Habitat

L’écolomag N° 29

Mai – Juin 2012

Habitat NaturelDepuis 7 ans, le magazine Habitat Naturel propose tous les 2 mois des dossiers thématiques illustrés sur l’éco-construction, l’éco-rénovation, la performance énergétique et les énergies renouvelables. Au travers de reportages chiffrés, de dossiers fouillés, de témoignages de particuliers et de professionnels, Habitat Naturel accompagne votre projet neuf ou rénovation, du gros œuvre aux finitions, pour un habitat économe, performant et respectueux. Des hors-série thématiques sont régulièrement réalisés en partenariat avec l’ADEME, Afcobois ou La Maison Passive France.

En kiosque : 5,95 € ou sur abonnement. www.habitatnaturel.fr

 

Habitat Naturel n° 44 :
spécial copropriété et appartements

Habitat Naturel - visuel 1Comment agir en appartement ? Pas toujours facile d’intervenir sur les murs, le toit, les fenêtres, le chauffage sans l’accord de la copropriété ! Il est pourtant possible d’améliorer sensiblement la performance thermique et le confort. Rénover entièrement, c’est ce qu’a fait Justin dans son appartement de Besançon, au niveau BBC. Isolation en fibre de bois, changement de menuiseries, installation d’une VMC, pose d’un plancher chauffant et d’une chaudière à condensation… Des travaux validés par un test d’étanchéité à l’air et de faibles consommations à la clé pour un coût de 830 € TTC/m2.

Habitat Naturel n° 44 :
une crèche d’entreprise révolutionnaire !

Habitat Naturel - visuel 2L’entreprise Weleda, située à Huningue (68), met un point d’honneur à transmettre autant d’éthique dans sa culture interne que dans ses produits bio. Ses nombreuses salariées bénéficient désormais des services d’une crèche organique, éco-conçue et performante, alimentée en énergies renouvelables et située à proximité de l’entreprise. Tout a été mis en œuvre pour favoriser l’éveil des jeunes enfants : couleurs, lumière naturelle, qualité de l’air intérieur, confort d’été… Conçu en collaboration avec la CAF et l’entreprise Crèche Attitude, ce bâtiment exemplaire démontre l’intérêt de travailler avec des équipes pluridisciplinaires dès l’amont du projet.

 


 

Le stuc : un enduit écologique et décoratif

Le stuc est un enduit constitué de chaux aérienne (en poudre ou en pâte) et de charges minérales (poudre de marbre notamment). Il remonte à l’Antiquité et a été particulièrement développé par les Italiens durant la Renaissance. Avec cet enduit, on peut imiter le marbre (marmorino) ou obtenir des effets nuagés très brillants (stucco vénitien). Il existe plusieurs techniques décoratives liées au stuc, qui demandent toutes un savoir-faire dont dépendra le résultat final.

Préparation du mélange : pour la 1ère première passe, on compte 2 volumes de chaux aérienne pour un volume de sable 0,06 et 1 volume de poudre de marbre 0,06. Ajoutez l’eau jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Pour les passes de finition, on compte 1 volume de chaux aérienne pour 1 volume de poudre de marbre impalpable. On ajoute généralement un fixatif, comme la caséine, et un rétenteur d’eau, comme la méthylcellulose.

StucPréparation des fonds : le stuc s’applique de préférence sur des surfaces minérales (pierres naturelles, enduits à la chaux, briques). On les humidifie abondamment et on dresse une 1ère passe avec une granulométrie plus grosse que la couche de finition. Il est possible d’appliquer un stuc sur plaques de plâtre ou enduit plâtre. Mais, dans ce cas, il est conseillé d’étaler une sous-couche, comme le Fixatif Spécial de la marque Keim, ou une peinture d’impression. Cette sous-couche minéralise le support et s’applique au rouleau ou à la brosse. On peut poser le stuc sur des portes ou des placards en médium, en les préparant de la même façon. Ensuite, on procède comme précédemment.

