Coin des parents | L'écolomag

Coin des parents

L’écolomag N° 43

Jouez au soigneur le temps d’une journée

Une activité proposée par le ZooParc de Beauval pour cet automne, et aussi pendant les vacances de la Toussaint, Noël et Février…

dessin-soigneurPour les adultes…

Une demi-journée pour porter un autre regard sur les missions des parcs zoologiques modernes et vivre intensément le quotidien d’un zoo… Découverte de la savane africaine avec une dizaine d’espèces : rhinocéros, girafes, tortues, autruches, antilopes, gnous, zèbres… En compagnie des soigneurs, les participants nourrissent certains des animaux (girafes, suricates…), nettoient les enclos des tortues, observent les rhinocéros. Puis s’enchaînent la découverte du secteur oiseaux, la préparation d’enrichissements pour les capucins et magots, le nourrissage des manchots de Humboldt, ratons laveurs et certains reptiles, un travail éthologique au sein d’un secteur grands singes (observation et reconnaissance des individus).

Infos pratiques :

À partir de 18 ans Durée de l’activité : 4 heures, de 7 h 45 à 12 h 00 Tous les jours de sept. 2014 à fin février 2015 160 €/personne, billet d’entrée inclus

Pour les enfants…

Les enfants préparent et distribuent les repas de nombreuses espèces : tortues charbonnières, agoutis, lamantins ou arapaïmas, loutres, coatis… Ils observent les animaux, participent à l’enrichissement du milieu pour les perruches… C’est aussi l’occasion de poser toutes les questions sur les études à suivre pour devenir soigneur ou vétérinaire.

Infos pratiques :

De 10 à 17 ans inclus Durée de l’activité : 2 heures, de 13 h 15 à 15 h 15 Tous les jours de sept. 2014 à fin février 2015 80 €/enfant, hors prix d’entrée au ZooParc de Beauval

Bon à savoir : Seul parc zoologique français à accueillir un couple de pandas, le ZooParc de Beauval est classé parmi les 15 plus beaux zoos au monde par le Forbes Traveler Guide. Il a également obtenu une 3e étoile dans le Guide Vert Michelin 2014, ainsi qu’un Certificat d’Excellence TripAdvisor 2014.

Route du Blanc, 41110 Saint-Aignan – T. 02 54 75 50 00 Pour en savoir plus : www.zoobeauval.com

 


 

Les séances de Bol d’air Jacquier® gratuites
pour les enfants dans les boutiques Holiste !

Objectif : forme et concentration

bol-d-air-JacquierLe stress de la rentrée vaut pour les adultes, mais aussi pour les enfants. De la maternelle au lycée, ils subissent des tensions physiques et intellectuelles importantes. Le Bol d’air Jacquier® les aide à passer ce cap difficile et les suit tout au long de l’année.

Bien s’oxygéner est un besoin vital pour tous, et plus encore pour les enfants, chez lesquels le système respiratoire est encore immature, donc fragile. De plus, de par leur taille, les enfants en ville se trouvent à hauteur des pots d’échappement et sont par conséquent en première ligne de la pollution urbaine. Tous les enfants scolarisés doivent fournir de grands efforts de concentration intellectuelle, sans compter le stress et la fatigue, physique comme mentale, liés aux résultats à atteindre, aux différents apprentissages, aux changements…

Concrètement, à quoi ça sert ?

La pratique du Bol d’air Jacquier® les soutient et les aide à mieux s’adapter car une bonne oxygénation agit immédiatement sur le système nerveux central, et donc sur l’attention, la mémoire et les capacités intellectuelles. Une séance de Bol d’air Jacquier® est particulièrement efficace pour aider les enfants à se concentrer sur leurs devoirs après une journée d’école. Elle apaise les enfants les plus agités.

Où pratiquer des séances de Bol d’air Jacquier®?

