Coin des parents

L’écolomag N° 48

L’hôtel à insectes de Graines de découvertes

Pour les sensibiliser au développement durable

Graines de découvertes, la gamme ludique et pédagogique qui sensibilise petits et grands au développement durable, a imaginé l’hôtel à insectes, un véritable refuge qui permet d’observer et d’héberger les insectes utiles. Ces petites bêtes aident à lutter naturellement contre les organismes nuisibles et à accroître la biodiversité dans les jardins et les potagers. Pensé par le designer Olivier Toulouse, ce kit offre aux enfants et à leurs parents l’opportunité d’approcher au plus près le monde des insectes. Ensemble, ils pourront apprendre à reconnaître les pollinisateurs (abeilles solitaires, bourdons, papillons) et les prédateurs (chrysopes, guêpes solitaires, coccinelles). Avec cet éveil au moyen du jeu, les enfants intégreront et développeront très tôt des attitudes écoresponsables !

Ce coffret à été conçu en collaboration avec Micropolis, la cité des insectes.

kit

Le kit est composé d’un hôtel à insectes en liège à monter et d’un livret explicatif. À partir de 6 ans – Environ 20 € – Disponible début août.

 


 

Les cartes silhouettes de Coco d’en haut

carteDes cartes postales pas comme les autres

Qu’il s’agisse de raconter les histoires du monde entier à l’aide des figurines cartonnées finement découpées, ou de partager l’histoire de ses vacances de l’été, les cartes silhouettes promettent de beaux moments de poésie.

Disponible cet été en 6 versions (Moyen Âge, préhistoire, commedia dell’arte, salon de musique, otaries, poissons), la collection prévoit dès l’automne de nouveaux thèmes (cirque, pirates, fables de La Fontaine, panda, capitales européennes), ainsi que des versions personnalisables pour les musées, expositions, zoos, parcs d’attraction ou aquariums publics.

Proposées dans des enveloppes aux couleurs de l’arc-en-ciel, les cartes silhouettes comprennent une carte postale format A5, 1 kit de 4 silhouettes prédécoupées dans du carton recyclé, 2 baguettes et des pastilles pour manipuler les silhouettes en ombres chinoises, 4 supports pour faire tenir les silhouettes debout et une photo des silhouettes mises en situation. Pour partager ses vacances autrement !

Disponibles dans l’ensemble des points de diffusion de la marque et sur le site : www.cocodenhaut.com – Fabrication 100 % française. À partir de 3 ans – 10 €

 


 

Petites histoires zen
La famille Zen sur la route des vacances

Par les créateurs de relaxstory.com
Beatriz Mezzetti et Mathieu Wolniewicz
La pause bien-être pour adultes et enfants
CD et MP3

Il était une fois, dans un joli village français, une famille, monsieur et madame Zen, leurs 2 enfants et leur chien Choupi. Cette année, madame Zen proposa de partir pour les vacances à Paris, voir la tour Eiffel. La voiture bien chargée, Choupi et le reste de la famille bien attachée avec leur ceinture de sécurité, le voyage pouvait enfin commencer. Au début, ça roulait plutôt bien ; mais, soudain, les voitures se mirent à ralentir et à avancer comme des escargots. « Les enfants, nous sommes maintenant sur l’autoroute et vous allez découvrir les joies des bouchons. » « C’est quoi, les bouchons ? », demandèrent les enfants. « C’est comme le bricolage, on sait quand ça commence, on ne sait jamais quand ça se finit ! Plus sérieusement, dit Monsieur Zen, c’est quand tout le monde se retrouve au même moment sur la route et que ça coince. Mais, ne vous inquiétez pas, il y a plein de trucs et astuces pour voyager zen, c’est papa Zen qui vous le dit. »

Vous qui lisez cette histoire, vous aussi, vous aimeriez que la route de vos vacances soit zen ? « Cela fait déjà trois heures que nous avons quitté la maison, je vous propose de faire une petite pause. » « Oui, oui ! », s’exclamèrent les enfants. « On veut sortir, on s’ennuie. » Monsieur Zen s’arrêta sur une aire d’autoroute. Il en profita pour faire quelques petits exercices d’étirement. Madame Zen servit du thé glacé pour se rafraîchir et un petit bol d’eau pour Choupi, les enfants en profitèrent pour courir et jouer dans l’herbe avec le chien. Voilà, en seulement quinze minutes, toute la famille Zen s’était déjà changé les idées et était de nouveau prête pour continuer son voyage. Trois heures plus tard, l’heure du déjeuner approchait, le ventre des enfants commençait à gargouiller. Madame Zen avait pensé à tout et avait préparé un petit pique-nique. Monsieur Zen trouva un endroit à l’ombre pour que la famille puisse se détendre confortablement et où il y avait des jeux pour que les enfants puissent se défouler. Comme il restait encore de la route avant d’arriver à la capitale, madame Zen proposa aux enfants de faire une petite sieste dans la voiture. Elle avait toujours avec elle des contes relaxants. Les enfants n’avaient rien à faire, ils devaient juste fermer les yeux et écouter. Bientôt, il n’y eut plus aucun bruit. Les enfants dormaient paisiblement, même Choupi s’était roulé en boule et était parti se relaxer au pays des rêves. Monsieur Zen put ainsi conduire calmement et rester concentré sur son trajet. Paris n’était plus qu’à une heure maintenant. Pour finir le voyage dans le calme et la bonne humeur, maman Zen proposa de jouer à « il faut compter les voitures rouges ». Celui qui compte le plus de voitures rouges a gagné. Au loin, la tour Eiffel pointait le bout de son nez. « On est déjà arrivés ? Chouette, Paris, nous voilà ! Vive les vacances ! », crièrent les enfants.

