Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Un billet pour l’autonomie
Pas de panique, il y a le photovoltaïque !

par Emmanuel Toitot

Il est partout, le photovoltaïque !… Dans votre boîte aux lettres, vos mails, votre téléphone, et même à votre porte… C’est normal, puisque, selon une récente étude de l’Ademe, 7 Français sur 10 souhaitent réaliser une installation solaire. Et c’est bien pour la planète, à condition de faire les bons choix ! Alors, faisons le point sur le photovoltaïque d’aujourd’hui, ses atouts et son avenir, ainsi que sur ses applications durables.

Le photovoltaïque, qu’est-ce que c’est ?

Il transforme la lumière en énergie électrique, grâce à un semi-conducteur de silicium ayant des propriétés électriques naturelles. Ce silicium est l’élément le plus répandu sur Terre après l’oxygène. Il est recyclable et peu coûteux. La technologie solaire a considérablement évolué et les performances sont à présent au rendez-vous. Ainsi, en couvrant 20 à 25 % des toits des maisons françaises, les besoins électriques de toute la France seraient satisfaits !

Ses atouts

– Des performances en hausse constante : nous sommes passés en 3 ans de 250 à 400 Watt-crête de puissance maximale par panneau, pour une même surface de 1,70 m² ; – Des prix en baisse durant ces 2 dernières années, pour se stabiliser aujourd’hui ;

– Un recyclage à 95 %, les terres rares ayant disparu de sa composition ;

– Une durée de vie estimée à 50 ans en configuration autonome ;

– Il est disponible pour tous ceux qui veulent devenir autonomes, et pas seulement pour les sites isolés.

Autonomie ou autoconsommation : quelle configuration choisir pour une solution durable ?

En autonomie, la maison vole de ses propres ailes. Pas de raccordement au réseau public, pas de compteur, pas de Linky. Un parc photovoltaïque et des batteries bien dimensionnés, des outils de gestion bien paramétrés et vous pourrez jouir 24 h/24 d’une électricité réellement propre, durable et gratuite. Il conviendra simplement d’adapter ses consommations à l’ensoleillement quotidien et à la capacité de son installation. Rassurez-vous, on apprend très vite !

En autoconsommation, votre habitation, ainsi que le photovoltaïque, sont connectés au réseau public. Les panneaux produisent une énergie qui, si elle n’est pas utilisée, repart sur le réseau. Alors, je préfère plutôt l’autoconsommation « avec stockage », qui accumulera l’énergie en surplus dans des batteries. C’est le même principe que l’autonomie. La seule différence est le réseau public, qui vous apporte un secours ou un complément d’énergie. Ceci soit pour vous habituer en toute sécurité à l’autonomie, soit pour vous laisser le temps de transformer vos appareils énergivores en solution alternative. L’autoconsommation n’est pragmatique que si elle vous permet de passer en autonomie à tout moment. Et la revente à EDF ? Au-delà du faible tarif de rachat, une solution de revente vous lie avec Enedis pour 20 ans ! Donc, pas d’indépendance dans ce cas…

Réglementation

Ne vous privez pas de produire et de consommer votre propre énergie, aucune loi ne l’interdit ! Côté administratif, et sauf cas particuliers, une déclaration de travaux déposée en mairie suffit pour le photovoltaïque.

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

Devant la fragilité bancaire et la collapsologie, vous êtes nombreux à vouloir investir vos économies dans l’indépendance énergétique, et le photovoltaïque en est un très bel outil. Vous faites en plus un geste pour la planète et pour la valeur de votre patrimoine.

Pour autant, n’oubliez pas de faire appel à des professionnels qui vivent déjà en autonomie. L’expérience est gage de qualité durable. La meilleure façon de prédire le futur paysage énergétique de la planète, c’est de le créer !

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, vente et installation
www.toitot.com / 06 89 19 62 71