Habitat

L’écolomag N° 25

Septembre – Octobre 2011

Jouez avec les matières naturelles !

Pour changer de l’univers exclusivement végétal souvent associé dans les esprits à la notion d’écologique, pourquoi ne pas sortir des sentiers battus en osant un décor où le minéral irrégulier vient apporter sa touche de contraste ? Si vous avez la possibilité de récupérer près de chez vous de belles roches, vous pouvez fabriquer très simplement une table au look totalement inédit ! Choisissez une roche, quelle qu’elle soit, du moment qu’elle vous plaît. Pour une table basse, l’idéal serait que la hauteur de son point le plus haut fasse au maximum 30 cm. Construisez ensuite un coffrage en bois de la largeur et de la longueur que vous souhaitez et de la hauteur de la pierre en son point culminant, en laissant un coté ouvert. Celui-ci constituera le dessus de la table. Il ne vous reste plus qu’à placer la roche à l’intérieur du coffrage en bois, puis à poser une plaque de verre sur l’ensemble. L’association des 3 matériaux, bois, roche et verre, forme un ensemble insolite !

Ma maison au vertUne variante plus classique : la table en verre posée sur des rondins de bois ! Procurez-vous au moins 3 rondins de bois. Peu importe leur diamètre, tant que leur hauteur est parfaitement identique afin d’assurer la stabilité de la table, dont ils vont constituer les pieds. Pour la forme de la plaque de verre, c’est à votre convenance ! Le petit plus : si vous avez la possibilité de récupérer des rondins de bois supplémentaires, vous pouvez créer les tabourets assortis à votre table basse. Souvent appréciables à l’heure de l’apéritif, ils peuvent se dissimuler sous la table lorsque les invités sont partis. Utile dans les petits espaces !

Source : Ma maison au vert de Vanessa Lemaire et Marie-Luc Sarazin aux éditions Anagramme

 


 

Vous avez un projet d’éco-habitat et vous avez besoin d’une banque?

Retrouvez le Crédit Coopératif
sur le salon Bâtir Écologique

Du 30 septembre au 2 octobre 2011 – Grande Halle de la Villette – Paris 19e.

Pour en savoir plus : www.credit-cooperatif.coop

 


 

L’auto-construction

L’auto-constructionEt si vous faisiez votre propre construction ?! L’association Le bois dans tous ses états a mis au point un procédé de construction industrialisé, « Étoile », qui permet de construire soi-même, et rapidement, un module avec des matériaux éco-technologiques performants et recyclables. De forme octogonale, ce concept comprend 8 panneaux de mur et de toiture. Pour la mise en œuvre, ce système est économique et rapide : 1 semaine environ pour le clos et couvert. L’isolation des murs et de la toiture est prévue pour un bâtiment de basse consommation, soit 50 KWh annuels par m². D’autre part, tous les bois employés ont le label PEFC. Une assistance technique de 2 à 3 jours est toutefois nécessaire.

Pour en savoir plus : www.leboisdanstoussesetats.org

 


 

Les puits de lumière

Voilà un concept d’éclairage qui est à la fois économique et écologique !

Les puits de lumièreLe puits de lumière permet de bénéficier à moindre coût d’une lumière naturelle et agréable tout au long de la journée : une véritable alternative écologique à l’éclairage électrique. Il s’agit d’une technique qui capte la lumière naturelle de l’extérieur à l’aide d’un puits fait d’un tube en aluminium contenant de petits miroirs agencés de manière spécifique. Il est généralement placé en façade ou sur le toit d’une maison. La lumière est interceptée à l’aide d’un capteur et progresse peu à peu, grâce aux miroirs, jusqu’à la pièce à éclairer (en son centre, par exemple), à l’intérieur de laquelle elle se propage grâce à un diffuseur ou dôme. C’est l’idéal pour une pièce sans fenêtre ou avec peu d’ouvertures sur l’extérieur, ou pour un jardin d’hiver ! L’installation de la plupart des puits de lumière ne requiert pas forcément de grandes compétences en bricolage, mais des professionnels peuvent vous aider à monter et assurer l’étanchéité du système. L’installation est simple et rapide : elle s’effectue en une journée, voire une demi-journée. De plus, parce que seul un petit dôme dépassera de votre toiture, aucune déclaration de travaux ou permis de construire n’est nécessaire pour son installation. Avec un coût moyen de 1 500 € (les prix commencent à 600 €), un puits de lumière n’est pas une installation très onéreuse puisque cet investissement sera rentabilisé par une moindre consommation d’électricité. Enfin, les puits de lumière peuvent être équipés de volets afin de boucher l’arrivée de lumière. Et, pour profiter d’un éclairage la nuit, il est possible d’installer des lampes à l’intérieur du puits. Mais, dans ce cas, n’oubliez pas d’opter pour un éclairage à économie d’énergie !