Un voyage bien préparé, c’est un voyage en voiture zen. Alors, n’hésitez pas à faire des petites pauses sur l’autoroute, hydratez-vous, faites quelques étirements, prévoyez des jeux et des contes relaxants pour les enfants. Et, surtout, passez de bonnes vacances !

 


 

Jouet sonore

Le sifflet en noyau d’abricot

le rendez-vous de Touchons du Bois
par Thierry de l’Épine – www.touchonsdubois.fr

sifflet

Matériel

  • Un noyau d’abricot bien bombé

Outil

  • Un tournevis cruciforme
  • Une surface râpeuse : pierre, ciment, pierre à affûter, papier de verre
  • Un petit morceau de fil de fer ou une épingle à nourrice

C’est parti !
Préparation du sifflet

  1. Frotte une des deux joues du noyau sur une surface râpeuse jusqu’à obtenir un trou.
  2. Fais de même sur l’autre joue, en veillant à ce qu’il soit bien en face du premier trou.
  3. Agrandis les trous avec le tournevis cruciforme de façon à ce que l’un fasse 4 mm de diamètre et l’autre 3 mm.
  4. Vide le noyau de son amande avec le fil de fer ou l’épingle à nourrice.

Fonctionnement

  1. Place le sifflet entre les lèvres entrouvertes et les dents.
  2. Aspire l’air à travers les trous tout en modulant avec la langue. Ce sifflet sert d’appeau pour les alouettes.

Bon son !

 


 

Bio Ô Top
Le marché annuel dédié au bio et à l’art contemporain

bio-o-top4e édition – Du 17 au 20 septembre 2015 Place du Palais Royal – 75001 Paris

En plein coeur de Paris, voici le rendez-vous des arts et de la biogastronomie. Composé de producteurs, distributeurs biologiques et d’artistes contemporains, ce marché existe grâce à une équipe de bénévoles persuadés qu’il est encore possible d’entreprendre à l’échelle humaine en France et de créer, à terme, des emplois pérennes.

C’est ainsi que, dans un esprit éthique et solidaire, la diffusion de la création artistique contemporaine est une fois de plus mise au coeur de cet univers gastronomique pour cette 4e édition.

Parce qu’agriculture rime avec culture et que le savoir peut s’enivrer du terroir (ou inversement !), rendez-vous à l’incontournable dégustationrécréation des équinoxes les 17, 18, 19 et 20 septembre, place du Palais Royal ! Plus d’infos sur : www.biootop.com

 


 

éco Livre

Dans l’intimité des chevreuils
de Geoffroy Delorme

Roman de l’été

livre-chevreuilsDepuis plusieurs années, Geoffroy Delorme vit dans l’intimité des chevreuils. Malicieux et joueurs, assoupis à l’ombre des arbres ou cheminant et jouant sous les bois, les chevreuils dévoilent leurs innombrables facettes sous le regard attendri du photographe.

Dans cet ouvrage, découvrez l’histoire peu commune d’un homme parti à la rencontre des chevreuils, à travers une sélection de photographies et de textes qui relatent ce qu’il vit avec ses protégés. Un mot de l’auteur… « Un jour, voilà bientôt plus de dix ans, alors que je me promenais en forêt, un chevreuil, que j’ai nommé plus tard Daguet, a croisé ma route et s’est arrêté à quelques mètres de moi. Tout doucement, je me suis accroupi. J’étais fasciné par les grands yeux noirs et brillants du magnifique chevreuil. Il a redressé la tête et pointé ses oreilles dans ma direction. Les poils de son miroir étaient hérissés. Nous nous sommes fixés l’un l’autre quelques minutes. Le chevreuil a regardé sur le côté. Reculant un peu, j’ai tourné la tête dans la même direction que lui, vers la forêt. J’ai senti quelque chose passer entre nous.

