Habitat

L’écolomag N° 18

Juillet – Août 2010

éco… logis

 

Construire sa maison en kit écologique ?

Au niveau de la construction à ossature bois : Etre assuré par l’entreprise qui conçoit et fabrique que les éléments de la construction soient garantis par l’assurance décennale. Expérience professionnelle – minimum 10 ans dans la construction à ossature. Matériaux employés d’origine écologique et durable. L’origine des bois : Label PEFC. Traitements du bois écologique au maximum pour toutes les essences de bois courantes exposées à l’extérieur comme le sapin – peuplier : traitement thermique du bois (procédé « Stabilwood » de la société Sotralentz ou procédé similaire). L’assurance d’une isolation permettant une consommation d’énergie maximum de 50 KWh annuels par mètre carré. Assistance technique pour la pose qui permettra une construction dans les règles de l’art.

Pour l’aménagement intérieur : Livraison de tous les matériaux et packs matériel avec les conseils du fabricant et du concept avec plans techniques pour la mise en oeuvre : doublage murs, cloisons, plafonds, sanitaires, ventilation, électricité, unité de chauffage à bois.

Réservations : Etre assuré que tous les éléments de construction comprennent toutes les réservations nécessaires à l’aménagement intérieur. Permis de construire : Permis de construire assuré par l’entreprise fournissant la construction à ossature bois.

Source : http://www.leboisdanstoussesetats.org/

 


 

Le saviez-vous ?

D’après le World Watch Institute, l’équivalent de 27 000 arbres disparaîtraient chaque jour dans le monde sous forme de papier toilette. Avec une utilisation moyenne de 23 kg par an et par habitant, les Américains dépassent largement la moyenne mondiale qui était de 3,8 kg en 2005.

Source : www.goodplanet.info

 

Mur végétal dépolluant

Le premier mur végétal dépolluant en espace clos vient d’être mis en place par Transilien SNCF à la gare de Magenta (Paris 10ème). Installé sur le passage de 70 000 voyageurs quotidiens, il associe plus de 3000 plantes dépolluantes de 31 espèces végétales différentes. L’air ambiant est capté et envoyé dans le terreau, qui piège les poussières et les particules gazeuses diverses. Elles sont ensuite dégradées par les micro-organismes et les plantes, choisies pour leur capacité d’absorption. Le mur végétal permet également de lutter contre l’assèchement de l’air grâce à l’évapotranspiration des plantes. Pour la réalisation de ce projet, SNCF a fait appel à la société lyonnaise Canevaflor, experte en murs végétalisés. Le dispostif installé en gare RER de Magenta est expérimental et doit faire la preuve de son efficacité.

 

Retour aux tarifs réglementés

La proposition supprimant la date butoir du 1er juillet 2010 pour le retour aux tarifs réglementés a été définitivement adoptée par le Sénat. Les consommateurs particuliers, ainsi que les consommateurs professionnels souscrivant pour une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, pourront donc, au-delà du 1er juillet 2010 et sans limite de date, bénéficier des tarifs réglementés de manière immédiate lors de leur entrée dans un nouveau site, ceci quel qu’ait été le choix du précédent occupant. De plus, les consommateurs particuliers ayant choisi une offre de marché pour leur logement actuel, pourront revenir aux tarifs réglementés au bout de 6 mois passés en dehors de ces tarifs. L’offre de la coopérative Enercoop étant sans engagement de durée, le changement de fournisseur n’implique donc aucun engagement ni pour le consommateur, ni pour son successeur sur le site concerné.

Source : www.enercoop.fr

 


 

Fauteuil de jardin en palettes
Proposé par Nathalie Boisseau

Réaliser une banquette ou un fauteuil de jardin avec des palettes, c’est possible. Une découpe permet de séparer l’assise et le dossier, des planches vissées font office de pieds. Cette technique donne des meubles au look industriel, robustes et faciles à vivre. Demandez à récupérer 1 ou 2 palettes destinées au stockage de sacs de plâtre ou de ciment (enseignes de bricolage, chantiers…). Elles sont particulièrement intéressantes car les lattes sont clouées sur des tasseaux et non sur des plots. Nettoyez le bois et poncez-le. Enlevez une des lattes, la 4ème. Pour cela, il est préférable de scier la latte, sans chercher à l’arracher. Otez le bois restant autour des clous puis enfoncez les clous avec un marteau. Faites une découpe en biais sur les 3 tasseaux de la palette avec une scie sauteuse et une scie à main. Fixez sur l’assise les pieds du fauteuil. Le profil est réalisé dans des planches de volige. Fixez chaque pied grâce à 2 ou 3 vis. Une fois l’assise réalisée, sciez les montants du dossier pour éviter qu’ils ne dépassent en dessous. Insérez le dossier le long de l’assise. Vissez de chaque côté une vis pour bloquer le dossier. Retournez le fauteuil, asseyez-vous et adossez-vous (en douceur) pour amener l’inclinaison du fauteuil jusqu’à la butée de l’assise. Fixez alors de nouveau une vis de chaque côté. Le dossier ne bougera plus. Laissez le bois brut, il prendra alors une jolie teinte grisée. Pour ceux qui préfèrent le bois jaune, protégez-le avec une huile de lin ou un vernis incolore écologique.