Source : www.econo-ecolo.org

 


 

Aïe ma forêt !

Aïe ma forêt !Depuis plus de 150 ans, la forêt française s’étend et s’enrichit. Plus d’1/4 du territoire français est boisé. Désignée 3ème pays concernant la surface forestière des pays européens, la France possède une forêt qui était bien partie pour être en bonne santé ! Ces 20 dernières années, les surfaces boisées ont augmenté de 1,7 million d’hectares… Bonne nouvelle, me direz-vous ! Sauf que, principalement en raison des accrus sur friches et des boisements de terres agricoles, 1,4 million d’entre eux sont devenus des forêts privées, soit les 3/4 de la forêt française ! C’est-à-dire que la surface de la forêt privée couvre plus de 10 millions d’hectares, soit près de 20 % du territoire national. Et, depuis 2008, l’artificialisation des sols (urbanisation et infrastructures des transports) est devenue le mouvement de conversion prépondérant des terres agricoles abandonnées. Or, il est reconnu que la forêt privée n’est pas gérée convenablement : seulement 1/3 de la forêt actuelle est récolté. Il y a donc un potentiel très important de mobilisation de bois qui n’est pas exploité… Conclusion, pour que la filière bois puisse se développer, il faudrait organiser une vraie culture forestière autour de 3 phases importantes : récolter, planter et entretenir.

Source : Jean-Claude Tassin – www.leboisdanstoussesetats.org

 


 

Zoom sur la chaux

Zoom sur la chauxSaine et naturelle, la déco à la chaux convainc de plus en plus de monde. Plutôt originaire du midi, le phénomène s’étend dans tout l’Hexagone. Et ce n’est pas sans raison ! Avec leurs teintes colorées, gaies et variées, les enduits à la chaux nous donnent la possibilité d’ensoleiller nos intérieurs. Si on ajoute leur capacité à réguler efficacement l’humidité de l’habitat, les atouts des enduits ou peintures à la chaux sont évidents. Pour en savoir un peu plus, il s’agit en fait d’un oxyde de calcium (CaO) qui est obtenu par calcination des pierres à chaux ou pierres à plâtre. Plusieurs types de chaux sont recensés : la chaux vive qui ne contient pas d’eau, la chaux hydraulique qui durcit sous l’eau, la chaux maigre qui n’augmente pas au contact de l’eau, la chaux aérienne, la chaux artificielle, … Bref, vous avez l’embarras du choix ! Mais ce qui est vraiment bien dans les enduits à la chaux, c’est qu’ils laissent passer les molécules de vapeur d’eau. En d’autres termes, ces produits permettent aux murs ou surfaces qui en sont enduits de pouvoir respirer !

Comment procéder ?

Que ce soit pour un enduit intérieur ou extérieur, 2 poses de couches différentes sont à réaliser. Une fois achevées, elles doivent former une épaisseur d’environ 1,5 cm. Dénommée « l’accrochage » et constituée de chaux et de sable, la 1ère couche doit avoir un aspect rugueux. Si vous réalisez votre enduit sur un support présentant des porosités, préférez de la chaux aérienne. En revanche, si vous réalisez votre enduit sur un support de type placoplâtre, il est recommandé d’utiliser un mélange chaux/résines. Pour des murs intérieurs, on préférera l’utilisation de chaux pure à 98 %, alors qu’en extérieur, de la chaux à 80 % (qui contient aussi 20 % de silice) offrira une meilleure résistance à la pluie. La 2nde couche, celle qui sert purement à la décoration, doit en revanche être lisse. C’est au moment de sa préparation que l’on ajoute des ocres ou pigments de couleurs (en ne dépassant pas 10 % du volume de chaux). Enfin, si vous souhaitez parfaire la déco, vous pouvez rajouter des enduits spéciaux lors d’une 3ème pose. À vous de jouer !