Dans les 3 boutiques HOLISTE :

Paris : L’atelier de l’oxygénation • 29 Bd Henri IV 75004 • T. +33 (0) 142 784 209 boutiqueparis@holiste.com
Lyon : La Boutique • 13 rue Dumenge • 69004 • T./F. +33 (0) 472 100 312 la.boutique@holiste.com
Metz : L’espace d’oxygénation naturelle • 32 r. de Verdun • 57160 Châtel-Saint-Germain • T. +33 (0) 387 308 619 / contact@idealproduction.fr

www.holiste.com

 


 

Loisir : Un kit de création de silhouette d’ombres

cocodenhaut-img1Décoratrice de théâtre depuis 20 ans, Laurence Villerot est passionnée par le théâtre d’ombres et les papiers découpés. C’est au détour d’une bibliothèque qu’elle découvre une gravure du 19e siècle représentant une famille jouant avec un théâtre d’ombres de table. L’idée de COCO D’EN HAUT est née de l’envie de revisiter ces moments magiques, ces histoires et ces contes. Ainsi, après les théâtres d’ombres – prix tendance du salon du jouet en 2012 – et les Formidables Ombres Articulées de l’été 2014, COCO D’EN HAUT présente le kit de création de silhouettes d’ombres. Il contient tout le nécessaire pour fabriquer des silhouettes simples, des silhouettes articulées, des décors en noir et blanc ou en couleurs, et s’initier ainsi au théâtre d’ombres. Ici, pas besoin de savoir dessiner pour créer ses propres silhouettes ! Un magnifique livret en couleurs de 56 pages guide l’enfant pas à pas dans l’univers magique du théâtre d’ombres. Il y découvre ses origines, de l’Asie à l’Europe, apprend les techniques des ombres chinoises, du papier découpé, des ombres avec les mains, se laisse guider pour réaliser 30 silhouettes et mettre en scène l’histoire du Chat Botté. Puis, à l’aide des feuilles noires et colorées, du papier calque, de la pince à trous, des attaches, des baguettes et des pastilles, l’enfant dessine ses propres silhouettes, les découpe, les anime, et invente ses propres aventures. Avec une simple lampe, sa chambre devient le théâtre d’histoires extraordinaires… Que le spectacle commence !

À partir de 8 ans – 36 € – www.cocodenhaut.com

 


 

Jouet volant

La sarbacane de papier

le rendez-vous de Touchons du Bois
par Thierry de l’Épine – www.touchonsdubois.fr

Matériel

  • Des feuilles de papier
  • Du scotch

Outils

  • Des ciseaux
  • Une règle
  • Un crayon

C’est parti !

sarbacane-img1Préparation de la sarbacane :

  1. Roule dans sa longueur une feuille A4 sur elle-même afin d’obtenir un tube de papier de 1,5 à 2 cm de diamètre.
  2. Fixe le tube parfaitement avec du scotch pour qu’il ne puisse pas se dérouler.

Préparation des fléchettes :

  1. Coupe des carrés de papier de 10 cm sur 10 cm.
  2. Roule le carré sur lui-même pour obtenir un cône.
  3. sarbacane-img2Fixe le cône avec un morceau de scotch.
  4. Enfile le cône dans la sarbacane et trace au crayon le diamètre adéquat.
  5. Coupe le cône sur le trait avec les ciseaux.
  6. Enfile à nouveau la fléchette obtenue et ajuste-la si nécessaire.

Fonctionnement

Enfile une fléchette dans la sarbacane et souffle dedans pour faire partir la fléchette.

Attention : même en papier, les fléchettes peuvent être blessantes. C’est pourquoi il faut s’interdire de viser les êtres vivants. Avec un petit peu d’imagination, il n’est pas difficile de fabriquer des cibles pour exercer son adresse !

Bon souffle !

 


 

Being Human Clothing

Une marque tendance, écologique et solidaire

Being-Human-Clothing-img1Les vêtements Being Human Clothing marquent leur différence en s’appuyant sur des valeurs simples et humaines telles que le respect, le partage, l’amour, l’entraide, l’espoir, la responsabilité sociale et la protection de l’environnement. Ils sont à la fois mode et écologiques. Leur originalité réside dans les détails graphiques et visuels incarnant des valeurs humaines et solidaires, ainsi que les aspects environnementaux et sociaux de notre planète. Ici, le message est simple : « Sentez-vous bien dans nos vêtements et délivrez leurs valeurs positives en les portant. »

