Habitat | L'écolomag

Habitat

L’écolomag N° 13

Octobre – Novembre 2009

éco… logis

 

LOGEMENTS DURABLES

Clermont clairement écolo

C’est le projet développé par la ville de Clermont-Ferrand et l’aménageur Logidôme : la ZAC de Trémonteix. Au programme, 600 nouveaux logements sur 20 hectares idéalement situés, un éco-quartier qui se place comme un modèle unique en France. En matière de développement durable en premier lieu, car la ZAC Trémonteix préservera le cadre exceptionnel de son lieu d’implantation notamment en préservant les vignes des Côtes de Clermont, mais aussi en privilégiant la performance énergétique des bâtiments (récupération des eaux de pluie, panneaux solaires, notamment…). Protection de l’environnement donc, mais aussi mixité sociale : les habitats proposés seront répartis de la façon suivante : 1/3 des logements seront dévolus au locatif social, 1/3 seront en accession à la propriété, et 1/3 seront laissés en accès libre. Enfin, l’aménagement en lui-même sera une des forces de la zone. Comprenant des chemins de circulation piétonne, mais aussi un terminal de ligne de transport en commun, les déplacements dans la ZAC Trémonteix seront optimisés afin de garantir un cadre de vie exceptionnel. Trémonteix sera également un lieu de vie important puisque des parcs, un City Park et des équipements sportifs (stade de football, terrains de boule, etc.) seront aménagés à proximité des habitations. Une démarche sur la recherche d’une empreinte écologique minimale qui proposera des logements pour 2010/2011, nous saluons cette initiative !

www.clermontferrand-tremonteix.fr

 

Basse conso au pays des volcans

Un projet exemplaire de maison basse consommation en auto-construction est entrain de se réaliser près du Puy de Dôme. À près de 900 m d’altitude, M. et Mme Bouveret ont décidé d’auto construire une maison saine et écologique. Au programme : fenêtres performantes triple vitrage), ossature bois de 177 m², murs de 45 cm dont 30 cm d’isolants pour une isolation optimale, ainsi que pour le toit avec 22 cm de bois compressé, 26 cm de ouate de cellulose, 6 cm de fibre de bois et enfin, une lame d’air finale de 10 cm d’épaisseur. Les menuiseries, réalisées pour ce chantier en Pin Sylvestre, essence de bois la plus isolante, sont issues de la gamme mixte bois-aluminium passive et le bois est certifié. Un cadre périphérique supplémentaire en polyuréthane a également été rajouté. Résultat ? L’isolation totale de la maison permettra à la famille Bouveret d’installer seulement un puit canadien et une VMC double flux pour maintenir une température intérieure agréable. Vous aussi, vous désirez construire vous-même votre demeure ? Pour soumettre votre projet de créations, rendez-vous sur un site spécialiste de la menuiserie. Ces professionnels se proposent de se déplacer avec un de leurs techniciens sur toute la France afin de réaliser une journée d’assistance technique à la pose. La mise d’aplomb, la fixation, l’étanchéité, autant de points sur lesquels une formation n’est pas un service superficiel !

www.menuiseriedavid.fr

 


 

Energie solaire

Voici un site intéressant qui montre que l’énergie solaire est à la portée de tous. Il s’agit d’un site d’un particulier belge, qui vous permet d’appréhender en temps réel le fonctionnement de son capteur solaire ! Cliquez sur la date du jour qui vous intéresse et suivez l’évolution de la production de chaleur par le capteur solaire, du rayonnement solaire et de la production du panneau photovoltaïque au cours d’une journée. Vous pourrez réaliser si cela vaut vraiment le coup ou le coût !

www.eausolaire.eu

 


 

Coopératives d’habitants

Mais qu’est ce que c’est ? Tout d’abord un concept, car il n’en existe pas en France mais cartonne à l’étranger ! Toutefois, il s’agit d’un concept évolutif, puisque des projets naissent chaque jour. En 2005 est née Habicoop, une association qui aide à la création et au développement de projets immobiliers collectifs respectueux de l’environnement à vocation de logements appelés coopératives d’habitants et qui permet l’existence d’un réseau des coopératives d’habitants. L’association ne veut donc en aucun cas soutenir une seule initiative isolée de coopérative d’habitants, mais souhaite créer un mouvement, faire connaître ce mode d’habiter et le proposer comme une alternative au marché immobilier classique. Une société coopérative d’habitants regroupe des personnes qui veulent gérer et améliorer, ensemble, les logements qu’ils occupent dans un même immeuble ou sur un même terrain. Les valeurs fondamentales sont la propriété collective, la sortie du système spéculatif et la démocratie. Habicoop souhaite créer un cadre permettant aux coopératives d’habitants d’intégrer des critères écologiques et d’accueillir des ménages avec des revenus variés. La construction ou la rénovation de l’habitat prend en compte les critères écologiques : choix de matériaux sains et à faible impact environnemental, de provenance locale, conception du bâtiment en fonction de contraintes liées à l’énergie (orientation), utilisation d’énergies renouvelables, économies d’eau, installation de composteurs, etc. Vous aussi, cette idée vous intéresse, rendez-vous sur le site www.habicoop.fr pour voir les projets en cours !