Pour en savoir plus : www. www.ideesmaison.com

 


 

Habitat Naturel N°40Depuis 6 ans, le magazine Habitat Naturel propose tous les 2 mois des dossiers thématiques illustrés sur l’éco-construction, l’éco-rénovation, la performance énergétique et les énergies renouvelables. Au travers de reportages chiffrés, de dossiers fouillés, de témoignages de particuliers et de professionnels, Habitat Naturel accompagne votre projet neuf ou rénovation, du gros œuvre aux finitions, pour un habitat économe, performant et respectueux. Des hors-série thématiques sont régulièrement réalisés en partenariat avec l’ADEME et AFCOBOIS-FFB.

En kiosque : 5,95 € ou sur abonnement. www.habitatnaturel.fr

Spécial Chauffage au boisHabitat Naturel n° 39 :
Spécial chauffage au bois

Savez-vous bien faire du feu ? Entretenir correctement votre poêle ? Connaissez-vous les avantages d’une chaudière automatique à bois ? Vous trouverez dans ce numéro un dossier complet sur le chauffage au bois et ses dernières innovations. Appareils performants et combustibles de qualité permettent d’assurer un chauffage respectueux de l’environnement et de ses utilisateurs.

Habitat Naturel Hors-série n° 11 :
AFCOBOIS

AFCOBOISLa maison bois a le vent en poupe ! Matériau naturel et renouvelable, puits de carbone, le bois permet de construire des bâtiments performants, confortables et sains. Ce 2ème hors-série, réalisé en partenariat avec le syndicat professionnel Association Française des Constructeurs BOIS (AFCOBOIS), explique, de façon didactique et illustrée de nombreux exemples, ce qu’est une maison bois de qualité. Il se présente comme un guide pour réussir son projet en s’appuyant sur les compétences de professionnels reconnus par AFCOBOIS, pour que « maison bois » rime avec « maison performante » à tous les niveaux, de la conception architecturale à la vie de la maison.

 


 

Les poêles à pellets

Les poêles à pelletsSe chauffer au bois, c’est économique et écologique. Mais ce n’est pas aussi simple que cela : il faut s’approvisionner en grande quantité de bois, et il faut recharger régulièrement le poêle ou la cheminée sous peine de voir le feu s’éteindre quand on en a le plus besoin. De plus, le rendement des poêles ou cheminées reste assez faible (en moyenne, le rendement est inférieur à 80 %). Les poêles à pellets (ou granulés de bois) vous offrent une plus grande souplesse : on peut acheter auprès de certains revendeurs les sacs de granulés au détail, les poêles ou des systèmes d’INSERT IGNOREs qui sont programmables (on choisit les moments où ils se mettent en route et où ils s’éteignent), et les rendements sont en moyenne supérieurs à 90 %. Les producteurs ont fait de gros efforts en matière de design, et, aujourd’hui, les poêles à pellets s’intègrent parfaitement à tous les styles de décoration. Nous vous conseillons de choisir des modèles disposant du label Flamme Verte (ouvrant droit au crédit d’impôt) et répondant à la norme EN 13229 (pour les foyers fermés) ou EN 14785 (pour les poêles à pellets). Comme pour les solutions bois traditionnels, l’installation et l’entretien de ce type de matériel doivent répondre à des normes. En matière d’installation, c’est le DTU 24.1 relatif aux distances de sécurité au feu (distance entre le tubage et les parois) qui détermine les règles à respecter. Pour l’entretien, il faut nettoyer la chambre de combustion (en moyenne tous les 15 jours), vider le bac de collecte si le poêle en est équipé, nettoyer la vitre (la fréquence de nettoyage dépendra aussi de la qualité des pellets utilisés, ainsi que de la bonne installation du poêle). Une fois par an, un entretien complet devra être effectué par du personnel qualifié (les installateurs proposent souvent un contrat d’entretien), et les conduits ramonés. Exemple de prix : poêle à granulés EDILKAMIN, modèle IRIS plus, 8 kW (volume chauffé jusqu’à 230 m3), foyer totalement en fonte, flancs en céramique, panneau synoptique de contrôle, 60(L) x 53(P) x 95(H) cm, réservoir de 15 kg, consommation 0,7 à 2 kg/h, rendement 89,2 %, autonomie jusqu’à 20 h, à 2 650 € TTC (hors installation et tubage).

