Home / Non classé / Les nuits avec bébé par Aurélie Mazerm Viard

© Damien Artero – www.planeted.eu

Les nuits avec bébé :
en cododo ou pas ?

par Aurélie Mazerm Viard

Il y a quelques années, sa vie prend un virage majeur : Aurélie devient végétarienne, puis, très rapidement, crudivore. Elle vit sa troisième grossesse ainsi, allaite sa fille durant ses 3 premières années et accompagne sa diversification de la façon la plus physiologique possible, privilégiant l’alimentation végétale et crue. Elle accompagne aujourd’hui de futures mamans et de tout jeunes bébés, qui souhaitent se nourrir « autrement » et vivre ainsi un épanouissement total. « Poly-active », elle coédite des livres incontournables au sujet de l’alimentation vivante et de la parentalité, et vadrouille à travers le monde avec son cher et tendre pour découvrir et rapporter de nouveaux super-aliments et de nouvelles techniques de conservation. Vous pouvez aussi la croiser çà et là au détour d’un article, d’une conférence ou encore d’un atelier, toujours joyeuse d’échanger sur le thème de comment alimenter cette relation avec nos enfants dans son ensemble…
www.biovie.fr/se-former/formations/formation-entretien-60mn-aurelie-viard
www.instagram.com/aurelie__viard/

 

© Stock.Adobe.com

Dans le cadre de mes accompagnements en tant que doula, la question des nuits avec bébé arrive assez rapidement après la naissance. De nombreux témoignages et des travaux de recherches mettent l’accent sur les rituels autour de la naissance du monde entier, ou sur le corps de la femme, sur la sexualité avant et après une naissance, et sur l’accouchement bien sûr. À leur lecture, j’ai constaté l’existence de deux camps concernant le sommeil et l’enjeu des nuits avec bébé. D’un côté, les pro-cododos et, de l’autre, les anti-…

Leur point commun étant leur objectif, à tous, est le bon développement de l’enfant. Et si c’était au cas par cas ? Si le choix de dormir avec bébé ou pas n’était pas un sujet d’éducation mais bel et bien un sujet de santé ?

Dormir est un besoin naturel et vital. Comme respirer. On peut vivre sans manger quelque temps mais, si l’on ne dort pas, notre vie et celle des autres est en péril ! Le manque de sommeil réduit les aptitudes motrices et cognitives d’un être humain à un point tel qu’il met la vie de celui-ci en danger. Une telle situation peut se produire déjà très peu de temps après la privation de sommeil. Donc, la question n’est pas cododo ou pas, mais comment, ou plutôt comment dormir au mieux ? Quelles sont les meilleures circonstances pour s’assurer les meilleures nuits avec bébé ?

Elle seront probablement saccadées et chaotiques les premières années ; mais, si vous trouvez la baguette magique, je suis preneuse !

Les jugements extérieurs, les injonctions de l’entourage sont terribles et l’épuisement agissent en premier sur notre confiance, notre libre-arbitre et notre boussole intérieure.

Il est plus tentant de suivre les opinions des autres que d’affirmer ses préférences au milieu des jugements.

Pourtant, il s’agit de vos nuits, de votre espace intime ; vous êtes donc les seuls à avoir la réponse.

Et elle apparaîtra juste quand vous vous sentez sereins dans vos décisions, quitte à revenir dessus si vous vous êtes trompés. Si, en cododo, le bébé est reposé et joyeux le matin, si vous trouvez un équilibre de couple harmonieux, c’est parfait, le cododo vous correspond.

Si l’idée de ce dernier vous angoisse, que vous avez le sentiment de vous perdre et de ne plus avoir d’espace pour votre couple, et que bébé n’est pas reposé le matin, alors il est probable que « chacun son lit » soit la solution.

Et, là encore, ce n’est pas l’un ou l’autre, cela peut être l’un et l’autre, le cododo s’adaptant de nombreuses de façons différentes : l’enfant dans le lit avec ses parents, un petit lit à côté du grand lit ou un matelas dans la chambre de bébé pour maman et bébé.

Il en est de même de l’option où chacun dort dans son espace : on peut imaginer des aménagements entre des siestes communes et des nuits séparées, chacun dans son lit mais dans la même chambre, etc. Dans tous les cas, il est important de vérifier que les normes de sécurité pour le sommeil de bébé sont respectées.

Parents, quels que soient vos choix et vos préférences, si les nuits se révèlent épuisantes, permettez-vous de vous ouvrir à d’autres façons de dormir sans avoir peur de mal faire !

à la une sur le même thème

Non classé
Yoga Connect®
Pour transmettre les plaisirs de la vie
Non classé
L’hématite proposé par Sophie Folliot
La citrine - La pierre solaire est une pierre aux nombreuses vertus
Non classé
La Technique des étincelles
de Vanessa Cahierre et Nadège Fougeras
Non classé
À chacun son caca
de Meg Wellington Illustration : Maria Taylor

Rejoignez-nous dès maintenant et recevez toutes les dernières actualités en vous inscrivant à notre newsletter !

Vous recevrez toutes les dernières actualités du site directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.