Home / Actualités / Des sucres d’ailleurs

Des sucres d’ailleurs
Carnet de voyages aux côtés d’Ecoidées

Créée par Samia et Pierre-Alexandre Huber en septembre 2002, Ecoidées s’est donné comme mission d’importer des produits provenant du monde entier, biologiques bien sûr, le but étant de vous faire découvrir les merveilles que nous offre Dame Nature à travers les 4 coins de la planète.

Après presque 12 années d’existence et une excellente implantation dans les magasins bio, Ecoidées a aujourd’hui des moyens plus importants pour aller à l’essentiel : l’initiation ou la participation active dans des projets en commerce équitable. Bien entendu, l’entreprise est consciente qu’elle ne va pas, à son échelle, changer la face du monde. Pour autant, ce qui lui semble juste est de mener des actions qui soient autant que possible solidaires et durables, pour le bien de tous. Aussi, pour donner du sens à son travail, l’équipe d’Ecoidées se dirige progressivement vers des projets non seulement issus du commerce équitable, contrôlé en toute transparence par des institutions indépendantes, mais aussi soutenant des associations humanitaires ou d’action sociale localisée dans le pays dont elle importe les produits.

C’est donc à travers cette vision emplie de valeurs que nous avons souhaité percevoir comment les choses se passent chez Ecoidées ! Nous sommes alors partis à leurs côtés pour voir d’un peu plus près leur volonté de travailler le plus intelligemment et humainement possible.

Ici, nous parlerons de sucre, de palme d’une part, mais aussi de coco, à travers le Cambodge et l’Indonésie. Vous pourrez ainsi comprendre le processus de fabrication de ce produit issu de la sève des fleurs de cocotiers (variété cocos nucifera) et de palmiers (variété borassus flabellifer), mais également la vision de ceux qui ont choisi de travailler dans le respect de l’homme autant que de la planète ! Suivez le guide…

Le commerce véritablement équitable ne s’improvise pas !
Il doit obéir à des contrôles financiers stricts et à des engagements en matière d’actions sociale et environnementale. Les 2 entreprises que nous avons visitées sont dûment certifiées bio et équitable par Ecocert : comptes transparents, prix d’achat supérieur au cours moyen et contractualisé sur plusieurs années, responsabilité envers les producteurs concernant l’assistance médicale et l’amélioration des conditions de travail et de vie par la création d’un fonds de développement payé par le premier acheteur.

© Fanny Guichet

De l’arbre à la poudre…

Les sucres de palmiers et de cocotiers sont fabriqués d’une manière identique. La sève des fleurs est récoltée matin et soir, en réalisant une incision dans l’efflorescence. Ainsi, elle s’écoule lentement dans des récipients en bambou suspendus aux branches. Ici, courage et agilité des récoltants sont nécessaires pour grimper en haut de ces arbres ! La sève est ensuite évaporée dans des chaudrons sur des fours traditionnels ; puis, la mélasse obtenue est pressée avec ½ noix de coco, tamisée, pour enfin se cristalliser naturellement.

Ce sont des sucres complets, riches en minéraux, très appréciables dans les desserts de types yaourts, mueslis, salades de fruits, mais aussi dans les boissons chaudes et froides (notamment les cocktails).

 

Palmier Thnot au Cambodge
© Fanny Guichet

Sève de fleur de palmier Thnot
© Fanny Guichet

Cambodge Indonesie

 

Chaudrons sur four traditionnel indonésien
© Fanny Guichet

Particularité du sucre de palme

Ce sucre, dont la fabrication est issue d’une longue tradition villageoise khmère, a une saveur ronde et douce, plus caramélisée que le sucre de canne et est très différente.

Quelle entreprise partenaire ?

L’entreprise productrice du sucre de palme bio est une véritable institution au Cambodge ! Ecoidées s’est engagée dans ce partenariat en finançant les coûts de certification équitable, après l’avoir sélectionnée pour son engagement actif auprès des villageois pour la préservation du palmier Thnot, le développement de l’économie locale par le maintien des traditions séculaires et un engagement historique pour améliorer la qualité de vie de ses récoltants. En saison sèche, la production de sucre de palme permet aux agriculteurs d’obtenir un complément de salaire, ceux-ci cultivant le reste de l’année du riz.

