Home / Écolo rubrik / Santé Bien-être Beauté / Santé / Quand la peau nous joue des tours

Les dermatoses, où quand la peau est enflammée

La dermatose est une inflammation de la peau, pouvant provenir par exemple d’allergies de contact : parfums, produits cosmétiques, caoutchouc, crème ou pommade médicamenteuse, certains alliages métalliques (or, argent, nickel…), ou du stress, et spécialement une tension chronique. Mais quelle que soit la nature de la substance irritante, plus la peau reste en contact avec cette substance, plus la dermatose s’étend et s’aggrave.

Plurielle, la dermatose peut prendre diverses formes, telles que la dermatose atopique, une forme héréditaire qui se manifeste dès l’enfance. Souvent, d’autres membres de la famille ont un passé allergique ou asthmatique.

La dermatose herpétiforme provoque, quant à elle, de violentes démangeaisons. Elle est associée à des troubles intestinaux et immunitaires. Cette forme de dermatose peut être déclenchée par la consommation de laitages et/ou de gluten. L’eczéma est un terme servant quelquefois à désigner les dermatoses en général. Cependant, il correspond à un type spécifique de dermatose, caractérisé par la présence de vésicules suintantes et couvertes de croûtes.

DEUX PLANTES SALVATRICES POUR SOULAGER LA DERMATOSE

La pensée sauvage

Antiseptique, cicatrisante et anti-inflammatoire, la pensée s’emploie contre diverses affections cutanées : impétigo, herpès, prurit, psoriasis, eczéma, séborrhée, acné, croûtes de lait…

Dépurative, elle draine et élimine les toxines impliquées dans les dermatoses.

Elle renferme, en effet, des mucilages, de l’acide salicylique, des acides phénoliques, ainsi que des flavonoïdes. Elle est employée dans les dermatoses sèches de type eczéma. Elle soulage les démangeaisons et diminue les rougeurs. On peut l’utiliser en voie orale comme en application locale.

La bardane

La racine de bardane est riche en inuline, un glucide ressemblant à l’amidon et dont l’action est proche de la pénicilline. Elle contient également des polyènes, substances ayant des vertus antibactériennes et antifongiques. Celles-ci sont précieuses pour traiter de nombreuses affections cutanées, telles que l’acné, l’eczéma, les furoncles, les abcès ou encore le psoriasis. Cette action est renforcée par les propriétés dépuratives de la plante. Ces composés drainent l’organisme de toutes les toxines qui contribuent à l’apparition des boutons, et favorisent leur élimination au niveau du foie (action cholérétique) et des reins (action diurétique). En association avec la pensée sauvage, son efficacité est encore accentuée.

L’ORDONNANCE BEAUTÉ ANTI-DERMATOSE

  1. Drainer les toxines avec de la bardane et/ou de la pensée sauvage : 2 à 3 gélules 2 fois par jour, avec un grand verre d’eau, ou prendre 20 à 25 gouttes diluées dans une boisson, 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
  2. Restaurer la flore intestinale avec des probiotiques : 2 gélules le matin à jeun.
  3. Apaiser le stress avec du magnésium marin : 1 comprimé matin et soir au cours des repas.
  4. Favoriser la régénération de la peau avec 2 gélules de levure de bière au cours de chacun des 3 repas et 1 capsule de zinc le matin au petit déjeuner.

 

Le psoriasis

Souvent héréditaire, le psoriasis se caractérise par une croissance accélérée des cellules de la peau. Alors que le renouvellement des cellules d’un épiderme normal s’effectue en 28 jours, lors d’un psoriasis, les cellules se forment en général en 8 jours, générant des plaques squameuses qui s’étendent pour couvrir des surfaces de plus en plus importantes. Étant donné que leur durée de vie reste la même, elles s’accumulent et forment d’épaisses croûtes. Parfois, de l’inflammation s’installe et cause des inconforts (rougeurs, douleurs). Le psoriasis n’est pas contagieux.

Parmi d’autres facteurs, les poussées de psoriasis peuvent être provoquées par la tension nerveuse, le stress, la maladie, des coupures, une infection virale ou bactérienne, un coup de soleil, une consommation d’alcool excessive, ou la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de lithium, de bêtabloquants.

