Habitat | L'écolomag

Habitat

L’écolomag N° 34

ECO…LOGIS-34

Le Feng Shui du Jardin

Fini les idées reçues ! Guillaume Rey, expert Feng Shui, nous fait partager son savoir pour que nous sachions une fois pour toutes si le Feng Shui nous apporte réellement l’harmonie dans nos foyers. Suivez le guide…

Les qualités énergétiques de l’environnement nous affectent dans les différents domaines de notre vie. Que nous habitions en maison ou en appartement, nous sommes influencé par notre milieu. Tout comme l’intérieur de notre maison est le reflet de notre beauté intérieure, le jardin reflète notre personnalité, notre mode de fonctionnement, notre relation avec l’extérieur.

Le Feng Shui appliqué au jardin met en avant l’environnement naturel entourant la maison ou l’appartement. L’organisation des plantations, le choix des végétaux, leur taille, leur forme, leurs couleurs… tous ces éléments vont participer à insuffler dans notre lieu de vie une énergie de qualité favorable à notre bien-être.

Avant de commencer, il est important de tordre le cou à une croyance commune. Un jardin Feng Shui n’est pas forcément un jardin zen ! Tout comme une décoration intérieure de type victorienne peut-être Feng Shui et procurer harmonie et équilibre, un jardin à la française peut l’être aussi. Voici les concepts fondamentaux du Feng Shui appliqué au jardin.

fotolia_43006905L’agencement de votre jardin

  • La forme de votre terrain est importante. Les terrains carrés et rectangulaires sont les plus propices à une circulation calme et tranquille de l’énergie. Ils seront parfaits pour déterminer et équilibrer les différents espaces. Les terrains triangulaires sont les plus néfastes de par les concentrations et les fuites violentes de l’énergie créés par les pointes. Il faut au maximum éliminer les angles avec des plantations pour revenir à une forme plus harmonieuse.
    Les quatre symboliques doivent être respectées dans votre jardin. Votre maison doit se positionner sur le terrain comme dans un fauteuil.
  • À l’arrière de la maison, la protection (la Tortue). Une bute, une haie, des petits arbustes peuvent créer ce soutien.
  • À l’avant de la maison, la projection (le Phénix). Un dégagement suffisant pour permettre au regard s’évader et entrevoir l’avenir. Éviter d’avoir un mur qui bloque la vue.
  • À la droite de la maison, la réflexion (le Tigre). Un massif, des arbustes pour dynamiser le système de pensée, les projets.
  • À gauche de la maison, la réalisation (le Dragon). Des arbres dynamiques et de forte envergure pour stimuler la transformation des idées en action.

Le côté Dragon doit être plus abondant et important que le côté Tigre.

Pour ce qui est de l’accès à la porte d’entrée, l’énergie n’aime pas les lignes droites car elles l’accélèrent : l’énergie devient alors vite puissante et dévastatrice. Une voie toute droite menant à la maison crée une mauvaise influence. L’encadrement de la porte avec des petits arbustes permet de ralentir cette circulation avant l’entrée dans la maison.

Il est préférable de conduire tranquillement l’énergie jusqu’à la porte d’entrée avec un chemin sinueux bordé de plantations. Vous et vos amis serrez agréablement accueillis.

La circulation du vent ne doit pas être trop violente. Des haies peuvent vous protéger des effets violents de certains courants de vent. De même, si vous vivez près d’une route à fort trafic, une haie ralentira cette énergie rapide, accélérée, comme une barrière de protection.

Le choix des plantes

fotolia_43656856Les arbres et la végétation apportent l’oxygène et la vitalité. Il est très intéressant de cultiver beaucoup de plantes différentes pour attirer l’énergie bénéfique vers la maison.

Choisissez des plantes et des fleurs compatibles avec le type de sol, l’ensoleillement et le climat. Les feuillages doivent être variés. Mélangez les plantes aux feuilles arrondies, ovales, rubanées, luisantes, duveteuses, grimpantes et rampantes.