 


 

Aérothermie

On connaissait la géothermie, qui puise la chaleur dans le sol pour la restituer à l’intérieur de votre maison par le plancher, mais il existe aussi l’aérothermie. Elle utilise l’air extérieur pour permettre, entre autres, de chauffer votre maison. En cas de température négatives, pas de soucis, puisque ce système reste valable. L’air est en effet chauffé par les rayons du soleil de manière perpétuelle. L’aérothermie va permettre de récupérer cette chaleur alors même qu’il fait froid. Puisant de l’énergie dans l’air, la pompe à chaleur aérothermique est une sorte de gros ventilateur qui débouche sur un échangeur d’air. Ce système fonctionne un peu comme un climatiseur qui serait inversé pour produire de la chaleur. L’aérothermie fonctionne selon deux principes distincts. Une pompe à chaleur extrait l’air extérieur puis le réchauffe pour souffler un air chaud à l’intérieur, il s’agit d’une PAC Air/Air. Un autre système existe qui transforme l’air extérieur en eau chaude, c’est le système Air/Eau. Le principe de base est de transformer l’air extérieur en chaleur douce transmise à un plancher chauffant ou des radiateurs à accumulation douce pour une température ne dépassant pas les 40°. Résultat ? Une maison chauffée sans émanations toxiques et de sérieuses économies d’énergie ! Et ce, même en cas de grand froid, où l’aérothermie aura besoin d’un plus fort appoint électrique car chaque Kwh dépensé pour extraire l’air rapporte en moyenne 4 Kwh de chauffage ! Un dernier avantage non négligeable de l’aérothermie Air/ Air : le système est réversible. Sorte de climatiseur inversé l’hiver, la pompe à chaleur peut fonctionner dans le bons sens en été. Un sans faute !

NOTA BENE

Attention toutefois à bien vérifier le Coefficient de Performance (COP) de la PAC : tous les fabricants de pompe à chaleur vous présenteront à un moment ou un autre le COP de la machine qu’ils souhaitent vous faire acheter. Le COP est en fait la différence entre l’énergie consommée par l’appareil et celle qu’il peut restituer. Exemple, si une PAC consomme 1 Kwh et en restitue 3, on dit que son COP est de 3. Un label énergétique a été créé. Si le logo Eurovent figure sur le matériel, il garantit que le COP est conforme à la valeur annoncée par le constructeur.

(Dossier complet sur : www.ideesmaison.com)

 


 

Eclairer une pièce avec des Led

C’est enfantin, car en fait, c’est tout simplement logique. Les LED sont adaptées à toutes les pièces. Il suffit de les diriger correctement là où vous désirez de la lumière ! Et même si vous installez plusieurs LED dans la salle de bain par exemple, pensez qu’en remplacement de votre lampe centrale qui faisait 230W, vous disposerez de 8 LED (maximum) orientées justement dans votre pièce, 8 LED de 3W chacune. Vous passez donc à une puissance de 24W soit près de 10 fois moins qu’une lampe classique, pour un éclairage tout aussi efficace, si ce n’est plus, vu son orientation spécifique ! C’est une belle différence, vous ne trouvez pas ?

(Source : M. FROMENTIN Romuald – SARL C2M – LEDPOWER – www.ledpower.fr)

 

Que deviennent les ampoules recyclées ?

