Habitat

L’écolomag N° 37

Le danger des ondes électromagnétiques artificielles

antennesL’utilisation des champs électromagnétiques (de fréquences variables), dans tous les domaines de l’activité humaine : usages domestiques, télécommunications, industries civile et militaire, a imposé progressivement l’étude des effets biologiques de ces radiofréquences. Des normes de protection ont été mises en place afin d’en limiter l’exposition.

Les sources de radiofréquences sont naturelles ou construites par l’activité humaine ; les premières sont dans l’ensemble moins puissantes que les secondes. Il est donc important de développer notre curiosité afin de mettre en évidence les effets nocifs à court et long termes des ondes et d’évaluer les risques. La première action que vous pouvez mener est d’observer les nuisances possibles à l’extérieur et à l’intérieur de votre habitat (localiser les antennes relais, les téléphones portables, les moyens de transport, la distribution électrique, les émetteurs wi-fi, votre box, les ordinateurs fixes et portables, les téléphones sans fil, la qualité de votre prise de terre).

La deuxième action à mener est de se protéger de manière simple, efficace et peu coûteuse. Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller en fonction de vos observations, qui nous permettront de mieux comprendre votre environnement et de trouver des solutions à cette pollution silencieuse et invisible.

Consultez le site : www.mega-protect-phone.com

Nous mettons notre technologie à votre disposition afin de trouver une protection efficace, durable et peu onéreuse.

Actuellement, nous sommes agressés par les ondes électromagnétiques qui pénètrent l’habitat de toutes parts. Quelles solutions ? Comment échapper à leurs actions nocives sur la santé en évitant d’installer des blindages qui se transforment en réflecteurs d’ondes s’ils ne sont pas reliés à la terre, d’employer la pierre de Shungite – qui diminue notre énergie –, ou des produits ésotériques ? Vous pouvez, sans être un spécialiste des pollutions électromagnétiques, mener des actions de prévention : s’abstenir d’utiliser le wi-fi, surtout avec des enfants en bas âge, privilégier le courant porteur, écarter le lit de 70 cm des prises de courants, éviter les émetteurs actifs (ordinateurs et écrans), perturbateurs du repos, répartir dans votre domicile des plaquettes près des zones fortement polluées, pour une protection globale. De plus, ces plaquettes ont des actions bénéfiques pour l’habitat car elles ont un très haut niveau vibratoire. Les téléphones portables GSM ou sans fil DECT polluent en basse et haute fréquences, à quelques centimètres en veille, à plusieurs mètres en communication ; il est prudent de placer le pouce entre l’oreille et le téléphone, et de se protéger par des plaquettes de bio-protection. Pour vos déplacements, une protection individuelle vous protégera de tous les émetteurs (wi-fi, antennes-relais, moyens de transport). Les effets nocifs de ces ondes sur l’organisme se ressentent à court et moyen termes, ils sont mesurables par l’appareil Bio Méridien (ou équivalent). Nous mettons notre technologie à votre disposition afin de trouver une protection efficace, durable et peu onéreuse.

Source : www.mega-protect-phone.com


L’isolation phonique et écologique

Le bruit est une nuisance, et même une pollution, prise en compte obligatoirement dans les nouvelles normes de construction. Dans les constructions anciennes, en revanche, le bruit n’était pas au coeur des préoccupations.

Au 19e siècle, les immeubles bourgeois avaient été édifiés pour répondre aux critères de l’époque : 1 ou 2 familles et leurs domestiques sous le même toit, personnes éveillées tard dans la nuit tous les soirs, et le respect des autres ne serait-ce que pour ne pas voir sa réputation entachée. Les rénovations successives, les découpages en appartements multiples et les nouvelles habitudes de vie font parfois de ces anciennes constructions des cauchemars sonores pour les occupants. La difficulté de ces rénovations, c’est de tenir compte de l’existant et de déterminer les typologies de bruits (origines, gammes de fréquence, bruits solidiens, bruits aériens…). C’est un problème complexe et, dans l’idéal, le recours à un ingénieur acousticien peut s’avérer utile. Il y a néanmoins quelques principes de base et des produits adaptés pour réussir à atteindre un résultat satisfaisant.

