Habitat

L’écolomag N° 22

Mars – Avril 2011

Démarche innovante à Heggelbach

On parle ici de production d’électricité et de chaleur à partir de bois déchiqueté… L’exploitation agricole de Heggelbach (Allemagne) regroupe 6 familles faisant appel à une agriculture écologique. Après l’installation de cellules photovoltaïques sur les toitures des différents bâtiments, une réflexion plus profonde est née à propos de la production de l’énergie nécessaire à toute l’activité du site. Entre le chauffage des 1 500 m2 habitables, l’eau chaude sanitaire et l’eau chaude pour la fromagerie, les habitants se sont aperçus que les 160 ha de l’exploitation fournissaient le bois nécessaire aux besoins énergétiques de l’ensemble. Et tout cela, grâce à la cogénération biomasse ! L’installation d’un ensemble de cogénération composé d’un gazogène et d’une génératrice asynchrone a permis de fournir 30 kWé et 70 kWth. Par rapport à un système où les productions thermiques et électriques sont dissociées, la cogénération permet de réduire de 20 à 25 % la consommation d’énergie primaire. Côté économies, la facture énergétique est divisée par 3 ! C’est-à-dire que par rapport à un chauffage au fioul et une consommation électrique du réseau, l’économie est considérable.

Source : Jean-Claude Tassin – www.leboisdanstoussesétats.com

 


 

Un enduit écologique

Enduit écologiquePour votre décoration intérieure, préférez un enduit naturel, entièrement composé de matériaux écologiques, à base d’argile pure, de sable et de lin. Produit en France, Argilus répond à l’intérêt croissant des artisans et des particuliers pour les produits sains en matière d’habitat. L’argile pure qui constitue la matière première de base provient du site de 10 hectares attenant à l’usine de la briqueterie Gillaizeau, ainsi que d’une seconde carrière récemment acquise. Le sable et le lin sont également produits en Vendée. Les formulations de cet enduit permettent d’obtenir un produit de qualité et ses résistances mécaniques se révèlent largement supérieures aux enduits industriels chimiques. Vous pouvez l’appliquer soit en monocouche sur des supports comme le parpaing, la pierre ou la brique, soit en finition sur du placo, des plaques de fermacell, du plâtre… Facile à appliquer, il représente un atout considérable, notamment pour les particuliers car il est possible d’interrompre la pose de l’enduit et de la reprendre plusieurs heures ou jours plus tard sans que cela ne nuise à la qualité ni à l’esthétique du revêtement. Il existe 12 couleurs, toutes élaborées à base d’argiles et d’ocres naturelles.

Renseignez-vous sur www.gillaizeau.com et www.argilus.fr

 


 

Les lampes à recycler

Lea lampes à recyclerNous utilisons tous des lampes pour nous éclairer dès que la lumière naturelle est insuffisante. Certaines de ces lampes, par leur composition, doivent être recyclées lorsqu’elles arrivent en fin de vie. Celles qui doivent être recyclées portent le symbole d’une « poubelle barrée ». Parce que 90 % de leurs composants sont recyclables et qu’elles contiennent une infime quantité de mercure, substance potentiellement dangereuse, il est nécessaire de les collecter afin de les faire traiter séparément des autres déchets. En voici les principales :

  • Les tubes fluorescents appelés couramment mais improprement « néons »
  • Les lampes fuo-compactes, dites « lampes basse consommation ». Elles utilisent la même technologie que les tubes fluorescents et ont la forme de petits tubes fluorescents pliés
  • Les lampes à LED (diodes électroluminescentes). Récentes sur le marché, elles ne contiennent pas de mercure, mais un circuit électronique qui nécessite qu’elles soient également recyclées
  • Enfin, les lampes techniques telles que les lampes à vapeur de mercure, les lampes sodium basse ou haute pression, les lampes à iodure métallique, etc. Elles sont utilisées pour l’éclairage public, industriel, des commerces, parcs et jardins, etc.

Source : www.ideesmaison.com

 


 

Présente

RénovationSpécial rénovation : objectif Facteur 4 !

Atteindre le Facteur 4 (réduction par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990), mais aussi réduire notre dépendance à l’énergie tout en augmentant notre confort, passe impérativement par la rénovation des bâtiments existants, notamment les 18 millions de logements construits avant 1973, particulièrement énergivores. Réussir une rénovation nécessite avant tout un bon diagnostic qui permettra de prioriser les travaux. Isolation de la toiture, des murs, des sols, changements des menuiseries… permettront de réduire les besoins énergétiques du logement avant changement éventuel du système de chauffage. Le numéro 37 de mars-avril 2011 consacre un dossier complet sur la rénovation et présente plusieurs projets exemplaires, dont une rénovation à composants passifs.

