Habitat

L’écolomag N° 14

Décembre 2009

éco… logis

 

J’suis bidon !

Quel avenir pour les bidons industriels ? Instrument de musique, fauteuil, barbecue… François Royer, artiste et designer, redonne un destin digne de ce nom aux vieux bidons d’huile…

A découvrir sur www.stanker.fr/fr/page/5-Accueil.html

 


 

Plantes dépolluantes

Bien choisir ses plantes pour dépolluer son salon

Le séjour, salle à manger sont les pièces les plus vastes de l’habitation où l’on trouve de nombreux polluants dont :

L’ammoniac : Les produits d’entretien.

Benzène : Les produits nettoyants, peintures, parfums d’ambiance.

Formaldéhyde : Les meubles en aggloméré, matériaux de construction, cires et vernis,

Monoxyde de carbone : La cheminée, appareils de chauffage à combustible.

Toluène : Les peintures, solvants.

Trichloréthylène : Tous les textiles nettoyés à sec : Housses de fauteuil, rideaux.

Xylène : Les parquets, résines, peintures.

Ondes : Les équipements audiovisuels, équipements informatiques (communication sans fil)

Voici une sélection de 7 plantes pour vous aider à dépolluer vos salons

Plantes araignés ou Phalangère

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Benzène
  • Formaldéhyde
  • Monoxyde de carbone
  • Toluène
  • Xylène

Chrysanthème ou Marguerite d’automne

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ammoniac
  • Benzène
  • Formaldéhyde
  • Monoxyde de carbone
  • Trichloréthylène

Crassula ou Arbre de Jade

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ondes

Sanseviera

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Benzène
  • Formaldéhyde
  • Toluène
  • Trichloréthylène
  • Xylène

Cactus

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ondes

Dracaena Marginata

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Benzène
  • Formaldéhyde
  • Monoxyde de carbone
  • Toluène
  • Trichloréthylène
  • Xylène

Spathiphyllum ou Fleur de Lune

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ammoniac
  • Benzène
  • Formaldéhyde
  • Toluène
  • Trichloréthylène
  • Xylène

Le saviez-vous

Une plante suffit à dépolluer 10m2

Source : www.plantes-depolluantes.com

 


 

Un fournisseur d’électricité
100% renouvelable

Planète oui®, le seul fournisseur d’électricité 100% renouvelable depuis l’ouverture aux particuliers du marché de l’électricité, s’inscrit dans une démarche éthique et responsable. Pour planète oui®, l’entreprise a sa part de responsabilités et doit créer une véritable alternative économique dans la relation fournisseur-clients. C’est pour cette raison que planète oui® s’engage à réinvestir 20% minimum de ses bénéfices dans le développement de la production d’énergie alternative et récompensera les clients qui réduisent leur consommation d’électricité, grâce aux services coopératifs gratuits Electréconso, et Electrécolo. De plus, suivant le grenelle qui propose d’insérer plus d’énergies renouvelables à côté des énergies ordinaires ; de porter à + de 20% l’énergie finale d’origine renouvelable en 2020 et de diminuer la consommation d’énergie finale ; planète oui® souhaite produire sa propre énergie renouvelable et développer ses propres capacités de production sur le territoire français. Pour se faire, elle achète l’électricité à des producteurs d’électricité renouvelable en Europe et plus particulièrement en Suisse et rachète en France la production des petites éoliennes installées par WINDEO, partenaire éolien. L’électricité est certifiée par le RECS dont le représentant français Observer atteste que l’achat d’électricité est 100% renouvelable.

Source : www.planete-oui.fr

 

Jouer… c’est rénové !

Voici le nouveau venu dans le monde des jeux écolos en ligne : SIMUrénov. ce jeu propose de se mettre à la place d’un propriétaire de maison individuelle souhaitant faire rénover son habitation, pour la rendre plus confortable et plus économe en énergie. Soutenu par l’ADEME, la Région Rhône-Alpes et l’union Européenne, SIMUrénov présente les différentes options offertes pour la rénovation d’un bâtiment, et attention le joueur dispose de 10 minutes pour faire les meilleurs choix !

www.simurenov.com

 

