Habitat

L’écolomag N° 27

Janvier – Février 2012

Du nouveau
dans la fenêtre de toit

Du nouveau dans la fenêtre de toitVous cherchez des fenêtres de toit performantes et respectueuses de l’environnement ? La société polonaise Fakro a su en quelques années devenir un acteur majeur dans la fabrication, l’innovation et la distribution de fenêtres de qualité. Elle applique une politique de gestion des ressources humaines responsable et veille à la protection de l’environnement. Les fenêtres de toit Fakro sont fabriquées à partir de pin sylvestre. Ces pins sont issus de forêts gérées durablement et bénéficient du label FSC. Les fours permettant de sécher le bois sont alimentés par les déchets des scieries et par des saules énergétiques dont les plantations appartiennent à l’usine. Tous leurs articles bénéficient des labels CSTB et CEKAL. La gamme des produits comprend des fenêtres de toit de différents modèles et des escaliers escamotables. L’innovation est un véritable moteur pour cette entreprise qui avait su anticiper les demandes des constructeurs de maisons passives avec les premiers modèles de fenêtre de toit en triple vitrage. Lors du salon Batimat, Fakro a été encore plus loin en présentant sa nouvelle fenêtre FTT U8 à quadruple vitrage, pour une performance inégalée : Uw=0,58 W/m2K.

Source : Guillaume Demarque
Matériaux Naturels d’Ile de France www.mnidf.fr

 


 

Des patères en faveur
de la reconstruction au Japon

patèresLa rencontre de Fairsens (créateur de produits décoratifs écologiques) avec Metylos (créateur d’objets de décoration), c’est un peu ça : un même entrain, une même spontanéité, un même goût pour les relations humaines et l’échange, une même envie de changement, une même volonté de respecter certaines valeurs françaises et éco-responsables. De là, le projet des patères “FU”, “KU”, “SHI”, “MA” voit le jour. Un projet humain, œuvrant pour la reconstruction du Japon. Comme la majorité des créations Metylos, les patères sont issues de la récupération de déchets industriels. Mais pas n’importe lesquels : elles sont fabriquées à partir de chutes de combinaisons anti-nucléaire. Seules ou en composition, ces patères peuvent s’utiliser absolument partout dans votre maison. À chaque patère vendue, 8 € seront reversés à la Croix-Rouge japonaise. Couleurs disponibles : hêtre/bleu, hêtre teinté rouge/ivoire, hêtre teinté rouge/bleu et hêtre/bleu et ivoire. Prix de vente : 29 € l’une, 55 € les 2, 82 € les 3 et 108 € les 4.

Boutique en ligne : www.fairsens.com

 


 

La géothermie, vous connaissez ?

Dessin jicéLa croûte terrestre est chaude. L’eau infiltrée en profondeur et réchauffée à son contact est utilisée depuis l’Antiquité dans certaines régions pour chauffer les thermes, les serres et les bâtiments : c’est ce que l’on appelle habituellement la géothermie. Mais ce terme a aujourd’hui une signification plus large : il désigne, plus généralement, l’art de capter l’énergie dans la terre. Le chauffage géothermique, ou chauffage thermodynamique à capteurs enterrés, consiste donc à capter les calories présentes dans le sol pour les restituer dans la maison. Afin d’utiliser ce stock de calories accumulées par la terre, le procédé géothermique utilise un circuit frigorifique basé sur un principe thermodynamique. La chaleur, renouvelée sans cesse par le soleil, la pluie et les effets du vent, est prélevée par l’intermédiaire d’un capteur extérieur enterré à 60 cm environ de profondeur ou d’une sonde géothermique verticale. Ce réseau de serpentins, invisible et inaltérable, est disposé sous le sol du jardin. La très grande quantité d’énergie perçue par le terrain et les conditions de fonctionnement du capteur géothermique garantissent l’efficacité de ce dernier tout au long de la vie de l’installation. Et pour ce qui est de restituer l’énergie sous forme de chauffage dans la maison, un générateur thermodynamique permet de valoriser cette énergie renouvelable en la restituant à l’intérieur de l’habitation par l’intermédiaire d’un circuit de distribution.