Source : Guillaume Demarque – Matériaux Naturels d’Ile
de France – www.mnidf.fr

 


 

éco Livres

Je fabrique mes meubles en carton
de Françoise Manceau-Guilhermond

Je fabrique mes meubles en carton Vous avez l’esprit créatif ? Envie de recycler, de vous meubler pas cher et sainement ? Ce livre vous donne le mode d’emploi pour créer des meubles en carton : fauteuil d’enfant, table basse, chevet, cadre, chiffonnier… Pour chacun, l’auteure donne des explications très détaillées : découpe, assemblage, fixation, conseils de décoration. Et, pour faciliter leur mise en pratique, chaque étape est dessinée et le meuble réalisé est photographié. Vous trouverez également des patrons en fin d’ouvrage. Une autre façon d’alléger notre empreinte sur la planète !

Éditions Terre Vivante – 84 pages – 14 €

 


 

Fabriquez une cabane !

C’est toujours une belle aventure de construire une cabane dans un arbre ! Pour les grands comme pour les petits… Une fois terminée, elle servira de poste de guet et sera un véritable petit refuge… Installez des poulies, des cordes lisses et un télescope… Vous pourrez y passer des heures à explorer le monde !

Fabriquez une cabane !Matériel nécessaire

Arbre adapté, marteau, corde, une longue planche en bois solide et une base épaisse en contreplaqué, scie, échelle, clous galvanisés.

Avant toute chose, choisissez un arbre solide qui a au moins 3 branches partant du tronc à égale distance. Elles doivent être d’un diamètre d’au moins 20 cm pour supporter le poids de personnes. Ne construisez pas aussi haut que vous pouvez : lorsqu’il y a du vent, la plate-forme d’une cabane se comporte comme une voile et risque de vaciller. Il vaut mieux ne pas dépasser 3 à 4 m 50 du sol, s’il y a beaucoup de vent cela sera bien assez haut !

  1. Commencez par couper des planchettes de 45 cm à partir de la planche en bois pour faire une échelle le long de votre tronc d’arbre. Choisissez l’endroit sur l’arbre où vous voulez les placer et comptez le nombre de marches dont vous avez besoin pour grimper à l’arbre.
  2. Une fois les planchettes coupées, utilisez au moins 2 clous par marche pour les fixer à l’arbre. Espacez-les d’environ 60 cm jusqu’aux branches où la plate-forme de la cabane sera fixée.
  3. La forme de l’arbre déterminera l’accès à la plate-forme. La plupart du temps, l’échelle atteint les branches les plus résistantes, capables de soutenir la plate-forme. Il ne faut pas s’en inquiéter, il faudra simplement couper un trou pour pouvoir passer à l’intérieur de la cabane. Si vous gardez ce morceau, vous pourrez l’utiliser pour faire une trappe !
  4. Hissez ensuite la plate-forme en contreplaqué à la hauteur des branches où vous pensez qu’elle sera le plus solidement placée.
  5. À l’aide d’un crayon ou de clous, faites une marque sur les branches aux endroits où la plate-forme les touche. Redescendez la plate-forme.
  6. Coupez à nouveaux plusieurs planchettes de 45 cm et clouez-les aux endroits que vous avez marqués. Elles serviront de cales pour la plate-forme.
  7. Remettez la plaque en place ; il faut 2 personnes dans l’arbre et 2 personnes au sol pour la hisser.
  8. Ensuite, créez des garde-fous avec des planches supplémentaires que vous clouez entre les branches ou en faisant passer une corde tout autour de la plate-forme.
  9. Là, vous pouvez ajouter une trappe, des marches supplémentaires pour atteindre les branches supérieures et des petits sièges ou plates-formes en guise de postes d’observation… Laissez parler votre imagination !