Il existe 2 techniques principales : l’affaiblissement (principe masse-ressort-masse) et l’absorption.

isolant

Le principe masse-ressort-masse

L’idée est d’utiliser des produits ayant des densités (exprimées en kg/m3) différentes afin de créer des « filtres » qui atténueront des gammes de fréquences différentes. Ainsi, on aura recours à un isolant rigide dense, comme la fibre de bois (160 kg/m3) ou le liège (110 kg/m3), puis un isolant semi-rigide, comme la laine de bois souple (50 kg/m3) ou le Métisse PMA+45 (45 kg/m3), et à nouveau un isolant rigide. Il existe également un produit qui répond à lui tout seul parfaitement à ce principe : le corkcoco. Ce panneau de 50 x 100 cm est constitué de 10 mm de liège, 20 mm de fibre de coco et à nouveau 10 mm de liège (voir photo). Le mur à doubler et les parements employés participeront aussi à ce principe en ajoutant des densités plus élevées.

L’absorption

Surtout indiquée pour les bruits venant de l’extérieur et les lieux recevant du public (ERP). On utilisera des produits capables d’absorber les sons au sein de leur structure. Pour les ERP, Métisse a mis au point des Ekobaffles, à suspendre au plafond des pièces comme les salles de réception, les cantines…

Dans tous les cas, il est conseillé de mettre en oeuvre des produits de parement lourds, comme le Fermacell (plaques de gypse plus denses que le BA13). Il faudra veiller à désolidariser les ossatures des structures porteuses en employant des feutres résiliants en fibre de bois ou en liège. On peut encore améliorer les choses en utilisant 2 ossatures décalées ou croisées. Il existe également des cavaliers anti-vibratiles sur lesquels on vient fixer les ossatures métalliques. Il s’agit de cavaliers normaux, dans lesquels on a percé un trou et intégré un joint en caoutchouc. La vis est prise dans le joint, évitant ainsi les transmissions phoniques par vibration. Quelle que soit la solution adoptée, comme pour l’isolation thermique, il sera difficile d’arriver à des résultats sans consacrer un minimum d’épaisseur. Pour un doublage de mur, il faut au minimum 52,5 mm soit 40 mm d’isolant et 12,5 mm de parement, et 65 mm pour une cloison (12,5 mm + 40 mm + 12,5 mm). Il faudra par ailleurs veiller à ce que les portes et les fenêtres ne soient pas des ponts phoniques. À noter également que l’ameublement jouera un rôle pour éviter les phénomènes de réverbération dans la pièce. Si vous voulez approfondir le sujet, Jean-Louis Beaumier a publié aux éditions Terre Vivante un ouvrage intitulé L’isolation phonique écologique.

Pour plus de renseignements,
contactez Guillaume Demarque,
Matériaux Naturels d’Île de France
Tél. 01 48 51 76 08 – www.mnidf.fr


Un point sur la réglementation thermique

L'Arbre ImmobilierDepuis le 1er choc pétrolier en 1973, la France s’est munie d’une réglementation thermique (RT) dans le bâtiment.

1974 : le résidentiel est visé. Le but clairement défini est de baisser de 25 % la consommation des ménages. Elle introduit un coefficient de transmission thermique K, qui mesure la quantité d’énergie s’échappant à travers les parois. Le coefficient G est créé pour connaître les « déperditions globales » d’un logement : il mesure la perte d’énergie rapportée au volume habitable du bâtiment.

En 1979 : 2e choc pétrolier. La France met en place la RT 1982 : 20 % de diminution des consommations ; ce sont les besoins de chauffage qui sont ciblés.

En 1988 : 3e RT, qui englobe tous les bâtiments non résidentiels. Elle marque un tournant puisque le calcul ne se limite plus aux seules déperditions de chaleur liées à l’isolation du bâtiment : ECS (Eau Chaude Sanitaire) résidentiel, non résidentiel, climatisation et ventilation.

Au 1er janvier 2001, la RT 2000 entre en vigueur. Elle vise à réduire les consommations d’énergie de 20 % dans les logements et 40 % dans le tertiaire, et à limiter l’inconfort d’été dans les locaux non climatisés.

Au 1er septembre 2006, la RT 2005 remplace la précédente. Elle vise une amélioration de 15 % de la consommation énergétique des bâtiments neufs et des extensions. La RT 2012 s’inscrit dans une nouvelle dynamique. Elle a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/m²/an en moyenne, tout en suscitant :

  • Une évolution technologique et industrielle significative pour toutes les filières du bâti et des équipements,
  • un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix du système énergétique,
  • un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Elle est en application depuis le 1er janvier 2013 pour le résidentiel et depuis le 1er janvier 2012 dans le tertiaire.