Source : www.geothermie.net

 


 

Rubrik’ à trucs

Comment réparer un escalier qui grince ?

escalier– Avec du talc : Saupoudrez les jointures de vos marches avec du talc ou de la farine et aspirez le surplus. Une autre solution consiste à mélanger du talc avec de l’eau et, à l’aide d’un pinceau trempé dans l’eau talquée, badigeonner les jointures.

– Avec de l’huile de lin : C’est une bonne solution si le talc n’a pas été suffisamment efficace. Pour ce faire, faites bouillir de l’huile de lin puis, à l’aide d’un pinceau, faites pénétrer entre les jointures ou entre les espaces des marches de votre escalier. L’huile de lin va faire gonfler le bois, ce qui réduira tous les grincements. N’oubliez pas de bien aérer et de porter des gants pour ne pas vous brûler !

– Avec des cales de bois : Si les 2 solutions proposées ne fonctionnent pas, il reste la plus fastidieuse… Là, il faut avoir accès à l’arrière de l’escalier. Détectez les marches qui grincent puis faites de petites cales en bois. Introduisez-les dans les jointures et recommencez l’opération jusqu’à satisfaction.

Source : http://missastuces.unblog.fr

balle de tennisPeinture au plafond

Pour éviter d’avoir plus de peinture sur l’avant-bras qu’au plafond, coupez une balle de tennis en 2, percez un trou un peu plus petit que le manche de votre rouleau ou pinceau et passez le manche dedans. La peinture sera ainsi recueillie dans la demi balle !

Source : www.astucesmaison.com

Colle naturelle

Pour fabriquer une colle naturelle, c’est très simple : versez un 1/2 verre de farine dans une casserole, ajoutez-y 1 c. à s. de sucre et un verre d’eau. Ensuite, faites cuire à feu pas trop fort et remuez jusqu’à obtention d’une pâte consistante.

Source : www.trucsdegrandmere.com

papier peintDes cloques dans votre papier peint ?

Si elles ne disparaissent pas au séchage, prenez une aiguille et piquez-les 2 ou 3 fois. Ensuite, en faisant ne incision à l’aide d’une lame de rasoir, appliquez de la colle à tapisserie puis passez un chiffon par-dessus. Ni vu ni connu !

rouilleContre la rouille de vos outils

Disposez la partie rouillée de vos outils dans votre compost. Après 3 jours, la rouille devrait être totalement partie ! Toutefois, les outils les plus rouillés peuvent avoir besoin de plus de temps.

peignePetits clous

C’est toujours une galère de maintenir des petits clous lorsque l’on doit les planter… Une astuce toute simple pour ne plus avoir ce problème est de prendre un peigne et de glisser vos clous entre ses dents.

Source : www.trucsdegrandmere.com

Travaux salissants

Pour avoir les mains bien propres après des travaux salissants, gardez les graines et les peaux des tomates – que vous aurez utilisé pour une recette – et frottez-vous les mains avec.

Source : www.astucesmaison.com

 


 

éco Livres

Déco de carton

Déco de cartonEt si le carton pouvait allier recyclage et esthétique ? Écologique comme économique, le travail du carton est riche en possibilités. Boîtes, tubes, rouleaux, … Les occasions de révéler sa créativité ne manquent pas. Il est très gratifiant et fort amusant de transformer des emballages récupérés en objets de décoration, de voir un matériau modeste prendre un aspect élégant, précieux. Le carton est facile à travailler, léger et simple à trouver. Pour un œil motivé, il est partout autour de nous, sous toutes les formes… Autant de possibles merveilles ! Du simple objet déco au meuble en carton, les créations de ce livre sont autant d’idées pour décorer et organiser votre intérieur… Avec un peu de dextérité, du soin pour mesurer et les techniques de pliage de carton et de cartonnage de cet ouvrage, le tour est joué !

Tana éditions – 192 pages – 17,50 €

Architecture végétale
Architecture végétale de Jean-François Daures

La végétalisation des bâtiments est bénéfique à tout point de vue : outre ses avantages indéniables en milieu urbain, elle a un impact positif sur la durabilité du bâtiment, améliore le bilan technique des constructions, atténue la réverbération acoustique et engendre une optimisation non négligeable de la gestion des eaux pluviales. Illustré d’exemples, de réalisations concrètes et d’entretiens exclusifs avec les professionnels, ce livre explique en détails le fonctionnement du végétal et ses caractéristiques techniques lorsque l’on l’adapte ou le couple à l’architecture.