Isolez-vous chez Emmaüs

Grâce à Emmaüs, les vêtements trouvent une seconde vie. Le Relais, réseau d’entreprises, collecte, trie et recycle les vêtements qui deviennent soit des chiffons d’essuyage pour l’industrie ou un isolant thermo-acoustique performant appelé Le métisse. Cet Isolant pour le bâtiment est réalisé en fibres textiles 70% coton, 15% laine-acrylique, 15% fibres polyester thermofusibles (liant). Le principe est simple, les vêtements sont triés, découpés, hachés et effilochés jusqu’à l’obtention de fibres textiles qui sont alors métissés et liés pour en faire des panneaux et rouleaux isolants. L’isolant s’utilise de façon traditionnelle et ses propriétés sont sensiblement équivalentes à celles de la laine minérale.

Source : www.lerelais.org/Isolant-Metisse

 


 

Rubrik’ à trucs

Shampoing pour animaux

Recommandé par les vétérinaires, vous pouvez utiliser du savon noir comme shampoing pour vos animaux.

 

Traces de cambouis

Frotter en humidifiant un peu de microbul lavande (faire une pâte) sur les tâches, rincer. Mettre en machine avec votre lessive.

(Sources : www.bulle-verte.com)

 


 

Economie d’énergie

 

Quand la pub est écologique

Des façades solaires qui en plus diffusent de la publicité, c’est possible ? Les façades munies de capteurs solaires chauffent l’air extérieur et permettraient selon les concepteurs de couvrir jusqu’à 40% de besoins en chauffage. De plus, grâce à un tissu micro perforé traité par impression numérique, les entreprises peuvent afficher leur publicité et en changer à volonté.

(Source : le moniteur n°5524)

 

Des éoliennes domestiques

En formes de chiens assis, ces « aéro-cubes » s’intègrent facilement dans l’architecture en se plaçant sur le toit, une alternative aux mâts plus généralement connus. De plus les modules profitent de l’effet venturi causé par le toit. Selon les régions, la production d’un module peut couvrir jusqu’à 25% des besoins énergétiques d’une maison.

Source : le moniteur n° 5522 – www.aeolta.com

 

Biogaz, principe et utilisation

Le biogaz est produit par fermentation de la matière organique en l’absence d’oxygène. On parle également de ‘’méthanisation’’ car il est principalement composé de méthane. Aujourd’hui utilisé pour traiter des matières organiques, et pour produire du biogaz, il constitue une source d’énergie renouvelable non négligeable. Le biogaz est convertible en pratiquement toutes les formes utiles d’énergie. Certaines applications sont largement développées et l’offre industrielle et commerciale est solidement établie pour l’utilisation directe en four ; la production de chaleur sous forme d’eau chaude ou de vapeur ; la production d’air chaud pour le séchage ; la production d’électricité par moteur à gaz, turbine à vapeur, turbine à gaz ; la production combinée d’électricité et de chaleur par cogénération.

Source : www.solagro.org

 

Solaire thermodynamique

Après un faux départ dans les années 80, l’héliothermodynamique, qui consiste à concentrer le rayonnement solaire à l’aide de grands miroirs pour produire de l’électricité, revient sur le devant de la scène. Ce dossier passe en revue les enjeux auxquels doit faire face cette filière prometteuse. Où installer les centrales ? Comment dimensionner le stockage et l’appoint ? Comment évoluent les technologies ? Quelles politiques de soutien doivent être mises en place ? Le site http://www.energies-renouvelables.org vous présente parfaitement dans des dossiers explicites l’héliothermodynamisme, mais aussi le granulé de bois qui veut élargir son marché, la graine de colza au biodiesel, le décollage attendu des biocarburants aériens, l’atlas complet des parcs éoliens et des ZDE en France, les convois exceptionnels, et comment stocker le vent sous terre ?

 

Conseil de pro

Une astuce toute simple pour faire des économies de KW !! Un chauffe eau de 200 à 300 litres consomme en moyenne environ 3 Kw pour maintenir l’eau chaude en température. En Mettant deux couches d’isolants sur votre chauffe-eau vous réduirez de plus de 40% votre consommation électrique.

