Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

© Tao

Stress, évacuez-le naturellement
en cette rentrée !

Les conseils de la thérapeute
Fériel Berraies

Le stress est devenu un élément faisant partie intégrante de notre quotidien.
Déjà
petits, nous le vivons à l’école et, en grandissant, cela va en s’amplifiant.

Complètement dépassé-e, vous avez l’impression de courir après le temps, de ne pas maîtriser ce qui vous arrive ? Ballotté-e par les événements, vous subissez votre vie, ce qui génère de la culpabilité, une perte de motivation… Bref, des émotions négatives… et la porte s’ouvre grand pour le stress, qui vous serre la gorge chaque matin et en fin de journée. Oui, on connaît tout cela.

Envie de rien, procrastination, angoisse sont le lot du quotidien pour beaucoup d’entre nous.

À la rentrée, ce sentiment peut probablement revenir, puisque les vacances sont finies et nous n’avons pas pu évacuer correctement les émotions négatives d’avant les vacances, justement.

Il faut se poser et réorganiser nos priorités, s’évertuer à prendre de la hauteur, faire un planning, découper les difficultés en étapes… mais cela ne fait pas forcément disparaître le stress.

Stress, quand tu nous dragues !

Les manifestations extérieures du stress sont connues : accélération du rythme cardiaque, respiration saccadée, mains moites, difficulté à se concentrer. Tout cela est provoqué par la sécrétion d’hormones au niveau de l’hypothalamus, une zone régulatrice importante du cerveau.

Mais quels sont les éléments déclencheurs ?

Souvent, ce sont des émotions négatives : peur, déception, surprise, fatigue, sentiment de trop faire et pas assez de temps ou de ne pas en être capable… Chez certains, un état d’anxiété plus profond dû à des causes psychiques ou des traumatismes peut jouer un rôle. Mais l’hypothalamus régule aussi des fonctions vitales : une mauvaise hygiène de vie, un manque de sommeil, d’exercice physique, des carences alimentaires, une surexposition aux écrans peuvent favoriser aussi la sécrétion d’hormones de stress.

Enfin, une mauvaise organisation, une tendance à repousser le travail au lendemain sont une manière de fuir le stress, mais aussi de l’alimenter.

Révisez votre hygiène de vie avant tout !

En tant que thérapeute et selon ma démarche (sophrologie, hypnose et naturopathie), mon approche est avant tout holistique et donc globale, et il faut tout revoir en réalité objective. C’est ce que je demande à mes patients en tant qu’éducatrice à la santé.

Sommeil, sport, nutrition sont un premier pas vers une bonne hygiène de vie, mais encore faut-il le vouloir, souvent trop embourbés que nous sommes dans notre rythme infernal.

Bien dormir

Il est primordial de dormir suffisamment au quotidien, à savoir en moyenne 8-9 heures par nuit.

Le sommeil est une phase d’élimination des toxines secrétées au cours de l’éveil par l’activité intellectuelle.

Le sommeil soutient aussi l’attention et la mémorisation car il facilite et fait monter les émotions positives, booste la motivation, la confiance en soi et, in fine, fera reculer le stress.

Faire du sport de façon régulière

Il s’agit là du meilleur moyen d’évacuer le stress car la dépense physique prend le pas sur l’activité cérébrale et les réseaux de neurones mobilisés par toutes nos pensées se relâchent.

Cassez l’addiction au numérique

Pas évident, je sais, mais lâcher son smartphone des yeux, ne plus lire ses mails ou ses messages… est nécessaire : nous sommes à l’écoute de notre corps et de nos sensations corporelles.

Mangez sainement

Pas devant la télé ou son ordinateur. Savourez davantage, ayez conscience des textures, des différents goûts, et évitez de manger en regardant vos séries préférées.

Respiration abdominale en sophrologie

Comme vous le savez, la moindre émotion a tendance à accélérer notre rythme cardiaque et nous pouvons difficilement le contrôler… si ce n’est par la respiration.

Il est important de savoir gérer la moindre émotion négative, car cela a tendance à faire accélérer notre rythme cardiaque, et seule la respiration peut le stabiliser.

Avec la respiration consciente, vous vous reconnectez à votre corps. En sophrologie, la respiration abdominale se déroule par exemple ainsi : inspirez profondément en gonflant le ventre et expirez longuement en rentrant le ventre. Le fait de rentrer et de sortir le ventre fait monter et descendre le diaphragme, ce qui libère les poumons et fait rentrer un maximum d’air. 3 ou 4 mouvements de respiration profonde peuvent faire en sorte de revenir à un état intérieur plus calme.

La méthode Vittoz

Cette approche psycho-sensorielle sert à se reconnecter aux sensations corporelles qui nous arrivent par nos 5 sens. On est à l’écoute des éléments extérieurs en apprenant à recevoir les informations sereinement.

Créée par un médecin suisse, Roger Vittoz, la thérapie Vittoz propose une « rééducation » pour reprendre le contrôle de son fonctionnement cérébral et mieux gérer ses émotions.

Boostez votre concentration en vous recentrant

Pour améliorer la concentration, il s’agit donc déjà de se placer dans un cadre limitant les distractions et les « messages entrants ». Éteindre son portable, fermer les réseaux sociaux et décider de ne faire qu’une chose à la fois permet de faire de la place en vous. Pratiquer quelques mouvements de respiration profonde peut aussi aider à se recentrer et aller à l’essentiel, et, ainsi, éviter le stress.

Faites-vous du bien !

Une activité de loisir, balades dans la nature, à la mer, en montagne, en forêt, adopter un animal (ronronthérapie ou équithérapie), faire l’amour… Soyez en cohérence avec l’autre, la nature et vos émotions positives. Voilà le secret.

Retrouvez les conseils de Fériel Berraies, thérapeute, chercheur en sciences sociales, experte genre sur :
www.feriel-berraies-therapeute.com
Sophrologue certifiée RNCP (spécialisée cancer, sexualité, personnes âgées, adolescence, enfance, périnatalité, entreprise),
hypnothérapeute en formation naturopathie – Prix Sanitas 2018 Tunisie – Prix UFA 2015