Éditions Eyrolles – 250 pages – 32 €

Peintures végétales avec les enfants
Peintures végétales avec les enfants de Helena Arendt

Fabriquez avec les enfants des peintures végétales non toxiques à base de fleurs, de fruits, de légumes. Apprenez à modifier vos peintures avec du vinaigre, du bicarbonate ou des liants naturels pour pouvoir créer de nouvelles teintes ou peindre sur les supports les plus variés (vitre, bois, pierre, …). L’auteure, artiste et pédagogue, nous livre ses secrets pour teindre de la terre, du sable, pour fabriquer des peintures rupestres ou des encres magiques. Dans ce livre, vous apprendrez à créer de magnifiques maquillages, à fabriquer vos pinceaux, vos propres craies de couleur ou à vous concocter des limonades et des bains foraux colorés.

Éditions La Plage – 160 pages – 19,90 €

 


 

Habitat NaturelDepuis 7 ans, le magazine Habitat Naturel propose tous les 2 mois des dossiers thématiques illustrés sur l’éco-construction, l’éco-rénovation, la performance énergétique et les énergies renouvelables. Au travers de reportages chiffrés, de dossiers fouillés, de témoignages de particuliers et de professionnels, Habitat Naturel accompagne votre projet neuf ou rénovation, du gros œuvre aux finitions, pour un habitat économe, performant et respectueux. Des hors-série thématiques sont régulièrement réalisés en partenariat avec l’ADEME, Afcobois ou La Maison Passive France. En kiosque : 5,95 € ou sur abonnement. www.habitatnaturel.fr

Le hors-série 12 :
Spécial passif, pour en finir avec le chauffage !

Spécial passif, pour en finir avec le chauffage !Le hors-série 12, Architecture Passive, est un véritable guide pour comprendre les subtilités d’un label de très haute performance énergétique, répandu en Allemagne et en Autriche. Une maison passive est tellement efficace grâce à son enveloppe et son étanchéité à l’air qu’elle peut se passer d’un système de chauffage central et se contenter d’une ventilation très performante et d’un petit chauffage d’appoint. Ainsi, pour être éligible au label Passivhaus, un bâtiment doit nécessiter moins de 15 kWh/m2/an de chauffage (en énergie utile), perdre moins de 0,6 vol/h d’air à une pression de 50 pascals et consommer (tous besoin confondus) moins de 120 kWh/m2/an (énergie primaire). Au final, pour les occupants, c’est une facture de seulement 10 € par mois en chauffage ! Une performance qui peut être également atteinte en rénovation.

Habitat Naturel n° 42 :
Spécial qualité de l’air

Spécial qualité de l’airEn moyenne, nous passons près de 90 % de notre temps dans des lieux clos, mais l’air intérieur est-il sain ? En 2001, la création de l’observatoire de la qualité de l’air intérieur par les pouvoirs publics marque la prise de conscience d’une nouvelle problématique : l’air intérieur est bien souvent plus pollué que l’air extérieur, qu’il s’agisse des logements, des lieux scolaires, des lieux de travail, … En cause, les comportements des occupants, mais également les matériaux de construction, les produits de bricolage et ménagers… et, surtout, la perte de l’habitude d’ouvrir les fenêtres ! La recherche d’économies d’énergie impose de construire des bâtiments de plus en plus étanches à l’air, mais comment éviter que cela se traduise par une détérioration de la qualité de notre air intérieur ? La qualité de la ventilation devient un enjeu considérable et il faudra former les professionnels comme les usagers à ne plus la négliger ! Ce numéro traite également des pollutions électromagnétiques et des VMC double fux.

 


 

Le plus écolo des hôtels

Le plus écolo des hôtelsEn dirigeant le premier hôtel zéro émission au monde, Astrid et Bertram Späth n’ont pas fait les choses à moitié ! Officiellement reconnu comme étant l’établissement le plus respectueux de l’environnement d’Europe depuis 20 ans, l’hôtel Victoria à Fribourg, en Allemagne, est le fruit de réelles performances écologiques. Le but étant d’avoir un impact environnemental minimum sans diminuer le confort des résidents. Pour y arriver, Astrid et Bertram ont surtout privilégié l’économie d’énergie, les énergies renouvelables et les produits écologiques locaux pour le bâtiment, l’hygiène et, bien entendu, l’alimentation.