Source : Bruno SPOLTI – Plombier dans le Var

 


 

Laine minérale recyclable

Une nouvelle génération de laines minérales isolantes a été présentée par Knauf Insulation. Fabriquée à partir de matières premières naturellement renouvelables et/ou recyclées, elle utilise un liant à base végétale. Ce nouveau procédé, réduit jusqu’à 70 % l’énergie nécessaire à sa fabrication. En plus de son caractère écologique, elle est sans odeur, moins irritante et génère moins de poussière. Elle résiste à l’eau, à la vapeur d’eau, aux moisissures, n’attire pas les insectes, rongeurs ou vermines.

Informations: Knauf Insulation Ecose Technology

 

Récupération de l’eau de pluie

Le prix de l’eau ne cesse de croître, notre consommation également. La récupération de l’eau de pluie est par conséquent une alternative économique et écologique à notre hyperconsommation, car il apparaît anormal de laver sa voiture ou d’arroser son jardin avec de l’eau potable. De plus, l’eau de pluie est meilleure que celle du robinet pour vos plantations et non calcaire. Elle n’attaque donc pas les appareils électroménagers. Le principe ? L’eau est récoltée de votre toiture via des gouttières, elles-mêmes reliées à des cuves de stockage. Vous pourrez ensuite disposer de votre ressource le plus aisément du monde grâce à de simples robinets. Une cuve plastique que vous installerez au pied de votre descente constitue un équipement minimal et peu onéreux.

 

Comment bien choisir
son isolation thermique

Quel que soit le mode d’isolation choisi, le fait d’utiliser une isolation renforcée permettra de diminuer votre consommation de chauffage, sa facture et les rejets associés.

  • N’oubliez pas de juger votre isolant sur son efficacité en hiver et en été.
  • Nous vous déconseillons les isolants en flocons s’ils ne sont pas agglomérés, car ils se tassent progressivement et perdent de leur efficacité.
  • Si vous optez pour des matériaux naturels, choisissez un professionnel spécialisé.
  • Si vous optez pour des matériaux courants, optez pour le moins mauvais de ces isolants, à savoir la laine de verre ou de roche de forte densité.

(Source : www.Ideesmaison.com)

 


 

Comment différencier une led
des autres lampes ?

Au premier regard, aucune différence, la technologie LED est totalement un système de remplacement de lampe. Elles se ressemblent toutes en effet, mais on peut les différencier par l’optique, car les lampes à LED de qualité bénéficient de lentille pour « doper » le faisceau, qui est très serré sans. Il est surtout possible de voir le procédé électroluminescent à l’intérieur de la lampe, là vous ne pouvez pas vous tromper ! Gare aux transformateurs ferromagnétiques, les LED n’aiment pas la surtension (tout comme nous !), faîtes donc attention aux anciens transformateurs de vos lampes halogènes ! Et privilégiez des transformateurs électroniques à alimentation stabilisée.

(Source : R. FROMENTIN, consultant en économie d’énergie électrique www.ledpower.fr)

 

Que deviennent les DEEE pro ?

On connaît les filières d’élimination des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ménagers, qui depuis novembre 2006 permettent aux détenteurs d’appareils électriques usagés de s’en défaire en toute conformité. Mais qu’en est-il des déchets d’équipements professionnels liés aux activités du bâtiment ? La loi Grenelle II va rendre obligatoire pour les maîtres d’ouvrage la réalisation d’un diagnostic déchets préalable à tout chantier de plus de 2.000 m2, avec pour conséquence une exigence de transparence accrue sur les filières utilisées par les maîtres d’oeuvre à qui les chantiers seront confiés. Les DEEE Pro ont désormais leur filière de recyclage qui se déploie progressivement à partir de la région Rhône-Alpes.

(Source : www.recylum.com)

 

L’éco-contribution

Comme nous l’avons précisé dans les écolomag précédents, le recyclage est financé grâce à l’éco-contribution de tout utilisateur lors d’achat de lampe neuve. Cette éco-contribution est fixée à 0,18 € TTC pour les lampes mises sur la marché du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2009. Il ne s’agit pas d’une taxe mais bien d’une contribution en application du principe pollueur-payeur. Recylum facture l’éco-contibution aux producteurs, qui la facturent aux distributeurs, qui la font payer aux consommateurs. Son montant est révisé régulièrement en fonction de l’évolution des coûts.