Being-Human-Clothing-img2Pour la petite histoire, le concept solidaire de la marque est né de l’acteur Indien Salman Khan qui, en 2007, crée sa Fondation Being Human afin de prendre en charge l’éducation et la santé des plus démunis dans le pays. Depuis, la Fondation a pris une ampleur considérable en s’associant à d’autres organisations afin de développer ses projets aux côtés de partenaires influents et reconnus. C’est ainsi que l’idée de la ligne de vêtements naît en 2010 de la rencontre de Salman Khan et de Manish Mandhana, acteur majeur de l’industrie textile indienne. En contrepartie de l’usage du nom Being Human, le groupe Mandhana s’est engagé à véhiculer les valeurs de la Fondation tout en apportant un soutien financier en lui reversant une partie de son chiffre d’affaires réalisé avec la vente des vêtements Being Human.

Bon à savoir :

Du filage au tissage du coton, jusqu’à la conception du vêtement, BHC garantit qu’aucune substance interdite ou nuisible à l’environnement n’influence les mécanismes de production. Associées à la Fondation Being Human, les boutiques Being Human en Inde emploient des personnes handicapées, répondant ainsi à l’un des objectifs de la Fondation, à savoir leur intégration dans le monde du travail.

Les prix vont de 17,50 € à 69 €. Rendez-vous sur le site européen de la marque : www.beinghumanclothing.eu

 


 

L’écologie relationnelle
La Confiance, quel cadeau !!

proposé par Nathalie Reinhardt
coordinatrice de l’Atelier Gordon
(www.ateliergordon.com)
https://www.facebook.com/pages/LAtelier-Gordon- France/544035392310154

confianceSouvent, je me dis que j’ai eu beaucoup de chance – mes parents ont toujours témoigné d’une confiance indéfectible envers ma soeur et moi. Cela pouvait passer par de petites choses : me laisser partir à l’aventure en vélo, m’occuper de ma petite soeur (un peu, pas trop), me laisser partir en voyage tôt… Plus tard, quand j’ai connu un passage à vide à l’école, leur regard plein de confiance et de bienveillance m’a été d’un soutien précieux. Avec le recul, ce regard porté sur moi m’a donné beaucoup de force. Je ne remercierai jamais assez mes parents pour cela.

La question que nous pouvons tous nous poser est : quel est le degré de confiance que j’accorde à chacun de mes enfants ?

Ma vision de notre rôle en tant que parent est la suivante : nous sommes de passage dans la vie de nos enfants, notre rôle est de les accompagner afin qu’ils gagnent l’autonomie dont ils auront besoin pour vivre pleinement leur vie. Cet accompagnement passe par la définition d’un cadre – et par l’évolution de celui-ci.

Conduire vers l’autonomie, c’est entourer notre enfant d’un cadre. Il doit être suffisamment grand pour qu’il puisse éprouver, tester, essayer de nouvelles choses et développer son autonomie. Si le cadre est trop grand, l’enfant est perdu, cela peut générer mal-être et anxiété. Si le cadre est trop petit, là encore, l’enfant ne s’autonomisera pas et un autre type de malêtre surviendra.

Donc, il s’agit de cadre et de taille du cadre. La taille du cadre, nous devons l’ajuster constamment. Parfois, nos enfants nous signalent quand il est temps d’agrandir le cadre. Mais quel beau message quand ce sont les parents qui agrandissent le cadre, le disent à leur enfant, et projettent ainsi sur lui une tonne de confiance. « Qu’est ce que tu dirais d’aller chercher le pain tout seul aujourd’hui ? » « Et si j’arrêtais de regarder ton cahier de texte pour te laisser gérer tes devoirs tout seul. Bien entendu, je suis là si besoin. »

La question-clé est : quand est-ce le bon moment ? Il n’y a pas de réponse à cela autre que celle que l’enfant nous enverra. La modestie, qui doit nous caractériser dans notre « job » de parent, doit là encore s’exercer : on propose et on regarde la réaction de l’enfant – que nous accepterons inconditionnellement –, puis on ajuste. « Je vois que cela ne te dit pas trop d’aller tout seul à la boulangerie/de faire tes devoirs seul. »

