Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Pas de fusils dans la nature
de Pierre Rigaux – Préface de Nicolas Hulot

Les réponses aux chasseurs

Non, les chasseurs ne sont pas, comme ils le proclament, les « premiers écologistes de France », non, la chasse ne protège pas la nature. Elle est un désastre écologique.

Grâce à une approche scientifique, documentée, ce livre démonte toutes les affirmations des chasseurs. L’élimination des animaux « nuisibles » qui ne le sont pas, les « régulations » censées garantir un équilibre écologique qui ciblent des espèces en voie de disparition, la gestion des réserves naturelles pour mieux y chasser…

L’auteur n’est pas un militant anti-chasse, mais un connaisseur de la faune sauvage. Au terme d’une enquête minutieuse sur le milieu de la chasse, il livre les données scientifiques, les vrais chiffres, décortique les textes de loi.

Entre 2000 et 2018, la chasse a tué 364 personnes. Soit 20 personnes par an en moyenne.

« Il n’est pas certain que la société accepte encore longtemps que des citoyens soient abattus par d’autres, pour la seule raison qu’une minorité bénéficie d’une autorisation à tirer au fusil presque partout dans les campagnes, pour s’amuser », écrit Pierre Rigaux.

Le coût caché de la chasse, c’est aussi la perte de biodiversité, les milliers de tonnes de plomb éparpillées dans la nature, les maladies transmises par les lâchers d’animaux pour les tirs, la souffrance des millions d’animaux élevés pour la chasse, tués ou blessés à mort dans la nature.

Un travail inédit et édifiant.

Éditions Humen Sciences – 288 pages – 22 €