Le ferrage : le stuc s’applique en 2 ou 3 passes. Pour faire apparaître les effets, il faut ferrer la dernière passe d’enduit avec une lisseuse inox. Cette opération consiste à appuyer fortement sur l’enduit, selon un angle entre 20 et 30°, afin d’écraser la poudre de marbre contenue dans le stuc. La difficulté réside tant dans le geste que dans le moment où il faut effectuer le ferrage. Si l’on ferre trop tôt, on arrache l’enduit du support. Si c’est trop tard, l’enduit est sec et les effets et la brillance n’apparaissent pas. Ce moment juste est difficile à apprécier car il varie également en fonction de la température et de l’hygrométrie ambiantes. Les professionnels conseillent d’attendre que l’enduit ne colle plus au doigt.

On trouve aujourd’hui dans les grandes surfaces des produits prêts à l’emploi « façon tadelakt ou stuc ». La composition de ces produits, même s’ils ne sont pas forcément nocifs, reste souvent obscure et contient généralement des résines pouvant nuire à la perméance des murs. Il existe toutefois des produits prêts à l’emploi qui restent naturels, comme le Badistuc composé uniquement de chaux aérienne en poudre, de poudre de marbre, de caséine, de sel d’alun et de méthylcellulose. Le Badistuc évite les erreurs de dosage des charges. Il permet, en outre, avec une adjonction d’eau plus importante, d’obtenir un badigeon (peinture à la chaux). Il est disponible dans de nombreux coloris allant du blanc au prune, en passant par le vert anis. (Prix conseillé : 45 € pour un pot de 5 Kg, permettant de réaliser 15 m²).

Source : Guillaume Demarque – Matériaux Naturels d’Île de France www.mnidf.fr

 


 

La caméra thermique
et son fonctionnement (suite)

Le mois dernier, nous avons découvert que notre chaise, le tapis et le mur émettent 3 rayonnements : 1 propre, 1 réfléchi et 1 transmis. Pour se servir au mieux de la caméra, son étalonnage est recommandé mais pas obligatoire. Nous devons connaître le rayonnement propre dit « émissivité » et le rayonnement réfléchi, dit « T° apparente réfléchie ». Pour cela, il faut 1 corps noir et 1 feuille d’aluminium froissée. L’aluminium va réfléchir l’ensemble du rayonnement face à la chaise, au tapis ou devant le mur. Le corps noir va nous aider à déterminer la capacité du mur, de la chaise ou du tapis à absorber ou réfléchir peu ou beaucoup le rayonnement ambiant (1 : absorbe tout / 0 : réfléchit tout). Voilà, votre caméra est étalonnée, voyons la prochaine fois si nous pouvons l’utiliser dans n’importe quelle situation météorologique…

Source : www.arbre-immobilier.fr membre AFTIB et du www.reseau-ef.com

 


 

La ville de Fribourg

Comme promis, et pour faire suite au dossier de notre dernier numéro sur la ville de Fribourg (Allemagne), voici un mode de développement écologique d’un quartier à la périphérie de la ville :

Le quartier Rieselfeld

RieselfeldEn 1985, parce que la ville de Fribourg – 200 000 habitants – connaissait une importante expansion démographique, le conseil municipal a décidé de l’aménagement d’un nouveau quartier à la périphérie de la ville.

Le projet fut mené en concertation étroite entre les décideurs, la population et quelques architectes. Un site de stockage des eaux de ruissellement de 320 hectares, en place depuis 1895, fut alors choisi pour être urbanisé. Pour préserver l’écosystème qui s’y était développé, seuls 78 hectares ont été utilisés et réservés à la construction d’habitations collectives à faible consommation d’énergie (65 kWh/an/m2). Aujourd’hui, ce quartier peut accueillir 10 000 à 12 000 habitants et est desservi principalement par le tramway afin de privilégier les transports en commun : la circulation automobile y est limitée à 30 km/h. Les eaux de ruissellement sont librement évacuées dans des fossés (sans canalisations souterraines) vers un bassin de décantation, où les eaux sont filtrées naturellement par les racines des roseaux.

Rieselfeld2Tous les équipements collectifs (crèches, écoles, lycée, maisons de quartier, salles de sport, bibliothèque, jardins d’enfants, salles d’exposition et une église œcuménique) ont été financés par la ville. Des espaces ont été laissés libres en prévision d’aménagements futurs. Ainsi, l’école a été pensée au départ de façon à pouvoir être agrandie par la suite. Il en résulte d’ailleurs qu’il s’agit aujourd’hui de la plus grande école de toute la région.

