Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Terres d’espérance
Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols : pour comprendre les différentes techniques agricoles
d’Aline Lafoy, de Jeanne Fourneau, Lilian Cazabet, Quentin de Groeve et Valentino Belloni

Dans un département agricole et dans un contexte de crise économique et écologique, certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement. L’agriculture est en pleine mutation. En 2017, l’Occitanie se place en 1ère position des régions bio de France en nombre de fermes et de surfaces engagées, avec 1/5e des exploitations et surfaces bio au niveau national. Certains agriculteurs renoncent aux pesticides et se réapproprient des techniques agricoles. Les raisons sont diverses : épuisement des sols, demande des consommateurs, éthique et santé du producteur, désir d’autonomie, qualité de l’aliment produit… Dans l’Aude, pour la 1ère moitié de l’année 2018, on enregistre 134 nouveaux producteurs certifiés agriculture biologique. La charte à suivre nécessaire à l’obtention du label fait pourtant débat : cette appellation biologique ne signifie pas forcément que le producteur est précautionneux du sol. Toutefois, ces chiffres illustrent une dynamique particulière dans ce département.

Sensible à la cause environnementale, ce webdocumentaire montre qu’il existe des solutions viables à l’urgence écologique et économique. L’équipe qui a réalisé ce documentaire est partie du constat que d’anciennes traditions agricoles, comme la traction animale et l’utilisation de la faucille, sont parfois réhabilitées dans les productions modernes, avant de réaliser que, pour un changement efficace et de grande envergure, il fallait repenser l’agriculture à sa base : la terre. Les intrants, la monoculture, le labour, le tassement, la disparition de matières organiques et d’insectes sont, entre autres, responsables de l’épuisement des sols. En clair, l’agriculture dite « conventionnelle », qui n’est pas durable. Ce retour au respect du sol révèle un nouvel état d’esprit adopté par certains agriculteurs. Il en découle à la fois une rentabilité économique supérieure sur le long terme à celle de l’agriculture productiviste (aujourd’hui majoritaire) et une méthode pour combattre la catastrophe environnementale en cours.

En bref, plutôt que de se limiter à une mise en garde, ce webdocumentaire propose concrètement des solutions !

Terres d’espérance sera mis en ligne à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin 2019.