Mieux vivre les troubles
de la ménopause

par Stéphan Lentzner
Naturopathie, MTC, thérapie quantique,
manupuncture, auriculothérapie

© Stock.Adobe.com

 

Ils sont variables d’une femme à l’autre. Pourquoi ?
Comment vivre mieux cette transition ? Quel lien avec la thyroïde ?

La glande thyroïde agit comme le chef d’orchestre de nos fonctions hormonales.

Tout traitement incorrect perturbe à la fois les cellules et le système hormonal (l’embonpoint en est souvent une des conséquences). C’est la raison pour laquelle la thyroïde devrait être traitée avec beaucoup de prudence, de bienveillance et de respect…

De ce point de vue, je doute que les THS/M (traitements hormonaux substitutifs de la ménopause) soient la meilleure réponse… Mais je ne suis pas médecin allopathe, donc ne prenez pas mes paroles au pied de la lettre. Faites vos propres recherches.

Pourquoi les THS/M sont-ils controversés ?

Selon plusieurs études, les THS/M augmenteraient les risques de cancer du sein, de l’endomètre, des ovaires, et seraient aussi probablement à l’origine du déclenchement de maladies cardio-vasculaires, de troubles du cerveau, d’AVC, de thromboses veineuses.

Alors, pourquoi entrer dans ce cercle vicieux et risquer des effets secondaires délétères, voire mortels ? Pourquoi opter pour des hormones de substitution qui forcent notre corps artificiellement (au risque de provoquer un processus tumoral dangereux), quand l’intelligence infinie de notre nature humaine a d’autres solutions saines et efficaces à nous proposer ?

Par exemple, de simples jus de pomme bio de qualité (fraîchement préparés par vous-même avec un extracteur) ont une action désintoxiquante, régénératrice, tonique, et stimulent, de façon appropriée, l’activité des cellules et du système endocrinien.

Des cures de jus bio pour traiter des troubles de la ménopause ?

Oui, la pomme bio, mais aussi des herbes, des plantes et des jus bio – et crus – auraient une action complémentaire de supplémentation, réparatrice, harmonisante, comme les jus bio de cerise, d’abricot, de pomme + carotte, pomme + betterave, d’ananas + persil bio, etc. Sans oublier de consommer régulièrement ces « alicaments » bio : oranges, figues, noisettes, choux, bananes, châtaignes, topinambours, pamplemousses, dattes, épinards, persil, menthe, sauge… Rappelons-nous qu’une alimentation saine et équilibrée est notre première pharmacie.

En naturopathie, on commence par renforcer le système immunitaire en suivant deux axes : désintoxication et supplémentation. Sans oublier de préconiser en parallèle : reconnexion, repos, activité physique, élévation vibratoire, méditation, afin d’évoluer et de grandir.

Une hypothyroïdie quasi systématique !

Tout comme le syndrome de déficience de sang, nous constatons que l’hypofonctionnement de la thyroïde est un tableau très fréquent chez les femmes de plus de 40 ans. Pourtant, dans la plupart des cas, une supplémentation adéquate en iode – algues, kelp… –, ou bien avec une synergie de compléments alimentaires adéquates proposés par différents fabricants, suffit à rééquilibrer la thyroïde en douceur.

Comme l’état de notre thyroïde est en partie lié à nos humeurs – stress, angoisse, manque de sommeil, etc. –, mais aussi à notre façon de nous nourrir, il sera pertinent de s’interroger et de trouver en soi le courage de se remettre en question.

La MTC – médecine traditionnelle chinoise –
apporte-t-elle
la meilleure solution ?

Dans la plupart des cas, nous constatons que, en utilisant les plantes, les racines et les minéraux de la pharmacopée ancestrale chinoise, nous obtenons d’excellents résultats sur les symptômes du syndrome de ménopause. Comme, par exemple, avec la formulation classique Zhi Bai Di Huang Wan, qui nourrit le yin des reins et clarifie l’excès de chaleur.

Chaque cas étant différent, un bon thérapeute réfléchira à la meilleure association de plantes. On rééquilibrera ce qui était déséquilibré, et cela sans violence, sans molécule de synthèse, sans bla-bla superflu, pour presque zéro euro, puisque la menthe et la sauge poussent dans votre jardin comme du chiendent !

On aura généralement besoin de :
1) Nourrir le yin, c’est-à-dire apporter plus de sang et d’éléments reconstituants, à travers des nutriments toniques, essentiellement en direction des reins et du foie.

Et aussi :
2) Clarifier l’excès de chaleur, avec des plantes de nature refroidissante, comme par exemple le thé vert à la menthe fraîche au rythme de plusieurs tasses par jour, plus, éventuellement, de la sauge/verveine, du pissenlit, etc., en complément d’une alimentation saine, bio et équilibrée.

Il faudra penser à réduire ou à supprimer la consommation de produits de nature chaude, comme l’alcool, les épices, le piment…

(En complément, vous pouvez lire sur ecolomag.fr l’article page 18 de l’écolomag n° 75 de janvier-février 2020.)

Faut-il pratiquer un « décodage biologique » ?

Le décodage vous aiderait à mieux comprendre certains rouages de l’inconscient. En effet, il se pourrait que vos symptômes vous communiquent des messages du genre :

« Redeviens maîtresse de ta vie ! Ne vis dorénavant que sous ta propre autorité ! Fais ce que tu sens devoir faire ! Libère-toi ! Jette le masque social, révèle-toi sous ta forme authentique, éminemment humaine. Permets aux énergies de circuler librement ! En un mot, redeviens souveraine ! »

Mon attitude influence-t-elle ce syndrome ?

Selon la sagesse, une personne qui mène une vie en conformité avec son éthique, ses valeurs, dans une communication positive et bienveillante, offre à ses organes et glandes de fonctionner mieux et plus longtemps d’une manière correcte. En plus de jouir d’une meilleure santé, cette personne conservera un esprit jeune et dynamique jusqu’à un âge avancé !

Opportunité : aller vers une vie « revisitée » !

Pour conclure, libre à chacune de choisir sa thérapie… Personnellement, je préfère toujours opter pour des solutions naturelles. Il en existe plusieurs et certaines peuvent être combinées. Demandez conseil auprès de thérapeutes qui vous guideront avec bienveillance et sagesse. Écoutez aussi votre coeur…

Cette période de la vie peut apparaître de prime abord déconcertante, contraignante, et même difficile à vivre. Mais elle peut aussi, si on le décide, se présenter comme une opportunité ; celle de procéder à des rajustements en matière de mode de vie, de santé, d’écoute de soi et de son corps. C’est aussi parfois le petit « coup de pied aux fesses » pour se débarrasser de mauvaises habitudes alimentaires. Pour résumer : l’heure est venue de prendre soin de soi et de s’aimer vraiment.

MERCI, mesdames, pour les changements que vous allez entreprendre ! MERCI ! Celle qui se libère et réveille en elle son PUISSANT potentiel créateur va contribuer ainsi, par effet quantique, à améliorer le monde entier !

N’oublions pas d’unir nos forces pour un avenir meilleur.

Pour aller plus loin : www.therapie-globale.com