Source : Les jeux de notre enfance de Claire Gillman et Sam Martin
aux éditions Le Courrier du Livre

 


 

éco Livres

Enduits et peintures naturels
de Katy Bryce et Adam Weismann

Enduits et peintures naturels Vous trouverez dans cet ouvrage le savoir-faire de 2 professionnels de la terre et de la chaux. Les auteurs expliquent, de façon simple et concrète, comment réaliser enduits de chaux ou de terre, mais aussi badigeons à la chaux, peintures à l’argile, à la caséine, à l’huile de lin… Grâce à des techniques illustrées et des recettes détaillées, ils vous font partager leur expérience de la préparation des supports, du choix des outils, des pigments… Pour finir, ils vous entraînent dans un tour du monde, somptueusement illustré, des enduits et finitions écologiques : tadelakt du Maroc, arakabe du Japon, marmorino d’Italie… Une invitation à partager leur sensibilité aux harmonies de couleurs et de matières.

Éditions La Plage – 252 pages – 29,90 €

 

Je construis un muret de pierres
de Serge Lapouge

Je construis un muret de pierres Les murets de pierres sont des aménagements agréables et utiles. Serge Lapouge, paysagiste passionné de constructions en pierres, vous livre ici ses précieux conseils. Pas à pas, vous réaliserez facilement murets de pierres sèches ou montées au mortier. Toutes les étapes sont expliquées en images : choix des pierres, préparation du chantier, outils… Geste après geste, votre muret prendra forme. Vous découvrirez également de bonnes idées pour le végétaliser et le restaurer.

Éditions Terre Vivante – 96 pages – 12 €

 

J’isole mon logement
de Roland Dutrey et Pascal Greboval

J’isole mon logementVous souhaitez améliorer le bilan énergétique de votre habitat dans un souci économique et environnemental ? Seulement, les fondamentaux vous échappent ! Vous ne savez pas quel isolant écologique choisir ni comment l’installer… Ce livre répond à vos questions : comment changer de fenêtres ? Isoler mon toit ? Mes combles ? Mes murs ? Mon sol ? Installer une ventilation… ? Avec des exemples de mise en œuvre à l’appui.

Éditions Terre Vivante 96 pages – 12 €

 

Les matériaux naturels
de Jean-François Bertoncello et Julien Fouin

Les matériaux naturelsDans cet ouvrage pédagogique et résolument pratique, ces 2 auteurs vous présentent, d’une façon claire et détaillée, tout qu’il faut savoir lorsque l’on veut construire, restaurer ou décorer sa maison avec des matériaux naturels. Comment fonctionnent les maçonneries ; comment diagnostiquer l’état d’un mur et savoir d’où provient l’humidité ; comment poser un drain ; comment créer des ouvertures ; comment réaliser une dalle ; comment poser un carrelage en terre… En vous reportant au sommaire de cet ouvrage, vous serez étonné de la richesse de son contenu ! Les auteurs y ont consigné le fruit de leur savoir et de leur expérience. Grâce à eux, vous allez pouvoir construire, restaurer et décorer votre lieu de vie avec des matériaux naturels, mais en connaissance de cause et dans les règles de l’art.

Éditions du Rouergue – 208 pages – 20 €

 


 

Lessive à la saponaire

En été, au bord des ruisseaux, à la lisière des bois, allez cueillir la saponaire ! Vous pouvez en faire sécher pour en avoir toute l’année… Pour faire votre lessive, il vous faut environ 100 g de racines ou 200 g de feuilles, tiges et fleurs (un gros bouquet). Coupez en petits morceaux et lavez les racines. Puis, mettez la saponaire à bouillir dans environ 1 litre d’eau. Laissez mijoter 7 à 12 mn pour les parties aériennes de la plante, ½ h pour les racines. Filtrez ensuite votre décoction. Votre lessive-shampoing est prête ! À utiliser tout de suite ou à conserver au réfrigérateur.