Puis, dans un futur proche, la RT 2020 entérinera une cinquantaine d’années de gaspillage énergétique dans le bâtiment puisque toutes les futures constructions fourniront plus d’énergie qu’elles n’en consommeront. Le secteur du bâtiment, qui représentait encore en 2005 plus de 39 % de la consommation énergétique française (source ministérielle) et 23 % des gaz à effets de serre (source CITEPA 2005), pourrait devenir le premier secteur vertueux…

Pour plus d’infos :
www.arbre-immobilier.fr
membre AFTIB


Le Feng Shui dans le développement personnel, le savoir, l’apprentissage

Fini les idées reçues ! Guillaume Rey, expert Feng Shui, nous fait partager son savoir pour que nous sachions une fois pour toutes si le Feng Shui nous apporte réellement l’harmonie dans nos foyers. Suivez le guide…

feng-shuiJe profite de cette période de rentrée pour effectuer un zoom sur le secteur nord-est de votre maison, appartement, chambre et ou bureau. Je vous rappelle que, selon les concepts Feng Shui, votre espace de vie est divisé en 8 zones symbolisant vos différentes aspirations, vos domaines de vie. 8 emplacements déterminés par les 4 points cardinaux : Nord, Est, Sud et Ouest, auxquels s’ajoutent les 4 points semi-cardinaux, influencés par les secteurs : nord-est, sud-est, sud-ouest et enfin nord-ouest.

Le nord-est est propice à l’apprentissage, à l’éducation, aux études, aux savoirs, à la recherche, ainsi qu’au développement personnel, à la connaissance de soi et à la spiritualité. Il s’agit donc d’une énergie très importante à tout âge et quelle que soit notre structure familiale.

L’énergie du nord-est, connectée au soi intérieur, nous permet de comprendre et de développer la connaissance de soi, la confiance en soi et l’estime de soi. Une belle énergie qui ouvre à la compréhension de la vie. Il conviendra d’apporter une attention particulière à cet espace d’enrichissement profond.

Chers parents, vous serez heureux de découvrir que lorsqu’elle est bien activée, l’énergie du nord-est apporte une plus grande clarté mentale et encourage à se focaliser sur l’essence même des sujets (adieu les distractions !), permettant aux enfants, étudiants et autres une meilleure concentration et assimilation. En découlent une scolarité brillante et d’excellents résultats aux examens.

Dans la chambre de votre enfant, ce secteur attire la chance d’érudition. Son bureau, sa bibliothèque (attention à son contenu !), ses livres de travail seront idéalement positionnés au nord-est.

Pour les plus grands, c’est aussi le siège de la compréhension de soi, de son évolution, de ses croyances, de sa spiritualité. Vous pouvez disposer des objets ou représentations en liens avec vos idéaux. Les photos, livres, revues qui vous inspirent, vous passionnent, trouveront leur place ici. Les espaces de méditation, de yoga, de spiritualité (autels) seront dans leurs plus belles énergies.

Les stimulants du secteur « développement personnel et connaissance » :

  • L’élément du nord-est est la terre. Le cristal est très propice par son origine naturelle issue de la roche. Il active l’énergie de la chance dans les études.
  • Les objets en lien avec l’éducation, tels un globe terrestre, une carte géographique, une bibliothèque.
  • Des symboles de recherches, d’études.
  • Des objets spirituels : guide, mandala, image religieuse, icône.
  • Des symboles d’amour universel, de quête de soi, de méditation.
  • Les couleurs jaune, orangées, ocre, terre de Sienne, rouge.
  • Des objets de formes carrées, en céramique, en terre cuite ou en verre.
  • Une lampe de sel de l’Himalaya.

À éviter dans ce secteur :

  • L’eau sous toutes ses formes (l’énergie de l’eau épuise l’énergie de la terre).
  • Les symboles de violence, d’horreur, d’obscurité.
  • Les objets vides, comme un vase sans fleurs, un cadre sans photo, induisant l’absence de connaissance.
  • Les représentations diaboliques, rituels des différentes cultures.
  • Tous objets en bois (l’énergie du bois détruit l’énergie de la terre).