Les feuilles pointues, comme les yuccas et les palmiers, gênèrent une atmosphère plus stimulante, alors que les grandes feuilles retombantes confèrent une sensation plus paisible. La couleur des feuillages est importante, vous trouvez des verts clairs très Yin et des verts foncés très Yang. Un équilibre doit se faire.

L’harmonie doit être présente tout au long de l’année. Ainsi, attention à la variété caduque, qui risque, au moment de la perte des feuilles, de déséquilibrer l’ensemble du jardin, impactant votre maison et ses occupants. Ce magnifique chêne qui vous protège l’été avec son feuillage dense va avoir un tout autre impact sans son feuillage.

Les floraisons doivent s’échelonner au fil des saisons pour toujours garder une plante génératrice d’une énergie Yang. La couleur des fleurs joue un rôle dans la recherche d’un équilibre harmonieux entre les énergies. Le jaune, le rouge et l’orange sont Yang et propices à la bonne fortune, au bonheur et à la chance. Les nuances de bleu et de blanc sont Yin et plus utilisées pour la réflexion, le repos.

La symbolique peut être un paramètre à prendre en compte dans votre choix. Voici quelques exemples : la pivoine dénote la prospérité et l’amour, la glycine évoque l’harmonie, le bambou et le pin sont des symboles de longévité, le magnolia d’immortalité…

L’utilisation des 8 secteurs de vie dans le jardin

L’organisation du jardin dépend beaucoup des orientations cardinales et de la théorie des 8 secteurs de vie. Une zone plein sud, très ensoleillée, a une énergie plus Yang qu’une zone située au nord, peu ensoleillée avec une énergie plus Yin.

  • Le secteur « renommé » au sud de votre jardin est idéal pour des rosiers, des plantes grimpantes, des conifères, des statues avec une image très positive.
  • Le secteur « amour, relation » au sud-ouest sera embelli par des fleurs aux teintes roses. Des rochers, un jardin japonais ou encore une table de jardin sont très fastes.
  • Le secteur « enfants, projets » à l’ouest accueillera les jeux extérieurs des enfants (balançoires, bac à sable). Des sculptures créatrices sont particulièrement bénéfiques.
  • Le secteur « soutien, protection » au nordouest est le lieu pour positionner le bac à compost, la niche du chien, les arbres à écorce blanche, les fleurs blanches.
  • Le secteur « carrière » au nord est propice à un ensemble avec un petit bassin d’eau et des poissons pour vivifier l’eau et prévenir la stagnation. Un système créant une circulation d’eau est intéressant.
  • Le secteur « sagesse et connaissance » au nord-est sera réservé aux arbres fruitiers, à une rocaille, un banc de réflexion, des fleurs jaunes.
  • Le secteur « santé » à l’est sera valorisé par une haie de bambous, des plantes grasses aux feuilles généreuses, des herbes aromatiques. Les plantes de ce secteur doivent toujours être en pleine forme.
  • Le secteur « richesses » au sud-est sera enrichi par l’apport de fleurs jaunes et or. Privilégiez des persistants au feuillage arrondi.

Que vous ayez une terrasse, un balcon, une jardinière ou un grand jardin, le Feng Shui est une méthode simple et logique d’amélioration de l’énergie qui entre dans votre lieu de vie. Il faut prendre du plaisir à entretenir son jardin pour qu’il vous donne pleinement satisfaction.

Il est possible de se former aux fondamentaux du Feng Shui ou de faire intervenir un expert qui se chargera de réaliser une étude plus approfondie de vos espaces et vous remettra un rapport complet. Il pourra vous aider à résoudre les problèmes les plus délicats, laissant alors la place à un avenir plus sain, renforcé en énergie et donc bien plus profitable.