Pour la garder plus longtemps, vous pouvez la couper à moitié avec du vinaigre d’alcool. Il vous faut environ 500 ml de lessive à la saponaire pour une machine de 5 kg. Attention, cette lessive ne convient pas au linge blanc ! La saponaire à tendance à le jaunir.

Source : Ma maison au vert, de Vanessa Lemaire et Marie-Luc
Sarazin aux éditions Anagramme.

 

Planche à découper

Planche à découperLa planche à découper est un ustensile courant de la cuisine, sur laquelle alternent un grand nombre d’aliments… Il est important de bien la nettoyer mais, surtout, de savoir comment la désinfecter. Pour ce faire, appliquez, à l’aide d’un flacon pompe, du vinaigre blanc sur l’ensemble de la surface de la planche, puis vaporisez immédiatement, sur la même surface, du peroxyde d’oxygène (ou eau oxygénée) à 3 %. Rincez ensuite à l’eau avec une éponge douce. Votre planche à découper ne sera plus un vecteur de bactéries nuisibles à votre santé !

Source : Le vinaigre de Nathalie
Semenuik aux éditions Rustica

 

Taches de thé

Taches de théPour enlever les taches de thé qui s’installent tranquillement au fond de vos bols, prenez une poignée de riz et frottez la tache avec un peu d’eau ajoutée. Le récipient retrouvera toute la blancheur !

Source : www.radins.com

 

Cuir protégéCuir protégé

Pour protéger et faire briller vos cuirs, trempez un chiffon humide dans du blanc d’œuf et essuyez… C’est très efficace et ça ne laisse pas d’odeur !

Source : www.astucesmaison.com

 

Des vitres qui brillent

Vitres qui brillentMettez des écorces d’orange et de citron dans de l’eau bouillante, pulvérisez à chaud sur les surfaces vitrées puis essuyer. C’est bio, ça sent bon et ça ne coûte presque rien !

Source : www.astucesmaison.com

 

Du lait pour vos meubles en bois

Pour nettoyer du bois encrassé sans décolorer sa teinte, faites chauffer du lait, trempez-y un chiffon en lainage fin ou en coton et frottez. Mais soyez vigilant, cette astuce est impeccable sur des teintes naturelles ou claires… Si votre bois est très foncé, faites d’abord un essai sur un petit endroit qui ne se voit pas.

Source : www.radins.com

 

Un coup de blanc pour votre linge

Un coup de blanc pour votre lingePour redonner de l’éclat à votre linge jauni, placez des petits morceaux de craie bleue dans le compartiment rinçage de votre machine à laver (une craie pour 6 lavages). Les “bleus” absorbent les rayons ultraviolets émis par le soleil et réémettent de la lumière bleue, de sorte que le linge paraît plus lumineux et plus blanc… D’ailleurs, les produits de lessive contiennent tous des molécules nommées “azurants optiques” qui font exactement la même chose. Il fallait y penser !

Source : www.radins.com

 

Tache de cambouis

Pour nettoyer une tache de cambouis, frottez-la avec du beurre, laissez-le s’imprégner plusieurs heures, puis lavez la tache avec du savon de Marseille. Votre tache de cambouis devrait avoir disparu.

Source : www.astyouce.fr

 

Optez pour la terre de Sommières !

Détachant naturel à sec, la terre de Sommières se présente sous forme d’argile en poudre, généralement de couleur ocre et possédant une vertu particulièrement absorbante ! Beurre, huiles alimentaires, maquillages, … Cette argile agit sur tous types de corps gras. Efficace sur bon nombres de textiles, vêtements, tissus d’ameublement, bois, menuiseries, parquets, carrelages, mais aussi pierres, marbres, granit, béton, … Pour l’utilisation, c’est très simple : saupoudrez la tache de graisse avec de la terre de Sommières, laissez agir 2 à 3 heures – voire une demi-journée – puis aspirez à l’aide de votre aspirateur.