À vous de mettre en oeuvre ces conseils !Regardez d’un nouvel oeil l’espace nord-est. Il est important d’effectuer vos changements avec une intention positive, lucide et en toute conscience. L’attention et l’intention jouent un rôle majeur dans la réussite de l’équilibre et de l’harmonie du secteur. Nous sommes en perpétuelle interaction avec les objets qui nous entourent. À nous de bien les choisir. Passez une belle rentrée.

qrcodePlus d’informations : Guillaume Rey
Expert – Consultant – Formateur en Feng Shui
Expertises, conseils en aménagement d’espace et formations, stages sur la région Rhône-Alpes.
T. + 33 (0)6 76 83 84 60
reyguillaume@live.fr
www.fengshuietbienetre.fr


Philippe BouchaudGéobiologie et ondes psychiques

par Philippe Bouchaud

Nous avons abordé dans les articles précédents les 2 catégories d’ondes les plus « concrètes » étudiées en géobiologie : les ondes électromagnétiques et les ondes naturelles (majoritairement celles émanant du sous-sol). Or, elles sont difficilement perceptibles lors de la visite d’un bien*. Elles agiront pourtant pendant des années et révéleront leur nocivité bien longtemps après, ce qui rendra moins facile la relation avec le lieu.

dessin-jice-ecologisMais il existe une 3e catégorie, qui est très facilement ressentie dès la première visite même si l’on ne pratique pas la géobiologie… pour peu que l’on utilise l’hémisphère droit de son cerveau. Pour illustrer les différences de réaction entre le ressenti (hémisphère droit) et l’analyse (hémisphère gauche), voici une situation très fréquente : lors de la première visite d’un bien à acquérir ou à louer, Madame déclare très rapidement qu’elle ne veut pas de ce lieu (ressenti de l’hémisphère droit). Monsieur est très étonné et lui demande de justifier ce refus. Il continue en argumentant avec une parfaite logique (analyse de l’hémisphère gauche) : « C’est d’un bon standing, dans un beau quartier, à un prix très raisonnable, proche des commerces et de l’école… » Madame ne sait que répondre car elle est incapable d’expliquer son ressenti et, plus précisément, de mettre des mots sur des phénomènes qu’elle ne connaît pas. Elle bascule alors dans son hémisphère gauche et, se raccrochant à ses connaissances et sens habituels, déclare qu’« il faudra refaire les peintures ou agrandir les ouvertures car c’est probablement cela qui ne va pas. »… Et, après leur emménagement, leur vie n’est plus harmonieuse (fatigue, angoisses, conflits…). Rien n’a changé dans leur existence… hormis un petit détail : leur lieu de vie. Cartésiens ou pas, il leur faut alors bien admettre que le lieu est peut-être en cause !

Ce que Madame avait bien perçu dans les premières secondes, c’était le « vécu du lieu », autrement dit « l’imprégnation du passé ».

Dans certains lieux, nous nous sentons calmes, détendus voire heureux car il y a aussi, et heureusement, des imprégnations de lieux positives. D’autres lieux sont totalement neutres. Dans d’autres, au contraire, fortement marqués négativement par les événements qui s’y sont déroulés (longues maladies, déprimes ou angoisses chroniques, conflits répétés, suicides…), nous devenons nerveux, angoissés, oppressés ou, au contraire, apathiques. Les réactions varient selon les phénomènes en présence et leur force.

Les ondes psychiques sont de différentes natures. Mais elles ont toutes un impact sur notre psychisme alors que les ondes étudiées précédemment perturbaient notre physique.

Il serait trop long de les décrire toutes ici, mais les plus fréquentes sont les « mémoires de murs ». Pour tenter d’expliquer la présence de ces dernières, une des hypothèses les plus plausibles est fondée sur la mémoire de l’eau (en référence aux travaux de Masaru Emoto ou, plus simplement, au principe même de l’homéopathie). L’eau contenue dans notre environnement pourrait s’imprégner de pensées et autres événements du passé, telle une bande magnétique.

Tout cela paraît évidemment mystérieux. Mais, comme dans beaucoup d’autres domaines, un phénomène est souvent qualifié de « magique »… jusqu’à ce que la science ne l’ait expliqué. Malheureusement, peu d’études scientifiques concernent les phénomènes étudiés en géobiologie, ce qui limite une progression rapide des connaissances.

Il faut être conscient que ces ondes psychiques sont minoritaires dans la problématique d’un lieu. Mais, étant perceptibles immédiatement, elles sont à l’origine de la majorité des appels à un géobiologue. De surcroît, leur détection et leur correction ne s’opèrent qu’en biosensibilité. Ces 2 raisons renforcent injustement l’idée que la géobiologie est une discipline « ésotérique ».

Pour éviter toute incompréhension (mais aussi, dans certains cas, par manque de maîtrise du sujet), certains géobiologues font donc l’impasse sur ces phénomènes et ne traitent que les ondes électromagnétiques et naturelles. Mais leur efficacité se révèle parfois limitée. Même s’ils ont bien réalisé leur partie de travail, leurs clients sont insatisfaits après leur intervention en cas de fortes perturbations psychiques sur le lieu. Au contraire, d’autres sont obnubilés par ces ondes psychiques et en voient partout, même où il n’y en a pas !

