Un coffret de 4 huiles 100% bio de BIO PLANÈTE sera offert aux 20 prochains abonné(e)s.

Vivre une expérience dans une
communauté kichwa

Flor, jeune femme indigène kichwa, vit dans le petit village de San Martin Alto, situé à 3 300 m d’altitude, sur une ligne de crêtes dominée au loin par le volcan Chimborazo, en Équateur.

Flor milite depuis une dizaine d’années pour une forme de tourisme respectueuse des valeurs de son peuple indigène. Sa vie alterne entre accompagnement de petits groupes dans la découverte de son terroir et son activité agricole dans les champs familiaux. En sa compagnie, les relations des voyageurs avec les habitants sont facilitées, tout le monde la connaît.

Flor fait partie d’une équipe villageoise dynamique. Pedro, par exemple, est porté par des convictions environnementales. Fervent défenseur de l’agroécologie et de la médecine traditionnelle, il met en lumière ce qui est la priorité de San Martin Alto : maintenir et développer une agriculture résolument biologique afin de préserver la richesse des sols et la diversité des plantes locales. Une agriculture raisonnée, adaptée à l’environnement de ce village andin, pentu et découpé en petites parcelles.

Les voyageurs apprennent le processus du quinoa, la culture phare du village : labourage avec les boeufs, semis à la main, récolte à la faucille, égrainage traditionnel. C’est l’occasion d’admirer de superbes panoramas sur les champs, véritables patchworks colorés de violet, rose, vert, jaune, sur fond de hauts plateaux baignant dans la lumière extraordinaire des Andes.

À chaque arrivée, les habitants se réunissent pour accueillir chaleureusement les voyageurs. Très vite, ces derniers perçoivent en quoi les coutumes et traditions, l’esprit communautaire et l’entraide sont importants. Ici, la démocratie participative fonctionne, les décisions sont prises pour le bien-être de tous, en harmonie avec la nature. Cette forte identité collective et la solidarité entre les villageois sont impressionnantes et marquent l’esprit des visiteurs.

À San Martin Alto, on considère que l’homme n’est pas le centre de l’univers mais un élément de la vie sur Terre. Les Kichwas respectent l’air, les étoiles, la terre, la nature, l’eau, les insectes, etc. Car tous sont nécessaires à la vie. C’est en vivant cette philosophie au quotidien que les visiteurs comprennent l’attachement qu’ont les Kichwas à la Pachamama, la terre nourricière, ou terre-mère.

Plus d’infos sur ce séjour en Equateur :
www.tdsvoyage.com 
contact@tdsvoyage.com – Tél. 02 41 25 23 66