Habitat

L’écolomag N° 38

ECO…LOGIS-38

La maison en paille

Petit cours d’histoire

En France, il existe 691 maisons en paille officiellement recensées (chiffre 2010). Officieusement, il en existerait davantage, autour de 3 000 (bâtiments publics et tertiaires compris).

La paille est un des plus vieux matériaux associés à la terre, voire le premier mode de construction des homo sapiens. Rappelezvous : de la paille a été retrouvée intacte dans les pyramides d’Égypte. Preuve que ce matériau est durable et d’une très grande longévité. Avec la botteleuse, inventée en 1850, la construction paille fait un bond en avant. C’est au Nebraska, région sans arbres, que les habitants ont imaginé une technique de mur porteur (sans ossature) pour construire leurs habitations. Ces maisons devaient être temporaires et, pourtant, en 1886, cette technique leur permet de construire une école avec un étage.

En Europe, la plus vieille maison paille (encore habitée) date de 1921. C’est la « maison feuillard ». Elle a été construite en ossature bois et remplissage paille. Puis, la guerre est arrivée ; les Allemands ont créé les bunkers et, à la fin de la guerre, cette technique a été utilisée par les civils : le béton armé. Il fallait former les corps de métiers du bâtiment à ce nouveau procédé, ce qui a eu comme conséquences le délaissement puis l’oubli du savoir-faire traditionnel. Alors est apparu le syndrome des 3 petits cochons : la maison légère en paille s’envole, mais la maison en dur reste.

C’est pourquoi nombre de citoyens pensent qu’une maison paille est fragile. On ne peut pas leur jeter la pierre. Comment notre esprit pourrait-il comprendre qu’il est possible de rendre la paille dure comme le parpaing, sans être « reformée » ?

Pourquoi la paille ?

maison pailleLa paille est compressée à 120 kg/m². Cette compression réduit considérablement le volume d’air dans les murs en paille, et offre donc une excellente résistance au feu (juin 2009 test au CSTB – Centre Scientifique et technique du Bâtiment).

Les rongeurs ont énormément de mal à construire leurs galeries dans les bottes de paille compressée. Ils préféreront dépenser moins d’énergie à construire leur habitat dans des matériaux tendres, comme le polystyrène ou la laine minérale. La paille est souvent protégée de la pluie par une épaisse couche d’enduit à base de terre, de paille et de sable. Il se compose de 3 épaisseurs : la couche d’accroche (1 cm), le corps d’enduit (5 cm) et l’enduit de finition (1 à 3 cm). Il suffit d’ajouter un débord de toit suffisamment long pour que le mur soit protégé de la pluie et de ses méfaits. L’isolation d’un mur de paille de 40 cm a une résistance thermique de 6, voire 7 selon le CSTB. Pour le béton d’une épaisseur courante (20 cm), sa résistance thermique est d’à peu près 0,8 ; pour un parpaing de 20 cm, elle est de 0,22.

Question durée de vie ?

A priori, si la maison est construite dans les règles de l’art, une bonne centaine d’années au minimum. Mais quelle est la durée de vie d’une maison en parpaings avec Isolation Thermique par l’Intérieur (ITI) ? La durée de vie du parpaing serait de 50 ans, celle du béton étant influencée par d’autres facteurs (et les cimentiers évitent de donner des chiffres…). La paille a énormément d’atouts pour devenir le matériau durable du 21e siècle. Elle est issue du déchet des céréales et de l’alimentation des chevaux et des bovins. Avec seulement 5 % de cette paille, nous pourrions construire autant de maisons que la demande de constructions neuves l’exige.

Question prix ?

Construire en paille revient au même prix qu’une maison en parpaings. Alors, pourquoi hésiter ? Par contre, si vous la faites vousmême (car c’est simple), elle vous coûtera beaucoup moins cher !

règlesBon à savoir

Le réseau français de la construction en paille a édité les Règles professionnelles de construction en paille pour la RT 2012. Approuvé par le CSTB, les assureurs et le ministère, il vous informera sur toutes les règles à connaître !

Lors d’une vente de maison paille, voici les quelques conseils de l’Arbre immobilier :

  1. Constructeur ou autoconstruction ?
  2. Dans le compromis de vente, l’autoconstructeur peut demander une clause pour le désengager de sa responsabilité décennale. Mais si vous découvrez un réel vice caché, vous aurez toujours gain de cause en justice, comme pour une maison traditionnelle.
  3. Vérifier que les règles de construction ont été respectées en posant des questions (aidez-vous du livre précédement cité).

Les questions les plus importantes pour l’Arbre immobilier :

  • La densité de la botte (pas moins de 80 kg/m² pour l’ossature bois, pas moins 100 kg/m² pour les murs porteurs) ?
  • Quels types d’enduits intérieur et extérieur ont été appliqués ?
  • L’isolation des lisses hautes et basses ?
  • Le type de fondations ?
  • L’étanchéité à l’air ?