À l’issue de la présentation des 3 principales catégories d’ondes étudiées en géobiologie, il apparaît clairement que le travail d’un géobiologue est très complexe. Ses compétences doivent être très nombreuses et variées. Sa démarche doit également être très équilibrée. Il lui faut suffisamment de pédagogie et de crédibilité pour faire passer des messages parfois très éloignés des connaissances habituelles de ses mandants.

L’étude géobiologique est complétée également par plusieurs autres approches qui seront présentées dans le prochain article.

Source : Philippe Bouchaud / GCB Conseilsµ
Études géobiologiques / Formations / Livres
www.geobiologie-pb.com
info@geobiologie-pb.com
04 26 03 17 28 / 06 15 21 18 74

* sauf pour les personnes électrohypersensibles, pour ce qui concerne les ondes électromagnétiques.


Comment réduire le prix de ses éco-travaux ?

calculéoLes éco-travaux constituent une solution efficace pour contrer la hausse du prix du gaz. Selon les cas, ils peuvent réduire jusqu’à 50 % la facture énergétique. Calculeo.fr est un site gratuit à destination des particuliers qui souhaitent réaliser des éco-travaux (isolation, changement de type de chauffage, utilisation d’énergies renouvelables…) et les aide à trouver les subventions correspondant à leur projet. En moyenne, 25 % des montants des travaux peuvent être financés par des aides et subventions (aides nationales, régionales, etc.), mais leurs calculs et leurs conditions d’obtention ne sont pas toujours faciles à comprendre. Calculeo.fr est un simulateur d’aides gratuit pour les particuliers souhaitant réaliser des éco-travaux. Il regroupe 1 000 aides et subventions (Anah, crédit d’impôt, éco-prêt à taux zéro…), souvent cumulables entre elles. Le site internet propose aux internautes de calculer le montant de leurs aides parmi 32 éco-travaux différents, et les accompagne ensuite jusqu’au bout de leur projet avec : assistance téléphonique, conseils, mise en relation avec des artisans professionnels et remise de chèque de bonus écologique.

Bon à savoir : parmi les travaux les plus populaires, on retrouve l’isolation du toit, les poêles et chaudières à bois ainsi que les chaudières à condensation.

Plus d’infos sur : www.calculeo.fr


Projet centre de vie (entièrement autonome)

centre de vie

Ensemble composé en 2 parties :

A/ Ensemble habitable composé de 8 modules « étoile » octogonaux de 85 m², avec terrasses et pergolas intermédiaires.

Toiture à 8 pans pouvant être peinte avec coloris différents. Au centre, jardin et espaces verts.

B/ Ensemble centre de rencontres artisanales, expositions, etc., composé de 8 modules « étoile » avec partie centrale en ossature traditionnelle en bois avec charpente apparente.

L’ensemble d’une surface d’environ 2 300 m² (des ensembles de 8 modules habitables pouvant se rajouter, identiques au système de la ruche…).

Descriptif sommaire et ordre de prix au m² des parties modulaires hors locaux en ossature traditionnelle en bois en partie centrale :

  • Principe de l’auto-construction pour le clos et couvert des modules « étoile » avec assistance technique.
  • Autonomie énergétique électricité / chauffage par cogénération (amortissement de l’installation sur 10/12 ans).
  • Apport d’électricité complémentaire par cellules photovoltaïques.
  • Récupération d’eau de pluie.
  • Aménagement intérieur non compris.

Ordre de prix : 1 000 € le m² hors taxes.

Source : Jean-Claude Tassin
Tél./Fax : + 33 1 69 38 91 0
jctassin@orange.fr
www.leboisdanstoussesetats.org


éco livre

15 bricolages écologiques et malins
15 bricolages écologiques et malinsde Roland Dutrey

Four solaire, composteur, germoir… Pourquoi vouloir tout acheter alors que, chez soi, à la maison et dans son jardin, nombreux sont les aménagements que l’on peut facilement mettre en oeuvre soi-même ? Cuiseur solaire, marmite norvégienne, composteur, récupérateur d’eau, mangeoire à oiseaux… L’auteur nous propose 15 bricolages à réaliser pour alléger notre impact sur la planète au quotidien. Pratiques, économiques et écologiques.

Éditions Terre Vivante – 120 pages – 12 €

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.