1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

L’hysope officinale couchée, efficace contre l’asthme

© Stock.adobe.com

En France, plus de 4 millions de personnes sont asthmatiques. Leur nombre a progressé de 40 % en 20 ans. En provoquant des inflammations et des irritations, la pollution de l’air contribue à cette augmentation, surtout chez les petits. En 2010, une équipe de chercheurs américains* a clairement montré que, même à faible dose, l’ozone et les polluants primaires issus de la circulation des véhicules sont associés au nombre de visites pour asthme ou sifflement dans les services d’urgences pédiatriques. Cet impact de la pollution de l’air sur l’asthme des enfants est d’autant plus inquiétant que, selon l’OMS, il serait comparable à celui du tabagisme passif.

L’allopathie a pour habitude de traiter les symptômes plutôt que la cause. Dans le cas de l’allergie, la médecine allopathique utilise des médicaments bronchodilatateurs destinés à diminuer l’inflammation et donc à stopper la crise, sans pour autant résoudre le problème. Les crises sont par conséquent susceptible de se répéter. L’huile essentielle d’hysope officinale couchée (Hyssopus officinalis var. decumbens) – à ne surtout pas confondre avec l’huile essentielle d’hysope officinale (Hyssopus officinalis ssp officinalis), neurotoxique et abortive, très chargée en molécules cétoniques, et strictement contre-indiquée chez l’enfant – est une alliée incontournable pour le sujet asthmatique. Elle possède des propriétés expectorantes, anticatarrhales et antivirales.

C’est par ailleurs une excellent antiasthmatique, recommandé sans risque.

Cette huile essentielle, à l’odeur très agréable, possède des vertus rassurantes et apaisantes.

Le rituel santé (pour les adultes et les enfants de plus de 13 ans) : diluez 6 gouttes d’huile essentielle d’hysope officinale couchée dans 6 gouttes d’huile d’amande douce. On respire profondément le mélange (2 fois par jour à titre préventif ou 4 fois en cas de crise, à répéter toutes les 15 minutes).

* Matthew J. Strickland, Lyndsey A. Darrow, Mitchel Klein, W. Dana Flanders, Jeremy A. Sarnat, Lance A. Waller, Stefanie E. Sarnat, James A. Mulholland, et Paige E. Tolbert, Short-term Associations between Ambient Air Pollutants and Pediatric Asthma Emergency Department Visits, Am. J. Respir. Crit. Care Med., 2010 ; published ahead of print on april 8, 2010 as doi : 10.1164/rccm.200908-1201OC.