Une fois les lampes collectées, elles sont acheminées à un centre de traitement où elles sont recyclées pour près de 93% de leurs poids. Cela se déroule de la manière suivante : le verre, qui constitue 88% des ampoules, permet de fabriquer des tubes fluorescents, des abrasifs ou des isolants de bâtiment, et les métaux (fer, aluminium et cuivre) qui constituent 5% du poids des ampoules, servent à la fabrication de produits neufs tels que des canettes ! Quant aux plastiques, présents principalement entre le culot métallique et le verre des lampes fluocompactes, ils représentent 4% seulement de l’ensemble des lampes. Insuffisants pour mettre en place une filière de recyclage viable, ils font souvent l’objet d’une valorisation thermique par incinération. Enfin, les poudres fluorescentes recouvrant l’intérieur des tubes et lampes fluorescentes, sont des terres rares et ne sont pas recyclables. Elles doivent être enfouies dans des installations de stockage de déchets ultimes. Le mercure, lui, est neutralisé !

(Source : Recylum)

 


 

Saviez-vous qu’il existe aujourd’hui des ampoules à LED liquide ? Inventé par la société Liquidleds Lighting Corportaed basée à Taiwan, ce système a obtenu la médaille d’or du salon international « Archimède ». Pourquoi ? Parce qu’immergée dans un liquide dissipateur de chaleur, la led liquide a pour avantage d’augmenter la performance lumineuse de l’ampoule mais aussi de dissiper la chaleur émise par celle-ci grâce à l’utilisation d’une huile fine de refroidissement. Utilisée en courant alternatif AC, cette led permet une température de la verrerie de l’ampoule qui tourne autour de 40° en utilisation intensive.

Pour + d’infos : www.elecolight.com

 


 

Chaudière à bois
dernière génération

Une petite centrale électrique domestique à granulés de bois qui fournit en même temps jusqu’à 10,5 KW de chaleur à la maison et produit jusqu’à 3 KW de puissance électrique ? On connaît, c’est le principe de la cogénération qui permet de réduire de 20% la consommation d’énergie primaire. Presque 200 ans après l’invention de Robert Stirling, la société Sunmachine commercialise enfin la Sunmachine pellet. Couplée avec un ballon tampon de grande capacité (1000 litres), cette chaudière module sa puissance pour avoir un fonctionnement optimum du moteur. Elle peut s’utiliser : pour couvrir le chauffage d’une maison ancienne avec un appoint nécessaire par INSERT IGNORE bois par exemple ou pour un ensemble d’habitation basse consommation avec un appoint solaire. Ses qualités : elle produit peu de fumée et très peu de particules ! Pour la mise en fonction, pas de problème, les granulés de bois sont livrés par camion souffleur et un tuyau flexible permet de remplir le silo de stockage qui alimente directement la chaudière. Et vous, vous vous chauffez comment cet hiver ?

Informations : www.sunmachine.frwww.leboisdanstoussesetats.org

 


 

Les techniques de l’enduit écolo

Souvent, on pense qu’isoler et finir par un enduit, c’est simple comme bonjour. Le problème, c’est qu’il faut que l’isolant soit assez rigide (mais pas trop sinon il n’isole plus), et qu’il tienne à l’eau (sinon l’isolant est détruit). Il existe pour cela 2 solutions: la fibre de bois imprégnée à la paraffine, aussi appelée panneaux isolant pare pluie (type Hofafest UD ou Kombi de chez Hofatex) ou le liège. Pour la fibre de bois, traitez la surface avec une couche d’accroche (type accroche aux silicates « contact plus grob » de chez Keim, ou alors un mélange de peinture blanc mat AURO avec du sable granulométrie 0-2, ou enfin un mélange de colle à papier peint et de sable granulométrie 0-2) et ensuite passez un enduit (plâtre, chaux ou argile). Sur les panneaux de liège, l’accroche est en revanche suffisante, il ne reste plus qu’à passer un enduit à l’argile ou à la chaux. Pozzo Nuovo a développé des enduits à la chaux, prêts à l’emploi, à poser directement sur les plaques de liège. Ces enduits sont blancs, vous pouvez très bien les teinter avec des pigments naturels, ou passer un badigeon. Pour les plafonds et les endroits faiblement utilisés, ces 2 solutions sont très simples. Par contre, pas question de fixer des étagères, ou d’autres éléments suspendus, les isolants n’ont pas de résistance à l’arrachement suffisante. Veillez d’ailleurs à ce que les joints des panneaux soient armés avec des bandes joints (type placo ou calicot de fibre de verre fin). Cela évite que les enduits craquent à ces endroits. Enfin, la jonction avec l’existant. Pour éviter que l’enduit ne craque à ces endroits, armez comme pour les jonctions de panneaux, ou utilisez un mastic souple (type silicone).