Daguet s’est détourné paisiblement, avec élégance et dignité, puis, d’un petit bond, il s’est enfoncé dans le sous-bois, de l’autre côté du chemin. J’avais les jambes coupées par l’émotion et je venais d’être touché par quelque chose de très puissant. »

Pour commander votre livre, envoyez un mail à l’auteur avec vos coordonnés postales : le.chevreuil@yahoo.fr ou contactez le par téléphone au 07 95 47 23 00 – 27,90 € frais de port inclus – Tarif spéciale : 24,90€ avec le code « chouette » !
www.geoffroy-delorme.fr


 

Nathalie-ReinhardtL’écologie relationnelle
Transmettons et défendons nos valeurs !
Comment transmettre nos valeurs ? partie 3
Les partager en nous révélant

proposé par Nathalie Reinhardt
coordinatrice de l’Atelier Gordon (www.ateliergordon.com)
https://www.facebook.com/pages/ LAtelier-Gordon-France/544035392310154

Plus sur cet article et vos réactions sur notre page Facebook : l’Atelier Gordon France. Partagez aussi entre parents dans notre groupe Facebook : les Ateliers Gordon.

Dans les deux derniers numéros de l’écolomag, nous avons débuté une série sur les valeurs en nous interrogeant sur les deux sujets suivants :
– Que sont les valeurs ? Pouvons-nous les choisir ?
– Comment transmettre nos valeurs ? Et nous avons exploré la piste suivante : les incarner en étant un exemple…

Nous poursuivons dans ce numéro notre partage sur ce magnifique sujet, dont l’urgence nous est apparue après les événements de ce mois de janvier. Dans notre société en quête de repères, comment pouvons-nous être les vecteurs des valeurs qui comptent pour nous auprès de nos proches ? Et au-delà ?

Nous allons dans ce troisième volet parler d’une autre modalité pour transmettre nos valeurs : la révélation de soi. La révélation de soi parle de notre capacité à se dire et à dire ce qui est important pour nous de façon authentique et audible. Se révéler est certainement l’une des façons les plus efficaces de partager nos valeurs, avec le fait de les incarner. Et ce n’est pas facile.

Comment faire pour se révéler ?

Beaucoup de freins nous empêchent de le faire au jour le jour.

Tout d’abord, le tourbillon de notre vie, le plus souvent, nous transforme en machines à faire et à gérer. Nos échanges avec nos proches portent souvent principalement autour de l’intendance, la logistique. Alors, quel soulagement souvent quand viennent les weekends et les vacances. Ces moments dans lesquels nous vivons un changement de rythme laissent souvent plus de place à des échanges véritables. Qui es-tu ? Qu’est-ce qui est important pour toi ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? En quoi est-ce important pour moi ?

Souvent, le temps nous manque pour se dire des choses importantes. On les pense, on a même parfois tendance à penser qu’elles sont évidentes et on fait malheureusement l’impasse. Donc, une première piste pour se révéler réside dans le fait d’intégrer plus régulièrement des temps de partages vrais dans notre vie de tous les jours. Partager plus sur « l’être » et pas seulement sur « le faire ».

Ensuite, suis-je au clair sur ce que je souhaite transmettre ? Quelles sont mes valeurs- clés ? Celles que j’ai choisies par moimême et qui sont vraiment importantes pour moi ?

dessin-parentsCe n’est pas facile tant en ce domaine, nous avons souvent notre sac à dos chargé de choses qui ne nous appartiennent pas – héritées ou inculquées à la force du poignet. Estce plus important pour moi que mon enfant dise « Bonjour Madame » ou qu’il ait une valeur de profond respect pour les autres humains ? Est-ce qu’il est plus important qu’il travaille sur son bureau bien assis, ou qu’il fasse son travail et soit impliqué dans ses devoirs ? Nous nous emmêlons souvent entre valeurs vraiment importantes et moins importantes pour nous car nous ne prenons pas le temps de faire le tri. Du coup, on a tendance à beaucoup monter au créneau, ce qui brouille et enlève de la puissance à notre message. C’est d’autant plus dommage que le sujet des valeurs est sensible. Une transmission de valeur brouillée peut générer beaucoup d’incompréhensions, encore exacerbées quand il s’agit de les transmettre à nos enfants. Ils sont alors en droit de nous dire, comme ils le font souvent : « c’est MA chambre, et je la range comme JE veux » ou « Mais qu’est-ce que cela te fait que je passe du temps avec cet ami. Je ne te demande pas avec qui tu sors dîner ! »

Faire du tri, être au clair permet de prioriser et de nous concentrer sur ce qui est clé pour nous. Et, du coup, nous pourrons alors le communiquer clairement.

