1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Rubrik’ à trucs Spécial allergies

Des oméga 3 pour faire face à l’allergie

Lors de l’allergie, qu’il s’agisse de manifestations respiratoires, digestives ou cutanées, il y a toujours une réaction inflammatoire. Il est désormais bien établi que les oméga 3 (extraits de l’huile de poissons gras, comme le saumon ou le maquereau) sont extrêmement anti-inflammatoires. On sait depuis longtemps que les populations qui consomment de fortes quantités d’oméga 3, tels les esquimaux, sont non seulement protégées de la plupart des maladies cardiaques, mais également des maladies inflammatoires. Elles ne connaissent ni arthrite, ni allergies !

Les meilleures sources d’oméga 3

Les sources végétales

• Huiles de colza, de noix • Mâche, noix • Graines de lin, épinards, haricots, pourpier (une salade).

Les sources animales

• Poissons gras et semi-gras : maquereau, sardine, saumon sauvage, anguille, anchois, hareng, truite de mer, flétan, fruits de mer, turbot, rouget barbet.

 

De l’ortie contre les rhinites allergiques

L’ortie est dotée de propriétés intrigantes. Alors qu’elle contient des substances déclenchant l’allergie (elle est réputée pour ça !), il peut sembler surprenant qu’elle améliore grandement les rhinites allergiques. L’ortie sature en effet les récepteurs de l’histamine, qui ne peut alors plus s’y loger. Elle est très efficace si la cure est faite 2 mois en amont.

À titre préventif : préparez une décoction en mettant 2 cuillères à soupe de feuilles d’ortie dans 50 cl d’eau froide. Portez à ébullition et laissez bouillir 2 minutes. Retirez du feu, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Filtrez et buvez dans la journée. Commencez 2 mois avant la saison des pollens.

En cas d’allergie : utilisez plutôt la feuille fraîche. Prendre 1 cuillère à café par jour d’extrait fluide glycériné d’ortie. En cure de 21 jours.

 

Du plantain lancéolé pour soulager
les yeux irrités

La feuille de plantain lancéolé est antihistaminique, doublée d’une activité antibactérienne, antispasmodique et antivirale. C’est la plante par excellence en cas d’allergie saisonnière avec des manifestations de toux et de larmoiements.

Préparez une décoction avec 3 cuillères à soupe dans 75 cl d’eau froide, portez à ébullition et laissez bouillir 2 minutes ; retirez du feu, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Filtrez et réservez.

Contre les yeux irrités, imbibez des compresses avec cette décoction et posez 10 à 15 minutes sur les yeux.

 

Apaisante camomille romaine
(Chamaemelum nobile)

Si vos symptômes allergiques sont cutanés, appliquez 2 gouttes pures d’huile essentielle de camomille romaine sur la zone concernée, 2 à 3 fois par jour, jusqu’à amélioration sensible.

 

Pour faire fuir les acariens de la maison

Pour minimiser le risque de crise, il est nécessaire d’éliminer tous les composants allergènes dans l’environnement des sujets asthmatiques. Il existe pour cela des huiles essentielles qui mènent la vie dure aux petites bêtes qui s’installent dans les literies, les moquettes, les couettes ou encore les canapés.

Mélangez dans un bol :

  • 60 gouttes d’huile essentielle (HE) de litsée citronnée
  • 40 gouttes d’HE de cannelle de Chine
  • 20 gouttes d’HE de clou de Girofle
  • 16 ml d’un hydro-dispersant (type Solubol)

Transférez le mélange dans un flacon spray de 1 litre et complétez avec de l’eau.

Vaporisez une fois par jour pendant une semaine l’environnement à nettoyer, puis renouvelez 1 fois par mois.

 

Vive l’estragon !

Savez-vous que l’huile essentielle d’estragon est l’huile antihistaminique majeure grâce à son action sur le foie ? Elle est très utile lors des rhinites saisonnières, en prévention comme en curatif. Elle aide à décongestionner les voies ORL supérieures.

Le rituel anti-allergie : mettez 1 goutte d’huile essentielle d’estragon et 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un comprimé neutre et laissez fondre sous la langue matin et soir, pendant 3 semaines par mois en prévention.

Attention : ne pas utiliser ces 2 huiles essentielles pendant la grossesse ni l’allaitement.

 

Les précautions générales pendant
la grossesse et la petite enfance,
pour éviter qu’un enfant devienne allergique

  • Si l’un des deux parents est allergique, asthmatique ou eczémateux, il est fortement recommandé à la maman de prendre des probiotiques à base de lactobacillus GG (en pharmacie) pendant la grossesse. Cette précaution limitera chez le futur bébé le risque de devenir lui-même allergique.
  • Toujours pendant la grossesse, une consommation très régulière – au moins 3 fois par semaine – de poissons gras (saumon, hareng, maquereau…) ou, à défaut une supplémentation en oméga 3, est fortement recommandée, pour les mêmes raisons.
  • L’allaitement exclusif pendant 3 ou 4 mois limite le risque pour le bébé de devenir allergique. À condition que la maman ne soit pas ellemême allergique et qu’elle évite de consommer trop d’aliments potentiellement allergisants (cacahuètes…).
  • Pas d’aliments solides avant l’âge de 6 mois. Aucun !
  • Attendre le plus longtemps possible avant d’introduire les aliments à fort potentiel allergisant, comme les oeufs ou les crustacés.