Aqualogis : les pieds dans l’eau

AqualogisIls se prénomment Lune d’Eau, Alba ou Aurora, mi-bateau mi-maison, ils demeurent au cœur de la Bourgogne, au milieu d’un étang, entourés de nénuphars, de grenouilles, de poissons et de sarcelles. Ce sont des Aqualogis, un concept innovant de maison-embarcation écologique et de tourisme durable inventé par Marielle Teyre-Kirat et son mari. Architectes navals, spécialistes du domaine fluviomaritime, constructeurs bois… tous ont planché pour parvenir à créer des habitations confortables, sécurisées, durables, orientables en fonction du soleil et aménagées Feng Shui. Aujourd’hui brevetés, les Aqualogis n’ont pas fini d’évoluer. On peut même les essayer sur la propriété de charme de Marielle et de son époux, classée trois épis aux Gîtes de France et lauréate du premier prix du tourisme en Bourgogne.

HabitatNaturel 37Habitat Naturel Construire & vivre sain

Depuis 6 ans, le magazine Habitat Naturel propose tous les deux mois des dossiers thématiques illustrés sur l’éco-construction, l’éco-rénovation, la performance énergétique et les énergies renouvelables. Au travers de reportages chiffrés, de dossiers fouillés, de témoignages de particuliers et de professionnels, Habitat Naturel accompagne votre projet neuf ou rénovation, du gros œuvre aux finitions, pour un habitat économe, performant et respectueux. Des hors-séries thématiques sont régulièrement réalisés en partenariat avec l’ADEME et la FFB-Afcobois.

En kiosque : 5,95 € ou sur abonnement.

www.habitatnaturel.fr

 


 

Meuble en bois ciré

Pour ôter facilement des traces d’eau laissées sur un meuble en bois ciré, utilisez un simple bouchon en liège. À l’aide de celui-ci, frottez la partie tachée avec insistance et vous verrez la trace disparaître.

Source : www.1000-trucs-et-astuces.com

 

Cire bio faite maison

Pour faire briller vos meubles de manière 100 % écologique, mélangez ½ verre d’huile d’olive, 1 c. à s. de vinaigre blanc et 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou de citron. Remplissez ce mélange dans un vaporisateur, appliquez-le sur vos meubles et frottez avec un chiffon doux.

Source : 365 idées vertes pour vivre au naturel aux éditions de la Martinière

 

Vase trop léger

Le vase que vous adorez est trop léger et vous ne pouvez l’utiliser pour des bouquets trop lourds, de peur que tout se renverse ? Afin de le rendre stable, lestez-le avec une couche de galets que vous mettrez au fond du vase.

Source : www.1000-trucs-et-astuces.com

 

Des légumes verts tout frais !

Pour que vos légumes verts restent frais plus longtemps, il suffit de les envelopper dans un papier journal. Une fois le papier humide, changez-le.

Source : www.1000-trucs-et-astuces.com

 

Plantes d’intérieur

Conservez l’eau de cuisson des légumes et utilisez-la pour arroser vos plantes d’intérieur ! Cette eau, enrichie en sels minéraux par la cuisson des légumes, constituera un excellent apport d’engrais naturel. Elle ne devra toutefois pas être trop salée… Pensez également à la faire refroidir avant de l’utiliser.

Source : www.1000-trucs-et-astuces.com

 


 

éco Livres

Dépolluer son intérieur
de Michel Droulhiole

Saviez-vous que notre home sweet home est 10 à 100 fois plus pollué que l’air de la rue ? Pourtant, grâce à quelques conseils, vous pouvez rendre votre intérieur plus sain en évitant les produits toxiques et vous débarrasser des insectes et autres nuisibles avec des solutions naturelles. Avec l’aide de ce livre, vous aurez toutes les clés pour résoudre vos problèmes de pollution intérieure.

Éditions Leduc.s – 224 pages – 5,90 €

 

Vinaigres BicarbonateBicarbonate & Vinaigre, vertus et bienfaits
de Béatrice Montevi et Nathalie Nagy-Kochmann

Ce livre 2 en 1 vous propose de découvrir, à travers de nombreuses astuces et recettes, 2 produits « sains », souvent complémentaires et parfaitement économiques. Au recto, le bicarbonate. Au verso, le vinaigre. Que ce soit pour les tâches ménagères, la beauté, la santé, le jardin ou encore la cuisine, savourez l’efficacité dans sa simplicité !

Éditions Anagramme – 216 pages – 19,90 €

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.