À savoir

Le palmier Thnot, symbole du Cambodge, n’a rien à voir avec les cultures intensives du palmier à huile ! Au contraire, développer la production de ce « sucre traditionnel khmer » (bénéficiant d’une AOC par identification géographique) contribue à protéger cette espèce endémique tout en perpétuant des savoirfaire traditionnels.

Presse de noix de coco – Indonésie
© Fanny Guichet

Particularité du sucre de coco

Le sucre de coco s’est fait connaître grâce à des études réalisées par le ministère de l’Agriculture philippin, indiquant un indice glycémique faible. Il a notamment un goût de caramel très prononcé.

Quelle entreprise partenaire ?

Nous avons visité une coopérative de producteurs situés sur l’île de Java, dans les environs de Yogyakarta. Sa certification bio et équitable est supervisée par une jeune entreprise exportatrice, dont l’engagement envers les producteurs est exemplaire, avec des conséquences directes sur la qualité de vie de ses membres. Certains des récoltants sont aussi salariés et impliqués dans la transmission des savoirs-faire, la conversion et la formation des producteurs, autant dans les procédés de fabrication que sur la sécurité des conditions de travail.

À savoir

En Indonésie, le sucre de sève de fleurs de coco est récolté sur des cocotiers sauvages par des petits producteurs vivant dans la jungle ! Sa récolte, effectuée toute l’année mais plus abondante en saison humide, permet toute l’année de faire vivre des centaines de petits récoltants, qui le fabriquent dans un espace aménagé dans leur habitation.

 

Coup de coeur

La sève de fleurs de palmier fraîchement récoltée… Un vrai délice que nous offre Dame Nature ! À goûter sans hésitation si l’occasion se présente à vous !

Rendez-vous sur www.ecoidees.com

Autres articles de l'auteur

Actualités
Biodiversité : le rôle essentiel des espèces rares dans la multifonctionnalité des écosystèmes
Une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’Inra et du CNRS révèle le rôle capital de la diversité végétale
Actualités
Ecoslowasting, une plate-forme locale qui lutte contre le gaspillage
Quelles sont les méthodes pour réduire le gâchis et les déchets ?
Archives
Permaculture, la Voie de l’Autonomie un film de Carinne Coisman et Julien Lenoir
La permaculture est bien plus qu'une alternative à l'agriculture moderne...
Loisirs
Ardèchetours : le guide touristique de vos vacances en Ardèche
Un guide touristique de particulier à particulier, pour des vacances nature en Ardèche au juste prix.
Loisirs
Au Pays des Écrins, l’aventure se vit sur terre, dans les airs et dans l’eau
Le Pays des Écrins (Hautes-Alpes) propose une multitude d'activités pour la saison estivale.
Archives
Bouger en Drôme Provençale
L'association Prendre un temps pour soi vous propose quelques séjours

À la une sur le même thème

Actualités
« Jusqu’ici tout va bien » Mathieu Kassowitz
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Actualités
Vous êtes fous de manger ça !
Quand je dis qu’il suffit de manger avec intelligence et bio 5 jours sur 7
Actualités
Soyez innovant, protégez la nature !
Le velcro est à l’image des graines de bardane qui s’accrochent aux vêtements.
Actualités
« Vous n’êtes pas assez matures » Greta Thunberg (16 ans)
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Actualités
Engagé !
S ’engager, c’est manifester son intention de participer à une compétition d’un point de vue sportif.
Actualités
Et que raconterait Monsieur Jean de La Fontaine aujourd’hui ?
C’est en relisant L’hirondelle et les petits oiseaux que je me fis cette réflexion

Autres articles

Humeurs
« Quand je pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que cela ne se vende plus. » Michel Colucci
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« C’est mon amie la rose, qui l’a dit ce matin »
Cette chanson, Mon amie la rose, de Cécile Caulier, illustre en élégance et en douceur la fragilité de nos vies éphémères.
Humeurs
L’eau : nouveau regard !
La vie ne peut exister sans eau
Habitat
Électricité : et si le meilleur était à venir ?
Ce qui est avéré aujourd’hui, ce sont le coût exorbitant et la sécurité aléatoire du nucléaire.
Habitat
Votre capteur solaire à air Sous le soleil exactement…
Voici de bonnes raisons d’utiliser un capteur solaire à air !
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Les fausses croyances
Le petit cactus posé sur son ordinateur, censé éliminer les pollutions électromagnétiques, n’a pratiquement aucun effet.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.