Pour plus d’informations : Guillaume Rey Expert Consultant Formateur en Feng Shui.
Expertises, Conseils en aménagement d’espace et Stages journée sur la région Rhône-Alpes. + 33 (0)6 76 83 84 60 reyguillaume@live.fr www.fengshuietbienetre.fr


Un nouveau label pour la détergence écolo

Walk the green way !C’est au salon Biofach et Vivaness (Allemagne) que nous avons découvert la nouvelle association internationale « the Green way to life ». Fédérant différents acteurs européens du secteur de la détergence écologique (dont le laboratoire Alvend, le laboratoire Body Nature, Ecover France et Ekibio, pour ne citer que les français), cette association a pour mission de mettre en place un standard réglementaire sur ces produits. En effet, trop de fabricants verdissent aujourd’hui leurs messages pour se donner une image écologique responsable sans pour autant apporter de réelles garanties sur leurs produits. Grâce à ce label, vous serez réellement informé sur les produits que vous achetez !

Pour en savoir plus : http://thegreenwaytolife.org


Géobiologie et ondes électromagnétiques

Par Philippe bouchaud

Depuis longtemps, les géobiologues considèrent les rayonnements électromagnétiques comme une des causes majeures de la dégradation de la qualité sanitaire des habitats. Le fait que cela ne soit pas reconnu officiellement a conduit à des normes en vigueur très élevées… et donc jamais dépassées. Pour cette raison, ce sujet n’est pas évoqué dans les filières traditionnelles. À titre d’exemple, construire sous une ligne de 400 000 volts ne pose pas de problème vis-à-vis de la norme officielle de 5 000 volts/ mètre et 100 microTeslas … alors qu’en « prévention prudente », les seuils à ne pas dépasser sont de 10 volts/mètre et 0,1 microTesla ! Soit un rapport de 500 et 1 000 fois moins !

Prendre en compte les rayonnements électromagnétiques nécessite donc un engagement personnel des habitants. Le géobiologue, en tant que spécialiste indépendant, est là pour vous informer objectivement, puis vous aider à optimiser votre environnement électromagnétique.

De quoi parle-t-on ?

Dessin de Jicé - HarcèlementIl existe 2 grandes familles : le courant domestique 50 Hertz et les radio/hyperfréquences. Dans ces 2 familles, il faut opérer 2 subdivisions : les rayonnements provenant de l’extérieur (imposés à l’habitant) et ceux produits à l’intérieur par le bâti et l’habitant.

  • 50 Hertz extérieurs : lignes basses, moyennes, hautes et très hautes tensions. Transformateurs.
  • 50 Hertz intérieurs : le circuit électrique encastré dans les murs. Tous les appareils électriques branchés sur le circuit.
  • Radio/hyperfréquences extérieures : toutes les antennes de téléphonie, radars…
  • Radio/hyperfréquences intérieures : téléphones sans fil et portables, Wi-Fi…

Comment intervient le géobiologue ?

Habitats déjà construits

Phase 1 : Identifier et mesurer les rayonnements qui proviennent de l’extérieur.

Phase 2 : Identifier et mesurer les rayonnements générés par le bâti et les habitants.

Phase 3 : Présenter au mandant les valeurs mesurées et les situer par rapport aux normes françaises, aux normes de certains pays étrangers et aux préconisations en prévention prudente.

Peu de surprises à ce stade : les valeurs relevées sont généralement inférieures aux normes françaises mais supérieures aux normes étrangères ou préconisations prudentes. Maintenant bien informé, le mandant décide seul de la conduite à tenir : ne rien faire ou éradiquer le maximum de rayonnements pour atteindre des « valeurs aussi basses que raisonnablement possible » (principe ALARA : « As Low As Reasonably Achievable »).

Phase 4 : La mise en oeuvre des solutions peut alors commencer !

Sources intérieures : tout peut trouver une solution car cela dépend uniquement du mandant. La plupart du temps, c’est gratuit, car il s’agit d’éloigner suffisamment les appareils électriques du corps des habitants, notamment dans les zones de station prolongée. Lorsqu’il s’agit du circuit encastré qui fait rayonner les murs, il faut parfois prévoir l’installation d’un système de neutralisation du circuit incriminé quand il n’est pas utilisé. Une amélioration de la prise de terre s’avère parfois nécessaire.