Se révéler nécessite aussi que nous osions nous montrer tels que nous sommes et que nous nous sentions suffisamment en sécurité pour le faire. Que va penser mon ami si je lui dis ce qui est important pour moi, et mon ado ? La grande magie de cela est que, avec nos enfants surtout, en osant le faire, nous leur donnons la permission de faire de même. Ils apprennent que se montrer tel qu’on est, avec nos richesses, nos expériences et nos imperfections. C’est un fabuleux vecteur de partage et de bien-être, un accélérateur de relation.

Se révéler pour partager ses valeurs : QUAND

Pour transmettre nos valeurs, rien de tel que les moments dans lesquels nous sommes sereins, détendus. Nous, l’émetteur, et aussi notre interlocuteur ! Pour que ce soit un moment de partage spécial, quand on a du temps et que tout le monde est dispo.

Rien de pire que de faire passer ses valeurs en pleine crise (quand on surprend notre ado devant une série alors qu’il est censé réviser le bac, par exemple). « Ce n’est pas comme cela que tu réussiras dans la vie. Quand on se fixe un objectif, on se donne les moyens. Sinon, on ne décolle jamais. » Quand on partage ainsi en zone de conflit, on a de bonnes chances de renforcer la résistance de l’ado et de perdre beaucoup de temps !

Chacun d’entre nous a le droit de penser et d’avoir les valeurs qu’il souhaite, bien entendu. Et en même temps, si nous voulons les partager, il sera beaucoup plus efficace de choisir des moments adéquats pour le faire, hors zone de tension et de conflit ! Nos enfants nous signalent vite quand ce n’est pas le moment. « Mais oui, maman, quand tu étais jeune, tu faisais comme cela. Pfffff… », alors que le même message passé dans un moment de complicité leur plaît beaucoup.

Se révéler pour partager ses valeurs : COMMENT

La clé est d’émettre des messages clairs, simples et compréhensibles. Vous vous assurez ainsi que le récepteur comprendra pleinement votre message et sa signification pour vous, sans frustrations.

Ensuite, il est important d’être congruent. Ce que vous pensez et ressentez est ce que vous devez montrer et dire. Quand votre visage et votre langage corporel n’expriment pas le même message que ce que vous dites, cela envoie un message brouillé et crée de la confusion. Les enfants, ainsi que les adultes en général, se fient plus à ce qu’ils voient qu’à ce qu’ils entendent quand l’émetteur n’est pas « aligné », et donc pas congruent.

Enfin, il sera clé d’être connecté. Il est important d’être attentif à qui vous parlez et comment cet enfant ou adulte communique. Vous, en tant qu’émetteur du message, devez être sur la même « longueur d’onde » que votre enfant, communiquant à son rythme et utilisant un vocabulaire et un langage avec lesquels il se sent à l’aise. Si votre enfant a le sentiment que vous êtes connecté à son monde et à luimême, il sera bien plus en mesure de vous prêter attention et d’écouter ce que vous avez à dire. Si vous sentez qu’il n’est pas attentif, alors cela vaut le coup de reporter votre échange.

Se révéler, dire qui on est, ce à quoi nous croyons, ce qui est important pour nous est un des moyens-clés à notre disposition pour transmettre l’essentiel à nos enfants. Alors, prenons le temps nécessaire pour le faire, simplement, régulièrement. Renforçons encore ces moments magiques de partage qui fondent la relation et consolidons durablement nos liens avec ceux qui comptent le plus pour nous.

Voici venu l’été de la respiration et du partage. Belles vacances à vous ! À très bientôt. Fraternellement,

Nathalie Reinhardt
nathalie.reinhardt@ateliergordon.com
www.ateliergordon.com
Facebook : Atelier Gordon France

Dans les prochains épisodes : Comment gérer les collisions et différences de valeurs.

 


 

éco Livre

Sauvons le climat – Le monde de Ouka
livre-sauvons-le-climatde Carole Stora-Calté

À l’heure des négociations internationales historiques sur le climat qui auront lieu en France en décembre 2015, très peu d’ouvrages sont accessibles aux enfants pour les sensibiliser à cette question centrale du changement climatique, qui engage leur avenir. En voici un destiné aux 4-8 ans, pour vous aider à leur en parler. Les Ouka sont des personnages qui vivent dans un monde merveilleux. Un jour, ils partent en vacances sur la planète des hommes et se rendent compte que tout va mal. Dans les pays où il fait chaud et beau, ça devient sec. Dans les pays froids où il y a beaucoup de glace, elle fond. Et les pays au climat tempéré, c’est-à-dire où il fait ni trop chaud, ni trop froid, sont inondés. Les Ouka chercheront alors à savoir comment sauver la planète des hommes.

Éditions Pippa – 44 pages – 15 €

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.