La cause première de ce trouble reste inconnue, mais elle peut résulter d’une mauvaise assimilation des graisses. On a constaté que le psoriasis est rare dans les pays où l’alimentation est pauvre en graisses animales.

LES SOLUTIONS AU NATUREL

L’huile essentielle de camomille allemande (Matricaria recutita)
Riche en actifs anti-inflammatoires puissants, elle est anti-allergique, anti-prurigineuse et calme les démangeaisons.

Recette express : mélangez 30 gouttes de cette huile essentielle dans 100 ml d’huile végétale d’inca inchi (Plukenetia volubilis). Appliquez tous les soirs en massage sur les zones à traiter.

La poudre d’avoine colloïdale
Elle est l’alliée des peaux sensibles et à tendance atopique, grâce à la présence :

  • de bêta-glucane : polysaccharide aux propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, filmogènes et hydratantes. Il est aussi connu pour stimuler la synthèse du collagène et la cicatrisation des plaies. Des études montrent qu’il améliore la fermeté de la peau et son élasticité, diminue l’aspect des rides et aide les tissus à se régénérer. Il participe aussi à la protection des dommages des UV et à leur réparation ;

  • d’avénanthramides : composés phénoliques antioxydants, anti-inflammatoires, et antiprurigineux. Leur action apaisante sur les démangeaisons est prouvée.

Recette express : Masque minute apaisant 1 c. à s. de poudre d’avoine colloïdale, 1 c. à s. d’argile blanche kaolin, 1/2 c. à c. de miel liquide, 9 ml environ d’hydrolat de camomille allemande. Mélangez bien les ingrédients. Ajustez éventuellement avec l’hydrolat afin d’obtenir une pâte onctueuse. Appliquez sur le visage, laisser poser 10 mn, puis rincez à l’eau tiède. Recette « minute » : ne se conserve pas.

Le curcuma
Riche en curcumine, il possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Recette express : préparez un cataplasme en mélangeant du curcuma avec de l’hydrolat de lavande ou d’hélichryse, puis déposez la pâte obtenue sur la zone à soulager et laisser poser 10 mn avant de rincer à l’eau tiède.

L’aloe vera
Parmi ses enzymes, la bradykinase : antidouleur, cicatrisante, elle soulage les inflammations. Son action est renforcée par la présence d’acide silicide. À appliquer généreusement sur les lésions cutanées, 1 à 2 fois par jour.

 

Les peaux squameuses

Cet épaississement de la couche cornée sous forme de plaques disgracieuses peut devenir gênant, voire douloureux au quotidien. Il s’agit d’un trouble inflammatoire : des cellules de la peau s’accumulent en surface, l’inflammation s’installe et la barrière cutanée ne remplit plus son rôle protecteur.

LES SOLUTIONS AU NATUREL

Ces 3 huiles végétales, peu connues, sont de grandes alliées dans le cas des peaux squameuses : L’huile végétale de touloucouna (Carapa procera). Riche en actifs apaisants, cette huile puissante est fabuleuse pour préparer des soins pour les peaux squameuses, à tendance atopique, ou pour les cuirs chevelus sujets à inconfort. Vierge, non raffinée, elle est obtenue selon la méthode traditionnelle : les graines sont broyées pour former une pâte, qui est mélangée à de l’eau bouillante pour extraire l’huile. Cette dernière est ensuite séparée par décantation.

L’huile végétale de kukui (Aleurites triloba ou Aleurites moluccana). Cette huile est réputée pour calmer les peaux sensibles et desquamantes.

L’huile végétale de chaulmoogra (Hydnocarpus wightiana). Elle apaise les peaux irritées, abîmées et desquamées.

2 huiles essentielles sont également championnes pour les peaux squameuses :
Celle de nard jatamansi est réputée en Inde pour ses propriétés dans les soins des peaux squameuses. L’huile essentielle de myrrhe, riche en actifs anti-infectieux, antiviraux, antiparasitaires, anti-inflammatoires et antalgiques.