Pour le vendeur autoconstructeur, l’Arbre immobilier l’invite très fortement à créer un book de son chantier, avec le maximum de détails afin de rassurer son acheteur, photos et vidéos à l’appui.

Pour plus d’infos :

L'Arbre Immobilier

www.arbre-immobilier.fr
membre AFTIB


« L’homme dans tous ses états »

Suite à l’article « Centre de Vie », diffusé dans le numéro de 37 de l’écolomag (septembreoctobre 2013), l’association Le bois dans tous ses états continue, selon le même principe, « à changer de vie », suivant les moyens donnés par la nature et en conservant le positif de notre société : communiquer par les moyens informatiques mis à notre disposition pour faire partager, d’une manière radicale, l’évolution de notre société actuelle ; à savoir :

Construire un Centre de Vie pour former, partager ce nouveau sens à la vie : à l’avenir de notre planète, recréer le sens des métiers de base de l’habitat en reliant cette énergie de nos ancêtres avec la nature comme le bois, la pierre, l’argile séchée, etc.

Privilégier une alimentation saine par une agriculture liée à la nature, respecter le rythme des saisons pour planter, etc.

Se soigner par les plantes en créant un espace pour les plantes médicinales.

Reprendre tous les métiers de l’habillement, comme la confection des vêtements à base de fibres naturelles : coton, laine, soie, etc.

Prendre le temps de s’harmoniser avec la nature, avec l’énergie qu’elle dégage, comme les arbres de la forêt : « être entre ciel et terre ».

Respecter et apprendre de la nature : comment les plantes et les animaux se développent d’une manière harmonieuse avec l’homme.

Source : Jean-Claude Tassin
Tél/Fax: + 33 (0)1 69 38 91 06
jctassin@orange.fr
http://www.leboisdanstoussesetats.org


éco livre

Le guide technique de la ventilation
Le guide technique de la ventilationd’Emmanuel Carcano

Pour une meilleure qualité de l’air dans nos maisons

Comment ventiler nos logements efficacement afin de les rendre plus sains et plus confortables, sans perdre de calories ? Ce guide technique d’installation répond de manière accessible à ces questions. Renouvellement de l’air, évacuation de la vapeur d’eau, du CO2, des gaz de cuisine, des polluants… la qualité de l’air intérieur et le confort thermique sont désormais garantis !

Éditions Terre Vivante – 192 pages – 23 €


Philippe BouchaudGéobiologie et ondes physiques (suite)

par Philippe Bouchaud

Le sujet des ondes psychiques, traité dans l’article précédent, a suscité beaucoup d’intérêt. Voici un complément d’informations sur ce thème.

Rappel :

Les ondes psychiques ont un impact sur la santé des occupants d’un lieu : impact d’abord psychique puisque, selon le contexte, nous devenons mal à l’aise, angoissés, nerveux, oppressés… Impact physique aussi, à la longue, car le repos dans de tels lieux ne peut être récupérateur. Par conséquent, cela entre bien dans le cadre de la géobiologie, dont le premier objectif est le bien-être des habitants.

Mais la présence de ces ondes particulières a aussi d’autres répercussions.

Dessin de JicéDans le cas d’une maison individuelle, elles peuvent conduire à une léthargie totale des occupants. Ils ont des projets lorsqu’ils sont à l’extérieur ; mais, une fois dans le lieu, plus rien n’avance : difficultés à engager et finir les travaux, désordre surprenant, etc. En deuxième conséquence, par phénomène de résonance, ces lieux de basses vibrations n’attirent que des basses vibrations (personnes ou situations). Cet impact « comportemental » fait que la géobiologie rencontre aussi beaucoup de succès auprès des commerces et des entreprises. Quand des commerces se succèdent régulièrement dans un même local et périclitent tous, cela est parfois à relier au lieu. Pourquoi les clients ne viennent-ils pas, ou alors une seule fois, bien que le produit soit bon et au juste prix ? Pourquoi un taux d’absentéisme anormalement élevé des employés et pourquoi un tel turnover que rien (de cartésien) ne justifie ? Pour faire une comparaison avec la situation relatée dans l’article précédent, lors de la visite d’un appartement : un client qui entre dans un commerce imprégné de ces ondes aura un très mauvais ressenti inconscient (et surtout si la clientèle est féminine). Sans savoir pourquoi, il n’aura pas envie de revenir… et oubliera ce commerce, pourtant parfois plein d’atouts. Le commerçant et ses employés, en plus du chiffre d’affaires démoralisant, subissent également une fatigue physique et psychique, qui dégrade encore la situation. Le géobiologue intervient donc auprès des commerces et des industries, pour le bienêtre des employés, mais également pour un fonctionnement normal des affaires. Et dans ce domaine, l’efficacité de la démarche peut se mesurer à l’aune de la progression du chiffre d’affaires.