Côté économie d’énergie, c’est l’isolation thermique du bâtiment qui a d’abord été renforcée. Des lampes basse consommation ont été installées. La gestion des éclairages se fait par détecteurs de présence. L’électroménager a été choisi dans la catégorie A. Les appareils ne sont jamais laissés en veille (ils sont systématiquement coupés par le personnel), … De manière générale, les dirigeants ont cherché à casser toutes les pointes de consommation énergétique : éviter de faire fonctionner les machines à laver pendant que tout le monde utilise les sèche-cheveux, par exemple. De plus, l’ensemble du personnel est formé à ces démarches : toutes les installations leur sont expliquées.

Côté énergies renouvelables, la consommation électrique annuelle est assurée à 5 % par des panneaux solaires photovoltaïques, les 95 % restant étant fournis par un parc éolien alimentant un village voisin. L’eau, servant à la fois au chauffage et aux sanitaires, est chauffée à 10 % par quelques panneaux solaires thermiques installés aussi sur le toit ; à 90 % par une chaudière thermique fonctionnant aux granulés de bois : ce combustible, qui est neutre en matière d’émission de gaz à effet de serre, est issu de la récupération des déchets de bois d’une scierie située à 10 km de Fribourg. Les époux ont cherché à limiter autant que possible le transport de tous les produits d’approvisionnement de leur hôtel. Par ailleurs, les 110 tonnes de granulés de bois utilisées à l’année donnent au final 2 poubelles de cendres, qui seront réutilisées comme fertilisant par l’agriculture locale. Enfin, côté produits écologiques locaux, des matériaux écologiques et durables ont été utilisés dans le cadre de toutes les rénovations, bois des parquets, pierres, peintures propres, … Pour renforcer l’économie locale et ne pas légitimer les circuits de grande distribution, les produits de consommation alimentaire sont achetés chez les petits producteurs locaux.

Par ailleurs, l’hôtel a prohibé chaque fois que cela était possible les dosettes individuelles (savon, shampoing, confiture, etc.).

Une démarche inédite et pleine de sens qui invite chacun à faire de même !

Source : Jean-Claude Tassin – www.leboisdanstoussesetats.org

 


 

À vous les économies !

Dessin jicéLes consommations d’énergies sont le fait du comportement des personnes, la qualité de la construction venant après. Conçu pour suivre tous vos compteurs et sous compteurs d’eau, d’électricité et de gaz, Domo Énergie Appartement surveille toutes vos consommations d’énergie et vous aide à mieux les gérer. Ainsi vous pourrez diminuer vos consommations et agir dès la détection d’une anomalie : fuite d’eau, robinet ou chasse d’eau défectueuse ou sur-consommation d’électricité ou de gaz. Comment ? Vous recevez une alerte sur votre messagerie dès la détection de l’incident et vous suivez sur internet jusqu’a 6 compteurs 24 h / 24, avec les statistiques de consommation annuelles, mensuelles, journalières, horaires et même à la minute. Vous serez étonné de la consommation de tous vos appareils qui restent en veille la nuit. De plus, il vous informe en direct de la température de la pièce principale et de son hygrométrie. Véritable outil de gestion des énergies, Domo Énergie Appartement est destiné aux appartements et habitations BBC qui suivent la RT 2012. Vous obtiendrez de nouvelles économies sans toucher à votre confort.

Pour en savoir plus : www.eco-h2o.com – 04 90 26 96 94

 


 

écoménager

 

Rubrik’ à trucs

Fabriquez votre plaidFabriquez votre plaid

Une bonne manière de donner une seconde vie à vos vieux pulls : découpez-y des carrés et cousez-les ensemble. Vous aurez un plaid chaud et original qui ne vous aura pas coûté un sou !

Source : www.astucesmaison.com

Cordes à lingesCordes à linges

Pour avoir des cordes à linges toujours bien tendues, récupérez des vieux ressorts (de sommiers par exemple), fixez-les sur la corde à linge et sur le support, tendez la corde pour étirer le ressort de moitié de sa force puis fixez le ressort opposé. Lors du relâchement du fil, le ressort compensera !

Source : www.astucesmaison.com

Traces de feutreTraces de feutre

Votre petite merveille a encore dessiné sur votre table de cuisine avec son feutre ? Pas de panique ! Il vous suffit de frotter à l’aide d’une pelure d’orange pour faire disparaître les traces.