(Source : Guillaume DEMARQUE – MNIDF)

 


 

DÉCO DURABLE ET MODE ÉTHIQUE

Mobilier écolo

Le site www.meubles-eco.com est l’un des premiers sites de vente en ligne directe de meubles 100% éco conçus. Il propose aux particuliers et aux professionnels qui le souhaitent, une autre façon de vivre dans un quotidien, où le mobilier prend tout un autre sens. Celui du respect de la nature et des êtres, celui de la conscience individuelle d’acheter de manière responsable et de s’entourer d’objets pratiques et poétiques conçus et réalisés suivant les principes du Slow design. www.meubles-eco.com privilégie des objets pensés et fabriqués dans une même région, s’efforçant également de préserver des techniques traditionnelles revisitées et adaptées à un style de vie actuel avec toujours un penchant pour les objets qui associent fonction, forme, matière, couleurs et surtout bien-être ! Vous saurez maintenant quels sont les créateurs de vos meubles, où sont-ils fabriqués et comment. Pour des achats réfléchis en toute transparence, mêlant subtilité de l’art aux valeurs sur la protection de l’environnement !

www.meubles-eco.com

 

Design solaire

C’est tout en finesse que les designers italiens du Studio Integral Vinaccia ont dévoilé un nouveau système d’éclairage d’intérieur : un module composé de tuile céramique équipé de LED et de cellules photovoltaïques. Résultat ? Un magnifique rideau d’anneaux à disposer sur une porte fenêtre, qui capte la lumière le jour et la restitue le soir venu ! L’avant et l’arrière du système sont symétriques et interchangeables, ce qui laisse toute liberté à l’utilisateur de changer l’aspect de la structure. Jamais rideau n’a eu autant d’allure !

www.enerzine.com

 

 

La déco, juste un truc comme ça !

Un Truk com ça, c’est l’histoire de deux nanas, Flavie et Xavière, des « fouineuses » professionnelles. Et c’est justement au détour d’une décharge, dans l’atelier d’un ferrailleur ou autre bric à brac que ces deux-là dénichent des objets oubliés pour leur donner une seconde vie. Lumineuse l’idée, d’autant plus que les objets recyclés deviennent rapidement de belles lampes originales pour décorer votre intérieur. Et puis, chaque pièce est unique et on passe des lampes aux range-tout, ou tabourets hors du commun ! Tous ces p’tits trucs, pour faire de votre intérieur des lampes et du mobilier pas comme les autres. Des œuvres à découvrir de toute urgence !

www.untrukcomca.com

 

La maison en bambou

Cet été, la première maison réalisée entièrement en bambou, certifiée parasismique et para-cyclonique de surcroît, a vu le jour en Martinique ! Cette maison a été réalisée pour accueillir les bureaux de l’Association pour la promotion du bambou à la Martinique, avec le soutien du conseil régional. Aussi résistante qu’une maison en bois (dans le temps, mais aussi au niveau des intempéries et insectes), la maison en bambou serait de plus para-cyclonique, construit dans un matériau capable de résister à des vents excédents 230 km/h ! Elle aurait également des pouvoirs pour agir contre la foudre. L’extérieur de la maison en bambou s’entretient au même titre que pour une maison en bois. Elle peut être peinte, vernie, voire huilée. La maison peut être enduite de tous les produits généralement utilisés pour le bois. Les murs extérieurs peuvent être crépis, les murs intérieurs carrelés. Bref, de quoi ajouter une petite touche d’exotisme sur les murs de sa propre maison ! Fin 2009, une première maison en bambou isolée en chanvre sera construite en Normandie. À quand les autres régions ?

(Source : www.ecologie-pratique.org)

 

Rénovation écologique

Que vous soyez une entreprise ou un particulier en recherche de rénovation écologique, ce tout nouveau site est pour vous ! « Maison tout’ecolo », c’ est un site de rénovation d’intérieur qui vous aide, vous conseille, agence, et même exécute les travaux que vous désirez réaliser ! Le tout, de manière écologique, avec l’aide de matériaux respectueux de l’environnement (peintures, colles, parquet, mobilier, décoration…). Résultat ? Pas de substances nocives (COV, métaux lourds, formaldéhyde…) qui polluent vos maisons, appartements, lieux de travail…et l’assurance de la certification par des labels, tels que NF ENVIRONNEMENT, ECOLABEL…Vous avez un projet pour rendre votre intérieur plus sain, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Vite cliquez sur www.maisontoutecolo.com ou contactez le 01.30.76.81.90

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.