1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Relation hormones et émotions :
qu’en dit notre corps ?

par Isabelle Bourdeau

Aujourd’hui, nous savons bien décrypter l’effet de nos émotions sur notre processus de vie, voire de survie… les petites émotions passagères, celles qui durent et se répètent, les ELD (émotions de longue durée), les émotions enracinées, de personnalité, celles qui déterminent un caractère, un comportement, un type de fonctionnement… Et nous ne sommes pas égaux à ces phénomènes.

Ces émotions n’existent pas seulement dans le domaine de l’esprit ; il faut bien qu’elles se manifestent sur un support ! C’est le corps qui va s’en charger, donc traduire et interpréter nos émotions en tant qu’être animé de vie et incarné.

La colère, la peur, la tristesse, la joie, le doute se manifestent, et cela se voit à l’œil nu ! Les émotions provoquent des sensations, des ressentis. Qu’ils soient désagréables ou bons à vivre, nous en prenons sans cesse plein le cœur et la figure !

Ces émotions peuvent être épuisantes si elles sont récurrentes, apaisantes si elles sont joyeuses…

Colère Peur Dégoût Joie Tristesse
Surprise Indifférence
Anxiété Amour Dépression
Satisfaction Fierté Honte Envie

Explorez sur ce schéma l’impact des émotions sur notre corps : plus la joie, le bonheur sont présents, plus les couleurs chaudes jaune et rouge sont manifestes ; plus le taux vibratoire de la personne est triste, déprimé et atone, plus la couleur est bleue et noire… froide.

Notre organisme sécrète donc des hormones pour se manifester, répondre à ces situations diverses et fluctuantes. Elles nous permettent de nous adapter ou de contrecarrer ces phénomènes réactionnels afin de leur faire face.

Nos émotions agissent sur notre système nerveux, qui, lui-même, influence notre système endocrinien (ou hormonal), pour augmenter ou ralentir le fonctionnement de nos organes. Chaque émotion agréable ou moins bonne modifie à sa manière l’équilibre de notre système hormonal.

La florithérapie, afin de veiller au bon équilibre corps-émotions-mental de l’individu, et ce de 0 à 99 ans, apporte son concours par l’énergie vibratoire des fleurs et élixirs floraux. En prévention, pendant ou a posteriori, un bon mélange de quintessences, approprié et ciblé en fonction des besoins particuliers du sujet, maintient et entretient cet équilibre subtil entre l’état d’âme, les besoins vitaux, la situation émotionnelle, le système nerveux dont découle la sécrétion des hormones favorables, contre celles qui se développent et nuisent petit à petit au bon état général de santé.

Pour booster les hormones du bonheur – l’endorphine, la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine –, pour rire avec ses amis, danser et chanter, bien dormir, pratiquer la gratitude, méditer, câliner et profiter du moment présent, ici, là et maintenant, je vous présente les Fleurs de Bach et élixirs floraux dont vous avez besoin pour atteindre cet état-là…

Wild Rose : l’églantier agit contre la résignation, le fatalisme et éveille en soi l’entrain, l’envie d’avoir envie, la libido et l’enthousiasme !

Willow : le saule agit contre l’amertume, le ressentiment, l’apitoiement sur soi pour développer l’optimisme, moins de rancune, de colère rentrée qui mine et ronge, pour retrouver la joie de vivre, la prise en main de son destin !

Rock Rose : l’hélianthème contre les peurs extrêmes en cas d’urgence, le moment où l’on a besoin de l’adrénaline, hormone de l’adaptation au danger, au froid, au stress en général, pour puiser en soi l’énergie d’aller au-delà de soi, d’aller chercher au plus profond la force du dépassement afin de surmonter l’événement difficile.

Impatiens : Fleur emblématique contre le stress et la pression qui produisent une irritation intense et parfois récurrente générant ainsi la production de cortisone et d’endorphine, adaptées aux situations émotionnelles de grande peur et tension nerveuse et surtout, de longue durée.

L’impatiens aide à se détendre, à prendre du recul, à tolérer le rythme de l’autre, à vivre ou travailler à plusieurs, tout comme ces 2 hormones : la cortisone, qui sert à calmer les réactions inflammatoires produites par le stress alors oxydatif et les émotions désagréables, et l’endorphine, substance chimique comparable à la morphine, fabriquée directement par l’hypophyse, qui sert à faire diminuer la douleur physique provoquée par une blessure ou un traumatisme… Le rôle de cet élixir est de renforcer la production naturelle de ces 2 hormones sécrétées par l’organisme en réaction aux situations de stress intense.

Cherry Plum : le prunier myrobolan contre le « pétage de plombs » ou de câble – au choix ! – aide à garder son sang-froid dans des situations critiques, lucidité et maîtrise de soi devant une grande peur, un obstacle, un accident, des violences. On la nomme la fleur du calme intérieur.

Dans le grand choix des élixirs floraux :

Arnica : que l’on connaît bien sous forme homéopathique et qui amène le réconfort et la réparation suite à un choc récent ou ancien, aide à intégrer l’événement passé et libère des tensions.

Camomille : apaise les personnes agitées et contrariées, libère les tensions au niveau de l’estomac et favorise la détente au moment du coucher, comme une bonne tisane !

C’est pourquoi la florithérapie apporte un soutien fondamental à la gestion de nos émotions, au rééquilibrage émotionnel afin de réguler au mieux les aléas de notre production d’hormones… reflet de notre état du moment. Les émotions fortes, récurrentes, mal ou difficilement gérées usent et abusent de notre capital énergétique, affaiblissent notre corps et notre santé en général.

S’accorder un moment pour faire une pause, déterminer ses besoins et choisir la bonne composition d’élixirs floraux sont un bon moyen naturel de se faire du bien, de cocooner notre production d’hormones, les bonnes et non les stressantes…

À votre écoute, bien sûr, pour y répondre.

Isabelle Bourdeau – Florithérapeute
Cabinet L’Apogée de Soi
06 814 614 86