Télécharger librement le plan du fauteuil sur www.espritcabane.com.

 


 

Vive les peintures naturelles !

Pendant des milliers d’années les peintures naturelles ont marquées de leur empreinte les couleurs locales, l’image de nos maisons, nos villages et nos villes. Les peintures à base de matières premières naturelles étaient le fondement de la décoration et de l’embellissement dans nos foyers. Malgré cela leur part de marché actuelle est insignifiante ! Pourtant il existe un tas de bonnes raisons de les utiliser à nouveau. La santé est un bien qu’on ne partage pas. Celui qui se préoccupe de nourriture saine et de vêtements sains se préoccupe également de son habitat avec ses matériaux de construction, ses enduits, ses peintures. Pendant des dizaines d’années, sur le marché conventionnel des peintures, ce ne sont pas les critères liés à la santé qui ont prévalus, mais seuls les arguments techniques ont dominé : Pouvoir couvrant, facilité de mise en oeuvre, adhérence, fonctions biocides, insecticides, fongicides, mise en oeuvre facile, séchage rapide. Or, au niveau mondial, les syndromes des maisons empoisonnées, les hyper sensibilités aux produits chimiques et les multiples réactions allergisantes nous ont rattrapées. Les menaces, liées à la construction de notre environnement propre, sont devenues tellement reconnaissables, que chaque observateur dispose librement de ses propres expériences par rapport aux maladies. Aujourd’hui, les arguments écologiques reviennent au premier plan. Les peintures naturelles nous stimulent, nous rendent serein ou nous apaisent. Des fabricants, dont nous faisons partie, ont commencé avant les années 1980 à fabriquer des peintures respectueuses de l’environnement et de l’être humain, par vocation et par éthique. Pour ce faire, ils ont misé sur l’utilisation de matières premières naturelles renouvelables, végétales et minérales en faisant le choix d’informer en toute transparence les consommateurs sur tous les composants utilisés (allergies). Nous ne devons donc pas nous focaliser sur des labels, qui ne garantissent que des moindres émanations et qui ne renseignent pas les consommateurs que nous sommes sur les composants utilisés ! Nous devons être conscients des possibilités offertes par les peintures naturelles et en faire un usage affectif mais aussi responsable.

Thierry Schwartz – Biologiste de l’habitat®
Responsable Département Biofa – Europ Labo / Biofa France

 


 

Récupération de l’eau de pluie

L’installation d’une cuve de récupération d’eaux de pluie est une alternative intéressante aux puits. L’installation d’une telle cuve est une opération « civique » dans la mesure où elle fera office de rétention d’eau pendant les gros orages et participera à la limitation des inondations. Si les citernes sont devenues obligatoires pour les constructions neuves en Belgique, la technique est encore confidentielle en France… Il faut dire que cela représente un manque à gagner pour les agences de distribution de l’eau et de traitement de l’eau (qui sont souvent les mêmes). L’eau distribuée en France augmente de manière forte et continue : +38% entre 1995 et 2005. Par ailleurs, l’inéluctable changement climatique va entraîner des étés de plus en plus secs. Avoir une source d’approvisionnement alternative va donc représenter un avantage financier de plus en plus important et seule une citerne de taille suffisante vous permettra de stocker de l’eau avant les sécheresses estivales. Si vous voulez utiliser ce système pour l’arrosage d’un grand jardin (surtout dans le midi de la France) ; viser à devenir quasi autonome ; utiliser l’eau de pluie pour les sanitaires et avoir de l’eau même en période de sécheresse prolongée ; alors, une contenance d’au minimum 10 à 15m3 est requise. Pour une telle cuve, il faudra vous adresser à un vendeur spécialisé ou bien la construire par vous-même. En revanche, si vous souhaitez une installation plus simple ; un coût d’installation modéré et un retour sur investissement rapide ; alors, l’utilisation d’une cuve béton préfabriquée de 4 m3 est un compromis intéressant.

 


 

e-coach Késako ?