La beauté de la confiance, et de l’autonomie qu’elle encourage, est qu’elles génèrent une posture de responsabilité. Beaucoup de parents nous disent dans nos ateliers : « J’aimerais tellement que mes enfants travaillent par euxmêmes, qu’ils se motivent tout seuls pour faire leurs devoirs ! » Et notre réponse est : quand ils rentrent d’une journée de contrôle, quel est votre premier reflexe ? Ce sera souvent de demander « Comment cela s’est-il passé ? » ou « Tu as eu combien à ton contrôle de maths ? » Presque avant toute autre chose ! Ne nous étonnons pas après qu’ils ne travaillent que pour nous, c’est-à-dire qu’ils n’aient pas encore allumé leur « moteur interne » !

Si nous souhaitons que nos enfants s’autonomisent par rapport à leurs devoirs, élargissons le cadre, laissons-les respirer. Il y a bien un moment où ils reprendront le manche et leur moteur s’allumera !

Facile à dire… pas toujours facile à faire. C’est, pour moi en tout cas, un travail de chaque instant !

Mon mari, excédé alors qu’un proche lui disait, en parlant de notre fille, « elle ne sait pas encore faire du vélo, et puis elle ne fait pas ci ou ça », lui a asséné :

« Je te rassure, à 18 ans, notre fille saura faire du vélo, parler, écrire, être polie, elle mangera proprement etc. etc. Mais, pour l’instant, tu la laisses tranquille ! »

Cela a été très efficace – et c’est devenu pour nous une devise !

Faisons le cadeau de la confiance à nos enfants, pour leur permettre de faire fleurir leurs talents, de potentialiser leurs atouts et de se responsabiliser.

Alors, pour la rentrée – moment de mille organisations et de quelques contraintes retrouvées –, tentons un « Comment souhaiterais-tu que nous nous organisions cette année pour les devoirs ? », « Qu’est-ce que tu souhaiterais faire en rentrant de l’école/collège ? » et tout autre élargissement de cadre qui fait grandir et qui fait du bien, à nos enfants, à nous et à la relation !

Très belle rentrée à vous !

Nathalie Reinhardt

 


fournituresPour la rentrée,
optez pour des fournitures écolos !

Le spécialiste des fournitures et solutions écologiques pour le bureau, Un Bureau Sur La Terre, propose une gamme complète d’accessoires pour la rentrée des classes : cahiers d’écolier en papier 100 % recyclé, cahiers de textes certifiés FSC, classeurs en carton recyclé, trousses en pneu recyclé ou fibres végétales, copies doubles en papier 100 % recyclé, stylos recyclés et rechargeables, crayons en bois FSC, surligneurs et feutres à base d’eau, gommes sans phtalates, colles rechargeables sans solvant, pâtes à modeler naturelles, peintures bio… Préservons la santé de nos enfants et éduquons-les au respect de l’environnement dès le plus jeune âge !

Retrouvez tout l’équipement du parfait écolier sur www.unbureausurlaterre.com

 


bebeLa Maison Bleue fait parler les bébés à travers les signes

Dans le cadre de son engagement en faveur de l’éveil des enfants, La Maison Bleue, spécialiste de la petite enfance et acteur majeur dans la création et la gestion de crèches, a initié, il y a 3 ans, un projet destiné à favoriser la communication avec les tout-petits : Parle@2mains. Face au succès de cette initiative, La Maison bleue a décidé d’étendre cette activité à l’ensemble des crèches de son réseau à l’horizon 2015.

