Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

L’eau de Rita, l’élixir de bonne santé

Difficile d’évoquer les remèdes d’antan qui comptent encore aujourd’hui sans évoquer l’eau de Rita. Pour nous en parler, Patrice de Bonneval, docteur en pharmacie, herboriste, directeur de l’École Lyonnaise de Plantes Médicinales. Depuis 1985, il élabore et distribue l’eau de Sainte Rita dans le respect de la tradition ancestrale ininterrompue.

Pourriez-vous nous parler de Sainte Rita ?

Rita est née en mai 1381 près de Cascia, dans la région d’Ombrie, en Italie.

Dès le lendemain de son baptême, des abeilles blanches allaient et venaient autour de son berceau, même dans sa bouche sans lui faire de mal.

À 16 ans, Rita souhaite entrer dans les ordres, mais ses parents choisissent de la marier à un homme fortuné. De ce mariage naîtront ses fils jumeaux. Son mari et ses fils meurent prématurément. Se retrouvant seule, Rita souhaite à nouveau entrer au monastère. Elle est éconduite une première fois, mais réussit néanmoins à y être acceptée à l’âge de 36 ans.

Dès lors, elle mène une vie de prière, de pauvreté et de pénitence. Elle est représentée avec une plaie sur le front, signe de l’épine de la couronne du Christ qui s’est détachée pour venir se fixer sur son front, exauçant son souhait de partager les souffrances du Christ.

Sur son lit de mort, en plein hiver, elle demande à ce qu’on lui apporte une rose qui, malgré la saison, fleurit au jardin. Elle est souvent représentée entourée de roses, signe des grâces obtenues par son intercession. Au moment de sa mort et durant plusieurs jours, une odeur de rose emplit le cloître. Il est dit que, lorsque des prières lui étant adressées sont exaucées, des odeurs de roses se répandent encore de son corps exposé (intact après 600 ans).

Elle est, dès lors, la patronne des causes désespérées.

Comment s’est transmis son héritage à partir du XVe siècle ?

Par voie orale uniquement.

L’origine de l’eau de Sainte Rita reste mystérieuse et remonte au XVe siècle. Certains auteurs pensent que la formule de cet élixir aurait vu le jour dans la région même où résidait la religieuse au service des plus pauvres, c’est-à-dire à Cascia, en Ombrie.

Les herboristes et apothicaires se sont transmis la recette de maître à élève avec la recommandation de la prescrire lorsque rien d’autre n’avait pu venir à bout d’une maladie, en dernier espoir.

« La formule de l’eau de Sainte Rita m’a été confiée en 1974 et, depuis, je ne cesse de la fabriquer, de la prescrire et de l’utiliser.

J’ai fait le choix de partager cette recette reçue de mon maître. En 2011, après la vente de mon herboristerie, j’ai créé la SARL BBDG, qui n’a qu’un seul but, donner à l’eau de Sainte Rita l’attention qu’elle mérite et partager ses vertus avec le plus grand nombre. » Patrice de Bonneval.

La formule actuelle est-elle inchangée par rapport à la formule originelle ?

Depuis 1985, l’eau de Sainte Rita est élaborée dans le respect de la tradition ancestrale ininterrompue. La formule de ce merveilleux élixir est inchangée depuis le XVe siècle ; nous avons cependant fabriqué une version sans alcool et sans conservateur.

Les connaissances actuelles permettent maintenant de comprendre que l’action des plantes qui le composent n’est pas « miraculeuse ». Chaque élément est choisi et dosé de façon à ce que son action s’harmonise, se complète et se « synergise » avec celle des plantes qui l’accompagnent.

Outre l’efficacité de ses produits naturels, l’eau de Sainte Rita agit directement sur les énergies qui animent le corps humain.

Quelles sont les plantes que l’on retrouve au sein de la formule ?

L’eau de Sainte Rita contient de l’angélique fruit, de la genièvre baie, du jus de citron concentré, de l’encens suc, de la myrrhe suc, du calamus rhizome, de la cannelle écorce, du gingembre rhizome, du fenouil doux fruit, de la menthe poivrée feuille, du citron écorce, du romarin feuille, de l’aloès suc, de la vanille gousse, du safran style, du camphre naturel.

Proportion et ordre d’assemblage des plantes respectent la formule initiale et restent notre propriété.

Où et comment ce complément est-il fabriqué ?

L’eau de Sainte Rita est fabriquée dans un laboratoire situé dans le Diois, dans la Drôme. Toutes les plantes sont cultivées en bio, voire biodynamie, et l’eau est celle du Vercors.

Quels sont les bienfaits de l’eau de Rita ?

Légèreté, harmonie et douceur, l’eau de Sainte Rita s’intègre dans un programme harmonisant en 2 phases :

  1. Source de légèreté : pour alléger l’organisme des accumulations du quotidien.
  2. Harmonie et douceur : pour un équilibre prolongé.

Sa formule autorise les enfants de plus de 12 ans et les adolescents à la consommer.

Quels sont les moments de l’année les plus propices pour faire une cure ?

L’eau de Sainte Rita est à utiliser à chaque équinoxe – printemps et automne –, ou dès que le moment d’épurer, de réharmoniser votre organisme se fait ressentir.

Elle le nettoie tout en douceur. Le travail de tous les émonctoires est ainsi relancé et vous vous sentez mieux.

L’action de l’eau de Sainte Rita ne s’arrête pas là car, en plus de son pouvoir drainant, elle agit directement sur les énergies qui animent le corps humain en les équilibrant et en les stimulant, d’une manière à la fois douce et efficace. C’est pourquoi on peut également la conseiller en cas de :

  • fatigues physique et intellectuelle,
  • périodes difficiles,
  • grands cycles de la vie.

Quelles durée de cure et posologie recommandez-vous ?

Pour les adultes : 1 cuillère à café dans un verre d’eau avant les 3 principaux repas, en programme d’1 mois à renouveler. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Ce complément ne se substitue pas à un régime alimentaire varié et équilibré, ainsi qu’à un mode de vie sain.

Existe-t-il des contre-indications ?

Pas à notre connaissance ! Sous réserve, bien sûr, d’un bon usage et sauf allergie à l’un des ingrédients.

Néanmoins, par mesure de précaution, nous recommandons de ne pas la proposer aux enfants de moins de 12 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes.

Depuis septembre 2011, Patrice de Bonneval a décidé de ne plus garder cet élixir comme « un bijou dans un écrin », uniquement dédié à un groupe restreint de bénéficiaires (clients de son ancienne herboristerie). Il a créé, avec Magali Bonnot (gérante) et Pascal Dupont la SARL BBDG, qui n’a qu’un seul but, donner à l’eau de Sainte Rita toute l’attention qu’elle mérite.

Pour en savoir plus :
http://www.eaudesainterita.com