Sources extérieures : il n’y a pratiquement pas moyen d’intervenir sur les sources d’émission (même par une action en justice car les mesures sont inférieures aux normes). La seule solution consiste à interposer un écran à l’aide de peintures électroconductrices ou de tissus spéciaux. Pour le géobiologue, la solution n’est pas idéale car l’écran fait également barrière aux énergies naturelles. Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre ! Pour éviter ces mauvaises surprises a posteriori, et cela est vrai pour la géobiologie en général, il est donc toujours préférable d’appeler le géobiologue avant l’achat ou la construction d’un bien !

Projets de construction

Phase 1 : Cartographie du terrain pour identifier les éventuelles zones impactées et déterminer les contraintes d’implantation du projet.

Phase 2 : Aide à la conception d’une électricité biocompatible pour éviter la prolifération de rayonnements (cheminement optimisé des fils, blindage des fils ou gaines, réflexion sur l’implantation des prises en fonction du futur aménagement des pièces, neutralisation de certains circuits, préférence des solutions filaires plutôt que Wi-Fi…).

Certaines solutions sont totalement gratuites. Pour celles qui demandent un surcoût, il s’agit au minimum de protéger les pièces de repos ou de station prolongée.

Pour conclure, les études électromagnétiques ne sont pas très onéreuses pour un particulier (quelques centaines d’euros). Alors, même s’il existe des débats sur l’importance de l’impact sanitaire réel des champs électromagnétiques, n’est-il pas plus prudent de chercher à les abaisser au minimum dans son lieu de vie ?

Le prochain article sera consacré à la seconde grande famille d’ondes traitée en géobiologie : « les ondes naturelles ».

Source : Philippe Bouchaud / GCB Conseils Études électromagnétiques / Études géobiologiques complètes / Stages de formation : 04 26 03 17 28 / 06 15 21 18 74


Chronique : « Le bois dans tous ses états »

L’association Le bois dans tous ses états vous propose une série d’articles sur l’actualité du BOIS : de la forêt à l’industrialisation de la filière bois.

La filière bois était au rendez-vous au salon international de l’Agriculture à Paris, Porte de Versailles, du 23 février au 3 mars, avec le thème suivant : « Le Bonheur est dans le Bois ».

Chroniques-JC-Tassin-FotoliaSuite à cette manifestation, l’association Le bois dans tous ses états est fière de défendre la forêt par la participation au démarrage de la coopérative forestière des Pyrénées-Atlantiques (environ 2 000 adhérents) : elle concerne les départements des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et une partie des Landes. Cette coopérative redémarre afin de relancer l’activité d’avant la tempête de 2009.

La FILIÈRE FORÊT-BOIS pourrait être considérée comme l’une des sources du « Made in France ».

Évolution de la FILIÈRE BOIS ….

Développement de la filière bois en filière courte (partenariat avec les différents acteurs de la 1ère et 2ème transformation du bois) :

  • Renouvellement de la forêt en développant une ressource de bois de qualité et valorisation de la production de bois en forêt, avec gestion des différentes essences d’arbres en rapport avec l’économie de marché.
  • Valoriser la filière courte par un partenariat avec les différents acteurs de la transformation du bois et les dernières techniques d’avenir, telles que le bois chauffé thermiquement (traitement écologique pour un bois durable), la cogénération (chaudières à bois produisant de l’électricité), le développement industrialisé de la construction bois.
  • Redémarrage de la coopérative agricole forestière des producteurs de bois des Pyrénées- Atlantiques, située à Navarrenx, agréée par le ministère de l’Agriculture (CPB 64).
    Une première expertise avait montré que, sur les 210 000 ha de forêts couvrant le département, 140 000 ha appartenaient au domaine privé, représentant 55 000 propriétaires, qui, dans la grande majorité des cas, ne valorisaient pas cet espace. Le département avait le triste record du bois mort sur pied.
  • L’association Le bois dans tous ses états peut conseiller et évaluer toutes ces différentes techniques, elle peut établir un avantprojet sommaire pour chaque situation en région avec les énergies renouvelables obtenues à base du bois.

Pour plus d’informations : Jean-Claude Tassin – Tél./fax : 01 69 38 91 06 jctassin@orange.fr www.leboisdanstoussesetats.org

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.