Les commerces sont organisés autour de l’avenue centrale desservie, en 3 points, par le tramway ; les voies, recouvertes de gazon, absorbent 40 % du bruit, déjà léger, du tramway. Enfin, la moitié des projets d’emplacements d’habitations ont été vendus à des promoteurs immobiliers pour construire des logements sociaux à louer et à vendre, et l’autre moitié a été laissée à l’initiative de groupes de particuliers qui s’associent pour monter leur projet commun avec un architecte.

En contrepartie d’un cahier des charges très strict pour ce qui est des critères environnementaux liés aux constructions des bâtiments d’habitation, une totale liberté a été laissée aux particuliers dans le choix de l’aspect et des couleurs de leur résidence.

Ainsi, l’ensemble, malgré sa grande variété architecturale, fonctionne très bien et le sentiment de sérénité qui règne dans ce quartier est grandement renforcé par l’exubérante végétation qui y pousse. Un bel exemple à suivre…

Source : Jean-Claude Tassin
Tél/Fax : + 33 1 69 38 91 06
jctassin@orange.fr
www.leboisdanstoussesetats.org

 


 

Feng Shui : harmonisez et équilibrez votre environnement

Il existe un art ancestral capable d’améliorer considérablement votre espace vital, et même votre lieu de travail, en dynamisant les énergies environnantes. Cet art s’appelle le Feng Shui, terme chinois signifiant littéralement « Vent et Eau ». Étroitement liée aux forces de la nature, cette discipline est fondée sur l’existence d’un flux énergétique (le Chi), du concept d’équilibre Yin Yang, des 5 éléments (Feu, Terre, Métal, Eau et Bois) et de la répartition de l’énergie selon la théorie du Pa Kua (division de l’espace en secteurs de vie).

Les origines

Le Feng Shui est né en Chine sous la dynastie Tang, il y a plus de 3 millénaires. Le fondateur de cette discipline, Maître Yang, a très vite démontré combien la vie des gens se trouvait enrichie dès lors qu’ils vivaient dans un endroit où l’énergie vitale circulait harmonieusement. L’emplacement de chaque village, de chaque édiifce était méticuleusement étudié afin d’en tirer tous les avantages et les bienfaits ; c’est ainsi que chaque ouvrage fut construit selon ces 3 principes :

  1. Tout est vivant : Tout ce qui nous entoure (objets, plantes, bâtiments, meubles…) est doté de Chi, autrement dit d’énergie.
  2. Tout est relié au tout : le Chi nous relie à tout ce qui nous entoure et, de ce fait, tout a de l’importance dans la pratique du Feng Shui.
  3. Tout change, tout est en constant mouvement : les changements qui surviennent dans notre environnement reflètent les changements qui se produisent dans notre vie.

Plus qu’un mode de vie

Aujourd’hui, le Feng Shui est devenu une donnée essentielle de la vie de tous les jours en Chine et au Japon, mais pas seulement. En occident, il est de plus en plus fréquent de voir un chef d’entreprise se tourner vers ces méthodes afin d’améliorer le bien-être de ses salariés et de ses clients, et ainsi augmenter les rendements et la rentabilité de sa société. Dans l’enceinte familiale, outre les avantages des conseils de décoration et d’harmonisation visuelle, les bénéficiaires se voient dynamisés et observent une amélioration dans leurs relations conjugales et familiales, ainsi qu’une diminution des soucis de santé et du quotidien (insomnies, mal-être, tensions nerveuses, déprime…). Comment ? Simplement en réaménageant judicieusement les espaces.

Des fondamentaux jusqu’à l’expertise

Il est possible d’acquérir les fondamentaux du Feng Shui grâce à de nombreux ouvrages sur le sujet ou, mieux encore, par l’Ecole Française de Feng Shui (EFFS), qui propose des formations sur l’ensemble du territoire. Il est possible aussi de faire intervenir un expert qui se chargera de réaliser une étude plus approfondie de votre espace, dressant ainsi un rapport complet. Il pourra vous aider à résoudre les problèmes les plus délicats et vous proposera un nettoyage énergétique, qui est une sorte de réinitialisation des énergies, de remise à zéro, laissant alors la place à un avenir plus sain et plus zen !

Pour plus d’informations : Guillaume REY – expert-formateur en Feng Shui + 33 (0)6.76.83.84.60 – g.rey@efs.frwww.fengshuietbienetre.fr.

Expertise en Région Rhône-Alpes et Formations sur Lyon.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.