Source : www.astucesmaison.com

 

Pour que votre congélateur consomme moins

Sachez que le rendement optimal de votre congélateur est obtenu quand il est au ¾ plein. Pour faire en sorte qu’il soit toujours rempli à ce niveau, vous pouvez, par exemple, ajouter des bouteilles d’eau remplies à moitié…

Par ailleurs, une des principales pertes d’énergie pour votre congélateur est le radiateur. Faites-en sorte qu’il soit propre car s’il y a de la poussière dessus, les échanges thermiques se feront mal, ce qui obligera le moteur à tourner plus longtemps et donc à consommer plus d’énergie… Pensez-y, c’est bon pour votre porte-monnaie… et pour la planète !

Source www.astyouce.fr

 

Redonnez vie à un tableau

Redonnez vie à un tableauIl arrive, pour un certain nombre de raisons, qu’un tableau peint à l’huile se ternisse ou se salisse. Il est toujours difficile, quand on n’est pas un spécialiste, de vouloir le restaurer. Pourtant, il est possible de le nettoyer sans inconvénient pour la peinture. Pour cela, il faut tout simplement employer une rondelle de pomme de terre. Ainsi, votre tableau retrouvera un aspect agréable pour les yeux.

Source : www.vivre-au-quotidien.com

 

Plaques de cheminée

Plaques de cheminéeSi vous avez fait l’acquisition d’une plaque de cheminée, de chenets et autres ustensiles chez un brocanteur et qu’il faille les remettre à neuf, passez dessus, à l’aide d’un pinceau, une couche d’huile de lin, dans laquelle vous aurez mis un peu de noir de fumée pour la teinter. Cela aura pour effet de rendre les objets traités plus beaux et les protégera de la rouille.

Source : www.vivre-au-quotidien.com

 

Percez du verre

Lorsque l’on veut faire un trou dans du verre avec une perceuse, l’opération est très délicate car on risque de le casser. Pour éviter ce problème, il vous suffit de mettre une goutte d’essence de térébenthine juste à l’endroit où
vous souhaitez faire un trou. Il faut que le foret de la perceuse trempe dans cette goutte et soit bien perpendiculaire au verre au moment de faire le trou.

Source : www.trucsdegrandmere.com

 

Pour vos outils

Pour vos outilsPour éviter la rouille sur vos outils, placez un morceau de charbon de bois dans votre boîte à outils.

– Si vos pinceaux sont durcis, laissez-les tremper pendant 1 h minimum dans un bain de vinaigre bouillant. Rincez ensuite à l’eau claire.

– Pour entretenir la lame d’une scie, appliquez-y de la cire.

Source : www.consoglobe.com

 

Coups de marteauCoups de marteau

Si vos ciseaux ne coupent plus à cause de l’usure des lames, voici un petit truc en attendant de les faire afuter. Prenez une bouteille en verre et essayez de la couper en deux. En faisant ce mouvement, vos ciseaux seront légèrement aiguisés et près à découper !

Source : www.trucsmaison.com

 

Ciseaux qui ne coupent plus

CiseauxSi vos ciseaux ne coupent plus à cause de l’usure des lames, voici un petit truc en attendant de les faire affuter. Prenez une bouteille en verre et essayez de la couper en deux. En faisant ce mouvement, vos ciseaux seront légèrement aiguisés et près à découper !

Source : www.trucsmaison.com

 

Peindre un escalier sans le condamner

Vous souhaitez vernir ou peindre votre escalier mais c’est votre seul accès à l’étage ? La solution est toute simple ! Il vous suffit de peindre 1 marche sur 2, puis de laisser sécher. Ensuite, il vous restera à peindre les autres marches. De cette façon, vous n’aurez qu’à enjamber les marches non peintes dans la 1ère phase, et les marches sèches dans la 2nde. Il fallait y penser !