(Source : www.malampe.org)

 


 

Peinture Naturelle

 

Faire sa peinture à la caséine

La peinture à la caséine, protéine du lait revient au goût du jour grâce à l’engouement pour les peintures à l’ancienne. Bon marché, on peut la fabriquer facilement, elle est très stable dans le temps et sans aucun produit toxique. Elle se colore avec des pigments naturels, ocres et terres colorantes. Mais attention, elle ne devient opaque – avec sa teinte définitive – qu’après séchage. Vous pouvez trouver chez certains distributeurs des kits prêts à l’emploi ou bien acheter les différents ingrédients chez des fournisseurs spécialisés et faire votre propre mélange. Petite astuce : On peut aussi remplacer la caséine par du fromage blanc totalement écrémé, pour une peinture encore plus économique, mais il faut ajouter quelques gouttes d’essence de girofle pour supprimer tout risque de moisissures.

Antoine Bosse-Platière – Source : www.Terrevivante.org

 

Trucs et astuces
Pour enlever les mauvaises odeurs
de la peinture fraîche

Placez au milieu de la pièce fraîchement repeinte une marmite remplie de lait très bouillant et laissez refroidir. A défaut, mettez dans une assiette un oignon cru tranché en quartiers et laissez-le 24 heures.

www.trucmania.com

 

Conseil de pro

Vous souhaitez repeindre la chambre de vos enfants avec de la peinture naturelle mais l’ancienne peinture est acrylique ou glycéro ? Pour une peinture naturelle, il est toujours préférable d’éliminer les anciens supports, mais pas toujours réalisable. Quoi qu’il en soit, le mur devra être ré-enduit et imprimé, pour un mur en acrylique, et pour la peinture glycéro, vous pouvez opter pour le même procédé, à savoir lessivage, enduisage et ponçage. Et voir, en entoilage de papier intissé. Conseil de Frédéric Gay, pour Bio-habitation Paris.

www.bio-habitation.com

 


 

Traitement des parquets

Pour les parquets massifs qui ont besoin d’être rénovés, ou le parquet qui a été acheté brut (sans traitement de protection), deux solutions sont possibles : l’huile dure ou la vitrification (ou vernis). Au préalable, le parquet doit être prêt à recevoir la protection de finition. Plus simplement, il faut le poncer !

Le ponçage : s’il s’agit d’une rénovation de parquet verni, il faudra poncer toute la surface à blanc. Pour un parquet huilé, on peut se contenter de ne traiter que la surface usée. Si le parquet est un peu sombre dû à son exposition au soleil, ou simplement au vieillissement, il est possible de l’éclaircir avec la pâte alcaline décapante de la marque AURO.

La vitrification : il faudra choisir entre vernis et huile dure. Les 2 solutions sont efficaces, mais présentent des avantages et des inconvénients bien distincts.

  1. Le vernis (ou vitrificateur) est un traitement de surface consistant à « plastifier » le support pour le protéger durablement. Il est très difficile d’obtenir ce résultat sans hydrocarbures. C’est pourquoi la plupart des vernis sont composés de résines polyuréthanes en phase aqueuse. Néanmoins, la plupart des vernis avec Eco Label Européen présentent un taux de C.O.V acceptable. Ce traitement, présente un autre désavantage important : lorsque le vernis est abîmé, il est nécessaire de refaire toute la surface du parquet.
  2. Les huiles dures sont des solutions à base d’huiles de lin ou de soja modifiées par chauffage. L’huile pénètre dans le bois et le protège contre l’eau et les salissures (hydrofuge et oléofuge), puis elle va durcir et empêcher l’eau de pénétrer. Inconvénient des huiles dures : il faut plusieurs passes du produit pour arriver à saturer le support (avec ponçage léger entre chaque couche et un délai de 4 à 8 heures), et ce traitement n’est pas aussi durable que les vernis (entre 3 et 5 ans). En revanche, lors de la rénovation du parquet, on peut se contenter de ne traiter que les parties abîmées. Les huiles dures à base d’huile de lin ont tendance à légèrement changer la couleur des parquets alors que celles à base d’huile de soja sont parfaitement incolores.

Il est à noter que les traitements à l’huile dure peuvent être appliqués aussi bien sur bois que sur les matières poreuses : tomettes, bétons, pierres naturelles. Les huiles dures peuvent être teintées avec des pigments naturels. Dans les 2 cas, il est conseillé d’utiliser des produits peu agressifs (savon noir, huile cire d’entretien, …) pour l’entretien.