Recette express pour peaux squameuses
Dans un bol, mélangez 10 ml d’huile végétale de touloucouna, 10 ml d’huile végétale de chaulmoogra, 10 ml d’huile végétale de kukui, 20 gouttes d’huile essentielle de myrrhe et 10 gouttes d’huile essentielle de nard jatamansi. Appliquez l’ équivalent d’une petite noisette le soir sur une peau bien propre. Faites une cure de 21 jours.

 

La couperose ou rosacée

Ces rougeurs diffuses, chroniques ou permanentes, peuvent être accompagnées de vaisseaux dilatés (couperose) sur les joues et les ailes du nez, ainsi que de boutons rouges. Bien souvent inesthétiques, elles peuvent aussi être désagréables.

LES SOLUTIONS AU NATUREL

L’extrait de petit houx (Ruscus aculeatus) :
les hétérosides saponinosides qu’il contient ont des propriétés toniques qui en font un actif efficace pour limiter l’apparition des rougeurs du visage.

L’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum ssp italicum), qui possède des vertus anti-inflammatoires remarquables. Mais aussi les huiles essentielles de ciste, cyprès, lentisque pistachier.

L’huile végétale de son de riz (Oryza sativa) Elle est réputée calmante et apaisante par la présence de phytostérols.

L’huile végétale de calophylle inophyle (Calophyllum inophyllum). Cette huile de couleur verte, aux puissants composants cicatrisants et réparateurs cutanés et polyphénols complexes, a une action fluidifiante, tonique circulatoire et anti-inflammatoire.

 

R E C E T T E   N° 1

Onction huileuse apaisante et réparatrice pour les peaux squameuses

Un soin SOS qui soulage la peau et la traite en douceur.

Difficulté : facile
Préparation : 5 mn
Conservation : environ 6 mois

Mon matériel

  • 1 bol
  • 1 éprouvette graduée de 50 ml
  • 1 pipette graduée (facultative)
  • 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère

Dans mon panier

  • 50 ml d’huile de calophylle inophyle
  • 50 ml de macérât de calendula
  • 2 ml (soit 35 gouttes) d’huile essentielle de géranium d’Égypte
  • 2 ml (soit 35 gouttes) d’huile essentielle de myrrhe
  • 1 ml d’huile essentielle d’hélichryse italienne

La recette

  1. Mélangez l’huile et le macérât dans le bol.
  2. Ajoutez une à une les huiles essentielles et mélangez entre chaque ajout.
  3. Fermez le flacon et agitez.

Le rituel beauté

Appliquez le soir sur les zones à traiter. À faire en cure d’1 à 3 mois.

 

R E C E T T E   N° 2

Crème remède anti-rougeurs

Cette crème apaise la peau, la protège et unifie le teint grâce à une synergie d’huiles essentielles et de petit houx, réputés pour le confort circulatoire.

Difficulté : facile Préparation : 5 mn Conservation : environ 3 mois

Mon matériel

  • 1 bol
  • 1 pipette graduée
  • 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère

Dans mon panier

  • 1 pot de 50 ml de crème neutre bio
  • 2,5 ml d’extrait de petit houx
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne de Corse
  • 10 gouttes d’huile essentielle de ciste

La recette

  1. Mélangez l’ensemble des ingrédients dans un bol.
  2. Transvasez à nouveau le mélange dans le pot qui contenait la crème neutre.

Le rituel beauté

À appliquer sur l’ensemble du visage en tant que soin quotidien.

à la une sur le même thème

Bien-être
Les règles d’or pour mincir en bonne intelligence
il faut commencer par détoxifier l’organisme à l’aide de plantes dépuratives
Bien-être
Cahier des plantes alliées minceur
Plantes alliées minceur
Bien-être
Et si l’on arrêtait les régimes ?
avec Laura Azenard, Naturopathe et auteure
Bien-être
Retrouvez l’équilibre sans régime !
C’est dire combien l’alimentation est importante

Rejoignez-nous dès maintenant et recevez toutes les dernières actualités en vous inscrivant à notre newsletter !

Vous recevrez toutes les dernières actualités du site directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.