Traces de déodorant

C’est bien connu, il est très difficile d’enlever une trace de déodorant sur un vêtement lorsque l’on vient de l’enfler. Pourtant, il existe une astuce toute simple et vraiment efficace : il vous suffit de frotter la tache avec un bas en nylon.

Petites économiesPetites économies

Afin d’économiser vos produits liquides, quels qu’ils soient (gel douche, shampooing, liquide vaisselle, … ), transvasez-les dans des distributeurs (de savon pour les mains par exemple). Le but étant de pouvoir contrôler leur débit.

Des meubles brillantsDes meubles brillants

Pour faire briller vos meubles en bois, enduisez-les régulièrement d’un verre d’huile d’olive mélangé à un jus de citron et quelques gouttes d’huile essentielle de citron.

Poils de chien et balaiPoils de chien et balai

Pour éviter que la brosse de votre balai ne se couvre de poils de chien, entourez-le dans un de vos vieux collants, que vous enlèverez une fois la tâche accomplie. À noter : les collants en nylon sont aussi très efficaces pour enlever les toiles d’araignée sur vos murs.

Pinceau desséchéPinceau desséché

Si vous avez oublié de nettoyer un pinceau enduit de peinture et qu’il s’est desséché, versez du savon noir liquide dans un pot en verre. Trempez-y votre pinceau et laissez agir le temps nécessaire (entre un et plusieurs jours).

Casseroles encrasséesCasseroles encrassées

Si certains de vos fonds de casserole ou de poêle sont brûlés ou encrassés, mélangez de l’eau à du bicarbonate de soude. Étalez-y une couche épaisse de ce mélange puis attendez 2 heures avant de rincer à l’eau chaude.

Vêtement en laineVêtement en laine

Si votre pull en laine préféré a rétréci au lavage, pas de panique ! Mettez 2 tasses de sel (500 ml) dans de l’eau chaude. Une fois tiède, faites trempez votre pull dans ce mélange pendant 3 heures.

Les huiles essentielles pour l’entretien de votre maison !

huiles-essentiellesLa plupart des huiles essentielles sont antiseptiques et bactéricides, ce qui veut dire qu’elles tuent les bactéries et les empêchent de se développer. Ainsi, outre l’agréable parfum qu’elles diffusent dans votre foyer, les huiles essentielles vous aident à garder un intérieur sain et propre.

À savoir : Pour l’entretien de vos surfaces, vous pouvez sans problème utiliser vos vieux flacons d’huiles essentielles ! En effet, si elles peuvent perdre l’intensité de leur parfum, les huiles essentielles conservent très bien leur propriété antibactérienne.

Mode d’emploi : Pour un désinfectant multi-usage, diluez 3 c. à s. d’huile essentielle dans 3 litres d’eau, puis ajoutez 2 c. à s. de vinaigre ainsi que 2 c. à s. de bicarbonate. Une fois ce mélange prêt, rediluez 1 bouchon du mélange dans un seau d’eau.

Les huiles essentielles pour votre intérieur : huile essentielle de citron, de pin sylvestre, d’eucalyptus, de lavande, de niaouli, de pamplemousse.


 

éco Livres

Le ménage malinLe ménage malin
de Julie Frédérique

Une maison nickel et qui sent bon grâce à des ingrédients naturels comme le citron, le bicarbonate ou le vinaigre ? Facile ! Grâce à eux, élaborez vos propres désinfectants, détartrants, lessives, etc., et nettoyez efficacement au quotidien, du col de chemise aux plaques de cuisson, en passant par la moquette et les joints de carrelage ! Dans cet ouvrage, vous retrouverez de super astuces pour tout faire briller avec les produits naturels !

Leduc.s Éditions – 192 pages – 5,90 €

Le savon malin Le savon malin
d’Alix Lefef-Delcourt

Quoi de plus ordinaire que le savon ? Et pourtant, ce produit naturel concentre une multitude de vertus qui ont fait leurs preuves depuis des siècles ! Dégraissant, antibactérien, assainissant, … Profitez de tous ses atouts grâce à nos astuces et conseils malins !

Et en bonus : des explications et des recettes simples pour fabriquer vous-même votre savon 100 % bio et économique.

Leduc.s Éditions – 176 pages – 5,90 €

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.