(Source : www.materiauxnaturelsdefrance.com – texte de G. DEMARQUE)

 


 

La fibre de bois, une isolation
écologique et performante

Une isolation efficace améliore de façon significative le bien-être et le confort au sein de votre habitation.

Depuis 75 ans, Gutex®, proposé par Batimieu®, produit des panneaux isolants en fibre de bois et offre une gamme de panneaux isolants monocouche en fibre de bois allant jusqu’à 240 mm d’épaisseur. En construction comme en rénovation, ces panneaux en fibre de bois sont parfaitement adaptés à l’isolation des murs (intérieurs et extérieurs), des sols et de la toiture et offrent une excellente isolation à la fois thermique et phonique. Faciles à mettre en œuvre, leur capacité de déphasage permet d’amortir et de différer le passage de la chaleur en assurant ainsi une excellente protection contre les fortes variations des chaleurs estivales et les pics de grand froid hivernaux.

Respirant et ouvert à la diffusion, ce type d’isolation permet de réguler l’hygrométrie et d’améliorer la qualité de l’air ambiant. Le bois utilisé pour la fabrication provient d’une exploitation forestière durable. Il s’agit de copeaux de pin et de sapin non traités provenant de scieries situées proches du site de fabrication et les panneaux sont recyclables. La nature s’installe chez vous !

Source : www.batimieu.fr

 


 

éco Livres

Enduits et peintures naturels
d’Adam Weismann et Katy Bryce
aux éditions La plage

Vous trouverez dans cet ouvrage le savoir-faire de deux professionnels de la terre et de la chaux. Les auteurs, Adam Weismann et Katy Bryce, expliquent de façon simple, concrète, comment réaliser enduits de chaux ou de terre mais aussi badigeons à la chaux, peintures à l’argile, à la caséine, à l’huile de lin… Techniques illustrées, recettes détaillées… ils nous font partager leur expérience de la préparation des supports, du choix des outils, des pigments… Pour finir, ils nous entrainent dans un tour du monde, somptueusement illustré, des enduits et finitions écologiques : Tadelakt du Maroc, Arakabe du Japon, Marmorino d’Italie…

252 pages – Imprimé sur papier recyclé – Prix : 29.90 euros

 

Autoconstruire une maison en paille
de Sylvain Chevallieraux
aux éditions Utovie

Véritable guide de l’éco-autoconstructeur, ce livre vous initie aux secrets, plaisirs et déplaisirs aussi, de la réalisation d’une maison en paille. La paille vous tente ? mais vous avez quelques doutes, voire appréhensions…et comment la mettre en oeuvre, qui voir, quels matériaux, quels délais, quels outils ? Vous le feriez bien vous-même ? mais vous souhaitez éviter les pièges, ne pas commettre (trop) d’erreurs… L’auteur (qui a autoconstruit sa maison et participé à plusieurs chantiers) répond ici, avec humour, passion et humilité, à toutes ces questions.

64 pages. 6 €. – source : www.utovie.com

 


 

Quel sapin ?

Votre sapin naturel doit être cultivé en France, pour minimiser les rejets dûs aux transports. l’Epicéa est le meilleur du point de vue écolo, puisque cultivé dans le Morvan et dans le Jura. Son cousin, le Nordmann est quant à lui majoritairement importé du Danemark. De plus, les cultures de sapin sont saisonnières et gérées. Les sapins ne sont donc pas extraits des forêts naturelles. En tout cas, c’est comme ça que cela se passe en France !

Source : www.objectifplanete.fr

 

Le sac à sapin

En achetant le Sac à Sapin, vous achetez des produits pratiques et astucieux et vous soutenez activement les actions de Handicap International. Fabriqués en France et conditionnés par des personnes handicapées en ESAT*, ces produits sont distribués partout en France.

* Etablissement et Service d’Aide par le Travail

Pour en savoir plus : www.handicap-international.fr

 

Les lumières
passent au vert

En 2009, c’est la guirlande solaire qui promet de faire le buzz sur les balcons et les sapins. Economique et respectueuse de l’environnement, cette nouvelle génération de guirlandes écolos a de quoi séduire ! Un site Internet spécialisé a justement sélectionné plusieurs guirlandes de longueur et de couleur variées pour les consommateurs soucieux de leur dépense énergétique.