Nous pouvons également évoquer le comportement des animaux, très sensibles à ce genre de phénomènes. Dans les centres hippiques ou dans les élevages, nervosité et violence incompréhensibles trouvent parfois leurs causes dans le lieu. Et ici, pas de soupçon d’effet placebo ! Le cheval qui s’agitait depuis 3 ans dans son box et qui devient soudainement calme après l’intervention en matérialise l’efficacité… au grand étonnement, mais aussi à la grande joie des propriétaires.

Il n’est bien sûr pas question de toujours mettre le lieu en accusation. Mais lorsque toutes les démarches « rationnelles » ont été menées et qu’un mal-être subsiste, l’intervention d’un géobiologue compétent permet de régler les problèmes liés au lieu, puis de quantifier la part qu’ils prenaient dans la situation annoncée au départ par le mandant. Cela est vrai pour ces ondes psychiques, mais également pour toutes les catégories d’ondes traitées en géobiologie. Il est d’ailleurs rare qu’un problème n’ait qu’une seule cause. Pour cette raison, l’étude géobiologique constitue une véritable enquête pour parvenir à un bon décryptage du lieu, indispensable pour apporter ensuite les solutions adéquates.

Philippe Bouchaud / GCB Conseils – Études géobiologiques /
Formations / Livres – www.geobiologie-pb.com
info@geobiologie-pb.com – 04 26 03 17 28 / 06 15 21 18 74


Protéger le bois naturellement

En rénovation et en construction écologiques, le bois est un élément essentiel. Afin de garder ses caractéristiques naturelles, on utilise le plus souvent des bois bruts, c’est-à-dire non traités. On préfère, dans ce cas, employer des essences peu sensibles aux insectes et aux champignons, telles que le mélèze ou le douglas. Mais il arrive que cela ne soit pas suffisant ou que l’on ait recours, pour des raisons économiques, à des bois moins résistants (pin, sapin…). En rénovation, on découvre parfois que la charpente ou les bois d’ossature ont été attaqués par des xylophages, ou que des champignons ont commencé à détériorer le bois. Il existe différentes recettes naturelles, mais, souvent, elles ne sont efficaces qu’en préventif. Certains produits, disposant pourtant d’appellations prometteuses (naturel, écologique, sans danger…), contiennent tout de même des biocides ou des fongicides, dont certains ont été reconnus comme perturbateurs endocriniens ou possiblement cancérigènes. Il existe une alternative, le Wood Bliss, issu de produits naturels, sans biocides ni fongicides, qui modifie la structure du bois. Il s’agit d’un procédé de minéralisation obtenue, notamment, grâce à une solution de silicate (sels dérivant de la silice, du sable). Cette solution est aussi efficace en préventif qu’en curatif et bénéficie de longues années d’expérience (18 ans). Son efficacité, ainsi que son innocuité, sont attestées par de nombreux tests et labels (Oko Test, label Ressourcen « R »…). La minéralisation du bois empêche les insectes xylophages (termites, vrillettes…) de le reconnaître comme source de nourriture. Le Wood Bliss remplit les cavités laissées par les insectes et va durcir à l’intérieur, améliorant ainsi la durabilité du bois. Autre avantage, il va également agir comme retardateur de feu. Le produit s’applique en 2 couches, à la brosse, par pulvérisation, par immersion ou injection. Son efficacité va dépendre de sa bonne mise en oeuvre et de l’importance de l’attaque. Dans les cas les plus graves, il sera nécessaire de percer régulièrement des trous et de faire pénétrer le produit en profondeur afin d’éliminer les nuisibles du bois (capricornes surtout). Ce produit n’est pas recommandé pour les parquets et les meubles car la cristallisation va entraîner un blanchiment non uniforme du bois. Pour les bardages et les autres bois apparents en extérieur, il faut poncer légèrement la surface et appliquer une lasure ou une laque pour la protection contre les intempéries. Wood Bliss en 1 l à 18 € TTC et 5 l à 70 € TTC (env. 10 m²/l/couche).

Pour plus de renseignements, contactez
Guillaume Demarque, Matériaux Naturels d’Île de France
Tél. 01 48 51 76 08 – www.mnidf.fr


éco livre

J’entretiens mes boiseries : volets, parquets, meubles…
J'entretiens mes boiseries : volets, parquets, meubles...de Bruno Gouttry et Pascal Greboval

Peindre son bois pour le protéger du temps, mais aussi pour l’embellir, nécessite de sélectionner la peinture appropriée (laque, lasure, huile, vernis…). Choix de l’équipement, préparation des supports, mise en oeuvre et entretien, en intérieur ou en extérieur, chaque étape et chaque produit sont détaillés pas à pas. Enfin, des recettes écologiques et des solutions durables pour des boiseries saines et resplendissantes vous sont présentées !

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.