Rubrik’ à trucs Spécial Sommeil

Vive la sieste !

Bien ancrée dans les moeurs des générations qui nous ont précédés, la sieste a peu à peu disparu de nos journées de plus en plus remplies… Comme si s’accorder, après le déjeuner, ce temps de repos (lié à un rythme biologique inné et non à la digestion) pouvait être assimilé à du temps perdu ou être réservé aux plus petits ou aux seniors. Un comble quand on sait qu’une sieste flash de 15 minutes permet de récupérer de l’énergie pour mener à bien ses différentes activités. Au-delà du repos qu’elle procure, la sieste réduit en effet le stress, améliore la mémoire et la concentration, développe la créativité, apaise le système nerveux et, bien évidemment, recharge les batteries.

 

Respiration soporifique

Déposez sur votre table de chevet un petit flacon d’huile essentielle de camomille romaine. Avant d’éteindre la lumière, ouvrez le flacon et respirez les arômes profondément, 4 ou 5 fois de suite. Rebouchez, allongezvous et fermez les yeux.

 

Bain de tilleul

Le bain de tilleul amène les enfants vers un sommeil rapide. Jetez dans une marmite 500 g de sommités fleuries de tilleul sèches avec 2 litres d’eau. Faites chauffer et laisser bouillir 5 minutes. Filtrez et ajoutez cette décoction à l’eau du bain.

 

Un réveil bien trop matinal

La ballote fétide est la plante des réveils matinaux. Préparez-la en infusion de sommités fleuries (1 c. à s. pour 1 tasse d’eau frémissante), et laissez infuser 10 minutes. Sucrez avec un peu de miel. Buvez 1 tasse à 1 tasse et demie avant de vous coucher. Si le goût vous rebute, privilégiez la prise de gélule.

 

Décoction de pomme pour gros dodo

Coupez une pomme en rondelles et versez par-dessus 1/2 litre d’eau frémissante. Ensuite, laissez mijoter à feu doux 1 heure (sans faire bouillir) et versez dans une tasse à travers une passoire avant de sucrer avec 1 cuillère de miel d’aubépine ou d’oranger. À boire 1 heure avant le coucher.

 

La posture de l’enfant pour faciliter le sommeil

Asseyez-vous par terre sur les genoux, puis recroquevillez- vous en boule en laissant vos bras au-dessus de votre tête. Ils doivent étirer votre dos, tout en restant souples au niveau des coudes, sans tension au niveau des épaules. Maintenez cette position pendant 10 respirations, puis baissez vos bras afin de les faire passer le long de votre corps. Votre dos se fait légèrement plus rond, sans forcer, et d’autres vertèbres peuvent se détendre. Restez dans cette position pendant 10 respirations lentes et profondes.

 

Pratiquez la respiration allongée avant de vous coucher

Mettez-vous en boule sur le côté avant de vous allonger à nouveau sur le dos. Prenez le temps de quelques respirations profondes. Inspirez autant d’air que vous pouvez. Essayez de sentir la poitrine qui se soulève au maximum, prenez conscience des côtes qui s’élargissent, poussées par les poumons, et laissez votre ventre devenir le plus rond possible. Retenez votre respiration 2 secondes. Puis, laissez les poumons se vider tout seuls très doucement. Essayez de visualiser la poitrine qui descend, les côtes qui se rapprochent et se baissent… Observez le chemin parcouru par votre corps, visualisez les mouvements que vous venez d’effectuer. Au fur et à mesure, le corps semble un peu plus lourd et il aspire au repos. L’esprit lui-même, grâce à l’attention suivie dont il a fait preuve, se sent plus calme. N’hésitez pas alors à bâiller et à vous étirer, ce qui stimulera le système parasympathique. Et maintenant, dodo !