Source : www.plants4ourfuture.fr

 

Pour les cadeaux, soyons vigilants !

Privilégions les cadeaux dématérialisés qui évitent les « suremballages » : chèques cadeaux, place de spectacle, entrée d’exposition,bon pour des soins en institut, abonnement à une association sportive ou de loisirs locale, de la musique téléchargée légalement… La liste est longue.

Source : http://ecocitoyens.ademe.fr/

 


 

éco Buro

Allo la Terre ?

Techno et vert à la fois ! Ce téléphone fait d’herbe et de foin séché et compressé se décomposera en 2 ans. Son clavier et son écran sont bien entendu bio-dégradables. Designer : Je-Hyun Kim

Source : www.ecolostreet.com

 

« Videz vos tiroirs »
en faveur du Téléthon

Jusqu’au 31 décembre, Regenersis, leader européen de la collecte, du recyclage et de la remise à niveau des téléphones portables, met en place une plateforme internet de rachat de portable. Ainsi, vous évaluez, grâce au moteur de recherche, la valeur de reprise de vos téléphones et vous choisissez d’être le bénéficiaire du montant de la reprise, ou de réaliser un don caritatif du même montant au Téléthon. Depuis son lancement, cette opération a permis de reverser plus de 500 000 € à l’Association Française contre les Myopathies. Alors à vos tiroirs pour un acte écologique et solidaire.

Pour en savoir plus : www.telethon-fonebak.com

 

Bottin électronique

Assez de recevoir l’annuaire téléphonique qui termine malheureusement dans le bac de recyclage? Tant mieux, parce que le groupe Pages Jaunes offre maintenant la possibilité de se désabonner. Mais faites vite, car il faut se désinscrire environ un mois avant la livraison. Ceci dit, vous recevrez sans doute votre copie cette année, mais vous serez effacé de la liste pour l’an prochain. Même si le bottin est imprimé sur du papier recyclé, le Groupe Pages Jaunes souhaite s’adapter à ses clients en appliquant cette nouvelle politique de développement durable.

Pour se désabonner : http://www.ypg.com/distribution/formulaire.php
Par Martine Gagne – Source : www.petitgestevert.ca

 

Quand Greenpeace note le High-Tech

Tous les 3 mois Greenpeace publie un guide pour un high-tech responsable. Il s’agit d’un classement des 18 plus grands fabricants de téléphones mobiles, d’ordinateurs, de téléviseurs et de consoles de jeux. Critères retenus : l’élimination des substances chimiques dangereuses, la gestion des déchets électroniques, la consommation énergétique des produits. Une manière de motiver les fabricants à mieux faire.

Source : micro hebdo n°571 – http://blog.greenpeace.fr/toxiques

 

Vive le papier recyclé

Il faut vingt fois moins d’arbres, cent fois moins d’eau et trois fois moins d’énergie pour fabriquer la même quantité de papier recyclé que de papier blanc.

Source : www.eco-sapiens.com

 

Tri

Une famille de 4 personnes qui trie ses emballages permet d’éviter l’émission de 115 kg de CO2 chaque année, soit 717 km en voiture et d’économiser 688 kWh soit 4590h de télévision.

La consommation de papier en France atteint aujourd’hui 70 à 85 kg de papier par employé de bureau et par an soit près de 3 ramettes par mois.

Source : copacel

 


 

Imprimante au marc de café

C’est écrit … dans le marc de café ! Versez un peu de thé et un peu de marc de café dans la cartouche, actionnez la manivelle de l’imprimante et le tour est joué : une belle feuille imprimée de la manière la plus écologique et avec des produits recyclés. C’est la RITI printer, inventée par le Coréen Jeon Hwan Ju. Utilisez vos restes de café pour imprimer des documents, c’est possible grâce à la RITI Coffee Printer. Une imprimante écolo qui transforme le café en encre, il fallait y penser ! C’est ce qu’à fait RITI en concevant son imprimante écologique autour d’un processus simple : l’imprimante recycle en direct le marc de café et s’en sert pour encre. Un gadget qui participe à la «Greener Gadgets Design Competition» et qui espère bien y remporter le prix de 5.000$ offert au vainqueur pour que ce dernier soit à même de lancer la production de sa trouvaille à grande échelle.

Source : www.pcworld.fr/actualité/riti-coffee-printer

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.