1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Mon moi idéal avec l’hypnose
Les idées reçues sur l’hypnose

avec Stéphanie Pasterkamp
praticienne hypnose ericksonienne

Pour les problèmes que vous n’arrivez pas à régler : la solution est en nous.

Qu’est-ce que l’hypnose et comment se déroule une séance ?

Une séance démarre par des questions afin de comprendre vos attentes. On formulera l’objectif de séance par une phrase positive que l’inconscient aura plaisir à appliquer. L’inconscient, c’est votre gardien, il détient des clefs enfouies, voire oubliées ; il est comme une grande bibliothèque où vous n’avez plus accès à certains ouvrages – vos ressources, vos capacités. Et l’hypnose aide à trouver ce chemin.

L’hypnose est un état naturel que nous avons tous déjà vécu sans le savoir. Lorsque vous êtes absorbé-e par un livre ou un film, ou lorsque vous conduisez et que votre esprit vagabonde mais que votre corps, lui, reste en pilotage automatique. C’est ce qu’on appelle une transe.

Chaque séance est unique et dépend de vous. C’est une thérapie brève.

Après avoir cerné la problématique, le praticien en hypnose vous accompagne afin d’entrer en état de conscience modifié. Vous pouvez arrêter à tout moment, c’est vous qui contrôlez vos pensées et paroles. Vous ne dormirez pas, c’est un état d’hyper-conscience. Une séance dure entre 45 minutes et 1 heure, voire 1 heure 30 selon la personne.

Vous pouvez aussi atteindre votre partie créative. C’est comme si le conscient se reposait afin de mieux faire émerger l’inconscient.

L’hypnose permet de se débarrasser, entre autres, des phobies non pathologiques, angoisses, insomnies, addictions comme le tabac, de perdre du poids, etc. Elle permet aussi de retrouver notamment : mémoire, confiance en soi, libido, etc.

Une des personnes que j’ai accompagnées récemment a arrêté de fumer dès la première séance ; mais c’est rare et cela dépend beaucoup de la motivation.

Les addictions au sucre sont les plus longues car pires que les drogues dures. Des tests ont par exemple été réalisés en laboratoire sur des souris, qui choisissaient le sucre plutôt que la cocaïne.

J’ai été formée et certifiée praticienne niveau 2 en hypnose ericksonienne par l’école numéro 1 en Europe : l’A.R.C.H.E. À bientôt pour une séance à la découverte d’une part délaissée de vous, qui a les ressources pour vous aider.

5 questions que l’on se pose sur l’hypnose

1. Allez-vous m’endormir comme on voit dans les films ?

L’hypnose est un état d’hyper- conscience ; les ondes cérébrales se modifient entre l’état d’éveil et le sommeil. Votre inconscient vous protège et fait office de garde-fou ; s’il y a des choses que vous n’avez pas envie de dire ou faire, c’est vous qui contrôlez. Et vous êtes libre d’arrêter à tout moment. D’ailleurs, certaines personnes discutent pendant la transe et d’autres – la plupart – préfèrent profiter de ce moment de détente fort agréable, yeux fermés et n’ont pas très envie de sortir de cet état à la fin de la séance.

2. Est-ce que je vais faire ou dire n’importe quoi ?

Je ne fais pas de l’hypnose de spectacle, ce n’est pas du mentalisme ni de la magie. Il existe les hypnotiseurs – de spectacle –, les hypnothérapeutes – médecins diplômés – et les hypno-praticiens ou hypnologues – certifiés par des écoles reconnues. Vous gardez conscience de ce qui se passe tout au long de la séance : c’est vous qui contrôlez ce que vous dites et faites. Je peux même vous laisser vous auto-hypnotiser, si vous êtes particulièrement inquiète ou inquiet.

3. Suis-je hypnotisable ?

Tout le monde peut être hypnotisé, si vous le voulez et que vous vous sentez en confiance. Certaines personnes sont plus réceptives. Par exemple, lors des spectacles d’hypnose, l’artiste qui choisit des personnes au hasard dans le public afin de les hypnotiser fait une sélection préalable, sous forme de test, pour ne pas désigner des personnes réfractaires et qui mettront davantage de temps à entrer en état hypnotique. Lors d’un accompagnement en cabinet, dès que la personne est motivée pour changer, alors, ça marche. On s’autohypnotise régulièrement : lorsque vous êtes en voiture et que, perdu-e dans vos pensées, vous vous retrouvez chez vous sans vous souvenir du trajet ; c’est une transe hypnotique. C’est un état naturel durant lequel on règle les choses entre le conscient et l’inconscient.

4. Puis-je rester « coincé-e » en transe hypnotique ?

Impossible de rester « coincé-e » en état de conscience modifié. L’état hypnotique est entretenu par mes suggestions. Sans ces suggestions, l’hypnose ne peut pas continuer et ses effets disparaissent. La personne revient alors à son état de conscience habituel.

5. Comment se déroule une séance ?

Pour arrêter de fumer, par exemple, je demande tout d’abord de bien expliquer le problème et ce que vous attendez de l’hypnose. Je demande ensuite de raconter des souvenirs agréables, des lieux où vous aimez aller, de lister des domaines dans lesquels vous vous sentez bien, etc. Puis, je crée un récit inspiré de votre univers. Je répète de façons différentes les mêmes suggestions pour qu’un déclic se produise dans votre esprit. Une seule séance peut suffire, mais, plus souvent, misez sur 3 ou 4.

Stéphanie Pasterkamp
www.hypnolog.fr
(réservation sur doctolib)