Source : www.astyouce.fr

 

Protégez votre peintureProtégez votre peinture

Pour éviter que votre peinture ne s’écaille lorsque vous mettrez un coup de marteau, collez du papier adhésif en croix à l’endroit où vous souhaitez planter le clou.

Source : www.trucsdegrandmere.com

 

Ça éclabousse !

Ça éclabousse !Avant de peindre des portes ou des meubles en bois, enduisez vos poignées de gelée ou d’huile de parafine. Les
éclaboussures seront alors très faciles à enlever.

Source : www.trucsmaison.com

 

Isolez une conduite d’eau avec du chanvreIsolez une conduite d’eau avec du chanvre

Pour isoler une conduite d’eau chaude avec du chanvre, enroulez ce dernier autour des tuyaux à isoler et faites-le tenir avec un bout de fil de fer. Le chanvre est un excellent isolant, il vous permettra de faire des économies d’énergie considérables !

Source : www.trucsdegrandmere.com

 

De bonnes odeurs pour votre aspirateur

De bonnes odeurs pour votre aspirateurLorsque l’on passe l’aspirateur, celui-ci dégage généralement une odeur qui n’est pas très agréable… Pour y remédier, il vous suffit d’aspirer un coton imbibé de l’huile essentielle de votre choix. Elle se diffusera dans l’atmosphère et couvrira la mauvaise odeur.

Source : www.trucsmaison.com

 


 

Le rendez-vous de l’éco-construction

Logements, bâtiments et urbanisme sont appelés à évoluer, à être mieux pensés, pour faire face à l’augmentation du prix de l’énergie, tout en répondant à nos souhaits légitimes de confort et de matériaux plus sains. Isolation, limitation de la consommation énergétique, nouveaux matériaux, préservation de l’environnement… La Biennale de l’Éco-construction répondra, pendant 3 jours, aux questions qui se posent dans tous ces domaines. Vous aurez la possibilité de vous informer, de participer à des démonstrations sur les matériaux ou les modes de construction et de rencontrer des professionnels et des spécialistes de la construction comme de la rénovation (artisans, architectes, fabricants de matériaux).

Du 20 au 23 septembre à Cessieu (38) – De 10 h à 19 h – Entrée gratuite.

Pour en savoir plus : www.valsdudauphine.fr


 

éco Livres

Savons naturels, bicarbonate de soude, vinaigre… Découvrez, à travers ces livres, toutes les vertus et utilisations de ces 3 produits miracles. Naturels, efficaces et multi usages, ils possèdent tous des atouts que vous apprendrez à utiliser avec une facilité qui va vous étonner !

Savon noir & Co
Savon noir & Co de Caroline Bacon

Si le commerce propose de multiples produits ménagers spécifiques qui envahissent les placards et polluent les eaux usées autant que l’atmosphère des intérieurs, il existe des produits naturels, véritables solutions de remplacement, qui allient respect de l’environnement et fonction multi usages. Savon noir, savon de Marseille, savon d’Alep, terre de Sommières, blanc de Meudon et pierre d’argile appartiennent à la famille de ces substances miracles, simples à trouver et à utiliser ! Apprenez à profiter des atouts de chacun de ces produits, souvent méconnus, mais d’une grande efficacité.

Rustica éditions – 64 pages – 5,90 €

 

Le bicarbonate de soude Le bicarbonate de soude
de Nathalie Cousin

Cette poudre blanche est une vraie mine d’or ! Son efficacité, doublée d’une grande douceur, en fait une substance polyvalente et d’une grande souplesse d’utilisation. Vous serez étonné de ses innombrables vertus !

Rustica éditions – 64 pages – 5,90 €

 

Le vinaigre
Le vinaigre de Nathalie Semenuik

Naturel et non toxique, le vinaigre se prête à de multiples usages dans la maison : adoucissant pour le linge, anticalcaire, il sert aussi à nettoyer le sol, récurer les casserole, chasser les mauvaises odeurs, éloigner les fourmis… Bref, c’est un allié précieux pour vous occuper de votre maison au quotidien !

Rustica éditions – 64 pages – 5,90 €

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.