1 pilulier de 60 comprimés Bio et Vegan de Spiruline qualité Premium PHYCO+ de LT Labo sera  offert aux 20 prochains abonné(e)s

Tisane mensuelle au féminin

Chaque mois, avec l’arrivée des règles, des douleurs bien désagréables peuvent apparaître. Pensez à vous préparer une décoction légère d’achillée millefeuille. Pour ce faire, mettez une poignée de plante dans 1 litre d’eau froide. Faites chauffer jusqu’à l’ébullition, puis retirez du feu et attendez 10 mn qu’elle infuse. Filtrez, buvez- en 3 ou 4 tasses dans la journée. Se conserve au frais 48 heures.

 

Pour réguler tout naturellement la glycémie

Encore trop peu connue, l’épine-vinette – ou berberis (Berberis vulgaris) – est une plante de la famille des Berberidaceae, qui gagne à être connue. Riche en berbérine, cette plante est appréciée pour ses propriétés immunostimulantes, antifongiques, antibactériennes et ses facultés à réguler les troubles intestinaux. Mais ce n’est pas tout… Car, depuis quelque temps, les recherches scientifiques ont ajouté une nouvelle corde à son arc traditionnel : le traitement du diabète de type 2.

Le berberis aide en effet l’organisme à mieux gérer le glucose et à diminuer l’appétence pour le sucre. Il est recommandé de prendre 6 à 8 gélules par jour, pendant 2 mois minimum.

 

De l’huile d’onagre pour réguler le cycle féminin

On extrait l’huile des minuscules graines de l’onagre (Oenothera biennis), une plante d’origine nord-américaine. Cette huile renferme de l’acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras de type oméga 6. L’AGL, en augmentant la production des prostaglandines de série 1 par rapport à celles de série 2, a un effet bénéfique sur les mécanismes qui déclenchent l’inflammation.

Un organisme en bonne santé fabrique l’AGL dont il a besoin à partir de l’acide linoléique tiré des huiles végétales polyinsaturées : tournesol, carthame, maïs, soya, etc. Or, dans certaines situations, l’organisme aurait du mal à produire de l’AGL : diabète, eczéma, syndrome prémenstruel, infections virales, excès de gras dans l’alimentation, hypercholestérolémie, excès d’alcool, ainsi que dans les cas de carence en certaines vitamines ou minéraux, en zinc notamment… D’où l’intérêt de l’huile d’onagre, qui contient de l’AGL prêt à être utilisé.

L’AGL est rarement présent en grande quantité dans notre alimentation. Outre l’huile d’onagre, on en trouve également dans l’huile de bourrache (22 %), l’huile de pépins de cassis (18 %) et l’huile de graines de chanvre (2 %).

Jusqu’à présent, seules l’onagre et, dans une moindre mesure, la bourrache se sont avérées les plus satisfaisantes pour l’extraction de ce principe.

 

Quelques recommandations alimentaires pour réduire les douleurs menstruelles

  • Diminuer sa consommation de sucres raffinés. Les sucres entraînent une surproduction d’insuline et l’excès d’insuline favorise la production de prostaglandines pro-inflammatoires.
  • Consommer davantage de poissons gras (maquereau, saumon, hareng, sardines), d’huile et de graines de lin, ainsi que d’huile et de graines de chanvre, qui sont des sources importantes d’oméga 3. Selon une enquête épidémiologique effectuée au Danemark auprès de 181 femmes âgées de 20 à 45 ans, celles qui souffraient le moins de dysménorrhée consommaient plus d’acides gras oméga 3 d’origine marine que les autres.
  • Manger moins de margarine et de graisses végétales, qui sont des sources de gras trans, à l’origine des prostaglandines pro-inflammatoires.
  • Éliminer les viandes rouges, dont le contenu en acide arachidonique (un acide gras à la source de prostaglandines pro-inflammatoires) est élevé.
  • Vérifier la présence d’une carence en vitamine C, vitamine B6 ou en magnésium. Ces micronutriments seraient indispensables au métabolisme des prostaglandines et leur carence causerait l’inflammation.
  • Éviter de boire du café lorsque les douleurs sont présentes. Au lieu d’évacuer la fatigue et le stress, le café augmente plutôt les douleurs puisque ses effets sur le corps s’apparentent à ceux du stress.
  • Gérez votre stress : le stress chronique est tout aussi nocif sur l’organisme qu’un régime alimentaire déséquilibré. En effet, les hormones du stress (l’adrénaline et le cortisol) causent la production de  prostaglandines pro-inflammatoires.

 

3 massages bienfaisants aromatiques quand les hormones n’en font qu’à leur tête

Savez-vous que les huiles essentielles, grâce à leurs propriétés eubiotiques – c’est-à-dire en faveur des processus vitaux –, permettent de prendre soin de la santé globale de l’organisme et, plus précisément, du système endocrinien ?

Voici 4 propositions de massages aromatiques à adopter pour elle ou lui :

Pour ELLE
Massage anti-bouffées de chaleur
Idéal pour équilibrer le système hormonal, apaiser les bouffées congestives et équilibrer l’état émotionnel.

Déposez dans le creux de la main 5 gouttes d’huile d’amande douce, puis ajoutez en mélangeant :

  • 2 gouttes d’huile essentielle de niaouli (Melaleuca quinquenervia viridiflora)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis sb. verbénone)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita)

Le rituel bien-être : Allongez-vous, le dos bien à plat, les genoux pliés. Versez l’huile aromatique préparée dans le creux de votre main. En utilisant toute la surface de la paume, décrivez de lents mouvements circulaires autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre. Puis, appuyez en profondeur progressivement. Le rythme du massage du ventre doit s’accorder avec celui de la respiration et durer de 3 à 5 mn.

Massage aphrodisiaque
Idéal pour équilibrer le système hormonal, stimuler la libido et favoriser la détente.

Déposez dans le creux de la main 5 gouttes d’huile d’amande douce, puis ajoutez en mélangeant :

  • 1 goutte d’huile essentielle de bois de Hô
  • 1 goutte d’huile essentielle d’ylang-ylang

Le rituel bien-être : versez l’huile aromatique préparée dans le creux de votre main.
Debout, frottez vos paumes l’une contre l’autre pour amener la chaleur, puis massez-vous le bas du dos. Respirez profondément en inspirant par le nez et expirant par la bouche.
Bien évidemment, vous pouvez trouver une « âme charitable » pour vous appliquer l’huile aromatique dans le dos.

Pour LUI
Massage aphrodisiaque pour stimuler la libido pendant l’andropause
Idéal pour favoriser la testostérone, stimuler l’énergie et équilibrer l’état émotionnel des hommes.

Déposez dans le creux de la main 5 gouttes d’huile d’amande douce, puis ajoutez en mélangeant :

  • 1 goutte d’huile essentielle d’ylang-ylang
  • 1 goutte d’huile essentielle d’ajowan
  • 1 goutte d’huile essentielle de thym à feuilles de sarriette

Le rituel bien-être : versez l’huile aromatique préparée dans le creux de votre main.
Debout, frottez vos paumes l’une contre l’autre pour amener la chaleur, puis massez-vous le bas du dos. Respirez profondément en inspirant par le nez et expirant par la bouche.
Bien évidemment, vous pouvez trouver une « âme charitable » pour vous appliquer l’huile aromatique dans le dos.ée fatigante.