Il n’est pas facile pour un tout-petit de se faire comprendre lorsque le langage n’est pas acquis. Il n’en reste pas moins que le très jeune enfant a besoin de communiquer avec les adultes qui l’entourent. Pour assouvir ce formidable appétit de communication, La Maison Bleue s’est engagée à développer la pratique du signe à travers son projet Parle@2mains, en partenariat avec Signe avec moi, un organisme de formation spécialisé. Basée sur la langue des signes française, l’initiative a simplifié certains signes afin de les adapter à la morphologie et aux capacités physiques de l’enfant, tout en encourageant les parents à en inventer de nouveaux avec leur bébé. Pratiquée avec les enfants âgés de 6 à 8 mois, cette activité est l’opportunité de s’exprimer et de renforcer leurs liens avec les équipes pédagogiques comme avec leurs familles. Ainsi, reposant sur une centaine de signes, et toujours accompagné de la parole, Parle@2mains est rapidement approprié par les enfants, les familles et les équipes pédagogiques des crèches. Il permet à l’enfant de se faire comprendre et d’interagir avec les adultes qui l’entourent, dans chacune des activités qui rythment sa journée. En plein développement au sein du réseau, cette méthode est proposée dans les crèches où le personnel se porte volontaire. Pour cela, les équipes en place (directeurs et directrices de crèches, éducateurs et éducatrices de jeunes enfants et auxiliaires de puériculture) bénéficient d’une formation, dispensée par l’organisme Signe avec moi. L’ensemble du projet fait quant à lui l’objet d’un suivi opéré par un psychologue formé à la langue des signes. www.la-maison-bleue.fr

 


 

La morale de l’histoire…
L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître

Mathieu Wolniewicz est relaxologue et créateur de RelaxStory. Les CD et les téléchargements MP3 RelaxStory sont des contes relaxants et des mini-pauses yoga pour enfants, et des séances de relaxation ludiques pour adultes. Ils s’inspirent de la sophrologie, de l’imaginaire et permettent de relâcher la pression, de se détendre en seulement quelques minutes sans effort. RelaxStory propose également des animations zen et bien-être pour les entreprises, les centres commerciaux, les écoles… Écoutez, relaxez-vous, rêvez ! Pour le contacter : 06 80 99 82 25 – contact@relaxstory.comwww.relaxstory.com

par Mathieu Wolniewicz

Il était une fois, sous le soleil des tropiques, un petit village de pêcheurs, avec sa plage et ses cocotiers. Il était fréquenté par un touriste bien fortuné, qui appréciait son authenticité et le dépaysement tant recherché. Prénommé Éric, ce monsieur un peu rond du bidon aimait épater les villageois. Bien heureux d’avoir un touriste qui faisait revivre tout un village, la population locale adorait ce personnage bien sympathique. Les filets des pêcheurs ne rapportaient plus autant de poisson qu’avant et les villageois, de moins en moins riches, prenaient les billets du touriste comme un don du ciel. En échange, ce monsieur aisé profitait de la plage à sa guise, de petits services fournis par la population et de la vue paradisiaque. Tout le monde y trouvait son compte !

Madame, Monsieur, vous qui lisez cette histoire, vous aussi vous aimeriez bien être aidé par quelqu’un qui vous donne de l’argent ou profiter de la vie comme un rentier ?

Régulièrement, Éric invitait quelques amis à venir respirer l’air marin et à se dépayser dans ce havre de paix. À l’apéritif, les discussions tournaient autour de la grisaille en ville, de la pollution et de la mauvaise politique. Ainsi, beaucoup de gens enviaient Éric de profiter de la vie ici. Un soir, le plus ancien de ses amis proposa à Éric un projet immobilier pour développer ce petit paradis. L’idée était simple : il suffisait de construire un hôtel sur la plage. Il griffonna sur un papier un immeuble, une piscine, des chiffres et garantit quelques revenus substantiels à Éric et aux villageois qui s’associeraient à cette entreprise. Éric, convaincu, parlementa et associa les villageois. Gagner encore un peu plus d’argent, quelle opportunité ! Tout le monde se mit à imaginer des plans et à espérer une vie encore plus facile. Les villageois accueillaient avec espoir l’arrivée de nouveaux revenus et Éric et son ami se frottaient déjà les mains. L’architecte dessina des plans détaillés, le banquier débloqua de l’argent et nos protagonistes se mirent à travailler. L’hôtel construit, tout le monde profita des premiers gains et de la piscine à débordement. D’autres amis d’Éric, qui habitaient en ville, trouvèrent eux aussi la plage séduisante et se mirent à construire eux aussi des hôtels, des piscines et ramenèrent de contrées lointaines du personnel à bas salaire. Quelques mois plus tard, certains villageois commencèrent à regretter la destruction du lieu. Leurs maisons n’avaient plus vue sur la mer et la plage était partiellement privatisée. D’autres, un peu enrichis, étaient loin d’avoir acquis la trésorerie nécessaire pour faire construire leur propre hôtel et finirent par se disputer les emplois disponibles.

