin, et maintenez le pont-levis solidement fermé 10 secondes, redescendez- le en 20 secondes.

Vous trouverez de nombreuses solutions sur
https://www.plim.fr