E-coach est un pack qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent entreprendre eux-mêmes des travaux de rénovation thermique de leur habitation et qui souhaitent tout de même avoir des conseils et une expertise des travaux à mener. Le pack propose l’appui d’un expert en thermique du bâtiment tout au long du projet afin de répondre à l’ensemble des questions qui peuvent se présenter lors des différents aspects de la rénovation. Vous bénéficiez d’un bilan thermique pour identifier les gisements d’économie d’énergie, d’une estimation du montant des travaux ainsi qu’une information sur les crédits d’impôts et subventions auxquels vous avez droit. Développé par la société Confortéo, le pack a plusieurs déclinaisons. Seul bémol à noter, les visites effectuées par les experts ne se font qu’en région île de France !

Source : www.conforteo.fr

 


 

Produisez votre électricité solaire

Avec une solution clé en main et d’auto-financement sur-mesure, vous pouvez devenir producteur d’électricité solaire et ce sans apport personnel. Grâce au tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque à 0,58 €/kWh, votre production finance votre installation et vous augmentez vos revenus avec l’énergie solaire.

Côté administratif: contrats de rachat de l’électricité et de raccordement, obtention des subventions et du crédit d’impôts, MAIRIE, ERDF, CONSUEL … sachez que toutes ces démarches peuvent être prises en charge par des équipes de professionnels agréées et certifiées. Issu du monde des énergies renouvelables, le groupe Solar Environnement a de son côté engagé plusieurs chantiers pour apporter des solutions optimisées à ses clients : I La création d’un service administratif dédié pour prendre en charge toutes les démarches, répondre quotidiennement aux questions des clients ainsi que la création d’un pôle technique intégré qualifié QUALI PV, pour assurer les installations et le SAV I La mise en place d’un département conseil pour les projets de particuliers (jusqu’à 3 kWc), composé d’ingénieurs photovoltaïques.

www.solar-environnement.com

 


 

éco Livres

« Utiliser l’eau de pluie »
de Bertrand Gonthiez

Il semblerait raisonnable et logique de ne pas payer au prix fort l’eau qui sert à alimenter les toilettes ou à arroser le jardin et laver sa voiture. L’eau de pluie est de plus en plus utilisée notamment pour des besoins domestiques et une réglementation s’impose. Grâce à cet ouvrage, vous saurez ce qu’il est possible de faire avec votre eau de pluie, comment la raccorder, que dit la loi, quelles sont vos limites et comment les choses tendent à évoluer. Cette deuxième édition, revue et augmentée, à jour de toutes les dernières réglementations, vous fera réaliser des économies d’énergie sans vous mettre pour autant «hors-la-loi». Un guide pratique et sur mesure pour réaliser de véritables économies.

Editions Eyrolles – 132 pages – 9 €

« Bricolons vert »
de Vanessa Lemaire

La bio attitude, qui se décline désormais à l’intérieur de nos habitats, repose sur cette préoccupation essentielle et vise à éviter et à combattre la pollution générée par les matériaux modernes. Mais elle répond également à une autre préoccupation, celle qui consiste à adopter un comportement de consommateur responsable en évitant le gaspillage. L’ouvrage apporte des informations essentielles quant aux sources de pollution, permettant ainsi d’y échapper. Mais il fait aussi la part belle aux solutions de récupération et de recyclage qui renouent avec les traditions passées du réemploi, en favorisant la créativité. Une liste très précieuse de nombreux sites Internet permet de faciliter la mise en oeuvre de tous les conseils proposés.

Editions Anagrammes – 128 pages – 16,90 €

 


 

Un bon granulé de bois

Utilisé pour la première fois aux Etats- Unis au milieu des années 1970, suite à la première crise pétrolière, le granulé également appelé pellet, est un petit cylindre de sciure de bois très fortement compressé. Aisément stockable, maniable, transportable le granulé est fabriqué sans additif. Pour reconnaître un granulé de bonne qualité, il doit être de surface lisse, avoir une teneur en poussière très peu élevée, couler dans l’eau, être d’un allumage aisé et avoir une température d’auto-inflammation faible. Ces granulés permettent de réaliser d’importantes économies sur vos factures d’énergie avec un bilan écologique globalement très positif. Il existe de nombreux modèles de poêles à granulés. L’un d’entre eux a dernièrement été primé au salon international du Bois Energie de Saint-Etienne et a obtenu le prix « Félicitation du Jury – Bois Energie ». De marque française, le poêle Hoben a plusieurs atouts: son écran tactile permet de programmer la chaleur en fonction des activités de la journée. Avec un rendement supérieur à 90%, il adapte sa puissance de 0,9 kW à 4,9kW et consomme moins de 200 g de granulés de bois par heure en régime ralenti. Il dispose en plus d’une touche « mode silence ». Commercialisé dès septembre 2010.

Source : www.solbeo.com

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.