Le village devenu trop touristique, Éric s’envola vers un autre petit coin de paradis. Dans l’avion, il eut une pensée pour les pauvres villageois, finalement bien naïfs, pas vraiment riches et qui découvraient la spéculation.

La morale de cette histoire : L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître. L’argent présente 2 facettes. L’une, qui apporte confort, facilité, aisance et sert utilement à vivre dans l’harmonie. L’autre, qui pervertit à trop vouloir en posséder et vous rend avare, manipulateur et destructeur.

 


 

Parents d’artistes
LIVRE-PARENTS-D-ARTISTESde Jean Van’t Hui

60 projets pour artistes de 1 à 8 ans

Si je mélange ces 2 couleurs, quel sera le résultat ? Si je saupoudre du sel sur la peinture, qu’est-ce que cela donnera ? Puis-je faire une sculpture de la même taille que moi ou va-t-elle tomber ?… Loin, très loin du coloriage « qui ne doit pas dépasser », ces 60 activités sont centrées sur le processus de création, la démarche artistique, la créativité dans la vie de tous les jours. Ici, le rôle des enfants est de créer. D’utiliser le matériel disponible comme ils en ont envie, d’observer ce qui se passe lorsqu’ils font rouler des billes trempées de peinture sur une feuille, lorsqu’ils dessinent aussi grand ou aussi petit qu’ils le peuvent… Leur travail consiste à explorer le potentiel des matériaux, des outils et de leur propre corps. Parents d’artistes, vous apprendrez dans ce livre à aménager des espaces et des temps propices à la création, à susciter les activités au quotidien, à les guider en douceur, puis… vous accrocherez avec fierté les oeuvres d’art sur le mur ! Au cours de ces moments privilégiés, les enfants développeront d’importantes compétences artistiques et, bien sûr, s’amuseront beaucoup !

Éditions La Plage – 168 pages – 24,95 €

 

Soigner ses enfants avec l’homéopathie
Soigner ses enfants avec l’homéopathied’Albert-Claude Quemoun et Sophie Pensa

De la naissance à l’adolescence, les meilleurs conseils homéo pour prendre soin d’eux

Bobos du quotidien, allergies, eczéma, anxiété, fièvre, asthme, pipi au lit… Tous les enfants sont sujets à de nombreux petits maux. Efficace et sans danger pour l’organisme, l’homéopathie offre une solution à ces différents troubles et évite, dans bien des cas, d’avoir recours à des traitements plus agressifs. Au programme :

  • Les clés pour bien soigner votre enfant avec l’homéopathie : à partir de quel âge donner de l’homéopathie, à quelle fréquence doit-il prendre les granules, pendant combien de temps dure le traitement… Déterminer le profil de son enfant pour adapter le traitement : le Renfermé, l’Inquiet, l’Autoritaire…
  • Les 7 trousses homéopathiques essentielles : la trousse du nourrisson, de l’enfant, spéciale hiver, du petit sportif…
  • De Allergies à Zona, l’abécédaire des maux et leurs solutions homéopathiques.

Éditions Leduc.s – 352 pages – 18 €

Safari dans la bouse
Safari dans la bousede Marc Giraud Illustrations de Roland Garrigue

Et autres découvertes bucoliques

Un sujet bien senti, des anecdotes qui font mouche : ce « cabinet des curiosités » va vous surprendre par la richesse de ses informations, toutes plus étonnantes et drôles les unes que les autres, mais toutes sérieuses.

Des crottes rose bonbon de la baleine à l’animal qui n’en fait jamais, du « latrines lover » aux bouses à la vanille, vous saurez tout sur les moeurs insoupçonnées des vaches, des chiens, des abeilles, des humains ou des éléphants, et sur l’importance planétaire des déjections. Ce petit livre « enchianteur » restera gravé dans les annales.

Éditions Delachaux et Niestlé – 128 pages – 12,90 €

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.